Situation nationale : le Front républicain explique l’appel de Gaoua aux communautés religieuses et coutumières

jeudi 21 août 2014 à 17h06min

Le Front républicain a entrepris le 19 août, et ce jusqu’au 23 août prochain, une série de visites aux communautés religieuses et coutumières. Ces visites qui se tiennent simultanément dans l’ensemble des treize (13) régions ont pour but, selon les responsables, d’expliquer l’appel de Gaoua, la philosophie qui sous-tend la création du front républicain et de sensibiliser sur le virus Ebola.

Situation nationale : le Front républicain explique l’appel de Gaoua aux communautés religieuses et coutumières

Dans la région du centre, la mission est conduite par Assimi Kouanda et Hermann Yaméogo, co-présidents du Front républicain. Et c’est par la Fédération des Eglises et missions évangéliques du Burkina (FEME) qu’a démarré le périple dans la matinée de mardi, 19 août 2014. Là, la délégation a expliqué au président de la FEME, les raisons qui ont conduit à la création du Front républicain dont l’objectif principal de la mission est, selon Hermann Yaméogo, d’œuvrer à la consolidation et à la promotion de la paix au Burkina par le dialogue. A l’en croire, la visite entre dans la dynamique de « l’appel de Gaoua » lancé le 19 juillet au cours d’une caravane initiée par le Front républicain. « Juste après Gaoua, nous nous sommes retrouvés au niveau de la coordination pour se dire que c’est bien beau de lancer un appel, encore faudrait-il le répercuter au niveau des associations et des structures organisées. Il y a eu, malheureusement, le crash de l’avion d’Air Algérie et nous avons dû différer cette démarche », a-t-il confié, se réjouissant des échanges entre la délégation et les responsables de la FEME.

La dynamique s’est poursuivie ce mercredi, 20 août, chez le Moogho Naaba dans la matinée puis la communauté musulmane dans l’après-midi. A tous ces endroits, c’est le même message qui a été véhiculé par les visiteurs.

En outre, selon les responsables du Front républicain, la même démarche a lieu simultanément dans l’ensemble des treize (13) régions du pays par les structures locales.

Oumar L. OUEDRAOGO

Lefaso.net

Messages

  • VOUS N’AVEZ PAS HONTE. ET POURTANT VOUS VOULEZ QUE LES COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES ET COUTUMIÈRES SOIENT DANS LE SÉNAT POUR VOTER DES LOIS. VOYEZ-VOUS MÊMES QUE SI CE SÉNAT VOIT JOUR, VOUS CASSEZ TOUS LES RESSORTS DE LA SOCIÉTÉ ET LAISSEZ LIBRE COURT A LA DICTATURE, A LA MONARCHIE PARCE QUE LE PRÉSIDENT SERAIT OMNISCIENT, OMNIPOTENT ET DIEU DE LA TERRE DÉNOMMÉE BURKINA FASO. QUE DIEU NOUS DÉBARRASSE D’UN VIRUS AUSSI MORTEL QUE EBOLA. IMAGINEZ UN INSTANT QUE LE DIALOGUE "SANS NÉGOCIATION" CAPOTE. LE BURKINABÈ CITOYEN MOYEN CROIRAIT QUE LE CFOP EST LE DIABLE QUI REFUSE TOUT DIALOGUE. SI NOUS SOMMES A CE STADE, C’EST PAR LA FAUTE DE BLAISE ET DE FRANÇOIS. LES CHEFS COUTUMIERS ET RELIGIEUX DOIVENT VRAIMENT LE LEUR FAIRE SAVOIR. ON NOUS TOURNE TROP.

  • fr

    Ne pensez pas que vous arriviez à convaincre les chefs coutumiers et les religieux au bien fondé du referendum. Ils sont des intellectuels très expérimentés car ils sont très bien instruits. Ces sages murissent leurs pensées 77 x 7 avant d’agir. Ils ont balayé d’un revers de main le sénat en septembre 2013 ce n’est pas le referendum qu’ils accepteront. Ils savent que le referendum est une folie pour certains politiciens de protéger leurs intérêts personnels et égoïstes car ce dernier ne présage aucune paix au BURKINA. Il n’ y a aucune HONTE de négocier avec l’OPPOSITION le départ de "homme-dieu au dessus de la constitution" dans la paix c’est humain ça se comprend aisément. QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS

  • fr

    Ne pensez pas que vous arriviez à convaincre les chefs coutumiers et les religieux au bien fondé du referendum. Ils sont des intellectuels très expérimentés car ils sont très bien instruits. Ces sages murissent leurs pensées 77 x 7 avant d’agir. Ils ont balayé d’un revers de main le sénat en septembre 2013 ce n’est pas le referendum qu’ils accepteront. Ils savent que le referendum est une folie pour certains politiciens de protéger leurs intérêts personnels et égoïstes car ce dernier ne présage aucune paix au BURKINA. Il n’ y a aucune HONTE de négocier avec l’OPPOSITION le départ de "homme-dieu au dessus de la constitution" dans la paix c’est humain ça se comprend aisément. QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS

  • Chez le Moogho Naaba dans la matinée puis la communauté musulmane dans l’après-midi !!!!

  • On profite de ce malheur qu’est Ebola pour alimenter les themes de sorties de dilapilation des fonds du contribuables. Vous auriez été plus utiles si vous reversez ces fonds au Ministère de la santé pour lutter contre Ebola !

  • Si le dialogue sans négociation avez vous dit et c’est bien dit. car le dialogue ne doit aboutir à ce référendum de personnalisation du pouvoir et la pérennisation du Président Blaise COMPAORE après 2015 ; l’UA et la CDEAO ont déclarée une telle procédure anticonstitutionnel. c’est cette vision que nous promouvoir pour l’enraciment de notre processus démocratique

  • Le compte rendu de la tournée du front républicain me semble incomplet ; en effet, quelle a été la réaction des communautés visitées ?Le front a-t-il rendu visite à l’Eglise catholique ?A Gaoua, la communauté catholique n’avait pas reçu cette visite. Le front républicain doit faire attention le peuple burkinabé a beaucoup mûri. Si le front commet l’erreur de négliger la communanté catholique parce qu’elle refuse tout mensonge, il creuse sa propre tombe. Comprenne qui veut.

  • affaire où il ya hermann yameogo on sent déjà le faux à 1000 km.

  • Nous encourageons le Front Républicains de continuer a œuvrer dans ce sens
    car la population Burkinabé doit protégé cette cohésion sociale et la paix que nous
    avons hérités.Du courage a ces responsables qui ne cessent d’interpeler
    l’opinion politique au dialogue.Paix a mon pays.

  • Merci au front Republicain pour sa démarche qui, à en croire ses fondateurs vise à la promotion de la paix et du dialogue au BURKINA FASO. Mais deux choses me taraudent l’esprit à savoir :
    _aprés l"appel de Gaoua vous avez trouvé juste de prendre appui sur des personnes ressources sensées être au dessus de la melée ; donc sages, probes, écoutées...et vous vous êtes rabattus sur nos réligieux et coutumiers lesquels sont, chaque jour que Dieu fait,enrolés de gré ou de force dans la politique politicienne. Voyez pourquoi on vous demande de laisser ces derniers avoir les mains libres pour trancher des situations de la sorte car, comme on le sait bien, on ne peut être ’juge et parti " à la fois.
    _J’ai remarqué aussi comme beaucoup d’autres forumistes que votre calendrier s’est limité aux coutumiers et aux évangelistes qu’en est-il de la communauté catholique ? A-t-elle été mise à la touche pour ses prises de position qui ne tranchent pas avec ce que vous voulez entendre ? Même si celle_ci a été prévue pour d’autres séances à venir , je trouve que cela est une erreur pouvant avoir des interprétations qui peuvent saper les objectifs que vous vous êtes assignés à la création de la structure. Un citoyen soucieux de la paix au BURKINA FASO

  • En réalité tout ce que les responsables du Front Républicain se sont fixés comme Objectif de cette mission ne sont que des bobards. Je déteste l’hypocrisie. Vous sortez pour prêcher la Paix, la Consolidation de ceci ou de cela et vous ne faites rien pour préserver cette paix. Tous vos faits et gestes le démontrent. Quand je fais l’analyse de tout ce que les militants de vos partis font au vu et au su de tous, je pense très honnêtement que vous souhaitez l’affrontement entre les filles et les fils de ce pays ;fort heureusement que vous avez à faire à une opposition très mûre et responsable. Pour fortifier mon analyse voilà quelques faits qui montrent que vous voulez que les populations s’affrontent. 1)-le jour du meeting de CFOB au stade du 4 Août,le même jour également vous avez organisé un contre meeting au palais des sports de Ouaga 2000 ;2)- le meeting de CFOB au stade Sangoulé à Bobo et toujours le même jour et la même heure vos militants ont organisé un meeting sur la place Yéguéré ; 3)-la marche meeting de l’opposition ce jour 23/8/14 à Ouagadougou,même scénario,vos militants ont organisé vos femmes à la maison du peuple.
    Analysez cette situation avec moi sans parti pris et jugez-en ! je pense que si vos tapages à propos de la paix étaient sincères,vous n’auriez pas accepté l’organisation concomitante des manifestations. L’idée que je me fais de Blaise,je suis presque certain que s’il est informé de l’organisation concomitante de ces manifestations il l’ aura refusée ; dans le cas contraire il n’est pas un faiseur de paix comme vous le chantez au sommet de tous les toits. Nul n’a intérêt de nos jours dans notre pays qu’il y ait N’gouan-n’gouan (poussière) ;mais si d’aventure vous nous l’imposez, alors nous la ferons sans regret. Mais retenez ceci vous les responsables du FR ;vous avez des mots inconciliables avec vos actes sur la paix. Chez nous il y a un adage qui dit que :"le fils du roi n’a pas à se précipiter pour aller voir la troupe des danseurs étant donné que celle-ci passera sur les pieds de son papa." De grâce ; Mr Kouanda Assimi,Hermann,Alain Yoda et que sais-je encore, ne vous moquez pas de nos coutumiers et de nos religieux, ils sont plus que ça. La paix n’est pas dans les mots mais dans les actes. Je pense que je serai compris par tous sans parti pris, mais comme dans notre pays la politique ne raisonne pas,conséquence elle est sourde et aveugle. Merci de me lire !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés