Ouagadougou : deux personnes emportées par les eaux de pluie à Dapoya

dimanche 17 août 2014 à 17h46min

La pluie qui est tombée dans la soirée du 16 août 2014 sur Ouagadougou n’a pas été sans conséquence. Car deux personnes voulant aider un automobiliste en difficulté ont été emportées par les eaux d’un caniveau à Dapoya. Jusque dans la matinée de ce dimanche 17 août 2014, ils n’avaient toujours pas été retrouvés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ouagadougou : deux personnes emportées par les eaux de pluie à Dapoya

L’histoire de la disparition de ces personnes est pourtant banale. Elle s’est passée au quartier Dapoya à l’intersection de l’avenue Kiendrebeogo Mory Amba conduisant à la société de reproduction de clé « Burkina Clé » et l’avenue 56. Juste à quelques encablures de l’école Dapoya II. Selon les témoignages recueillis juste après l’incident, les deux infortunés voulaient apporter de l’aide à un automobiliste dont la roue avant droite était coincée dans le caniveau. « Le premier monsieur qui était sur une mobylette de marque Crypton, ayant aperçu le chauffeur du véhicule qui tentait sans succès d’extirper la roue de son véhicule, s’est arrêté pour l’aider. Mais à deux, ils n’y arrivaient.

C’est là qu’un deuxième qui passait en voiture s’est aussi arrêté pour leur donner un coup de main. Malheureusement les deux bons samaritains ont été déséquilibrés et sont tombés dans le caniveau. C’est là ils ont été emportés par les eaux », nous ont raconté les badauds sur les lieux. Selon d’autres sources, avec la grande pluie, les caniveaux étaient pleins d’eau. Le véhicule du deuxième naufragé appartient à une institution sous régionale dont le siège est à Ouagadougou.

Appelés par les premiers à arriver sur les lieux, les sapeurs-pompiers ont fouillé et refouillé le caniveau conduisant au grand canal jouxtant l’école Dapoya II sans rien trouver. Les deux véhicules ont passé la nuit sur place. Et c’est ce matin qu’ils ont été enlevés.

C’est le lieu de rappeler une fois de plus les uns et les autres à plus de vigilance par ces temps de pluies. Car ces caniveaux construits pour évacuer les eaux de la ville et éviter les inondations peuvent aussi causer la mort.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés