Promotion de la femme : des technologies pour un entreprenariat féminin dynamique et prospère dans la région du Nord

mardi 19 août 2014 à 20h26min

Sous la présidence de Nestorine Sangaré, Ministre de la Promotion de la Femme et du Genre (MPFG), a eu lieu le mardi 19 août 2014 à Ouahigouya une cérémonie de remise officielle de matériels de production et de transformation aux structures associatives et groupements féminins de la Région du Nord.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion de la femme : des technologies pour un entreprenariat féminin dynamique et prospère dans la région du Nord

C’est une cérémonie, huitième du genre cette année qui a été entièrement consacrée à la remise de technologies acquises par le département de la promotion de la femme et du genre dans le cadre du programme spécial de création d’emploi pour les jeunes et les femmes (PSCE/JF) à travers sa composante 4 qui consacre l’autonomisation économique des femmes. Dans l’enceinte de la maison de la femme de Ouahigouya, 41 bénéficiaires venues de plusieurs communes de la région du Nord ont reçu au titre de l’année 2013 des technologies. Une machine à broder, une machine à coudre tête blanche, un métier à tisser, une table métallique de découpage de savon, 06 unités complètes de fabrication de savon, 10 moulins à grains, 19 moulins mixtes et 02 presses à karité, c’est l’essentiel des équipements sollicités par les femmes dans cette ville de notre pays. En présence de la Ministre, du député maire de la ville de Ouahigouya, des autorités politiques, administratives et coutumières (représentées par sa majesté Naaba Kiiba roi du Yatenga) , les femmes ont manifesté leur joie à travers des pas de danses du terroir et des déclarations pour louer cette initiative du gouvernement qui met au centre de ses préoccupations l’élimination des inégalités et la valorisation du rôle de la femme dans le développement.

Les femmes de la région du Nord aux anges

Hadja Hamssétou Nacanabo, coordonnatrice provinciale des femmes du Loroum au nom des bénéficiaires n’a pas tari d’éloges à l’endroit des autorités et plus particulièrement tous ceux qui œuvrent au sein du ministère de la promotion de la femme pour trouver des réponses aux préoccupations majeures des femmes. Mariam Ouédraogo au nom de la coordonnatrice régionale des femmes du Nord a relevé de prime à bord la disponibilité de la première responsable des femmes à soutenir ses « sœurs » dans le combat quotidien pour leur épanouissement. « Ces technologies mises à notre disposition ce matin viennent à point nommé car elles permettront sans nul doute d’intensifier les activités génératrices de revenus, mais aussi de rehausser le niveau de participation des femmes à l’action publique », a laissé entendre Mme Ouédraogo. Pour cette raison, le député maire de la commune de Ouahigouya, Me Gilbert Noël Ouédraogo a invité les groupements et associations bénéficiaires à faire un bon usage des technologies acquises dans le respect des règles et des procédures afin de faciliter la pérennisation du PSCE/JF dont l’objectif de la composante 4 est de promouvoir l’autonomisation économique des femmes à travers la création d’emplois , le transfert de technologies et l’appui à la formalisation d’entreprises féminines.

Les bénéficiaires invitées à tenir leur engagement

Pour la deuxième année de mise en œuvre du PSCE/JF la ministre Nestorine Sangaré a indiqué que la somme de 1.5 milliards a été mobilisée sur un besoin exprimé de 3 milliards CFA, ce qui a permis d’acquérir des technologies au profit de 1000 associations et groupements féminins. Elle a profité de la cérémonie pour informer les femmes que plusieurs technologies que le ministère a achetées sont toujours disponibles en attendant l’acquisition du matériel de 2014. Les jeunes filles n’ont pas été oubliées dans ce vaste programme à entendre la ministre Nestorine Sangaré. Elle a en effet annoncé l’achat par exemple de plateformes fonctionnelles pour les femmes, des matériels de salons de coiffure, etc… « J’invite les bénéficiaires à tenir leur engagement de rembourser les montants correspondants aux valeurs des technologies acquises qui est de 50% afin que l’on permette à d’autres femmes d’en bénéficier », a martelé Mme Sangaré.

Outre la dotation en technologies, la première responsable des femmes a annoncé que son département développera d’autres mesures d’accompagnement à l’endroit des bénéficiaires à savoir la formation en gestion et l’acquisition des matières premières et à la commercialisation. Avant de prendre congé des femmes de la région du Nord, elle a plaidé pour la mise en place d’une structure bancaire exclusivement réservée aux femmes afin de les accompagner dans leurs initiatives entrepreneuriales.

Yann B. NIKIEMA

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés