Entreprenariat des jeunes : « Marque d’un développement durable »

jeudi 11 septembre 2014 à 22h22min

« Entreprenariat des jeunes au Burkina », c’est sous ce thème que s’est tenu ce 11 septembre l’atelier d’échanges avec les jeunes. Un atelier organisé par l’Ambassade des Etats Unis au Burkina et le CERPAMAD (Centre de recherche africain en management pour le développement) et animé par Claude Grunitzky.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Entreprenariat des jeunes : « Marque d’un développement durable »

Ce panel se tient dans le cadre de la semaine de l’entreprenariat organisée par l’Ambassade des USA. Ont pris part à cet atelier des jeunes ayant déjà mis en place des structures, ayant des projets d’entreprise ou non.

Donner des outils en entreprenariat

Ce panel avait pour but de donner aux participants des outils qui permettent de développer une entreprise et de transmettre, à travers un partage d’expérience, un savoir et des idéaux aux jeunes qui s’investissent déjà dans le milieu de l’entreprenariat ou qui envisagent le faire. Dans cette perspective, « il ne s’agit pas d’appliquer des recettes toutes faites, mais de montrer comment s’organiser pour monter une équipe après avoir identifié un projet qui est porté par une vision et comment monter en puissance à partir de ces outils », affirme M. Grunitzky, journaliste, entrepreneur et entre autres fondateur de la chaine Trace TV.

La considération que le conférencier a de l’entreprenariat des jeunes en Afrique est qu’il y a de bonnes idées ; cependant, les jeunes ne sont pas prêts à aller jusqu’au bout parce qu’ils ne sont pas conscients de l’importance de leurs idées pour le système économique africain. L’intérêt de cet atelier est donc de donner des outils concrets qui puissent leur permettre d’aller au bout de leurs idées afin qu’ils mènent avec brio cette mission qu’est l’entreprenariat car, selon Moumini Séré, Directeur général du CERPAMAD, entreprendre est une mission.

Une mission pour le développement

L’objectif qui se dégage de cet atelier est de former les jeunes sur les aspects de l’entreprenariat et les motiver à s’y engager. Un engagement des jeunes dans ce domaine qui pourrait faire de l’entreprenariat un tremplin à même de permettre à de nouvelles structures, à de nouveaux projets et produits de voir le jour ; et partant, de pouvoir résoudre un tant soit peu les problèmes d’emploi, note M. Séré. D’autant que les structures organisatrices annoncent une formation pratique orientée vers des emplois utiles et un accompagnement pour qu’ils puissent créer leurs activités et employer d’autres jeunes. Par ce panel, le souhait de Steven Koutsis, Chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats Unis est que les « jeunes prennent le temps de réfléchir à leurs contributions et en ce qu’elles aident à améliorer le monde ».

Martiale Zongo (stagiaire)
Le faso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés