Marche meeting de l’opposition politique : Une marée humaine pour « l’avertissement du 23 Août »

samedi 23 août 2014 à 21h54min

Une foule compacte sur plusieurs kilomètres, 7 selon les organisateurs. Chantant, brandissant des pancartes, présentant des cartons rouges, et lançant des diatribes au pouvoir et à ceux qui ont l’intention de modifier l’article 37 de la constitution pour rester au pouvoir. La marche-meeting de l’opposition ce 23 Août à Ouagadougou a une fois de plus drainé du monde pour un message, un seul objectif. Sans débordements, mais cette fois sur un nouvel itinéraire de 8km 400. Partis du rond-point de la patte-d’oie, les manifestants ont arpenté avenus et boulevard pour lancer un « avertissement ».

Marche meeting de l’opposition politique : Une marée humaine pour « l’avertissement du 23 Août »

Dès 7 heures, ils étaient là sur le terrain vague situé à 100 m du rond-point de la patte d’oie sur le boulevard France-Afrique. Animations d’artistes, coups de sifflets jusqu’à 8h30 ou les responsables des partis et formations politiques ont commencé à arriver. A 9h 30, tous les ténors sont là. On s’affaire à « engager les hostilités ». C’est avec l’hymne national, les poings levés, les balais en l’air, ou la main sur la poitrine que les marcheurs se mettent en place après les consignes sécuritaires données par le responsable à l’organisation, Ablassé Ouédraogo.

9h 50 minutes, début effectif de la marche. Très vite, les rangs se resserrent, et grossissent au fur et à mesure que les marcheurs arpentent le boulevard France-Afrique. La foule est compacte, noire, et s’étend sur des kilomètres. Impossible de voir où commence le cortège, ni où il prend fin. Les slogans sont à la pelle. (« Libérez Kossyam !!!! », « Blaise héiiiiii ! On ne veut pas du référendum !!! » « Non, non et non à la modification de l’article 37 de notre constitution », « Notre Ebola c’est B….. »).

Les pancartes rivalisent de messages. (« Homme fort= parole respectée », « Mon cher Blaise, ne finit pas comme Gbagbo », « Blaise retourne en caserne, pas de pouvoir à vie au Faso »). Le camion qui transporte le chef de file de l’opposition et les présidents des partis et formations politiques de l’opposition avance difficilement. Il est encadré par les bénévoles constitués en service d’ordre du Chef de file de l’opposition (CFOP). C’est dans cette ambiance, dans le calme et la discipline que les marcheurs ont parcouru les 8km 400 allant du Terrain vague situé à environ 100 mètres du Rond-Point de la Patte d’Oie- Route Ouaga 2000, jusqu’à la station PETROFA -Route Lycée des Nations et Universalis–Route Savane FM–Route Marché de Pag-layiri pour regagner le point de ralliement, deux heures après.

Les langues se délient

Chaque marcheur tenait à dire quelque chose pendant le trajet dès qu’un journaliste tendait son micro. « N’écrivez pas beaucoup, montrez juste les images, ça suffira, les faits sont têtus », nous lancera un manifestant. Un autre, la voix enrouée, nous confie ceci, « Je suis venu dire au président du Faso que nous n’avons pas besoin d’hommes forts. Les hommes forts, ce sont ceux qui prennent les armes contre leur peuple, ceux qui détournent les biens publics pour leur familles et amis. A notre siècle, nous avons besoin de grands hommes, comme Thomas Sankara, Nelson Mandela, Patrice Lumumba. Qu’il nous respecte et nous écoute. Sinon le peuple est débout et déterminé ».

Celui-là dit être venu de Dori avec une centaine d’autres jeunes, à l’appel du président de son parti, Arba Diallo. Il appelle la jeunesse à prendre ses responsabilités. « 27 ans, c’est trop ! Il ne faudra pas qu’il gâche ce qu’il a fait ! On n’a pas pris de l’argent pour marcher, contrairement à d’autres », lâchera un autre. « Il n’est ni architecte, encore moins contremaitre, qu’il laisse les chantiers, nous allons les achever », tranche cet autre marcheur.

« Quand le peuple se met debout, les hommes forts tremblent »

Un seul speech a lieu après la marche, contrairement aux meetings précédents, et c’est bien entendu le chef de file de l’opposition qui l’a livré. Pendant une dizaine de minutes, Zéphirin Diabré a salué l’engagement des milliers de marcheurs, sortis crier leur raz-le bol. « Quand le peuple se met debout, les hommes forts tremblent. Quand le peuple se met debout, les hommes forts restent des hommes aux pieds d’argile. Quand le peuple se met débout, les hommes forts se cachent » a-t-il dit avant de fustiger ceux qui ont tout fait pour que la marche n’ait pas lieu.

Comme pour dire que tout s’est passé sans problèmes contrairement aux raisons sécuritaires que la municipalité avait avancé pour refuser l’itinéraire demandée, le chef de file de l’opposition a lancé, « nous avons fait 8 km, est-ce qu’il y a eu une seule boutique qui a été cassée ? Est-ce que nous avons volé quelqu’un ? Est-ce qu’il y a eu de la violence ? » a interrogé le chef de file de l’opposition à la foule qui a répondu « Non » en cœur. Alors, il a demandé au maire de laisser le service d’ordre du CFOP assuré l’ordre dans la ville si sa police municipale est incapable de le faire. C’est une preuve de responsabilité que l’opposition a démontrée selon lui.

Cette mobilisation que Zéphoron Diabré a qualifiée d’historique, plus importante que celle du 18 janvier, montre que l’opposition monte en puissance et que son programme politique rencontre l’assentissent du peuple. « Nous espérons que les gens qui sont assis à Kosyam et qui boivent le champagne vont bien écouter, bien entendre et suivre nos conseils. Héiiiii !, on ne touche pas à l’article 37 de la constitution… Nous espérons que l’avertissement du 23 août a été entendu, s’il n’est pas entendu, il y aura d’autre avertissement, plus costauds, plus déterminants, plus engageants » a-t-il poursuivi.

En attendant les prochains mots d’ordres

Le principal animateur du meeting a réaffirmé l’attachement de l’opposition au dialogue et à l’unité nationale, même si sur l’article 37, il n y a pas de compromis possible. « Ceux qui sont en train de mettre en danger la paix sociale et l’unité nationale, sont ceux sont d’en face qui s’entêtent à vouloir organiser un référendum » a martelé Zéphirin Diabré avant de demander aux marcheurs : « Restez dans la discipline et à l’écoute des mots d’ordre qui seront lancés pour les combats à venir ». « Jamais nous n’allons vous trahir, jamais nous ne prendrons des décisions contraires à vos intérêts » a-t-il conclu aux environs de 12h 30. C’est dans le calme et au son de la musique que les milliers de manifestants se sont dispersés.

Tiga Cheick Sawadogo
Photos : Bonaventure Lawasselea Paré
Lefaso.net

Messages

  • Félicitation à l’opposition et à toute cette jeunesse sorties massivement pour dire non au referendum. j’ose espérer que le message ait été bien passé et que les hommes forts du pays chercheront à mieux consolider la paix que de vouloir semer le chaos pour s’imposer.

  • Oui j’y étais, c’était un signal fort pour dire au président Blaise Compaoré que l’heure de l’alternance a sonné et qu’un pouvoir a vie couvert de corruption dans un pauvre pays comme le Burkina est un double crime. J’ai eu les larmes aux yeux en voyant cette femme un enfant aux bras mine fermé, ou ce handicapé dans sa poussette au crie de Blaise ça suffit ! Le plus étonnant et émouvant pour moi, c’est de voir devant nous, un voisin, une casquette sur la tête, fervent CDP, sans un mot anonyme, suit la foule avec un regard qui dit tout. Mr. le président, la jeunesse intellectuels avec des idées rénovatrice et des nouveaux bâtisseurs, et qui veulent avec intelligence suivre l’évolution du 21e siècle vous supplient de quitter le pouvoir, et les permettre la relève solide pour l’avenir du pays et de son émergence. Croyez-moi Mr. le président Blaise Compaoré la balle est dans l’autre camp, comme en 1966, ce 23. 08.2014 marque le début et la fin de votre histoire de président complexe et corrompu. Chapeau à l’équipe B24 pour son direct.

  • Je ne suis pas contre le président COMPAORE. Au contraire il est le président de tous les Burkinabé et on lui doit du respect. S’il est arrivé à ce niveau c’est parce qu’étant dans l’aile progressiste, il a pris position avec ZONGO, SANKARA et LINGANI pour le peuple Voltaique contre le pouvoir de Yorian et Jean Baptiste OUEDRAOGO en 1982. Rien, je dis bien rien ne peut arrêter la volonté du peuple. C’en est ainsi depuis la nuit des temps. Le pouvoir est divin mais dieu est avec le peuple. Dès lors que le peuple désavoue un projet, il est sage de laisser tomber. Beaucoup de présidents l’ont appris à leur dépend. Blaise COMPAORE, je prie le tout puissant pour qu’il vous accorde la sagesse de tenir compte des aspirations et les intérêts du peuple Burkinabé. Kaddafi en Lybie, Ceausescu en Roumanie, Moboutu au Congo, Guei en Cote d’ivoire, Gbagbo en Cote d’ivoire, Idi Amin en Ouganda sont des présidents qui n’ont pas tenu compte des aspirations de leur peuple.

  • Félicitation au peuple pour cette démonstration de force.Un bémol tout de même car le service d ordre s est laissé quelque peu distraire pendant le discours du président Zeph,occasionnant l incident par cet infiltré (cdpiste ?) ,parvenu jusqu à arracher le micro de ses mains (il aurait voulu l agresser physiquement qu il n y aurait pas eu d obstacle).Vigilance,vigilance,plus jamais ça !!

  • En allant au meeting ce matin je craignais pour la mobilisation à cause du non puis du oui de la mairie a moins de 48 h de la manifestation. Mais ce que j’ai vu et vécu ce jour me laisse sans voix. C’était extraordinaire et tous ceux qui pensent que l’opposition compte sur les élèves et étudiants pour mobiliser comprendront que c’est toutes les couches sociales de notre pays qui sont debout pour dire non à un pouvoir à vie. Je reste convaincu que plus de la moitié des marcheurs n’appartienne a aucun parti politique comme moi. Félicitations à la génération consciente pour cette démonstration de force. Seule la lutte libère.

  • Souten au peuple combatants de liberté. Nous ne voulons pas des pompiers insendièeres de paix et qui a toute occasion briment le peuple.

  • Je suis a present tres fier de mon peuple qui a revendique et reconquis sa burkinabite. Chaque peuple merite son dictateur. Si nouys nouys asseyons, Blaise fera ce qu’ il veut avec notre constitution. Est-ce que meme si 50 mille personnes a Ouaga decident de marcher sur Kosyam, toute sa milice particuliere avec son chef d’ etat particulier pourront nous arreter ? Donc pourquoi nous avons la force et nous liassons faire ? Je suis fier de mon peuple qui n’ en peut plus.

  • seul UN RÉFÉRENDUM pourrait départager le peuple STOP et écoutons le peuple SOUVERAIN. VIVE LA DÉMOCRATIE VIVE LES DEMOCRATES

  • LE CDP AVEC SA TETE BLAISE COMPAORE EST INVITE A LIMITER SINON MEME ARRETER LE GASPILLAGE DE NOS MAIGRES RESSOURCES EN ORGANISANT DES RENCONTRES INSENSES A COUT DE MILLIARDS POUR RIEN. LE POURQUOI ? LES IMAGES DE CETTE MARCHE EN DISENT LONG. CHAPEAU A L’OPPOSITION POUR CETTE BELLE LECON DE DEMOCRATIE. QUE DE TELLES MANIFESTATIONS SOIENT INITIEES DANS TOUTES LES PROVINCES DU PAYS POUR ENVOYER LE MEME MEESAGE A BLAISE ET SON CDP.

  • Les jeune pour BC n’ont pu q collecter 60/5000 poches prevu.mr presi reflechissez il veulent votre argent pas sauver le peuple.

  • BRAVO à tous les Burkinabè car on sent que la démocratie et la liberté murissent de plus en plus au Pays des Hommes Intègres. Démocrates et Républicains surtout pas de violences fratricides, cheminons ainsi jusqu’aux urnes de 2015 !

    Félicitations à tous !!

  • Bravo pour cette marche. Moi je n’y étais pas car actuellement en dehors du pays. J’ai vu les images sur Facebook. Il est entrain de se passer quelque chose au Faso, On peut le cacher, mais notre marche est inexorable. Il faut qu’ils comprennent que nous ne blaguons pas. Terminus, c’est bel et bien 2015.

  • je salue au passage la discipline des sois disant opposants mais je déplore la naïveté des marcheurs et me pose une question qui est la suivante pourquoi les leaders des différents partis étaient sur des véhicules pendant que cette population qui se dit averti marchaient. il faut que cette frange de la population se dise que le jour que ces leaders accéderont au commande chose qui ne risque même pas d’arriver ils vont se retrouver au second plan.

  • Chapeau camarades ! La machine est en marche et aucun monstre ne peut l’arrêter, n’en parlons pas d’un prétendu homme fort. Vive la nouvelle révolution populaire ! La patrie ou la mort, nous vaincrons !

  • Je voudrais rappeler simplement ceci que " La tragédie des peuples révèle les grands hommes, et ce les minables hommes qui causent les tragédies".

  • Que Allah soit loué !!!

  • TOUS DANS LES URNES BANDE DE NULLARDS

  • Belle réussite de l’opposition politique Burkinabè. Plus que jamais cette marche témoigne si besoin en était encore de la capacité de mobilisation du CFOP ; de la justesse de la cause et quelle est largement partagée par les Burkinabè.
    Bravo au CFOP et il ne faut surtout pas baisser la garde.

  • Je voudrais repéter ce qu’un de mes prédécesseurs a dit très bien :" Dès lors que le peuple désavoue un projet, il est sage de laisser tomber". J’ose espérer qu’enfin, blaise sera inspiré de la bonne inspiration.

  • Les avertissements deviennent de plus en plus musclés et menaçants. Blaise et ses camarades qu’il tient par la bride, semblent rester de marbre. Mais bon sang, qu’est ce qui peut faire peur à ces gens là pour qu’ils s’accrochent tant à un pouvoir qui est fini ? Hélas, je sais : Blaise a peur de son PASSE ; Assimi et les autres ont peur de leur AVENIR. Ce qui veut dire que nous autres, défenseurs de la république, nous savons à quoi nous en tenir. Nous avons le PRESENT avec toutes les opportunités qu’ils nous offre de foncer. Nous restons confiants. Notre victoire est à porter de main car le manque d’assurance, la fébrilité, les faux pas et l’absence d’innovations du camp adverse présagent une défaite cuisante de Blaise C. et Assimi K. Nous y veilleront avec détermination.
    Salut.

  • On ne touche pas a l’article 37 ; c’est votre point de vue, on le respect mais ce sont dans les urnes que vous l’exprimerez mais non dans la rue ou les stades. Que cela soit clair pour tous

  • Maintenant le match est terminé.Que Blaise Compaoré dégage avec sa bande de suceurs de sang du peuple.

  • Jamais, jamais, et jamais dans une démocratie on ne peut changer les lois en sa propre faveur et au détriment du reste de la population ! le Burkina est un pays, une nation, pas une cour ! et le pays n’a jamais eu besoin de chef de cour à vie.
    Vive le peuple et son opposition combattante et clairvoyante qui refusent cette forfaiture digne des régimes monarchiques.
    Zéphirin Diabré, je te félicite pour ton courage, ton intelligence et ta clairvoyance dans ce combat. Continue avec ton équipe de toute l’opposition et de la société civile de déjouer tous leurs plans macabres qui ne visent qu’à enterrer les espoirs de la jeunesse et du peuple.
    Demain se promet plus heureux qu’aujourd’hui.

  • Les cimetières sont remplis de soit disant Homme fort. Le peuple a faim de démocratie, d’alternance et ne veut plus de la mal gouvernance érigée en système organisé de pillage de nos maigres ressources depuis un quart de siècle. On ne veut pas d’homme fort mais d’homme démocrate, respectueux des institutions et de la constitution et capable de gérer le pays pour le bonheur de tous et non de quelques individus. Quand le peuple se lève, les Hommes Forts tremblent !

  • Vivent les Burkinabe vive le Burkina des hommes integres je suis fier de Mon beau pays soyons tous unient pour une democrasie comme now cousins du Ghana Senegal ils ont muries .he suis fier de voir nos jeunes qui commence a avoir les yeux biens ouvers j,en suis tres fier je suis hors du pays mais cher compatriots je suis tres fier de vous unissont nous pour in avenir meilleur pour un Burkina democrat le combat est encor long mais he cedons pas a l`intimidation ou aux decouragement tout est possible pour in changement .

  • Au Burkina, quand le peuple dit qu’il ne veut pas, ca ne se fait pas.

  • Bravo à l’opposition, et très bien segmenté M.TIGA le journaliste, tu as bien écrit, super à toi !! un jour notre pays dira aurevoir aux hommes forts !"""Nous lutterons sur les plages, nous lutterons sur les terrains de débarquement, nous lutterons dans les champs et les rues.""""Vive le Burkina Faso...

  • Je voudrais juste encourager le peuple burkinabé a doubler plus de vigillence et de continuer dans son combat contre la modification de l’article 37 et celui de l’oganisation d’un réfferendum car aujourd’hui nous avons une jeunesse intellectuelle et conciente qui peuvent s’exprimer.Quand a toi blaise tu assez fait pour ton peuple on est concient de cela, alors soit sage car un homme fort c’est celui qui respecte sa parole , son serment ,qui parle la vérité ,aime son peuple comme sa propre famille pense l’avenir de chantal et de djami notre fille que nous aimons bien ,souvient toi que c’est le peuple qui l’a baptisé en son temps en la donnant ce nom djami.Tonton devient un vieux qui va donner des conseils a ses fils ;filles et petits fils et petites filles . Dieu aime et protège celui qui aussi aime son peuple.
    Bonne compréhension et que la paix règne en vous.

  • Je ne sais pas quoi dire aux aveugles et sourds qui disent que c’est dans les urnes que la decision se fera... Si elections il ya, elles seront truquées comme par le passé en faveur de "l ’homme fort".. Quand on prend des Maires en flagrant delit de tricherie et que ces maires ne sont guere inquietés car ayant la benediction de "l’homme fort", et que des gens pensent que c’est dans les urnes, il y a la verité, je crois que ces gens sont tout simplement aveugles et sourds pour ne rien voir et ne rien entendre... Utiliser nos maigres ressources pour comrompre la population analphabete, tricher pendant les elections, proclamer les resultats qui vous arangent apres les elections,, pendant tant d’années... ca suffit....ca suffit...

  • ne gaspillez pas vos energies, blaise a deja choisi son daufunt, c’est le general Gilbert qui sera le candidat du CDP. il n’y aura pas de referundun. Gilbert Qjiendjere est le choix de Blaise pour 2015.

  • Fatim là ne voit pas bien loin. C’est pour ça qu’il confond la lucidité des marcheurs avec de la naïveté. Mais il faut du tout pour faire un monde .....

  • l afrique n a pas besoin d homme fort mais de grand t homme.la ligne rouge ne doit pas etre franchie par blaise compaore sinon les occidentaux vont venir gnonk comme milochevick il va aller ecrire son livre comme gbagbo

  • Ce que nous avons vécu hier doit nous donner à réfléchir. Le régime en place veut jouer avec le temps et les moyens faramineux qu’il a. Il se dit que la population des marcheurs seront gagnés par l’usure du temps et à force d’organisation de marches et de meeting, le CFOP s’appauvrira, et alors, le referendum passera comme une lettre à la poste ! Erreur, vous devez comprendre que le peuple est désormais déterminé et plus rien ne peut l’arrêter. Voyez-vous, les gens ont marché jusqu’à la Patte-d’oie, utiliser leur carburant et payer leur parking. Que le CDP et ses sbires essaient seulement d’organiser un meeting de ce genre sans désintéresser les participants et ils connaîtront la plus grande honte de leur vie. SVP messieurs les hommes forts, ne poussez pas le peuple à bout.

  • "Cette mobilisation montre l’opposition monte en puissance et que son programme politique rencontre du peuple" ; non, Monsieur ! Plus de la moitié des marcheurs ne sont pas venus à cause de votre programme politique. J’étais réticent à participer à cette marche à cause de cet amalgame. Nous sortons parce que la cause ne peut nous laisser indifférent. Le moment venu, vous saurez qui est avec vous. Ne démobilisez pas le peuple qui lutte contre la dictature.

  • Le peuple est une arme forte et détruira tous ceux qui le persecutent et pense la présidence est une propriété privée. je félicite et encourage tous ceux qui ont osé prendre part à cette marche et le bon sens de civisme qu’ils ont montré à ceux qui prone la violence.

  • Bonjour Fatim. Le fait que les leaders de l’opposition soient transportés est propre à notre organisation. En fait, si tu n’as rien à accoucher tu la ferme, Aigri. TCHRRRRRRRRRR !

  • Big up au CFOP et à l’ensemble des manifestants du 23 août 2014. No comment, le changement est en marche au Burkina Faso, ni un homme fort, ni une famille, ni une garde prétorienne ne pourront effriter la détermination d’un peuple qui aspire à l’alternance. Il n’y a pas de doute, Kosyam a visionné en direct les images transmises par la caméra aérienne. Rien à voir avec la rencontre des femmes du CDP organisée en réplique le même jour par Assami Kouanda à la maison du peuple.

  • "On peut tromper une partie du peuple tout le temps, on peut tromper tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps." Abraham LINCOL.
    Bravo au CFOP. Tous unis dans la lutte pour l’avenir des générations futures, la nôtre étant déjà partiellement hypothéquée par l’appétit inassouvissable de quelques gloutons. Ce pays ne nous a pas été légué par nos ancêtres, il nous a été prêté par nos enfants. Alors Blaise Hééé ! Dieu te voit.

  • Que ceux qu’ils veulent entendent et voir on compris. Que Dieu fasse que la sagesse l’emporte sur des considérations machiavéliques des hommes du pouvoir. Que dites vous maintement mr le président fort ?

  • félicitation à l’ opposition et surtout échec aux manœuvres de diversion du peuple . à travers une campagne de communication le CDP et une de ces associations affiliées avait promis au CNTS du 10000 poches de sang. A l’arrivée ce fut un revers cinglant mémorable historique . il a fallu que l’équipe de collectée dépêchée se mobilise afin de pouvoir récolter auprès de passants dans la zone 65 sang poches . Comme vous le constatez on est . très tres loin des 10000 poches promises . merci aux agents du CNTS qui ont travaillé à cacher cette honte historique. car sans leur engagement ce serait 0 poches collectées sur 10000 prélevées.
    une leçon d’humilité aux Tapsoba Boureima , Dermé Salam , Blaise Sawadogo et autres sbires qui étaient à la manœuvre depuis le mercredi pour faire échec à la mobilisation de l’opposition. on ne saurait cacher le soleil avec ses mains. le processus en cours est irréversible. il fait partie de l’autre naturelle des choses il prendra le temps qu il faut mais nul ne pourrait l’arrêter.
    Le balai citoyen organise une grande collecte de sang le samedi ut au SIA30 aout à partir de 8h la prévision est de 300 poches . cibales et cibelles mobilisons nous pour montrer aux rêveur d’en face que la force est de notre côté en dépassant cet objectif de collecte. Kouuuuuuuuuu......

  • Un dicton nous dit qu’avec une seule main, nous ne pouvons pas ramasser de la farine ! Comment une seule personne comme Karim Ouédraogo le gigolo du CDP peut berner un peuple mûri ? Le CDP est à l’agoni, et la honte reste son soutien. Parcourant tous les messages des internautes, 97% sont contres ce referendum bidon et contre la modification de l’article 37, comme en Egypte et la Tunisie au moment des printemps arabes. Il est temps que le président réfléchisse et oublier le CDP pourri, et préparer sa sortie par la grande porte. Je crois, s’il n’y avait pas ces musulmans djihadistes et complices des théorises, qui ont les postes de responsabilité au près du président et qui foutent la pagaille au CDP et a la présidence, le président écoutera son peuple. Ces personnes ont eu des expériences de la sharia de BOKO Haram dans des postes aux pays arabes et qui endurcissent encore plus le cœur du président.

  • A partir de cette marche calme, cette foule immense traversant divers artères sur 8 km sans incident je suis convaincu qu’en fait toutes les dérives de délinquance, de vol, d’insécurité et de brigandage dont souffre le Burkina vient du en fait du mode de gestion du pouvoir de Blaise COMPAORE,avec la pratique et la tolérance de la délinquance financière,de l’impunité, du détournement, de l’intimidation par des assassinats déguisés, de la patrimonialisation des biens par sa famille. Alors chacun se cherchait, se débrouillait, se laissait aller sans inquiétude à la dérive sociétale et il n’y avait rien.

  • vive le référendum car le nombre de personne qui a marché est inferieur de ce qui est resté a la maison donc ça été un non évènement

  • "Quand le peuple se met debout, l’impérialisme tremble." Mais Blaise se crois où là ! C’est donc vrai que le pouvoir rend aveugle !!!!

  • Je dis « merci,merci,merci et encore merci aux responsables de l’Opposition et surtout à l’engagement total de ce vaillant peuple du Burkina notamment le publique Ouagalais ! ». Votre engagement aux côtés des hommes dignes de notre pays au niveau central ; fortifie et encourage nous qui sommes dans les provinces. Ces images sur les écrans,nous facilitent nos tâches de sensibilisation auprès des populations qui sont généralement analphabètes et victimes de toute sorte d’intimidation. Désormais cette frange de la population comprendra que dans un pays de démocratie chacun est libre de choisir la voie qu’il juge meilleure.
    Je souhaite que cette mobilisation soit maintenue jusqu’à l’obtention de « l’Alternance » notre objectif commun. Je prie Allah de veiller à la parfaite santé de notre peuple sans laquelle toute œuvre humaine ne peut se réaliser. J’invite tout le monde notamment les responsables de CFOP à rester Unis pour le succès de notre lutte. « Ce n’est que dans l’Unité des deux mains que la farine versée se ramasse facilement ». Chers Responsables de CFOP que j’ai nommés : Zéphirin,Arba Hama Diallo, Bénéwendé,Saran Sérémé, Rock M Christian, Salif Diallo, Simon Compaoré, Larlé Naaba Tigré.....mettez l’Avenir de ce pays,l’âme de cette nation au dessus de vous tous. Vous et nous allons fédérer nos forces pour arriver là où les autres veulent nous empêcher d’atteindre Inch Allah.

  • Félicitation nous sommes ensemble contre les mentalités de BC.Par ailleurs je voudrais dire au livreur du commentaire treize,que cette manière de marche est une option optée rien d’autre ce que vous voudriez qu’ ils fassent est une parmi d ’autres.

  • Juste pour dire BRAVO au Vaillant Peuple Burkinabe. Rien ne peut arrêter la marche vers la libération , la VICTOIRE ET LE DEVELOPEMENT

  • Que Dieu benit le faso de mon rève. Etre burkinabé sa se merite

  • C’ est avec fierté que nous avons assisté de l’ intérieur du pays à cette démonstration de force.Ceci témoigne que le peuple burkinabè a pris conscience de son destin et n’ attend ménager aucun effort pour le défendre.Cependant NOTRE LUTTE aura plus d’effet si de telles manifestations étaient organisé dans tous les chefs lieux de région voire dans toutes les provinces du pays.Sinon " NI AN LARA AN SAARA"

  • Dieu vous bénisse vous tous qui croyez à un destin meilleur pour notre cher pays.
    C’est vous les artisans de paix, vous camarades manifestants, contrairement à ces rassasiés qui sortent des propos à la limite égoïste et injurieux comme « mettez l’eau dans votre vin » et se disant pacifiques, soucieux de la paix au BF.
    La passivité n’a jamais construit. « Mettez l’eau dans votre vin » comme « Dormez et mangez ». C’est plutôt de la folie !
    Chers « sages », respectez le peuple dans sa lutte pour son affranchissement. Et réfléchissez bien avant de critiquer la noble lutte du peuple pour la justice, socle de toute construction durable. Méditons-y…

  • lefaso.net, merci de nouveau car tu es accéssible maintenant et continu de diffuser les info ! Bye bye

  • Bonjour à Tous,
    Je me permets d’intervenir sur ce forum, car, bien que n’étant pas native du Burkina, j’ai pu le voir évoluer au fil de ces dernières années.
    Si je comprends tout à fait les désirs de "révolution" et de changement chez beaucoup d’entre vous, vous devriez vous demander ce qu’il se passerait si les Islamistes (très près de chez vous) arrivaient demain matin et vous imposaient leur Loi ! Adieu la bonne bière dans les "Maquis", Adieu les "bonnes amies" !, Adieu la Liberté que vous chérissez tant !!!
    "Le Pays des Hommes Intègres" ? Restez libres ! Mais vigilants !
    Ne laissez pas rentrer la vermine chez vous !!!
    Maintenant, posez-vous les bonnes questions : qui peut contenir ces hordes de sauvages hors de vos frontières ? Qui peut maintenir l’intégrité et le respect de vos traditions
    A vous de jouer les Burkinabés ! Mais, surtout : ne vous trompez pas !!!

  • Fatim jai honte de te lire,a defaut detre inteligente il faut avoir un minimum de savoir vivre:pourquoi veux tu que ces personnes agees(chef de fil et suite) fassent les 7 km a pied ? Blaise ne voyage pas en helisco ? ton papa le fait ? meme au vilage les vieux partent au champ en charette ou dos d’ane et les jeunes a pied ;donc soufre encore pour ça.FELICITATION A TOUS,pas de referendum !

  • M. Laroche, ok maintenez votre MOU PRESIDENT a vie au pouvoir , nous en tout cas nous ne voulons pas de Blaise au pouvoir après 2015.

  • Des cars pleins de jeunes pour s’amuser a Banfora(aux frais du contribuable ?) Djanjoba a la maison du peuple, exhibition a sapone( pluie de billets de banque). Tout cela n’a pu ebranler l’engagement du vrai peuple

  • Bravo au peuple burkinabe. J’aprecie la determination, la conscience et le courage de ce peuple. L’homme fort de kosyam mettra de l’eau dans son vin.

  • Opposition et societe civile, mi Amora, mon amour, my Love, Meine Lieb, mam sugri, n’ ka Guissou, Je vous aime, N’ pewh( ca c’est en ashanti), Bolingo, Maman nangai !! (c’a c’es en bachegue, Lingala). Plus le temps passe, plus l’ opposition a la dictature familiale a vie est comme le bon vin. L’ usure du temps, ca connait pas. Le temps est l’ allie de la verite.

  • Devrions- nous aller aux urnes pour un oui ou pour un nom ? Le pouvoir ne peut se justifier sans la raison. Je peux frapper ma vieille mere, n’ est-ce pas ? Mais le ferais- je pour quoi ? Et a quoi ressemblerais- je si je le faisais ? Est-ce que meme les voisins me laisseraient faire ? Donc sachez que tous vos discours pauvres de " la loi autorise de modifier la constitution", sachez que c’est quand le peuple va vous laisser faire que vous aller le faire. Qui est bete pour aller a des elections dans un pays ou les urnes peuvent se ballader facilement dans les maisons de maires pourris et puis gna rien ? Le peuple est decide a quitter le terrain de votre fausse legalite pour vous confronter dans vos mensonges et autre mauvaise foi. C’est parce qu’ on a ete trop legaliste que vous vous etes foute de notre gueule depuis des lurettes. Avec le temps, on devient de plus en plus fort et on va vous forcer a aller a la democratie. Malgre vous. Le peuple est plus fort que l’ Homme qui se croit fort. En 1983, les capitaines Kamboule se croyaient aussi forts. Mais aujourd’ ;hui, toute honte bue, ils servent servilement Blaise. Savez - vous seulement ou se trouvaient vos hommes forts en mars 2011 ? N’ ayez pas la memoire courte. Et c’est grace au peuple de 1983 que votre homme fort qui joue actuellemnt le role de Bandit- Chef a ete connu. Sinon, liui- meme avait tres peu confiance a lui meme. Pas par le genie d’ un capitaine encore tres obscur a l’ epoque et que Sankara a commis l’ erreur de jugement de sortir de l’ obscurite.

  • Question de fond : quel peut être le poids de tous ces opposants ou de cette mobilisation dans les urnes ? le suffrage c’est le seul baromètre de la légitimité en démocratie.

  • Nous avons besoin de grands hommes et non d’hommes forts.Vous avez jurer devant Dieu et devant le peuple de respecter la constitution.Alors Monsieur le president,qu’est ce qui s’est passé ?Pour votre respect ayez la crainte du tout puissant.

  • On ne peut réveiller quelqu’un qui dors pas. Le CDP sait qu’il n’a pas le peuple mais des urnes dans plusieurs maisons. Nous allons être plus regardant sur eux en 2015. Nous allons vous suivre de près croyez moi mes chers Zakaria et François.

  • On ne peut réveiller quelqu’un qui dors pas. Le CDP sait qu’il n’a pas le peuple mais des urnes dans plusieurs maisons. Nous allons être plus regardant sur eux en 2015. Nous allons vous suivre de près croyez moi mes chers Zakaria et François.

  • Vous appeler ça marée humaine,je ne sait pas comment ils vont qualifier notre marche car je suis certain qu’on fera plus le double de ça,attendons de voir la suite.

  • A ce que je sache la rue n’est pas une urne,tout ce que vous faites dans la rue n’est rien si dans les urnes vous n’obtenez pas gain de cause,et je crains que là l’opposition est en train de tout faire sauf l’essentiel,il faudra travailler a ce que l’on vote non et non a ce que les gens partent dans la rue.

  • une marche n’est pas un avertissement mais plutôt exprimer son mécontentement face au réalité du pays,donc arrêter de nous dire que vous donner un avertissement au président du Faso.
    car ce homme a toujours été pacifique et surtout démocrate,face tous éventualité de guerre sur le territoire burkinabé....
    nous savons qu’au yeux de la communauté mondiale ce monsieur a toujours eu des esprit
    s de maintient de paix dans les différents Etat africain et ce n’est pas vous qui aller dit le contraire mes chers ..

  • il doit toujours rester dans la tête des burkinabé que l’Afrique a besoin des hommes forts pour mettre en place les jalons de la constitution d’un pays et non des institution forte pour un homme faible qui ne pourra jamais sortir le pays de tous son Etat demandeur au occidentaux mais plutôt qui consomme ce qu’ils produit mes chers amis burkinabés......donc le président du Faso est un homme fort pour mieux diriger tourte l’Afrique entiere

  • La MACHINE anti-dictature est en vitesse au Burkina. Une fois de plus le peuple du Burkina a montré sa capacité intellectuelle de dire non á cette dictature "Monarchique" arrosée par la maladie morale connue sous le nom de "corruption". Ce pendant j´invite toute l´ opposition du Burkina de rester vigilant. Les effet de la caisse vide ne trompe pas.

  • bravoo a loposition !ce ki ma le plus marque lrs de cette marche, la population sorti ts le long de la voie pr encurager les marcheur etai impressionnante.leveille de conscience es en marche !vive le faso !

  • La victoire est très proche avec le peuple.

  • Dites à vos sbires d’arrêter de nous endormir avec leurs propos insensés. Le peuple conscient est sorti de sa léthargie et va bientôt demander des comptes à tous ces délinquants au col blanc. Merci aux leaders de l’opposition pour leur l’esprit de suite. J’ose seulement espérer qu’il maintiendront le cap. Bonne suite suite pour la lutte finale. Que Dieu bénisse le Burkina.

  • bavo voyant toute cette marée humaine, je suis maintenant très très ému, je n’ai plus peur du référendum on peut infliger une défaite cuisante au CDP. on attend que BLAISE donne la date du référendum on va mobiliser encore pour remporter le référendum. BROVO on est sur un bon chemin

  • Nous rehiterons nos encouragements a nos compatriotes qui sont au pays. Seule la lutte paye contre l’opression. Non a la monarchisation du faso.

  • Bien dit Lapaix...Vivement le referendum

  • Ce n’est qu’un avertissement et comme on sait que vous saviez qu’on que nous sommes en démocratie et que cela n’a pas toujours marcher dans ce cas de figure on n’est pas du tout inquiété.C’est bien normal de marcher pour protester contre telle ou telle ambition politique mais c’est ça la démocratie non

  • Que Dieu aide l’Oposition à contrer Blaise Compaoré ! Que Dieu protège les opposants !

  • PEUPLE BOURKINA BE l’Afrique entière vous regarde, votre réussite, sera une réussite africaine, le contraire est aussi vrai, nous en RDC , nous vous appuyons et vous encourageons de vous battre, surtout de dire encore plus fort, à ces chefs d’État sourds et têtues que c’est fini le temps où ils se prenaient pour de dieux indétrônables, tout le monde doit respecter la Constitution. Pas de troisième mandat. Plus fort et têtue que le Peuple n’existe pas.
    SEULE LA LUTTE LIBÈRE.

    PRINCE EPENGE KINSHASA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés