Solidarité internationale : A vélo, Carlos Bassouvi rallie Cotonou à la France pour récolter des fonds

dimanche 7 septembre 2014 à 23h56min

Rallier Cotonou (Bénin) à Jarcieu dans la région de l’Isère près de Grenoble en France, et ce à vélo, c’est le défi qu’est en train de relever Carlos Bassouvi, jeune béninois de 25 ans. Parti de la capitale béninoise le 10 août 2014, il parcourra 6476 kilomètres pour arriver probablement le 9 octobre prochain. Des kilomètres qui sont vendus en ligne pour venir en aide aux enfants en situation difficile.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Solidarité internationale : A vélo, Carlos Bassouvi rallie Cotonou à la France pour récolter des fonds

Carlos est un athlète. Il reste toutefois sensible aux questions humanitaires qui l’ont amené à adhérer à Jar’nati, une association française qui apporte de l’aide aux enfants défavorisés du Bénin. Une initiative qui a séduit l’athlète mais qui dernièrement est resté impuissant devant une situation de payement de taxe. En effet, raconte-t-il : « Un conteneur rempli de livres scolaires, de matériels médicaux, etc. qui étaient destinés aux orphelins et aux malades a été bloqué au port. L’association devait payer une lourde taxe, seule condition pour faire sortir cette aide humanitaire ». Une situation qui aurait beaucoup touché l’athlète. Il s’est alors posé la question de savoir, comment une association qui parcourt de longues distances pour apporter de l’aide aux populations défavorisées doit-elle encore payer une lourde taxe ? Une préoccupation qui trouvera, certainement, une de ses réponses à l’initiative de rallier Cotonou à Jarcieu à vélo en vue de récolter des fonds. Carlos s’est donc fait la promesse de parcourir 6476 kilomètres qui sont vendus à raison d’1 euro le kilomètre. Ce qui fait un total de 6476 euros. « Nous espérons pouvoir vendre tout le kilomètre », dit-il. Carlos qui a quitté Cotonou le 10 septembre est arrivé à Ouagadougou, puis à Bobo-Dioulasso le 23 août. Il a continué à Sikasso, ensuite Bamako.

Il passera par la Mauritanie, le Maroc précisément à Tanger où il prendra le bateau pour la France. Là-bas, il parcourra 360 kilomètres pour atteindre le siège de l’association dans la région de l’Isère. Carlos Bassouvi confie être soutenu par l’association, en plus d’autres bonnes volontés qui lui ont permis d’avoir des sponsors. Beaucoup, à l’en croire, sont sceptiques quand à la réussite du projet. Mais le jeune sportif dit être animé par une grande volonté et une détermination a montré que cela est bien possible. « Si des européennes rallient leur continent à l’Afrique, les africaines peuvent aussi le faire », dit-il. C’est aussi, a-t-il ajouté, une aubaine pour lui encourager la solidarité internationale avec le message de dévouement, de prise de conscience, d’engagement pour le travail bien fait, la confiance en soi,… à la jeunesse africaine. Il est pour l’heure, d’après lui, le premier Béninois a initié un tel projet.

Bassératou KINDO
Pour le Faso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés