Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

mardi 2 septembre 2014 à 13h42min

L’accident survenu le lundi 1er septembre à Bobo-Dioulasso, aux environs de 6 heures du matin, était très horrible. Un train en provenance de la Côte d’Ivoire a coupé en deux le corps d’un probable malade mental qui n’a malheureusement pas pu être identifié faute de documents.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Accident de train  à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

C’est un corps complétement broyé avec des mains coupées qui se retrouvaient sur un côté d’une des rames, le foie et les poumons expulsés de force par la bouche, les membres inférieurs totalement déchiquetés qui se laissait encore voir sous les roues du train de marchandises précisément d’hydrocarbure.

L’infortuné, probablement un malade mental, selon des responsables de la société Sitarail, semblait être un jeune homme. Le conducteur aurait klaxonné plusieurs fois lorsqu’il a aperçu sur les rails. Avait-il entendu ou pas ? Toujours est-il que, selon le conducteur, il a tenté de se sauver à l’approche du train qui roulait à vive allure, mais il était trop tard. Informés, des responsables et agents de la Sitarail, la police, un agent du service d’hygiène et les autorités judiciaires notamment le substitut du procureur se sont rendus sur les lieux pour constater les faits. Un corps indescriptible sous les roues du train attirant l’attention des passants et quelques curieux. « Nous ne disposons d’aucune information outre les premiers éléments que nous pourrions vous fournir avec l’accord des autorités judiciaires. Il est que l’accident se serait survenu aux environs de 6heures. L’infortuné serait un malade mental, vu les habits délabrés qu’il porte. Voyez-vous-même l’état de son corps », indique un des agents de la société ferroviaire ivoiro-burkinabè. Le constat durera environ 1 heure mais les circonstances restent, pour l’heure, méconnues. Le corps a été enlevé aux environs de 9heures par l’Ordre de malte pour être inhumé directement.

Bassératou KINDO
Pour le Faso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 septembre 2014 à 14:20, par jeune homme
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Que l’ame de cet innocent repose en paix.Je crois que ce indicent interpelle les uns et les autres à une reflexion sur comment trouver un centre pour ces malades mentaux.Tu conviens avec moi qu’il est temps que notre cher pays ait un regard responsable vers ces derniers.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 15:01, par Basoss
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Que son ame repose en paix. Beaucoup de prudence a tous ceux qui se déplacent.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 15:30, par alliankah
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    paix a son ame.franchement,je demande au autorités de voir les cas de ses malades.je pense que nous avons des moyen pour leurs « construire » un camp hors de la ville et s’occuper d’eux.franchement,franchement.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 17:35
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Je pense que le conducteur de train pouvait faire l’effort de s’immobiliser au lieu de passer le temps à klaxonner et aller s’arrêter après l’incident. Que la victime soit malade mental ou pas, c’est une vie qui a été enlevée et le conducteur doit être poursuivi pour homicide

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 17:38, par Alexio
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Quand on n etait sous la colonisation francaise, ces soit-disanr fou etaient bien traites au Lazaret. Et ne pouvaient pas errer comme on le voit aujourdhui. Le mot fou est un crime et discrimnation pour tous ceux qui souffrent de cette maladie psychiatrique. Les laisser pour contre releve d une malgouvernance de nos dirigeants qui se comportent avec arrogance. Pouquoi pas construire une psychiatrie digne de ce nom pour resorber et interner ces malades qui sont dangereux pour le Public que eux-meme ? Le President et ses ministres voyagent en Europe. Est-ce qu il ont deja vu un malade de la psychiatrie erre dans les rues a Paris ou a Washington ? Non.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 17:44, par le déçu
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    chaque fois que sitarail tue quelcun on parle toujours de malade mental, je me rappel toujours de ce fait de 2009 où un train a écrasé un cousin la sitarail nous fait comprendre après que le type était déjà mort et couché sur les railles le train n’a fait que monté sur un cadavre. et depuis lors l’affaire est restée comme ça en justice je n’ai pas eu vent d’un quelconque jugement. que la victime repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 18:32, par Puissance F
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Paix à son âme. Mais est ce possible que les poumons et foie puissent passer par la bouche ? Imaginez un peu le canal de l’œsophage à la bouche. Je veux croire mais je n’arrive pas

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 18:32, par moi ossi
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    un corps complétement broyé avec des mains coupées qui se retrouvaient sur un côté d’une des rames, le foie et les poumons expulsés de force par la bouche, les membres inférieurs totalement déchiquetés qui se laissait encore voir sous les roues du train de marchandises .....
    Votre description est choquante.......!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 18:39, par Salif
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    "le foie et les poumons expulsés de force par la bouche" Ce type de compte rendu, que je trouve choquant pour les âmes sensibles est-il permis dans un journal ? Je demande l’avis des spécialistes en journalisme.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 18:46, par ZHAM
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    PAUVRES DE NOUS. LES AUTORITÉS DE BOBO N’ONT RIEN A DÉMONTRER NE SERAIT CE QUE "DEALER" DES PARCELLES. NOS VOIES SOUFFRENT SOUS LE POIDS DE L’AGE ET NOS QUARTIERS SONT INSALUBRES ET SANS CANIVEAUX ADÉQUATS. DONC POUR VOIR UN CENTRE QUI S’OCCUPERAIT DES MALADES MENTAUX, VRAIMENT JE ME DEMANDE A QUAND CELA SERAIT UNE RÉALITÉ. IL FAUT QUE LA POPULATION OUVRE L’ŒIL.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 18:55, par Burkimbila
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Merci Mme Bassératou KINDO d’éviter à l’avenir de décrire l’état du corps avec tous les détails dans des circonstances pareilles pour les lecteurs sensibles.
    Paix à l’âme du disparu

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 19:07, par DOUYAC
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Merci pour l’info monsieur le journaliste mais pensez-vous que les lecteurs ont besoin que vous leurs décriviez cette scènes atroces. Mettez-vous un peu à la place d’un parent de la victime.
    Je pense que vous devriez remplacer votre plume par une caméra, c’est mieux ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 19:14, par yen ya boin
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Que l’argent prévu pour organiser le référendum et le sénat soient utilisé pour construire des centres adaptés pour les personnes souffrants de déficience mental dans chaque région au lieu de déployer de gros moyens pour manipuler et pousser certains déficients mentaux à infiltrer des partis politiques pour ensuite abandonner ces derniers à leur triste sort plus tard @bassératou kindo c’est justement l’occasion d’interpeller ton maire salia sanou sur la nécessité de créer même si c’est un centre d’accueil à Bobo pour ces personnes au lieu de remplir des stades recto verso avec l’argent de ses concitoyens !!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 19:29, par simple
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    que son âme repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 19:39, par la verité 1
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    mais pourquoi rouler a vive allure en tranversant une ville c est vrai que c est accident mais le conducteur aura ses images durant le reste de sa vie.que dieu nous sauve

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 19:57, par moi ossi
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    un corps complétement broyé avec des mains coupées qui se retrouvaient sur un côté d’une des rames, le foie et les poumons expulsés de force par la bouche, les membres inférieurs totalement déchiquetés qui se laissait encore voir sous les roues du train de marchandises .....
    Votre description est choquante.......!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 20:33, par Raso
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Les malades mentaux sont laissés à eux mêmes dans ce pays, certains se baladent nus en ville. C’est ça le faso émergeant..

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 21:11, par kabore
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Paix a son âme.
    En journalisme (télé et radio) je pense que ta ce qu’on appelle signalétique pour protéger les jeunes et les ames sensibles.mais en presse il est conseillé de taire certains détails pour épargner les lecteurs. Nous savons tous comment peut paraitre un corps écrasé par un engin de 1000 tones roulant a vive allure .merci

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 23:21, par Freeman
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    L’Homme fort, l’argent que vous avez prévu pour le référendum là, il faut le donner aux services de psychiatrie pour qu’ils puissent prendre en charge tous ces malades mentaux errant. Ou bien ?

    Paix à l’âme de ce jeune homme !

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 07:37, par Mariam GUIRE
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Bonjour et merci pour l’information.
    C’est une situation horrible. Paix à l’âme du défunt. C’est malheureusement ce qui arrive souvent aux malades mentaux non pris en charge ou mal pris en charge au Burkina Faso.
    Je souhaite cependant que vous nous épargnez de certains détails horribles. Vous avez intitulé l’article "...corps... indescriptible", mais vous l’avez tout de même décrit avec tellement de détails et de précisions que nous nous sentons face à un film d’horreur, mais hélas, c’est la triste réalité. Désormais, ayez la pitié de nous épargner de ces détails qui nous traumatisent. Nous avons juste besoin de savoir qu’un être humain a été victime d’un accident mortel. Ce qui nous permettra de tirer leçon pour mieux organiser la prise en charge des malades de ce genre. Mais nous n’avons pas besoin de savoir que son foie et ses poumons ont été expulsés de force par la bouche et que ses membres inférieurs ont été déchiquetés. Quelle horreur !!!
    Finalement, l’indescriptible a été trop décrit et ce n’est pas acceptable pour la dignité humaine. C’est malgré tout un être humain, comme vous et moi. Pensez à sa famille, car il en a une quelque part. Elle sera indignée en lisant ces détails. C’est juste un conseil amical.
    Merci de la compréhension et bonne journée
    Mariam

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 08:59, par Pathe Diallo
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    C’est vraiment horible et l’Etat porte l’entière responsabilité parceque rien n’est fait pour les malades mentaux qui sont abandonnés à eux même que ce soit dans les grandes villes que les villes secondaires. Certains d’entre eux meurent de faim. Il y a longtemps que l’Etat a démissioné de ses responsabilités ! pauvre Faso émergent !

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 09:45, par Mousse le Grand
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Mariam,
    je ne suis pas d’accord avec toi. s’il avait une famille, il ne serait pas dans la rue a herrer comme un ’’animal’’. honte a sa famille....

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 10:25, par Céline
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Paix à son âme Devant Dieu nous sommes sommes tous des êtres chers et je pense que Dieu saura lui épargner le sort qu’il a connu sur la terre des vivants.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 10:34, par k
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    paix à son ame

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 12:04, par Nassara
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso

    Je suis d’accord avec Mariam. Naturellement le décédé avait une famille, mais qui sait combien sa famille a fait pour éviter qu’il serait dans la rue à herrer comme un "animal". Il est trop simple d’accuser sa famille !

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 13:38, par Le Dépassionné
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Paix à l’âme de l’infortuné

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 14:26, par daouda
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    il ressort des faits que le train roulait à vive allure et cela à l’entrée d’une agglomération. S’il était à une vitesse raisonnable, c’est-à-dire moindre, le sinistre aurait pu être évité sinon serait moins horrible. Ou bien dois-je comprendre que cette grosse bête doit rouler comme bon lui semble en agglomération ? Non, sa vitesse doit être strictement limitée de sorte à faciliter son arrêt en cas d’urgence. Au besoin même, rouler au pas en agglomération. En attendant, leur responsabilité civile et pénale doit être engagée.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2014 à 22:10, par SANOU
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    PAIX à SON AME

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 11:36, par Un Gondwanais
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Nassara, je suis d’avis avec Mousse le grand ; la responsabilité incombe d’abord à la famille, qui , pour diverses raisons, a dû démissionner. Dans le temps, et même jusqu’à présent, certaines familles gèrent leurs malades mentaux dans la discrétion, chez elles. C’est bien beau d’accuser l’Etat, mais il faut d’abord initier quelque chose. On voit partout certains de ces malades, dont apparemment les cas ne sont pas très alarmants mais qui sont dans la rue ;les parents se contentent de leur trouver de temps à autre des vêtements et quelque fois de la nourriture. Commençons par être responsables, vis à vis de nos parents dan cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 12:06, par zongo
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    Jetez un coup d’oeil à la psychiatrie à djaradougou...Vs verrez que ttes les conditions st réunies pr qu’un malade ressorte très malade. Vs verrez comment les psychiatres se débrouillent comme ils peuvent. Comment voulez vous qu’une ville comme bobo, statiquement dominante en élus locaux les plus illettrés pr n’est pas dire les plus analphabètes ,puisque avoir des idées constructives si c’est n’est que pr eux mêmes- je n’est pas dit nom de quelqu’un. Comme disait l’autre :<>.et je dirais que chaque ville mérite ses dirigeants . une pensée à Simon comparé malgré tout. Pauvre de bobo qui est d’ailleurs réfractaire aux changements : aliénés et des idées rétrograde. ..

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 13:46, par LAPAIX
    En réponse à : Accident de train à Bobo-Dioulasso : Le corps était indescriptible

    PAIX A SON AME

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés