Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Zéphirin Diabré à la communauté musulmane : « Notre souhait est que le camp d’en face respecte la constitution »

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 31 août 2014 à 00h14min
Zéphirin Diabré à la communauté musulmane : « Notre souhait est que le camp d’en face respecte la constitution »

Le chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso (CFOP-BF) poursuit sa tournée auprès des leaders religieux et coutumiers. Après le Mogho Naaba, c’était autour de la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso de recevoir, dans la soirée de vendredi 29 août 2014, Zéphirin Diabré et sa délégation au siège de l’organisation sis au quartier Pissy à Ouagadougou.

Autre lieu certes mais l’objet reste le même : visite de courtoisie et surtout d’explication des positions de l’institution sur les questions politiques du moment notamment l’article 37 de la Constitution.

Bénéwendé Stanislas Sanakara, Ablassé Ouédraogo, Mamadou Kabré étaient entre autres membres de l’équipe du CFOP-BF conduite par le premier responsable, Zéphirin Diabré. Quant à la délégation de la Fédération, elle était pilotée par son président du mois, El Hadj Adama Nikiéma. C’est dans une ambiance bon enfant avec en sus des prières et bénédictions qu’ont démarré les échanges autour de 17h15, après une présentation des membres de chaque délégation. Puis, un tête-à-tête qui va durer un peu plus d’une heure.

« Il y a de cela quelques temps qu’on s’est donné comme devoir, de temps en temps, de revenir pour échanger avec eux, leur parler un peu des activités que nous menons en tant qu’opposition et recevoir leurs conseils avisés qui nous permettent de réussir notre action mais aussi des prières et bénédictions », a situé le chef de délégation Zéphirin Diabré à l’issue de l’audience.

Visite de courtoisie certes, mais également d’explication sur les questions politiques du moment. Et pour Zéphirin Diabré, chaque visite appelle des questions à soumettre pour discussion. « Nous avons évoqué les questions qui nous tiennent à cœur notamment, le grave danger qui pèse sur notre pays et sa démocratie avec la volonté réaffirmée et ressassée de la majorité de vouloir procéder à la révision de l’article 37. Nous avons expliqué, une fois de plus, notre position sur le caractère inutile, inopportun et même socialement dangereux de cette initiative. Notre souhait est que le camp d’en face garde raison, respecte la constitution et trouve une formule pour que d’autres personnes soient leur champion à l’élection présidentielle de 2015 », a dévoilé M. Diabré.

A l’en croire, ces moments d’échanges ont également été l’occasion pour sa délégation de réaffirmer l’attachement de l’opposition à un certain nombre de valeurs et de principes parmi lesquels le pardon, la tolérance, le respect des autres, la paix, la concorde nationale et le dialogue. « Nous sommes une opposition qui ne rechigne pas à recevoir qui que ce soit pour échanger et discuter ; nos portes sont ouvertes », a-t-il déclaré.

Les responsables de la Fédération ont, pour leur part, loué la démarche du CFOP-BF avant d’encourager leurs hôtes à toujours travailler à promouvoir les valeurs de pardon, de tolérance, de dialogue et d’esprit de concertation qu’ils ont toujours défendues.

Après la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) le 22 août, le Mogho Naaba le 28 août puis la Fédération des associations islamiques, Zéphirin Diabré et ses camarades seront reçus par l’Eglise catholique au cours de la semaine à venir.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés