Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

mardi 9 septembre 2014 à 00h36min

La route Sabou-Koudougou–Réo–Didyr est désormais ouverte à la circulation. Longue de 80, 25 km et d’un coût de 21 milliards de francs CFA, la voie, réalisée dans le cadre du Millenium Challenge Account (MCA), a été en effet inaugurée ce lundi à Réo au cours d’une cérémonie patronnée par le Premier ministre, Beyon Luc Adolphe Tiao.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

Pour les populations du Centre-ouest et de la Boucle du Mouhoun, c’est certainement un pas important qui vient d’être franchi ce lundi 8 septembre 2014 avec la mise en service de la route bitumée Sabou-Koudougou-Réo-Didyr. Jadis c’était véritablement la croix et la bannière, pour ne pas dire le suicide, d’emprunter cet axe, surtout pendant la saison pluvieuse. Et ils sont nombreux à avoir perdu la vie au niveau de certains ponts dangereux de l’axe comme celui de Pouni. Pour ne pas courir ces risques, les citoyens prudents de la Boucle du Mouhoun qui voulaient se rendre par exemple à Ouaga, préféraient emprunter la voie qui passait par Yako, ce qui naturellement rallongeait leur trajet. Mais, aujourd’hui, tous ces désagréments ne sont plus que de vieux souvenirs. Et au-delà de la préservation des vies humaines, le bitumage de la voie présente de nombreux avantages pour les populations des deux régions et de tout le pays. Au nombre des impacts, l’on peut citer :
- la facilitation de l’accès aux productions agricoles dont l’une des principales entraves demeurait l’écoulement ;
- la réduction des temps de déplacement entre les exploitations et les marchés ;
- la réduction du coût du transport ;
- la facilitation de l’accès aux centres d’éducation, de santé ;
- le renforcement du brassage socioculturel et des échanges entre le Burkina et les pays frontaliers, notamment le Mali.

Pour toutes ces raisons, l’on comprenait la grande mobilisation enregistrée à l’occasion de l’inauguration. Inauguration qui a connu la présence des principaux acteurs de cette réalisation : autorités burkinabè avec en tête le Premier ministre Luc Adolphe Tiao accompagné par de nombreux membres du gouvernement ; des représentants américains dont le vice-président adjoint du Millenium Challenge Account Washington chargé des opérations du Compact en Afrique de l’Ouest, Jonathan Bloom ; autorités et populations de la zone. Discours, course cycliste et découverte de la plaque en bronze, danse ont été les moments forts de cette cérémonie qui a duré environ 3 heures.

« Une mention spéciale au peuple américain »

Les différents intervenants au cours de la cérémonie inaugurale se sont tous félicités de l’aboutissement du projet, un vieux rêve qui est devenu aujourd’hui une réalité. « Avec les populations du Centre-Ouest c’est une immense joie et une reconnaissance infinie à l’endroit du peuple et du gouvernement américains qui ont permis à notre pays de bénéficier d’un important appui financier qui a contribué à réaliser d’importantes infrastructures comme cette route Sabou-Koudougou-Réo-Didyr », indique le Premier ministre Tiao. « Je voudrais faire une mention spéciale au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique et à travers lui le peuple américain pour cette coopération fructueuse à partir de laquelle le Compact est devenu aujourd’hui plus qu’une réalité tangible », a laissé entendre ministre Démé chargé des infrastructures. « Cette cérémonie solennelle d’inauguration marque un tournant décisif pour le développement de notre région et partant de notre pays, et nous en sommes fiers », a affirmé pour sa part le gouverneur du Centre-Ouest, Chantal Boni. L’entretien de la route Sabou-Koudougou-Réo-Didyr réalisée par l’entreprise O.K a été évoqué, surtout qu’il est déjà fait cas de dégradation à certains endroits. A ce sujet, le Premier ministre Tiao s’est voulu rassurant : « De façon générale, les infrastructures ont été bien réalisées. Bien sûr, en pareil investissement, il peut toujours avoir des défauts, des défaillances. Et Dieu merci c’est arrivé assez rapidement. L’entreprise qui est encore sous contrat, a des obligations et elle s’est déjà mise à la tâche pour colmater les brèches.

Mais, je vais vraiment rassurer les uns et les autres, que nous ferons en sorte que les ouvrages, que ce soient les infrastructures routières, les infrastructures hydro-agricoles ou les constructions, nous ferons en sorte qu’ils soient bien entretenus. Nous avons pris toutes les dispositions pour nous assurer de l’entretien courant de ces infrastructures ». Dans le cadre du MCA, le Burkina a bénéficié au total du gouvernement américain de plus de 240 milliards de francs CFA. Pour Tiao, c’est à son gouvernement qu’il revient de pérenniser ces importants investissements. Aujourd’hui, dit-il, « c’est le défi de mon gouvernement de faire de telle sorte que ces investissements soient bien entretenus pour qu’ils servent au peuple ».

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 septembre 2014 à 08:34
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Bon boulot mais il faut continuer l’oeuvre jusqu’à Toma-Tougan. Nous souffrons beaucoup. Le Sourou est un pôle de croissance ; ne l’oublions pas !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 09:46, par Francis
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    "le bitumage de la voie présente de nombreux avantages pour les populations des deux régions et de tout le pays" !!!!!!!!!!!! N’insultez pas l’intelligence de la population !
    Cette route est l’exemple type de régionalisme qui anime le gouvernement. Pourquoi s’arrêter à Didyr (département) au lieu de concevoir le projet pour un réel désenclavement jusqu’à Toma (chef lieu de province) qui n’est qu’à 45km ???? Le département est il plus important que la province voisine ou c’est parce que le Chef du Gouverne-et-ment est originaire de la région ? Pauvre Nayala (et autres zones dont ne vient aucun membre du système) ! Pauvre Burkina Faso avec cette logique nombriliste !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 10:40, par Conscience du Faso
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Vous dites plus de 240 milliards de Francs CFA de la part des USA ? Vraiment, vive les USA et son vaillant peuple. Mille fois fois merci aux Américains. Si chacun de nous pensait un peu à son prochain pour l’aider de sa misère, de sous sous-développement comme l’ont fait les USA, il y aurait moins de souffrance dans le monde. Mais non ; il y a des gens au Faso ici qui ont amassé des fortunes de façon frauduleuse non seulement pour eux-mêmes, mais pour 2,3 voire 4 générations après eux. Si les Américains avaient cet esprit, ils n’allaient pas songer à nous sortir du sous-développement. Une fois encore grand merci à vous, peuple Américain !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 10:45, par Sin’ou
    En réponse à : Routes MCA à Moussodougou.

    Il convient de saluer les actions de désenclavement des zones rurales. Mais il faut avouer que certains chantiers connaissent des difficultés. Après un saison des pluies certaines routes sont ravinees pour devenir presque impraticables. À Moussodougou deux pistes ont été construites. Fierté des populations. Mais de courte durée. Toutes les pistes présentent déjà des dégradations sérieuses. En construisant on n’a pas tenu compte des passages des eaux de ruissellement. Que ce soit la route moussodougou - Bodadiougou ou Moussodougou - Diamon le constat est écoeurant. Si les travaux restent en l’état les deux routes risquent d’être impraticables après deux saisons. Et ce sera du gâchis. Pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 11:01, par jean
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    impact 4 : le renforcement du brassage socioculturel et des échanges entre le Burkina et les pays frontaliers, notamment le Mali.?????
    Dydir est encore très loin du Mali ! encore faut-il songer au tronçon dydir-néhourou au Sourou ! ou encore dydir-Di pour faciliter l’écoulement des productions du périmètre aménagé de la vallée du Sourou !! C’est si simple à comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 11:35, par DEB
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Monsieur Joseph Bissiri Sirima fait vraiment honneur au Sud Ouest par son amour pour nos tenues vestimentaires DAGARA. Cela me rappelle feu Claude N Somda et c’est des fils comme ça de la Comoé et du Kénédougou aussi intelligents et intègres comme ceux du Sud Ouest que nous apprécions et soutenons contrairement à certains politiciens de la Comoé et du Kénédougou qui acceptent sans honte la division des deux peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 11:57, par ZONGO
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Pourvu que ce ne soit pas une route qui se dégradera dans quelques mois

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 12:19
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    reste ouahigouya - tougan - dedougou ; didyr -toma -tougan

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 14:49
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    et la suite de la route Didyr Toma tougan

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 15:05
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    PAR NEWMANE : Mr le P.M, ça suffi, k’avn ns fai pr meriter ce mepri ? TOUGAN ET TOMA ne snt ils pa votre priorite ? ,je suis indigner et oblige de parler d’abandon,
    c’est inadmissible ke le goudron s’arete a la porte du PAYS SAMO ; loin de mwa l’ide de vou froisser mais mettez vous a ma place,
    si vous estimez que le GENERALE LAMIZANA blanchi par la revolution dans sa gestion des ressourse du pay a ete honnete alor ,,,,,,,,,,,,,,,,,,, ,sa contrée merite un merci et non l’adage "charite bien ordonne commence toujour pa sois meme"

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 16:43, par Pasnécessaire
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Il n’y a pas d’inquiétude. L’entreprise qui a réalisé les travaux est très sérieuse. L’entretien c’est aussi l’affaire de tous avant tout.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 19:33, par Le Vigilent
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Un cri de cœur pour le bitumage du tronçon Didyr - Toma - Tougan. Le budget de l’Etat pourrait bien financer un telle réalisation. Tout est une question de volonté de la part des hommes forts du Burkina.
    J’en profite pour rendre un hommage appuyé au Président Aboubacar Sangoule Lamizana, un vrai patriote qui a eu a l’esprit un développement équilibré du Burkina sans jamais accorder des avantages indus a sa région natale.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 20:02, par Sin’ou
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    L’inauguration de cette route me donne l’occasion de tirer la sonnette. Deux routes sont construites dans la commune de Moussodougou par le MCA. Mais à peine une saison de pluie, ces routes connaissent de fortes dégradations. À croire que l’on n’a pas tenu compte du ruissellement des eaux de pluies. Le sourire des populations se transforment en un rictus. Car le souvenir cauchemardesque très récent des routes cabossées est très présent. Si rien n’est fait pour refaire les passages d’eau, après deux saisons, ce sera le retour dans le passé. En ce moment quel gâchis ce sera. Pauvres de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 21:03, par Ka
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Dans un mois cette route sera impraticable comme plusieurs routes faites par des marchés bidon donner aux entreprises non qualifiés, par ce que c’est la belle-mère, ou un proche d’un ministre et j’en passe : Prenez la nouvelle route jusqu’à la frontière Malienne, vous verrez le mauvais travail.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 23:24, par san
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Vraiment cher PM il y’a quel intérêt à relier Sabou à Koudougou alors que... un peu de sérieux chers gouvernant. il y’a quelle priorité pour ce tronçon Sabou Koudougou ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2014 à 08:42
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Merci au USA .Soyer toujour plus fort plus riche pour en partager.God bless you !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2014 à 13:25, par Princesse
    En réponse à : Route Sabou–Koudougou-Réo-Didyr : Un rêve devenu réalité

    Ne vous fatigué pas mes frères car ils sont sourd. Si la route est bien faites ou trouveront ils l’argents pour entretenir leurs nombreuses maitresse ? Il faut bien que les routes se gates pour qu’ils s’enrichisse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés