Maladie à virus Ebola : la communication préventive s’intensifie

mardi 26 août 2014 à 01h12min

Dans le cadre d’un atelier à l’attention des Hommes de médias, le ministère de la Santé a donné plus d’éclairage sur les signes caractéristiques – qu’il faut signaler sans délai aux services sanitaires - de la maladie à virus Ebola, ainsi que les mesures à mettre en œuvre pour en être à l’abri. C’était le lundi 25 août 2014 à Ouagadougou, sous la présidence du Secrétaire général dudit ministère, Amédée Pierre Guiguimdé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Maladie à virus Ebola : la communication préventive s’intensifie

A l’occasion, l’assurance a été donnée qu’heureusement, aucun cas de maladie à virus Ebola n’est enregistré au pays des Hommes intègres. Mais la prudence est de mise. D’où l’intensification de la campagne de communication y relative, en mettant à contribution le quatrième pouvoir. Ce qui, sans doute, permettra d’inculquer les pratiques préventives et de parer à toute éventualité.

Déjà, il y a lieu de retenir que toute personne souffrant d’une forte fièvre ne répondant à aucun traitement des causes habituelles de fièvre, et qui au surplus, a la compagnie cumulée d’une diarrhée sanglante, d’une hémorragie gingivale, d’une hémorragie cutanée, d’hémorragies conjonctivales, et d’une présence de sang dans les urines, une telle personne est dite cas suspect. Face à un tel cas, la prudence recommande de recourir aussitôt aux agents de santé sensibilisés à la promptitude dans la disponibilité, pour venir s’en occuper en le transportant dans un centre médical. A cet effet, un numéro vert est ouvert. Il s’agit du 80 00 11 20, un numéro qui serait mieux s’il était plus réduit en chiffres.

Une fois dans le centre de santé, des prélèvements seront faits pour être envoyés dans un laboratoire basé à Lyon en France. Si l’infection à virus Ebola est confirmée, le malade sera conduit dans un centre d’isolement dont le premier de la ville de Ouagadougou est situé à Yagma avec une capacité d’accueil de 20 personnes.

Toute personne reçue dès les premières heures du déclenchement de la maladie à virus Ebola dont la période d’incubation (temps qui s’écoule dès l’infection jusqu’au début de la fièvre) est comprise entre 2 et 21 jours, dans un centre d’isolement, a au moins 50% de chance de survie, même s’il n’existe pas encore un traitement spécifique qui anéantisse le virus.

Mais le mieux, c’est de tout faire pour éviter d’en arriver à là. Pour ce faire, il faut impérativement éviter de toucher les cas suspects, les personnes malades hospitalisées, les animaux sauvages morts ou vivants (chauves-souris, singes, chimpanzés, antilopes, porc-épic), les personnes décédées (ne pas laver, ne pas habiller, ne pas tailler les ongles, ne pas caresser, ne pas embrasser le corps, ne pas exposer les cadavres, ne pas rôder autour de la dépouille, ne pas se pencher sur le cercueil, ne pas manipuler ni garder les objets du défunt, ne pas garder les corps, les enterrer immédiatement). Il faut, en outre, se laver toujours les mains avec de l’eau de javel et du savon, surtout avant les repas, après être passé par les toilettes, avant de faire la cuisine. Il est à noter que le lavage des mains réduit de 40%, le risque d’être infecté par le virus Ebola.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 août 2014 à 13:05, par FRED
    En réponse à : Maladie à virus Ebola : la communication préventive s’intensifie

    Donc c’est Yagma votre dépotoir quoi ? Ceux qui sont làbà là sont des hommes aussi. ÔKPO !!!

    Les mesures sur les corps des personnes décédées dont vous parlez,il s’agit de celles décédées d’ebola ou de toute depouille ?

  • Le 26 août 2014 à 19:20, par Fils de l’homme
    En réponse à : Maladie à virus Ebola : la communication préventive s’intensifie

    J’ai beaucoup apprécié ceux qui répondent à la ligne verte 80 00 11 20. On sent beaucoup plus de professionnalisme. Seulement Airtel est toujours en retard pour nous permettre d’accéder à ce service gratuitement.

  • Le 26 août 2014 à 20:09, par le peureux
    En réponse à : Maladie à virus Ebola : la communication préventive s’intensifie

    je pense qu’on doit informer davantage le population. Je savais qu’il falais se laver bien les mains mais pas avec de l’eau de javel avant de manger. donc informer nous à travers la télé et autres affiches.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés