Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

vendredi 5 septembre 2014 à 00h37min

Depuis le lundi 1er septembre 2014, la ville de Djibo dans la Région du Sahel est perturbée, dans une indifférence générale, par des manifestations de la population qui exige le bitumage de la route Djibo-Kongoussi.

Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des  manifestants à Djibo

La situation s’est fortement dégradée en ce jour du jeudi 4 septembre tôt dans la matinée avec la dispersion violente des populations ayant barré les routes d’accès à la ville alors qu’elles n’attendaient que des informations rassurantes quant au démarrage du projet de bitumage. Cette répression s’est poursuivie dans la soirée et a fait plusieurs blessés graves parmi les manifestants. La dégradation de la situation dans la paisible ville de Djibo n’est que la conséquence d’une démission des pouvoirs publics face un calvaire vécu par les habitants depuis plusieurs années. Comment peut-on concevoir que dans un pays proclamant sa quête de l’émergence en tout temps et en tout lieu, une province comme le Soum, qui constitue l’un des plus grands marchés à bétail de la sous-région, ne soit pas jusque-là reliée à la capitale par le goudron ? Depuis combien de temps le bitumage de l’axe Djibo-Kongoussi long de seulement 96 km a été annoncé, rappelé et chanté aux populations ? Tous ont encore en mémoire les propos du ministre en charge des infrastructures monsieur Jean Bertin OUEDRAOGO le 26 janvier 2013, lors d’une tournée du premier ministre Luc Adolphe TIAO dans la région du centre Nord : « Le bitumage démarrera dans un bref délai ». Près de vingt mois après, le seul acte qui a été entendu est un rapport adopté en conseil des ministres du 16 avril 2014 relatif au prêt de 23.9 milliards pour le financement du projet. Pendant ce temps, la province se meurt à petit feu. Plusieurs compagnies de transport public, en dehors d’une seule, ont décidé d’éviter simplement l’enfer de l’axe Djibo-Kongoussi en arrêtant d’arrêter leur desserte du Chef-lieu du Soum malgré sa richesse pastorale et minière. Aujourd’hui les populations à forte tradition agro pastorale sont rongées par la misère et en ont assez de se battre contre la redoutable adversité de la nature du sahel. Après tant d’illusions savamment entretenues et de promesses jamais tenues, les populations ne croient plus en rien, s’installent dans le fatalisme et mènent des actions désespérées de revendications.
Au lieu de servir le gaz lacrymogène qui n’apportera pas l’émergence, le gouvernement doit plutôt écouter le cri d’alarme de la population et réaliser immédiatement les promesses tant attendues. Quand on veut organiser à tout prix un référendum coûtant des milliards pour assouvir les ambitions d’un homme, on ne doit plus invoquer la non disponibilité des fonds pour sauver une population en détresse. De ce qui précède, le PAREN tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés, exige :
-  L’arrêt immédiat de la répression violente des populations ;
-  L’engagement d’un dialogue sincère avec les personnes ressources de la région sur les modalités pratiques et immédiates du bitumage de l’axe Djibo-Kongoussi ;
Le PAREN demande à la population de rester mobilisée pour faire triompher ses droits au développement et au bien-être face à un régime aveuglé par son obsession à confisquer par tous les moyens le pouvoir. « Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas », pour paraphraser De Gaulle.

Tahirou BARRY
Président du PAREN

Vos commentaires

  • Le 4 septembre 2014 à 23:23, par B ; H En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    enfin , merci le paren. reaction tant attendue,

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 00:23, par bogandé En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    camarades, la lutte ne fait que commencer et je souhaite le premier martyr de cette lutte. j’invite les responsables du M26 a trouver une date très rapidement et tous les enfants du soum sans exception aucune vont descendre a Djibo pour exiger le bitumage de cette voie.Freres et Soeurs de du Soum voila le mot d’ordre " PAS DE BITUME ,PAS D’ELECTION EN 2015 AU SOUM"

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 01:11, par PCA En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    bien dit prési, j’ai emprunté l’axe une fois et je jure de ne plus éssayer... seul la lutte libère ! je demande aux braves populations de djibo de rester mobiliser et d’exiger sans conditions le bitumage de cette route.
    non au refrendum
    non à la modification de ..........37
    non au pouvoir à vie
    pain et liberté pour le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 01:15, par ISMO En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    je suis davis avec vous Barry mais sachez qu’aucun pays ne sest développé dans l’anarchie. Si tous ceux qui ont besoin de bitumage de leurs routes se levaient pour semer cette pagaille organisée que deviendrait le BF. L’Etat a le monopole de la violence disait WEBER

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 01:27, par bogandé En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    merci Presi

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 01:45, par Homme integre En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Juste pour faire une remarque.

    Ce parti ne reagit jamais que qu’en les peulh sont en difficultés.

    Faites le point de toutes les reactions du PAREN, toujours qu’en les peulh sont ’’victime’

    Est ce un parti des peulh uniquement ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 07:11, par zamandambparatsida En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Le régime en place a raison parce que l’électorat au Soum c’est un acquis.
    a quoi sert de gratter là où ça ne démange pas

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 07:32, par zamandambparatsida En réponse à : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    le régime en place a raison parce que l’électorat est un acquis au Soum.
    On ne gratte là où çà démange

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 09:43, par Truman En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Je suis tout à fait d’accord avec cette déclaration. J’ai mon frère qui travaille à Djibo et je peux vous dire que ce n’est pas la joie.
    Seule la compagnie STAF a accepté d’aller à Djibo mais au lieu de passer par Kongoussi, les passagers doivent faire un grand détour en passant par Ouahigouya ; ce qui est un bon arrangement fait par STAF. Je pense qu’il faut remercier cette société de transport pour cette faveur faite à tous ceux qui veulent se rendre à Djibo.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 10:43, par Shahid En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Bien dit PAREN et merci de souligner que les évènements se passent "dans une indifférence générale" car ce qui m’as aussi frappé, c’est le mutisme des médias par rapport à cette chaude actualité. Est-ce la faute à l’actualité politique surchaufée ? Bref, Mr BARRY, je voudrais ajouter un détail important que vous avez omis concernant les promesses de bitumage de cette route : depuis 2005 déjà, Blaise himself en campagne électorale disait ceci à la population du Soum "Le goudron est déjà à Kongoussi, il n’est pas fou pour rester labà". Allez-y comprendre près de 10 ans après ! Dans tous les cas les yeux sont maintenant ouverts et tout le monde est debout et déterminé à mettre un terme à cette manipulation politicienne. Courage.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 10:46, par JOHNNESS En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Dommage que l’Etat n’entende et ne comprenne que le son de la violence avant de réagir. Tous acquis et réalisations doivent maintenant porter le sceau de la manifestation avant leur exécution et l’Etat semble si plaire. Je suis sûr que le projet va démarrer d’ici peu après cette manifestation. Dommage qu’on en arrive à ça à chaque fois. Et nous nous étonnons d’avoir un peuple qui commence à prendre goût à ma violence.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 10:56, par belem En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Bon courage à vous jeunes de DJIBO. la lutte continue et doit être maintenue. l’état Burkinabé à travers les autorités a démissionne mais les jeunes de Djibo ne baisserons pas les bras.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:21 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Je partage largement cette déclaration du PAREN qui traduit la triste réalité des populations du Soum. Personnellement, j’ai emprunté cet axe et je vous avoue que c’est un billet direct vers l’enfer. Ayant quitté Kongoussi à 10h, nous sommes arrivés à DJIBO vers 17h. Seulement 96 Km en 7 h. Quelle honte pour ce pays. Je salue la déclaration de ce parti qui ne cesse de denoncer la mal gouvernance que vit notre pays. Seule la lutte paie !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:22, par terra seydou En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    nous au sourou nous n’avons maintenant que nos yeux pour pleurer rien d’ autre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:24, par belko En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Merci au PAREN qui s’inquiète pour cette population.
    Mais quel intérêt le gouvernement a à goudronner cette région ? Il ne s’en foute pas mal de Djibo en particulier, ni du Sahel en général. C’est parce que DORI est une région incontournable dans le sahel quelle a été érigée en chef de région.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:32, par tienlo En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    vraiment à l’indifférence général, j’ai juste entendu hier le ministre sur la question et on parle de 2015 maintenant ?le gouvernement verrait à communiquer mieux avec les populations car les dates ont plusieurs fois été dites et redites, c’est le calvaire à djibo je connais pour y être allé ces derniers temps ou tu quitte à ouaga à 14h pour y arriver à minuit avec staf svp et pour combien de km ?200 seulement dont plus de la moitié déjà bitumée(ouaga_kongoussi), les kms restants Dieu seul sait. qu’ils prennent la route et voit le nombre de camions abandonnés c’est un cimetière de véhicules en panne tout le long du chemin. je pense que si les jeunes qui ont barricadé les voies voulaient usés de violences ce serait depuis le samedi, ils ne l’ont pas fait jusqu’au jeudi donc cette intervention des CRS et autres est inopportun, qu’ils sécurise la route des braquages d’abord...

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:32, par réciproque fausse En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Monsieur Barry sachez que les choses se font étape par étape et si la route n’a pas été bitumé jusque là ce n’est pas du a une mauvaise volonté ou quoi que ce soi de la part de nos gouvernant,il y’a sûrement une raison,donc arrêtez un peu de vous asseoir sur votre siège et dénoncer des choses dont vous ne pouvez avoir la moindre idée de ce qui se passe.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:33, par peuple fort En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    voilà qui est bien dit. Merci bien Mr Barry pour cette réaction vigoureuse. C’est tout cela qui révolte le peuple contre un référendum à coût de milliards juste pour satisfaire le désir d’un seul homme en nous faisant croire que c’est une question nationale. Avec ce régime, la préoccupation de rester au pouvoir après 2015 est largement au dessus des préoccupations de la population. Même le plan de prévention de la fièvre Ebola on nous a parlé de plus de 13 milliards et que le gouvernement n’a pu mobiliser qu’un milliard . Pourtant le 1er ministre nous avait dit que l’état avait les moyens d’organiser un référendum à coût de plusieurs milliards.Tout cela est triste dans une république démocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:36 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Bien avant la déclaration du sinistre Ouédraogo ,Blaise est venu dire à DJIBO :« le goudron n’est même pas fou pour n’est pas arriver à DJIBO s’il arrive à kougoussi ». c’est a croire que le goudron est devenu fou entre temps.
    si ces individus pensent qu’on va se laisser faire,ils se trompent lourdement.
    Ont-ils seulement idée de combien de fois on a dormi en route ?ou combien d’accidents il y a eu sur cet axe ?savent-ils combien de fois on a échappé de justesse à la mort en essayant de voyager ?
    On en a assez !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:38 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    le CDP avec ses milices sont devenus fous c’est tout. Tout le monde en a mare. La route BOULSA-POUYTENGA le Président en personne avait promis le bitumage de cette voie si la population de NAMENTENGA lui votait massivement en 2010. Nous avions massivement voté le CDP mais croyez moi rien jusqu’aujourd’hui. Nous attendons maintenant ce parti chez nous. Nous, même sans moyens financiers nous allons œuvrer à faire échec au CDP dans notre province et c’est pas du blague nous nous organisons pour ça. Vos tee short ; casquette ; riz et 1000F ne vous sauveront pas ici à Boulsa. pendant ce temps on goudronne certaines voie qui ne sont même pas fréquentées dans certaines localité tout simplement pour faire plaisir au premier ministre. nous allons vous monter que nous ne sommes pas des salauds. Quand un Président ne tient pas ses promesses il devient autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:39, par beti En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Franchement ce qui c’est deroulé à djibo releve du moyen age. POUKOI VILENTER DES GENS QUI NE RECLAME KE LE PRESIDENT LEUR A PROMI IL YA DE CELA 10 ANS.JE PENSE QUE LE SAHEL EN GENERAL MERITE CE KI EST ARRIVE ; souvenez vous de la repression de DORI sans pitié. MAINTENANT ILS RESTE AU SAHELIENS DE CHOISIR TO BE OR TO NOT BE. CHAQUE FOIS VOUS AVEZ LE SCORE LE PLUS HAUT DANS LES LES VOTES POUR BLAISE COMPAORE ET SON CDP. SI VOUS VENEZ PLEURER PERSONNE NE VA S’APITOYER SUR VOTRE SORT. MAIS QUE LE GOUVERNEUR , LE MAIRE DE DJIBO ET LE PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL SE PREPARENT. A MOINS QUE UN DETACHEMENT DES CRS NE SE BASE A DJIBO ILS AURONT LEUR COMPTE. DIEU SAUVE LES FILS DE CE PAYS DE CETTE MAL GOUVERNANCE. SEULS LES MEDIOCRES CRENT LES GRANDES TRAGEDIES ; CABRIS MORTS N’A PLUS PEUR DU COUTEAU
    .

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:39 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    le CDP avec ses milices sont devenus fous c’est tout. Tout le monde en a mare. La route BOULSA-POUYTENGA le Président en personne avait promis le bitumage de cette voie si la population de NAMENTENGA lui votait massivement en 2010. Nous avions massivement voté le CDP mais croyez moi rien jusqu’aujourd’hui. Nous attendons maintenant ce parti chez nous. Nous, même sans moyens financiers nous allons œuvrer à faire échec au CDP dans notre province et c’est pas du blague nous nous organisons pour ça. Vos tee short ; casquette ; riz et 1000F ne vous sauveront pas ici à Boulsa. pendant ce temps on goudronne certaines voie qui ne sont même pas fréquentées dans certaines localité tout simplement pour faire plaisir au premier ministre. nous allons vous monter que nous ne sommes pas des salauds. Quand un Président ne tient pas ses promesses il devient autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:43 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    le CDP avec ses milices sont devenus fous c’est tout. Tout le monde en a mare. La route BOULSA-POUYTENGA le Président en personne avait promis le bitumage de cette voie si la population de NAMENTENGA lui votait massivement en 2010. Nous avions massivement voté le CDP mais croyez moi rien jusqu’aujourd’hui. Nous attendons maintenant ce parti chez nous. Nous, même sans moyens financiers nous allons œuvrer à faire échec au CDP dans notre province et c’est pas du blague nous nous organisons pour ça. Vos tee short ; casquette ; riz et 1000F ne vous sauveront pas ici à Boulsa. pendant ce temps on goudronne certaines voie qui ne sont même pas fréquentées dans certaines localité tout simplement pour faire plaisir au premier ministre. nous allons vous monter que nous ne sommes pas des salauds. Quand un Président ne tient pas ses promesses il devient autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 11:44, par Le TURQUE En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    No Comment, le fameux discours politique de l’homme Fort en 2005, c’est foutaise. Blaise ce jour à dit : "si le goudron arrive à kongoussi, il n’est même pas fou pour ne pas arriver à djibo. " et voici un extrait de ce fameux conseil des ministres autorisation de ratification de l’Accord de prêt .« Compte-rendu du Conseil des ministres du 16 Avril 2014
    jeudi 17 avril 2014
    Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 16 avril 2014
    en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 00 mn
    sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE,
    Président du Faso, Président du Conseil des ministres.
    Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,
    entendu des communications orales,
    procédé à des nominations,
    et autorisé des missions à l’étranger.
    I. DELIBERATIONS
    AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES
    Le Conseil a adopté trois (03) rapports :
    Le premier rapport est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’Accord de prêt n°2100 150 030 394 conclu le 9 janvier 2014 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et la Banque africaine de Développement (BAD) pour le financement partiel du Projet d’aménagement des routes de désenclavement interne.
    D’un montant de 23,9 milliards de francs CFA, ce prêt est destiné à la construction et au bitumage de la route nationale n°22 entre Koungoussi et Djibo.
     »

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 12:02, par Naaba Guesbé En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    « Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas », pour paraphraser De Gaulle.
    Vive le peuple mobilisé !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 12:42, par BADINI Idrissa En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    C’est triste triste et encore triste. un pays qui cri son émergence à tout bout de champ alors que incapable de satisfaire aux besoins élémentaire de sa population. Il faut emprunter l’artère en question pour comprendre le désarroi de la population. Elle est même pacifique et a beaucoup patienté. Dans le quel pays sommes nous ? Comment utiliser la force publique entrenue par le contribuable pour réprimer sauvagement une population brave et honnête qui ne demenade que ce qui lui revient de droit ? Du couarage, restez mobilisés. Cette répression doit raffermir davantage la lutte et non le contraire. Pain et liberté pour le peuple. Réné Cassin disait :"il n’aura pas de paix sur cette planête tant que les droits de l’homme sont violés à quelque partie du monde".

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 12:47, par Lynn Hien En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    C’est très regrettable qu’on en arrive à taper sur les populations de Djibo qui ne demandent qu’à emprunter des voies acceptables. Les humanitaires qui travaillent pour les réfugiés maliens et qui passent par cette voie attesteront aussi de la profonde degradation de cette route, sur laquelle ceux qui s’y aventurent encore passent environ 3 heures de temps pour parcourir ces 96 km. Pourquoi les pouvoirs publics se sont -ils montrés ciniques ?
    Une autorité, ça travaille, ça tient ses promesses sans qu’on ne les lui rappelle. C’est cela aussi avoir le sens de la responsabité. Etre responsable n’est pas être une brute. Les responsables font montre de leurs esprits supérieurs et c’est cela qui commande le respect et l’ordre.
    Allez bitumer cette voie et d’autres similaires aussi bien en campagne qu’en ville pour les populations, et nous saurons que vous êtes forts.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 12:57, par welson En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    voilà les gens du Djibo qui passe toute leur vie a voté un parti politique sans programme ni vision pour notre pays. c’est dommage, au lieu de voté de partis sérieux comme PDS/METBA , UPC, UNIR PS. les gens du Djibo ont passé tout leur temps a voté le CDP et voilà le résultats. jugez vous même.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 13:06, par Burkinbi En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Du courage mes frères face à ce pouvoir corrompu et pourri.
    On n’a pas besoin d’Homme fort mais des institutions fortes.
    On n’attend le demarrage immédiat des travaux de butimage Djibo-Kongoussi.
    Non au réferendum, Non au pouvoir à vie.
    Non aux injustices.
    Pouvoir et justice au Peuple.
    Nan lara, an sara !
    La Patrie ou la mort, Nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 13:14, par CHEIKH En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Soutien au PAREN, car quant à ces genres de promesses de campagne, les autorités en ont plein dans la besace.L’essentiel pour nous tous, c’est de continuer à demeurer vigilants, et à dénoncer à chaque fois que de besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 13:55, par Mme HAIRA DICKO En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    BONJOUR et merci au PAREN et a son président pour sa contribution et l attention accordée a la population du SOUM ,qui ne réclame que l exécution du projet de l ETAT portant sur le bitumage de la route kongoussi - djibo. Une promesse faite aux habitants du soum depuis plus d une décennie et qui n a jamais été tenue. les manifestants auraient été violemment réprimés et une cinquantaine détenue a la police ; les médias n auraient pas fait de grands reportages des manifestations et dénoncé ces violences subies par certains habitants innocents de djibo a domicile selon les ressortissants ; pourquoi une telle indifférence de la presse nationale publique ou privée) face a de ci grandes manifestations dans une province du Faso. je félicite le président du paren et radio OMEGA FM qui a ma connaissance ne sont pas restes indifférent et fournit des informations sur la situation au soum et invite les ressortissants du soum du sahel et a tous mes frères ou qu ils soient au faso a soutenir le mouvement M26 et ses militants pour l atteinte de leurs objectifs a savoir une victoire totale dans leur combat. Jelgoowo Debbo

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 14:04, par Sans Aucune Rancune En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Ici au Faso,c’est comme ça que nous vivons.On vient nous massacrer dans notre raison et demain on viendra nous dire de voter avec des promesses factices.2015 sera le terminus de ce pouvoir valétudinaire qui ne songe qu’à s’éterniser au pouvoir comme s’il s’agissait d’un patrimoine.Nous lui assénerons un coup de pied au c...en 2015.Que le peuple reste vigilant pour que sa douleur soit soulagée.Trop,c’est vraiment trop !Promesses non tenues=sanctions des urnes.A bon entendeur,salut !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 14:44, par explosifs criminel En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Qu’est ce que djibo a fait de mal à blaise et à ses vallets pour mériter ce traitement ? Soyez serieux messieurs les gouvernants. L’or et le bétail sont une raison plus que suffisante pour bitumer la route. Des routes ont eu le goudron pour transporter de la tomate. Favoritisme et mal gouvernance, sport favori de nos dirigeants

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 14:59, par Tché de paris En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Soutien au PAREN féllicitation à monsieur BARRY un parti qui songe à la population et aux problèmes de ses compatriotes soyons véridique est- ce -que le reférendum est nécésaire dans ce pays en gaspillant des milliards pour ça ; pendant que villes n’ont pas de goudron les hôpitaux sans matériels, les villes sans lumières, les villages sans écoles exemple : regardez la ville de Bobo deuxième ville capitale économique les principales voies sont pas éclairées la route de ouaga sect 24 et la route du mali Boulevard du cinquantenaire c’est vraiment pitoyable pour ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 15:10 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    FELICITATION A LA POPULATION DE DJIBO ! UTILISEZ L’ARGENT DU SENAT ET DU REFERENDUM POUR COMMENCER LES TRAVAUX DE CETTE ROUTE.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 15:22, par jonassan En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    TRISTE. Quand Brafaso s’enrume notre 1er ministre a les larmes aux yeux. Et quand il promet c’est immediatement decaisse (caisse comme CNSS) mais quand c’est cette route vitale au profit du contribuable le PM et ses 40 sangsues se terrent par peur des manifs.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 17:09, par tintin En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Amusement à part la route de djibo laa est un calvaire. Blaise compaore faut réagir sinon nous souffrons ici.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 17:48, par Sidbala En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Vous vous avez encore la force pour crier.Que dire des provinces du Nayala et du Sourou qui abritent l.une des plus grande vallée agricole de notre pays et qui ne possèdent pas de bitume. on prefere goudronner Sabou-Koudougou et Koudougou-Didyr des voies dont le potentiel de rentabilité est moindre que la voie Toma-Tougan-frontiere du Mali.allez y comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 18:25, par briga En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    mes frères de djibo la vase est pleine au sourou aussi.la province qui n’a pas de ténor est délaissée .la jeunesse du sourou sera bientôt dans la rue aussi pour reclamerson goudron.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 22:58 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Vous parlez du Soum, c’est bien. Mais s’il vous plait, êtes vous déjà venu une seule fois à Tougan ?J’ai sillonné beaucoup de province au Burkina, mais je n’ai pas vu un tel cas. Même les différentes venues à Tougan du Président du Faso se sont faites par hélico.Lui même connait mieux la réalité.Mais comme le Samo ne sait pas comment laver son visage,comme le samo ne sait pas qu’il ne fait pas partie du Burkina émergent, il continue à voter le parti de l’homme fort. Restez là seulement chers esclaves.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2014 à 06:47, par Le veridique En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Contunier a voter des analphabetes maire president du consil regional et vous aurez le goudron
    le pouvoir a interet a ecouter le cris d coeur de la population avant que les refigies n entrent dans la danse. merci paren pour ce element de haute portee

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2014 à 11:52, par sidnaaba En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Merci à tous
    je ne suis pas de la région du sahel mais je suis burkinabè , blaise lui même la di il n y a pas institution forte sans hommes forts et c est ce qu’ ils viennent de démontrer a djibo le maire , le conseillé régional et autre . Mr le maire on vous remercie pour tous mais seulement rappel toi qui ta élit maire ?
    djibo na eu que ce qu’ il mérite sinon au BF encore un maire depuis la première législature et de surcroit qui na rien apporté a la ville si ce n est que détourner les parcelles

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2014 à 16:50, par Le vios En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Il semble qu’à Ouagadougou,l’on veut faire comprendre aux populations que la repression des manisfestants de Djibo se justifie parce que ces derniers auraient séquestré le Gopuverneur de la région du SHL. Seulement entre nous comment celà pourrait-il être possible ?
    1) Le Gouverneur est arrivé avec toute sa sécurité (Gendarmerie, militaire etc ; ;) ;
    2) Jusqu’à ce qu’ils soient violentés, les manifestants ont toujours utilisés la voie pacifique, ils laissaient passer les ambulannces, les véhicules transportant les hommes la sécurité (gendarmes, militaires ou policiers) et les véhicules des organismes internationaux telque le HCR ;
    3) Les manifestants n’étaient pas armés
    Alors comment et par quels moyens pouvaient-ils séquester le gouverneur ?
    Le Gouverneur a eu le courage de lancer cette répression parce que nos leaders locaux à savoir la maire de Djibo et le président du conseil régional cet malveillance de dire aux converneur que ceux qui manifstaient étaient des délinquants, la preuve, le gouverneur n’as pas cherché à les rencontrer mais s’est contenter d’une déclaration à partir d’une des radios locale. Mais est-ce de la responsabilité également de se contenter "des ont dits" si l’on n’a la possibilité de vérifier ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2014 à 17:12, par Yayus En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Bientot nous allons reclamer le bitumage de la route Ouayigouya -Tougan -Toma-Frontiere du mali,et là on verra qui est qui dans ce pays.
    CRS soyez pret car vous allez avoir en face de vous des hommes et femmes determinées.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2014 à 13:28, par Yao Koffi En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    C’est bien fait pour vous qui passez votre temps à voter un CDP morribond et sans vision

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 10:50, par Le veridique En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    BONJOUR ET MERCI POUR CET ARTICLE

    pOURVU QU IL N ARRIVE RIEN A LA DAME TRANSPORTEE DE TOUTE URGENT A L HOPITAL BLAISE COMPAORE SUITE A CES MANIFESTAIONS
    ELLE ETAT EN DEHORS DES MANIFASTATION ET VOILA LA RECOMPENCE QUE LUI OFFRE LE MAIRE ET SES ACOLYTES
    COMA ET SOINS INTENTIFS
    LE MAIRE ET LE PRESIDENT DU CONSEIL REGIOAL ONT INTERETS A PRIER FORT POUR SA PROMPTE GUERISON CAR IL SAVENT DE QUI EST LA FILLE ET CE DONT SA FAMILLE EST CAPABLE A DJIBO
    A BON ENTENDEUR SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2014 à 21:43, par CHEF GILDAS En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Mon frère courage !Cependant je serais ravi de voir le PAREN et le MPP faire chemin ensemble main dans la main pour un Burkina radieux

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2014 à 20:29, par panga En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    CES DÉMISSIONNAIRES FONT HONTE. PARCE QU’IL GAGNENT PLUS LES DESSOUS DE TABLES, ILS PRÉFÈRENT RETOURNER AU CDP. CE SONT DES MILITANTS QUI NE PENSENT QU’A LEUR VENTRE.

    JE SUIS VRAIMENT SOQUE DE SAVOIR QUE MEME DES GENS INSTRUIS ET QUI SONT MEME ALLEZ LOIN DANS LES ETUDES RAISONNENT COMME S’ILS N’ONT JAMAIS MIS PIED DANS UNE CLASSE D’ECOLE.

    PREMIERMEMENT LE POUVOIR DEMONCRATIQUE N’EST PAS UN POUVOIR TRADITIONNEL VOILA POURQUOI DEPUIS LA NUIT DES TEMPS LE MANDAT PRESIDENTIEL EST LIMITE.

    DEUXIEMEMENT PERSONNE NE DIS A BLAISE DE PARTIR C’EST LA CONSTITUTION QUI L’EXIGE ET C’EST JUSTE. LES REGLES DE LA CONSTITION SONT DES ACQUIS CONSENTUELLE ET SONT CLAIRENT.

    TROISIEMENT, APRES PLUS DE 27 ANS AU POUVOIR VOUS VOULEZ QUE BLAISE RESTE AU POUVOIR ! EST-CE CELA N’EST PAS UNE DECADENCE

    SUPPRIMONS ALORS LA CONSTITION ET COMME SA, ON FONCTIONNERA SANS LOI AU BURKINA. C’EST CE QUE VOUS QUI SOUTIENS QUE BLAISE RESTE AU POUVOUR VOUS VOULEZ NON !

    C’EST HONTE !

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2014 à 01:22, par le véridique En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    Dommage pour la femme.
    Paix à son âme.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2014 à 22:56 En réponse à : Déclaration : Le PA.RE.N dénonce la violente répression des manifestants à Djibo

    CISSE MOUSTAPHA,
    Je suis daccord avec les manifestants. c’est pas du normal que la CRS lance du gaz dans les chambres.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés