Banditisme : fin de parcours pour un escroc

jeudi 4 septembre 2014 à 02h35min

Le Directeur Régional de la Police Nationale des Cascades, Komossira Sanou, a invité la presse dans son bureau le mercredi 03 septembre 2014. Le but de cette invitation était de présenter aux journalistes un présumé délinquant d’origine libanaise nommé, Jabber Gandour (J.G pour la Police), qui a soutiré habilement la somme d’un million deux cent mille (1 200 000) francs CFA à un pompiste de la station TOTAL du nom de TRAORE Amidou, le 1er septembre 2014 à Banfora.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Banditisme : fin de parcours pour un escroc

De mémoire de flic, a dit le Directeur Régional de la Police Nationale des Cascades, Monsieur Komossira SANOU, c’est la première fois qu’une opération d’une telle habileté est menée dans la cité du Paysan Noir.

En effet, le dimanche 31 août 2014, le sieur Jabber s’est présenté à la Station TOTAL de Banfora et a demandé d’après le gérant au pompiste Amidou. Le gérant étant absent, Jabber a alors exposé au pompiste son problème en ces termes : « J’ai mes véhicules qui sont garés à Niangoloko en Douanes. Comme je suis à cours d’argent, je voudrais demander la somme de 1.200.000fCFA pour aller libérer mes véhicules et en retour, je vous paierai 1.500.000fCFA.

En guise de garantie, je vous laisse ma voiture ». Mis en confiance, le pompiste a accepté garer la voiture de Jabber et le lundi 1er septembre au matin, il s’est rendu en banque avec Jabber où il a fait un retrait de la somme sollicitée qu’il lui a remise. C’est après le départ de Jabber que Amidou, retourné à la station, a consulté les documents du véhicule qui a servi de garantie et s’est rendu compte que ces documents ne portaient pas le nom de Jabber, mais d’une femme. Paniqué, Amidou s’est rendu au Commissariat de Police de Banfora et y a exposé sa mésaventure. C’est ainsi que le Commissaire Sanou a mis en branle ses services de Niangoloko et Yendéré afin que le malfrat soit intercepté. Ce qui fut fait à Yendéré. Mais Jabber dira aux policiers de Yendéré qu’en fait, ses véhicules ne se trouvaient pas à Niangoloko, mais à la Douane de Ouangolodougou en Côte-D’Ivoire. C’est lorsque, sur instruction du Directeur Régional, que le Commissaire de Police du District de Niangoloko devait accompagner Jabber à Ouangolodougou pour y vérifier ses déclarations qu’il a enfin dit la vérité. Dans son audition au Commissariat de Banfora, le sieur Jabber a reconnu n’être pas à son premier forfait et aurait usé des mêmes manœuvres pour soutirer 1.500.000fCFA à un commerçant de Ouangolodougou.

Le mode opératoire de Jabber est de voler une voiture qu’il va garantir chez une victime et prendre de l’argent. Dans tous les cas, le véhicule étant volé, lui ne perd rien. Par le biais de INTERPOLE, le véhicule finira par être retrouvé et Jabber volatilisé.
Pour le Directeur Régional de la Police Nationale des Cascades, il est important d’attirer l’attention des populations qu’elles fassent beaucoup attention à cette nouvelle façon d’opérer. Pire, le véhicule pouvait être bourré d’explosifs et garé dans une essencerie, cela pouvait être très dangereux pour la ville de Banfora.

Golleau Isidore Traoré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 septembre 2014 à 08:23
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Comment a-t-il fait pour traverser la frontiere avec une voiture volee en Cote d Ivoire ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 08:59, par CABen
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Je pense que le pompiste a voulu le gain facile. Sinon le mode opératoire du délinquants est assez visible. heureusement que le commissariat de police a été efficace. Félicitation à tous les policiers du Burkina en particulier ceux de Banfora. Car ils font honnêtement leur boulot et bien dans dernières années.Mon cher pompiste il faut savoir qu’on devient pas vendeur de véhicule sans en avoir les moyens. Depuis quand tu as vu un commerçant donner son argent surtout un libanais. Il pouvait revenir te remettre tes 1.200.000 pile et tu ne peut rien faire. Vigilance !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 10:01
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    C’est le laxisme et la negligence de la police des frontieres qui ont permis a ce dernier d’entrer sur le territoire. Il est evident que le contrôle n’a pas ete fait dans les regles de l’art. Il faudra encore redoubler de vigilance en ces temps ou tout peut arriver.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 10:29, par Baxter
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Merci pour le récit. Il a demandé après le gérant et non d’après lui.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 10:38, par tenga kossa mè
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Hummm le pompiste aussi dèh si c’était un de ses frères noirs il n’allait même pas le regarder mais comme c’est libanais donc peau blanche allez hop il donne avant de réfléchir ça te loupe tu sais pas que argent de libanais on bouffe pas ?demande à nos sœurs là c’est enfant métis il te laisse sinon son argent c’est comme diamant noir il exhibe ça devant toi mais tu n’auras pas l’occasion de palper ça

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 10:42
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Héé Dieu protégez nous hein Amen si nos frontières sont de telles passoires comment voulez vous que ébola n’arrive pas ici ?façon les gens rentrent au burkina on dirait WC public wallaye sida est encore mieux au moins ya antirétroviraux

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 10:48
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Policiers,gendarmes,arrêtez enfin de nous saouler avec vos faits divers à une balle d’autant que pour ce cas précis,ce Libanais ne gouttera pas à la prison car ses compatriotes viendront arroser tous ces corrompus de la république pour le tirer d’affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 10:50, par terra seydou
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    le commisaire komonsira est passe a cote de la plaque.Le libanais a certe volé le véhicule, mais il n" a pas vole le pompiste ; il a fait un gage avec le pompiste il s’agit d’une sureté qui n’est pas un acte criminel en tant que tel .il ya peut etre un peu d’abus de confiance mais de vol moi je dis nom

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 10:54
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    félicitations au Commissaire SANOU et à ses braves hommes.continuez de veiller sur les populations de la cité du paysan noir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 11:16, par Ratamanegre
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Bonjour chers tous. Je réagis à l’intervention du 4e forumiste. En fait, le français est passionnant, mais délicat. Je ne prétends pas le maitriser, mais j’ai appris qu’on ne demande ni "d’après" ni "après" quelqu’un : on demande quelqu’un, le verbe "demander" étant un verbe transitif direct, c’est-à-dire qu’il exige TOUJOURS un complément d’objet direct. Dans le même ordre d’idées, on entend souvent des expressions du genre " absenter quelqu’un" qui ne signifient rien, en tout cas pour le moment, selon la grammaire française. Sans rancœur !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 11:38, par rachid
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Bravo à la Police de BANFORA pour leur diligence ,mais ce pompiste doit être remercié par son Employeur pour excès d’idiotie ; sinon pourquoi satisfaire ce MECREANT avant de procéder aux vérifications élémentaires ? bravo à la Police !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 11:43, par Jamanatigui
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Tant que le pays des hommes intègres sera rempli des hommes qui aiment cadeau, qui adorent gagner de l’argent sans efforts les escrocs séviront toujours. Comment se fait il que le pompiste soit disposé a prêter de l’argent à un inconnu qu’il rencontre pour la première fois ? Rien que l’idée d’empocher 300 000 francs en une journée sans effort l’a conduit à là. Il a eu la chance sinon je n’allais nullement plaindre son sort. Il a cherché et il a gagné.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 12:35, par Fasoden
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Malgré le désordre institué en système de gouvernance, il y a encore des raisons d’être fier par ce qu’on est burkinabè. Bravo à la police de Banfora ! carton jaune à la police de Yendéré qui a laissé passé un véhicule volé ! Bravo au 5e forumiste !
    Tout de même, carton ROUGE à celui qui a pourri la gouvernance au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 12:55
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Je pense que si le vehicule n’a été declaré volé/perdu auprès des services compétents (police, gendarmerie), il peut tres bien traversé la frontiere quand bien meme les papiers ne sont pas à son nom.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 13:07, par Bakala
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    nul n’est infaillible, encourageons nos braves policiers qui depuis quatre ans ou plus font preuve de sagesse et de bravoure, reconnaissons avec eux que la police d’hier et celle d’aujourd’hui il ya une difference.merci au Docteur Jerome Bougma et au Directeur General de la Police National Roger Zango qui font beaucoup d’effort

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 13:10
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Il ne faut surtout pas compter sur la police ivoirienne pour mettre la main sur ce type de délinquant. Là bas on ne parle plus de corruption c’est à la limite un non évènement. Il faut se bourrer les poches et vite

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 14:04, par Bon conseil
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Ahhh, ces africains qui font bêtement confiance au blancs ?!!
    ça leur apprendra à croire que blanc = honnête.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 14:19, par Bodo
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Comme c’est une peau blanche, le gérant a eu confiance. Si un Noir se présente à lui, avec un véhicule à son nom, il sera refoulé. Mais quand c’est un Blanc, le Noir se dit : "C’est un mec bien" !!! Nassara

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 14:38, par YANNICK
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Je rappel que pour traverser une frontière, lorsque les occupants du véhicule n’ont pas leur nom sur les documents, il leur faut obligatoirement une procuration du propriétaire du véhicule. Nos frontières sont perméables !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 15:16, par INTERPOOL
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    IL NE PEUT PAS TRAVERSER LA FRONTIÈRE SI LE VÉHICULE N’EST PAS A SON NOM SAUF S’IL A UNE PROCURATION DÉLIVRÉE PAR LE PROPRIÉTAIRE ET INDIQUANT QU’IL DOIT CIRCULER AVEC ET LA OU IL DOIT SE RENDRE AUSSI DOIT ÊTRE BIEN INDIQUE. DONC NOS FRONTIÈRES SONT POREUSES LES POLICIERS SONT LA BAS POUR FATIGUER LES PAUVRES USAGERS EN LEUR EXTORQUANT DE L’ARGENT ET LAISSER LES VRAIS DÉLINQUANTS VENIR NOUS TUER ET VOLER.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 15:40, par paulin Smith OUANGO
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Bravo Komo tu fais du bon travail depuis que tu es dans les Cascades. Honneur à la promotion et courage Dieu veille sur toî

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 13:23
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    FRERES POLICIERS ET GENDARMES, VOUS FAITES ARDEMMENT VOTRE PART DE BOULOT, MAIS MALHEUREUSEMENT SES DELIQUANTS A PEINE CONDUIT A LA MACO, RECOUVRE AUSSITOT LA LIBERTE DE VOLER, D’ESCROQUER, PILLER ET MEME TUER ET PUIS Y A RIEN, ON CIRCULE. CAS DE "BALA" LE PETROLIER. CONFERE L’OBS DU 05/09/ N°8698. QUE LE SEIGNEUR NOUS ACCOMPAGNE CHERS FRERES.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2014 à 20:46, par incroyable
    En réponse à : Banditisme : fin de parcours pour un escroc

    Iiiiiiiyeeeeuuuuu ! Libanais escroc ? Vraiment incroyable . Il devait être désespéré avec tous ses parents riches la ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés