Burkina Faso : Basga Emile Dialla explique l’Accord de siège donné aux Jeunes des Nations unions pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement

mercredi 3 septembre 2014 à 01h21min

Le Réseau Ouest Africain des Jeunes Leaders des Nations Unies (ROJALNU-OMD/BF) aura désormais son siège à Ouagadougou. Ainsi en a décidé le Conseil des Ministres en sa séance du 23 juillet dernier. La décision du gouvernement burkinabè est motivée par sa volonté de promouvoir les jeunes et implique certainement des avantages. Au cours d’une rencontre avec la presse, le Ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, Basga Emile Dialla, a expliqué les tenants et les aboutissants de l’accord de siège fait au Rojalnu.OMD/BF.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina Faso : Basga Emile Dialla explique l’Accord de siège donné aux Jeunes des Nations unions pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement

C’était en 2012, lors de leur 3e sommet panafricain, tenu du 20 au 22 décembre à Ouagadougou, que les jeunes leaders des Nations unis réunis au sein de ROJALNU avaient manifesté le besoin d’installer les bases de leur association au Burkina Faso.
Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et le dossier a suivi son chemin. Et le 23 juillet, le Conseil des Ministres, après avoir rejeté lors d’une de ses précédentes séances, a convenu d’accorder un droit de siège au réseau. « Quand on parle d’accord de siège, c’est un document technique avec des arguties juridiques. Son traitement prend un petit temps. Pour des dossiers de cette nature, c’est le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération régionale qui est habilitée à les introduire en Conseil des Ministres », a expliqué Emile Basga Dialla.

Sentiments de joie et de fierté pour le Burkina Faso

Tout comme le Burkina, des pays africains, selon le Ministre Dialla, étaient prêts, clé en mains, pour abriter le siège du réseau. Après donc l’adoption du dossier, qui du reste a été arraché de haute lutte, il s’est senti heureux et fier pour son pays. « Quand le dossier a été adopté, j’ai été animé d’un sentiment de joie en tant que Ministre bénéficiaire. J’ai aussi ressenti un sentiment de fierté pour mon pays. Lorsque le Réseau a tenu son 3e sommet du 20 au 22 décembre 2012 à Ouagadougou, tous les participants ont jeté, à l’unanimité, leur dévolu sur le Burkina Faso pour abriter le siège. Mais tenez-vous, beaucoup de pays, clés en mains, étaient prêts à accueillir ce réseau. Vu le leadership de notre pays, toute cette jeune l’a choisi pour abriter le siège de son réseau. C’est la raison pour laquelle, je suis vraiment fier », a soutenu le Ministre de la Jeunesse pour qui, c’est aussi le leadership du Chef de l’Etat et les efforts du gouvernement qui se retrouvent ainsi reconnus. Mieux, selon Emile Basga Dialla, c’est la maturité de la jeunesse burkinabè qui a convaincu les autres jeunes à installer leur quartier général dans la capitale burkinabè (QG). « Nos mouvements associatifs ont une vitalité impressionnante », a ajouté le Ministre Dialla.

« Tout est bénéfice »

En optant d’accueillir le siège du Rojalnu.OMD/BF, le Burkina Faso ne perd rien. Ses gains se situent à un double niveau. « D’abord sur le plan politique. Lorsque les jeunes jettent leur dévolu sur un pays comme le Burkina Faso, c’est du coup, une manière de confirmer et de conforter le leadership du Chef de l’Etat comme quelqu’un qui porte haut le flambeau de la jeunesse et qui est engagé pour porter la participation de la jeunesse au processus de développement de notre pays.

Ce choix confirme le rayonnement du Burkina au plan africain et mondial en matière de promotion de la jeunesse. En accueillant le siège, le Burkina Faso devient une vitrine de la jeunesse et du même coup Ouagadougou peut se targuer d’être la capitale des jeunes des Nations Unies pour l’atteinte des OMD », a indiqué le patron du département de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi.
Aussi, ces avantages sont d’ordre financier. « L’Union africaine est censée envoyer un représentant au siège de ROJALNU à Ouagadougou. C’est une grosse administration, avec des expatriés, qui va se mettre en place. Des salaires vont être servis. Ces retombés vont doper la consommation dans mon pays. Il est aussi dit que les locaux seront privilégiés dans le recrutement. En tant que ministre de l’emploi, je suis tout heureux que cela va créer des emplois dans mon pays », a-t-il ajouté.
A l’endroit des jeunes qui installent leurs bases au Burkina, le Ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi a lancé un appel à une prise de conscience, à un don de soi pour leurs pays et surtout à avoir le sens aigu de la responsabilité.

Jacques Théodre Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés