Zéphirin Diabré à la communauté musulmane : « Notre souhait est que le camp d’en face respecte la constitution »

dimanche 31 août 2014 à 00h14min

Le chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso (CFOP-BF) poursuit sa tournée auprès des leaders religieux et coutumiers. Après le Mogho Naaba, c’était autour de la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso de recevoir, dans la soirée de vendredi 29 août 2014, Zéphirin Diabré et sa délégation au siège de l’organisation sis au quartier Pissy à Ouagadougou.

Zéphirin Diabré à la communauté musulmane : « Notre souhait est que le camp d’en face respecte la constitution »

Autre lieu certes mais l’objet reste le même : visite de courtoisie et surtout d’explication des positions de l’institution sur les questions politiques du moment notamment l’article 37 de la Constitution.

Bénéwendé Stanislas Sanakara, Ablassé Ouédraogo, Mamadou Kabré étaient entre autres membres de l’équipe du CFOP-BF conduite par le premier responsable, Zéphirin Diabré. Quant à la délégation de la Fédération, elle était pilotée par son président du mois, El Hadj Adama Nikiéma. C’est dans une ambiance bon enfant avec en sus des prières et bénédictions qu’ont démarré les échanges autour de 17h15, après une présentation des membres de chaque délégation. Puis, un tête-à-tête qui va durer un peu plus d’une heure.

« Il y a de cela quelques temps qu’on s’est donné comme devoir, de temps en temps, de revenir pour échanger avec eux, leur parler un peu des activités que nous menons en tant qu’opposition et recevoir leurs conseils avisés qui nous permettent de réussir notre action mais aussi des prières et bénédictions », a situé le chef de délégation Zéphirin Diabré à l’issue de l’audience.

Visite de courtoisie certes, mais également d’explication sur les questions politiques du moment. Et pour Zéphirin Diabré, chaque visite appelle des questions à soumettre pour discussion. « Nous avons évoqué les questions qui nous tiennent à cœur notamment, le grave danger qui pèse sur notre pays et sa démocratie avec la volonté réaffirmée et ressassée de la majorité de vouloir procéder à la révision de l’article 37. Nous avons expliqué, une fois de plus, notre position sur le caractère inutile, inopportun et même socialement dangereux de cette initiative. Notre souhait est que le camp d’en face garde raison, respecte la constitution et trouve une formule pour que d’autres personnes soient leur champion à l’élection présidentielle de 2015 », a dévoilé M. Diabré.

A l’en croire, ces moments d’échanges ont également été l’occasion pour sa délégation de réaffirmer l’attachement de l’opposition à un certain nombre de valeurs et de principes parmi lesquels le pardon, la tolérance, le respect des autres, la paix, la concorde nationale et le dialogue. « Nous sommes une opposition qui ne rechigne pas à recevoir qui que ce soit pour échanger et discuter ; nos portes sont ouvertes », a-t-il déclaré.

Les responsables de la Fédération ont, pour leur part, loué la démarche du CFOP-BF avant d’encourager leurs hôtes à toujours travailler à promouvoir les valeurs de pardon, de tolérance, de dialogue et d’esprit de concertation qu’ils ont toujours défendues.

Après la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) le 22 août, le Mogho Naaba le 28 août puis la Fédération des associations islamiques, Zéphirin Diabré et ses camarades seront reçus par l’Eglise catholique au cours de la semaine à venir.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Messages

  • Comme quoi, aucun des deux camp n’a le monopole de la manipulation. Le plus intéressant ici, c’est que ces lobby que constituent les personnes et personnalités visitées montrent qu’ils veulent équilibrer les debats. Espérons que tous les protagonistes seront traiter sur un pieds d’égalité partout où ils se présenteront à partir de maintenant pour qu’émerge désormais dans notre cher Burkina une société civil plus altruiste. En attendant cela, félicitons cette nouvelle race d’opposants qui a su vaincre les préjugés qui pèsent sur les bords politiques des groupes ciblés pour aller à leur rencontre.

  • Voici en realite des gene qui cherchent la paix

  • Le souhait du camp d’ en face est que vous respectez ce que la constitution permet de faire.

  • La photo qui nous est présentée ne montre pas un certain Compaoré qui a souvent parlé au hasard au nom de la communauté musulmane. Ce qui me fait dire que notre religion commence à comprendre que les défis de notre foi sont énormes et nous devons montrer aux autres que nous ne sommes pas partant pour un intégrisme brumeux, ni pour ces nombreux partisans de la politique du ventre qui a souvent honni notre religion.Avec les représentants musulmans les acteurs politiques se doivent de prôner la paix mais pas au prix du sang de ceux qui ne sont pas d’accord avec le tout pour un seul. La tolérance doit être le comportement de tous y compris les forts du moment ; le dialogue oui pas l’éternel monologue qu’on nous ressasse depuis 27 ans. Que dieu guide nos responsables religieux pour qu’ils incarnent les valeurs de moral et de moralité ainsi que le respect de la parole qui demeure sacrée.

  • Le camp d’en face doit respecter la constitution ; ce n’est plus un souhait. C’est une réclamation. Et s’il fait, on fait ; et y a rien.

  • Mr zeph mais qu’est ce que l’opposition fait du respect de la prérogative que la constitution accorde au Président du Faso, a savoir la possibilité de fait recours à un éventuel référendum si les positions politiques sont divergentes sur une question d’intérêt national ?

  • Ils n’ont pas besoin d’aller expliquez aux évêques eux sont comme les américains, claire et direct car ils n’ont pas besoin de financement. Ils sont direct avec le président COMPAORE bien qu’il soit Catholique. Le pays est au dessus de l’appartenance religieuse et c’est ça qui fait qu’on respecte les prêtres aujourd’hui. Ils ne mendient pas.

  • Mr zeph mais qu’est ce que l’opposition fait du respect de la prérogative que la constitution accorde au Président du Faso, a savoir la possibilité de fait recours à un éventuel référendum si les positions politiques sont divergentes sur une question d’intérêt national ?

  • au lieu de chercher a aller voir les chefs religieux dans les différents églises et mosquée de la ville de Ouagadougou.il sera mieux de sensibiliser vos militants a aller au référendum pour le maintient de la paix et le développement sur le territoire du Faso.

  • Et le souhait du camp d’en face est que vous respectez le choix du peuple car c’est aussi le respect de la constitution qui n’est rien d’autre que le choix du peuple par le peuple et pour le peuple,ensemble éternisons la paix.

  • Il ne faut que cette opposition vienne s’ériger en donneur de leçon ici tant on se connait depuis longtemps et pendant tout ce temps vous avez témoigner votre mauvaise volonté et vos rattachement a vos intérêts personnelles.

  • avec tous vos sortie de visite de courtoisie je peux vous dire que cela ne peut empêcher l’application des article inscrit dans la constitution burkinabé donc arrêter tous ces sorties et pensons aux choses qui seront bénéfique pour le bon développement et le maintient de la paix au Faso mes chers parents qui se disent opposants.
    seul le référendum pourra sauver le pays des hommes intègres

  • Ne soyez pas là a tourner en rond alors que la solution se trouve entre vos mains,la solution ne se trouve pas chez les musulmans,eux ils ne peuvent que prier mais vous,vous êtes les 1er acteurs directs de la situation,monsieur Zeph écoutez"le vin est tiré !!il faut le boire"on a pas demander a ce que le référendum soit dans là ;mais il est là et le peuple sera consulter !!!!

  • bien parle a la communauté musulmane visite et je peux vous dire courage pour avoir faire sortir de votre bouche que le respect de la constitution est inévitable,mais dans la mesure ou nous voyons la situation du pays je peux confirmer que c’est vous qui ne voulez pas accepter ce que dit la constitution.
    seul le référendum est la seule manière de départager le peuple burkinabé qui est actuellement dans le conflit pour une question de oui et non alors,laisser vous aller au référendum pour un meilleur developpement

  • Monsieur les opposant du régime du pouvoir en place on sait compter sur votre sens développé de la compréhension et du rattachement a la paix qui nous est trop cher et nous oserons croire que vous allez cessez de tourner en rond et que vous accepteraient le dialogue car comme vous le savez le référendum est inéluctable et nécessaire pour la préservation de la paix sociale.

  • c’est a vous qu’on doit dit ces genres de propos sur le bien fonder de la constitution burkinabé,nous devons faire de sorte que la paix règne sur le territoire national et surtout le développement de cher pays qui est a la recherche de plus d’ ;initiative et avec l’application de la constitution nous pouvons y arriver mes chers amis du soit appelant MPP

  • Il faut surtout éviter les dérives verbales sur le REFERENDUM. Me référant aux propos de Mr Souleymane COMPAORE qui disait tantôt que 60% des Burkinabè sont des Musulmans, et qu’il sont pour le OUI.

  • Hum !votre souhait est que le camp d’en face respecte la constitution !le souhait du camp d’en face est que vous acceptez et admettez la consultation populaire que la constitution autorise de faire !!et puis,arrêter de déranger les autorités religieuses pour ce que le peuple à décidé de faire.

  • La communauté des athés aussi attendent votre visite monsieur zeph !!!!

  • Ce sont les mêmes gars qui nous ont conduit à ce stade des événements. Votre programme est le même avec celui du pouvoir, ’’les riches s’enrichissent et les pauvres s’enfoncent dans la misère’’. Le peuple ne veut pas un programme capitaliste et néocolonialiste comme c’est le cas actuellement.

  • Beau geste de cette fédération des associations islamistes du burkina Au moins on saura que parmi vous certains ne sont pas corruptibles par le sucre le riz gras les galettes les carcasses de moutons périmées les billets de pèlerinage haram les tee shirts et autres douaga et saraka distribués à tour de bras par le camp de ceux dont la nouvelle stratégie de conquête du pouvoir se résume à infiltrer les parties politiques adverses pour ensuite crier au loup

  • ZEPHERIN on a tous compris que c’est toi qui ne veut pas le dialogue,c’est toi qui veut mettre le pays en feu !nous te tiendrons responsable de tous chaos qui frappera notre beau pays le Burkina Faso !OUI au REferendum oui a la paix.

  • COURAGE ZEPH.la majorité de la population Burkinabé sont conscient et vous soutien.la verité ratrape toujour le mensonge.NOUS sommes tous des enfants de ce pays.Ceux qui parle de referendum vont voter ou et nous allons les laisser voter.

  • honte à tous ces jeunes que le CDP utilisent aujourd’hui et qui refusent de se réveiller. Je parle de ceux qui ont reçu les ordinateurs de la FEDAP/BC pour s’attaquer à l’opposition et surtout au MPP.

  • IL peut allez voir le pape et même tous les grands cheiiks du monde !mais qu’il retienne une et une chose,nous irons au referendum !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés