Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

Communiqué de Presse • jeudi 21 août 2014 à 18h07min

Depuis plus de deux ans, la commune de Diébougou n’est plus sereine. Il y a des bisbilles dans le conseil municipal. La gestion du député maire de l’UPC est remise en cause. Des conseillers accusent le bourgmestre de faux et usage de faux, de détournement de fond, de mal gouvernance. Un courrier confidentiel a même été envoyé aux autorités au niveau local, et même central et même à la Cours des comptes. Complément d’enquête a pu jeter un coup d’œil sur le document et vous fait le point.

Les griefs reprochés au maire Koumbaterssour DAH ne date pas d’aujourd’hui. Dans la lettre, certains faits remontent depuis l’année 2006. Où il est reproché au maire de se sucrer sur les indemnités de session des conseillers municipaux qui ont boycotter les sessions « de 2006 à 2010, le conseil municipal a siégé avec la majorité absolue des conseillers (31 sur 60), les autres conseillers des partis de l’opposition ayant opté pour le boycott des sessions. Cependant pour la tenue des sessions, le maire faisait débloquer les frais pour l’ensemble des 60 conseillers. On payait donc les 31 conseillers mais la somme destinée au paiement des 29 conseillers, étaient utilisées à des fins personnelles sans aucune justification. Le percepteur, après maintes interpellations sans suite, a fini par transmettre à la Cours des comptes l’ensemble de ces mandats dont les justifications restent à retrouver. »

M Koumbaterssour DAH aurait perçu illégale sans délibération du conseil, des indemnités et de frais de carburant d’une valeur de 90.000F chaque mois de 2007 à 2013 dans les comptes de l’officine pharmaceutique.

Concernant justement cette officine pharmaceutique il est écrit dans la lettre adressé au Ministre que : « Ayant refusé (le maire) la mise en place du comité de gestion, il a géré de manière familiale l’unité avec son acolyte, le gérant. Sur des commandes annuelles de 40 millions, dont les dividendes générées annuellement varient entre 3 à 4 millions. Une gestion dans laquelle les comptes sont arrêtés à l’avance et à huis clos entre le maire et le gérant avant d’être portés à la connaissance des conseillers. Outre cette gestion opaque, on mettra du temps avant de se rendre compte que le maire prélevait 90.000F chaque mois sur les fonds de l’officine comme frais de gestion malgré les indemnités de 249.000F qu’il perçoit chaque mois au titre de sa gestion de la commune en tant que maire. »

Monsieur le maire où sont passés les 5millions de la ville de Floirac ?

Et pour mieux couvrir ses forfaits, le maire procèderait par « la confiscation de certaines délibérations compromettantes. Qui sont entre autres PV ceux relatives à la diminution du prix du mètre cube d’eau à la borne fontaine (60F au lieu de 80f) ; la mise en place d’un comité mixte rapproché pour le suivi du contrat d’affermage de l’eau avec l’ONEA ; l’accord d’une autorisation préalable pour l’audit sur le fonds d’investissement cogéré par le maire et le DG sortant de l’ONEA dont le montant avoisine 60 millions de francs Cfa. Toutes ces délibérations, prises en session à l’unanimité des conseillers municipaux présents au cours de cette session, seront rayées du PV et le maire, n’ayant pas pu obtenir l’accord du rapporteur, décide de reprendre le rapport de manière frauduleuse et de le faire signer par un autre conseiller municipal avant de le transmettre à la CTR qui, malgré l’écrit des conseillers plaignants, a tout de même valider les rapports de cette session budgétaire » Les conseillers auteurs de la lettre confidentielle demande au président de la Cours des comptes de questionner le député maire où se trouve la somme de 5 millions de francs Cfa, offerte par la ville de Floirac(France) ? Où se trouve somme de 900 000 francs représentant le terrassement des arbres dans la commune à l’occasion du bitumage de la voie Bobo-Dioulasso – frontière du Ghana ?

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase et « envenimé » la ville qui a conduit à des manifestations de jeunes contre le maire le 12 juin dernier, outre l’affaire du Kiosque, se cache en réalité Le licenciement de l’agent communal Antoine Zongo. Pour les jeunes soutenus par des conseillers, le licenciement est arbitraire, et cache « une haine ethnique sous prétexte que celui-ci refuse de collaborer. » En effet le maire aurait soutenu : « j’ai décidé du licenciement pur et simple de Zongo. Il ne peut pas quitter ailleurs pour venir semer la pagaille chez nous. Il pourra se plaindre où il veut. C’est une information que je donne au conseil qui n’a rien à voir dans cette prise de décision. » Ces propos si ils sont avérés sont d’une extrême gravité car ce n’est ni plus ni moins que de la « xénophobie » à l’endroit de l’agent.

La lettre est sur le bureau de la Cours des comptes, sur le bureau en charges des collectivités territoriales depuis plusieurs mois. Pourquoi l’action publique ne s’est pas encore engagée ? Mystère et boule de gomme. Pour certains, cette affaire, même s’il y a faits avérés, il s’agirait d’un règlement de compte politique. En effet, le député maire est un transfuge de l’ADF/RDA qu’il a quitté en 2012 pour rejoindre l’UPC. Ceci explique-t-il cela ? Complément d’enquête qui suit l’affaire de très près attend de voir ce que va faire la Cours des Compte.

Claudel Sinaré
Journaliste
Complément d’enquête

Vos commentaires

  • Le 21 août 2014 à 18:49 En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    hummmmmmmmm. ça sent le forcing à quelques part. C’est quoi donc ce cout de COM pour complement d’enquete. Juste venant d’être cambriolé , vous parachuté des articles de telle odeur. n’y a t-il pas pression à quelques part ? la SEP avait estimé la disparition de plusieurs ordinateurs dont celui du R.C. On verra du tout dans ce pays......
    Bonne chance !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 19:37, par relwind En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    tu confirmes tout le bien qu’on pense de ce journal pro-blaise qui connaîtra le même sort que ces devanciers : l’hebdo et l’opinion.presque personne ne les lit

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 20:43, par Armel En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    M. Le journaliste, je suis vraiment desolé et écoeuré du travail que vous nous livrer ici. A combien avez vous été achétés pour raconter toutes ces bêtises sur votre papa sans même chercher à faire votre travail "Complement d’enquête". Sachez que la rumeur ne doit pas être la source d’un journaliste et je suggère que le concerné porte plainte contre vous pour diffamation et diffusion d’informations à caractères diffamatoires.
    On est dans quel pays maintenant ? Vous êtes des journalistes 1000 collines et votre seule intention est que le pays prenne feu. Les journalistes de maquis et bars, qui ne font aucune enquête sont des racontars sans scrupules comme vous.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2014 à 20:55, par titi En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Pourquoi depuis 2006 jusqu à 2012 , date des dernières élections il n à point été inquiété. Il voulait se purger en venant à l UPC mais il fera mieux plier bagage, car ce parti ne fait pas avec de pareils sales deals

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 04:52, par maxence En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    quand on lit cet écrit c’est tout sauf du journalisme.on a plutôt l’impression que c’est une synthèse de ragots de cabarets et de rumeurs fantasmées rapportés par écrit.pour votre gouverne mr le journaliste sachez qu’avant la mandature de 2012 les sessions budgétaires ne pouvaient se tenir qu’à la majorité des 2/3 du conseil municipal donc vos 31/60 ne marchent pas dans ce cas.d’autre part c’est par vous que j’apprend qu’un conseil municipal peut fixer le prix de l’eau servi par l’Onea par délibération.je crois savoir que l’Onea a un plan tarifaire national qu’aucune commune ne peut modifier.autant parler de fixer le prix du kilo watt de la Sonabel par délibération ou des tarifs de l’Onatel.mr le journaliste votre complément d’enquête risque de se boucler incomplet si vous ne vous cultivez pas davantage.de toute façon on attend la réaction de celui mis en cause.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 06:55, par vérité no1 En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Ça sent du règlement de compte plus que du journalisme. Le fait d’ avoir reçu des visiteurs nocturnes ne devrait pas vous transformer en journaliste de façade et de marmite !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 06:59 En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    D’abord ne confondez pas dépôt pharmaceutique et officine pharmaceutique car pour CR dernier cas il faut le diplôme de docteur d’État en pharmacie. Pour votre gouverne une officine pharmaceutique viens d’ouvrir à diebougou et le propriétaire de cette dernière a eu du mal à ouvrir du fait du maire qui voyais ses intérêts économiques menacés. Ensuite votre manière d’écrire l’article montre déjà par le titre que c’est un article à visée électoral ou de vengeance. En effet nul besoin de préciser dans le titre que c’est un maire upc. Et enfin ayez l’humilité de refaire lire votre travail avant publication

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 07:28 En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Il ne faut pas nous prendre pour des cons. Le titre déjà montre l’intention : propagande politique. On s’en fou du bord politique du maire en question. Chacun imagine bien les mêmes pratiques et en pire dans beaucoup de communes. S’il faut dénoncer le mal, il faut le faire partout pas sur le critère du bord politique où des accointances entre hommes forts du moment.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 08:16, par LIMBOURDJI En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Du n’importe quoi, pour distraire nos institutions et autres corps de contrôle. Un peu de professionnalisme dans l’exercice de votre métier. Un colmatage d’incohérences qui donne la nausée, est ce cela le journalisme ? De grâce un peu de respect pour ce noble métier. Que les amateurs se tiennent loin et évite de publier de tels torchons.
    - qu’est ce qu’un maire a à voir avec la gestion de l’ONEA ?
    - est ce le maire qui paye directement les indemnités des conseillers ?
    - l’officine pharmaceutique est-elle une unité socio économique de la commune dont le maire est comptable ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 09:19, par ya boin la woto En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    cela ne m’étonne pas du tout !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 09:21, par Djeloulou En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Merci a ce journal pour les éclaircissements apportés au peuple sur
    les forfait de ce maire upc,ILs ne sont pas d’abord au pouvoir et voila déjà
    ce qui arrive,cela témoigne de la mauvaise foi de ces personnes.Avec l’upc
    on verra du tout dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 09:37, par saint guerrier En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Il faut être d’’un parti comme l’UPC pour foutre cette merde,ce maire est un vrai esprit,un vrai cas je veux dire et je suggère qu’on questionne Zéphirin aussi sur cette affaire car je sens qu’il est complice de ce détournement de fonds auquel s’est adonné ce maire de l’UPC !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2014 à 13:28, par Mawuéna En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Un burkinabè ne devrait pas être considéré comme un étranger quelque part au Burkina. Dans nos langues nationales "étranger" n’est pas péjoratif surtout que c ’est la connotation du mot qui prime sur sa dénotation, ainsi vous repartez chez vous au village et l’on vous donnera "l’eau de l’étranger" car étranger rime ici avec visiteur. Ne parlez donc pas de xénophobie pour le cas de Zongo. Ségrégation ethnique ou régionalisme me paraissent plus adaptés.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2014 à 19:39, par ologbana En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    En attendant de revenir plus en profondeur sur ces déclarations mensongères que "Complément d’Enquêtes" débite depuis un certain temps et au non de je ne sais quelle fin, je voudrais inviter les lecteurs de ce chiffon de ne point se laisser distraire. Nicolas K DAH, Maire de Diébougou, n’est pas un saint. Cependant, il y a des griefs que l’on ne peut lui reprocher car n’appartenant ni à son éducation, encore moins de sa culture et situés aux antipodes de sa pratique. Pour la gouverne de ces petits écrivassiers et autres commensaux de ce journal, la gestion de la commune de Diébougou sous le magistère de Mr DAH de l’UPC, a été plusieurs fois sanctifiée, louée et primée par les autorités en charge de la décentralisation, à travers la compétition pour l’excellence dans la gouvernance locale. Le dramatique de l’affaire, c’est l’allusion précoce faite à son parti UPC « UN MAIRE UPC AU CŒUR D’UN SCANDALE DE DETOURNEMENT DE FONDS ». Combien de malversations enregistrons-nous chaque jour de la part des maires d’autres partis dans ce pays ? Et comme ils sont de certaines chapelles, rien ne leur arrive : IMPUNITE GARANTIE. Complément d’Enquête fera mieux de scruter du côté où la corruption, la gabegie, le vol, le viol et l’ « imbécilisation » outrancière des communautés miséreuses sont érigés en mode de gestion. Comme promis, je vous reviens dans pas longtemps par rapport à ce sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2014 à 19:52 En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    Papa Koumbatersour, il faut porter plainte a la justice meme si elle est aux ordres. On ne peut pas laisser passer de telles imbecilites. Courage, papa.Si vous vous taisez, c’est comme si c’etait vrai. Vous etes un homme de principes. Vous ne meritez pas cette mise a mort morale.

    Un de vos admirateurs a New York City

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2014 à 04:06, par Some En réponse à : Un maire UPC au cœur d’un scandale de détournement de fonds

    M. Le journaliste suis désolé de constater que vous manquez de professionnalisme, vous ne ignorez gravement la gestion d’une mairie et pour celui qui se dit éclaireur de la lanterne des lecteurs ne doit se fier à des ragots de cabaret. Où avez vous fait vos études journalistiques ? Au gondoina de Maman j’en doute fort. Au gondoina Maman t’aurait rectifié mais au cdp et ses assimilés on tolère une telle analyse même si d’aucuns ont la tête sur les épaules. Je reste persuader que depuis votre existence vous faites des méventes. Aucun citoyen sachant analyser ne paiera votre œuvre, ne croyez pas que ce dossier vous valorisera et vous émergera non ! C’est une voie sans issue. Dites aussi aux détracteur du député Maire qu’il n’ont aucune capacité à donner des injonction à la cour des comptes. Là où les maires ont été mouillé, c’est depuis les services comtales et de contrôle de l’état. Sic ! Vous citez le percepteur pour ces multiples interpellations n’est -il pas judicieux de lui de fournir un rapport soutenu par le contrôleur financier ? Ce qui ferait foi pour que la cour des comptes sévisse ? Votre fameux journal : " le complément d’enquête" ne fait que s’essayer. Vous n’irez pas loin. Oh honte à vous et au fameux journal !!!. Nicolas la blancheur de tes cheveux reflète dites actions courage !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés