Chantier du MCA sur l’axe Sabou-Koudougou-Didyr : langage de vérité sur les raisons d’un retard

jeudi 21 août 2014 à 06h55min

Le chantier de construction de la route Sabou-Koudougou-Didyr a beaucoup souffert et n’a pas fini de souffrir même si le premier ministre sur le tronçon le 18 août a apprécié la qualité des travaux exécutés à 98%. Tout devrait être fini le 31 juillet, date de la fin du compact. Les différents acteurs se sont retrouvés à Koudougou à l’issue de la visite du chef de gouvernement pour faire le bilan à mi-parcours de ce chantier. Le coordonnateur national du MCA, Bissiri Sirima, a tenu l’entreprise tunisienne, qui a assuré la mission de contrôle, en grande partie pour responsable du retard accusé. Mady Kanazoé don l’entreprise a exécuté le chantier, a abondé dans le même sens, en incombant la responsabilité à l’entreprise dont le responsable s’en est défendu. Retour sur une séance ou les vérités ont été dites dans un langage cru.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Chantier du MCA sur l’axe Sabou-Koudougou-Didyr : langage de vérité sur les raisons d’un retard

Le premier ministre était à sa 4è visite sur cet axe. Des visites répétées qui révèlent les difficultés qui ont jalonné l’exécution des travaux. L’entreprise Oumarou Kanazoé avait les capacités nécessaires pour terminer les ouvrages, 3 mois auparavant, selon le coordonnateur national du Millenium challenge account (MCA). A qui la faute alors s’il y a encore des activités importantes après la fin officielle du compact, intervenue le 31 juillet dernier. De l’avis de Bissiri Joseph Sirima, le principal responsable, c’est l’entreprise SCET Tunisie qui assurait la mission de contrôle du chantier et qui avait trop de pouvoirs. « Le chef de mission de contrôle travaille pour le MCA, mais dans la pratique, il s’en fou », a dit le coordonnateur national du Compact en présence du Tunisien. Selon lui, ce dernier ne suivait pas totalement les directives du MCA. En outre, les ingénieurs du MCA sont pour la plupart issus des ministères et n’ont pas toujours eu les « moyens pour faire les contrôles comme il se doit. Ils ne peuvent pas avoir l’expérience pour faire face à des ingénieurs chevronnés qui ont fait des chantiers à l’extérieur et qui vous regarde avec mépris », a martelé M. Sirima, avant de renchérir que « comme tout bureau commis à la tâche et qui voudrait qu’on le reprenne, il a tendance à emmerder les gens… ». Il a terminé en regrettant que « les gens » aient personnalisé les rôles au lieu d’être professionnel. « Quand on est professionnel, on fait des observations professionnelles ».

Oumarou Kanazoé de l’entreprise « OK » qui a exécuté les travaux, n’a pas voulu « révéler pas mal de choses ». Il a cependant noté que son entreprise n’aurait pas atteint ce taux d’exécution si le MCA n’était pas souvent venu de Ouaga pour les départager avec la mission de contrôle. A l’heure du bilan, Mady Kanazoé lance donc à la mission de contrôle, « d’écouter simplement le coordonnateur… », parce qu’il ne peut pas dire ce qu’il « a vu et vécu ici ».

« Nous, au nom de SCET Tunisie, nous ne sommes pas tout à fait d’accord, parce que nous estimons que nous avons fait un effort important sur ce chantier », a rétorqué le représentant de la société internationale. Il s’est dit étonné des déclarations du premier responsable du Compact au Burkina à la fin du projet. « On n’a eu aucun problème avec un acteur du projet. Nous estimons avoir réalisé notre mission avec professionnalisme et nous sommes fiers de cela », a ajouté le représentant de SCET Tunisie pour qui son entreprise n’est pas comptable du retard parce que depuis le 31 juillet, ils ont maintenant une mission d’assistance plutôt que de contrôle à MCA, malgré tout, les travaux n’ont pas pris fin.

Le premier ministre met la balle à terre

Luc Adolphe Tiao, a essayé de contenter tout le monde en distribuant des bons points à tous les acteurs. Il a précisé que c’est mieux qu’il y ait eu souvent la bagarre, « s’il y a trop de complicités entre la mission de contrôle et l’entreprise, on n’est pas en sécurité et c’est grave. C’est dans l’affrontement que se trouve la vérité ». Au coordonnateur national qui a « souvent un langage cru », le chef du gouvernement dit que c’est certainement dû à son passé communiste mais a reconnu que sa « combativité, son engagement, ses coups de gueule » ont permis au projet d’avancer.

Pour sa part, Katéri Clément, la représentante résidente de Millenium Challenge coopération a noté que ce qui est arrivé n’a pas toujours été agréable mais les résultats sont probants et satisfaisants. « L’échec est orphelin, mais la réussite peut nous incomber tous, y compris à la mission de contrôle », a dit Mady kanazoé qui préfère s’en tenir à cela.

Le bilan général du compact interviendra en novembre.

Tiga cheick Sawadogo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 août 2014 à 07:12, par Christian
    En réponse à : Chantier du MCA sur l’axe Sabou-Koudougou-Didyr : langage de vérité sur les raisons d’un retard

    Voilà ! je préfère ainsi que tout soit dit clairement et que chacun reparte soulagé plutôt que rassembler des dizaines de 4x4, se tapoter, sourire et dire que tout va bien. là au moins on a compris et pouvons souffrir du retard de façon responsable. bonne suite à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 18:48, par Blaise Y.
    En réponse à : Chantier du MCA sur l’axe Sabou-Koudougou-Didyr : langage de vérité sur les raisons d’un retard

    C’est mieux ainsi, il faut travailler au lieu de faire la politique. Vous passer tout votre temps pour écrire le programme de votre candidat mpp avec vos sbires de mca. C’est tant mieux que ca finisse maintenant plus de tribune politique à présent. Mettez vous donc à la tache pour votre programme Monsieur bissiri avec vos soutiens interne. Arsène Yoda c’est lui qui chapeaute le volet économie et finance du programme mpp avec Guiro mon oeil oui et bon courage au mpp pour son programme.
    la campagne c’est pour bientot et on se retrouvera. en tout cas maintenant qu’il s’affiche mpp c’est claire pour tout le monde
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 21:24, par patarbtalé
    En réponse à : Chantier du MCA sur l’axe Sabou-Koudougou-Didyr : langage de vérité sur les raisons d’un retard

    de toute façon, c’est des bagarres inutiles car pour moi, l’état est responsable de tout ce qui arrive. la même entreprise qui a réalisé les travaux du prolongement de l’échangeur de l’est, jusque la à mon avis, ne sont pas terminés. elle reçoie de nouveaux des marchés.
    continuez sur cette lancée car c’est aux pays des hommes intègre que je voies des citoyens qui n’aiment pas leur pays, car incapable de mener à bien l’aide que des contribuables d’un pays ami vous apportent.
    est ce que vous méditez ne serai ce une seule nuit par rapport au développement de ce pays dont vous prônez l’émergence dans quelques cinq ou dix ans ? nous avons besoin de désenclavement et souvent pour une seule route , c’est de l’éternel recommencement.
    de grâce, essayez de changer rien que un tout petit peu.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 22:40, par AD
    En réponse à : Chantier du MCA sur l’axe Sabou-Koudougou-Didyr : langage de vérité sur les raisons d’un retard

    Je voudrais félicite tous les acteurs de ce noble chantier pour votre honnêteté. C’est ça être responsable. Vous n’avez pas caché les difficultés que vous avez rencontré et continu de rencontre et accepter les apporter à la connaissance du people Burkinabe. C’est à félicite et je suis convaincu que tous les acteurs prendrons compte, se serrer la main et s’assoir pour voir les moyens nécessaire pour une bonne suite de ce chantier. Vous avez tous fait du bon travail. C’est mieux d’avoir des divergences pour mieux faire que de dire que tout est rose alors que ce n’est pas vrai. Je tire mon chapeau à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 03:39, par Anbga
    En réponse à : Chantier du MCA sur l’axe Sabou-Koudougou-Didyr : langage de vérité sur les raisons d’un retard

    en quoi est ce que dire la verite c’est etre communiste ? qu’est ce que sont passé communiste a a voir avec la verite d’homme integer que Mr Sirima dit ? Si c’est ainsi, je prefere mille fois les communistes que vous autres les equilibristes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés