Journée Internationale de la Jeunesse : les jeunes informés et sensibilisés sur la santé mentale

mercredi 13 août 2014 à 06h49min

La salle de spectacle, Mamoudou Ouédraogo, a servi de cadre à la cérémonie officielle de lancement des activités commémoratives de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ). C’était le 12 aout 2014 à Ouahigouya en présence de plusieurs autorités et de nombreux jeunes venus de toutes les treize régions.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée Internationale de la Jeunesse : les jeunes informés et sensibilisés sur la santé mentale

C’est une salle de spectacle qui a été prise d’assaut par la jeunesse de la légendaire cité de Naaba Kango et celle de toutes les régions de notre pays. Les jeunes ont placé leur cérémonie sous le haut patronage de Yacouba Barry ministre de l’habitat et de l’urbanisme, la présidence du Dr Basga Emile Dialla ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi et les co-parrainages du Pr Mamounata Bélem/Ouédraogo du département ministériel de l’eau et de Somkinda Traoré/Ouédraogo DG de la CNSS. Prenant la parole au cours de la cérémonie, Me Gilbert Noël Ouédraogo, député maire de Ouahigouya, au-delà de la fierté qui anime le conseil municipal de Ouahigouya d’accueillir la jeunesse de notre pays, a surtout invité les jeunes à plus d’engagement, de détermination et de profonde réflexion pour relever les défis du développement qui les attendent. Pour sa part, Oscar Zéhinga, président du Conseil National de la Jeunesse tout en reconnaissant l’importance du thème de cette édition 2014, a exprimé sa ferme volonté et son engagement à travailler à définir une approche multidimensionnelle pour répondre aux préoccupations des jeunes confrontés aux problèmes de santé mentale.

« Problématique de la santé mentale des jeunes : défis et perspectives », ce thème a été retenu cette année et la charge est revenue au Pr Jean Gabriel Wango d’aborder les contours à travers une conférence. « Le choix du thème se justifie par le souci de faciliter l’accès des populations au service de santé et surtout d’apporter des réponses aux questions liées à la santé mentale des jeunes », a indiqué la co-marraine, le Pr Mamounata Bélem/Ouédraogo. Selon l’OMS, les troubles psychiatriques sont la première cause médicale d’invalidité, la deuxième d’arrêt de travail et la troisième cause d’affection de longue durée. Pour cette raison les marraines ont invité les jeunes à des comportements sains afin de préserver leur santé mentale et contribuer au développement de la patrie. Elle a profité annoncer à ceux qui ne le savant pas que notre pays sur recommandation de l’OMS s’est doté d’un plan stratégique de la santé mentale (2013-2017) d’un coup de 4,3 milliards CFA. Des artistes de la chanson moderne et traditionnelle ont « ambiancé » les jeunes au cours de la cérémonie par des prestations évoquant et dénonçant des vices de la jeunesse comme la consommation des drogues et d’autres déviances sociales comme la prostitution, l’incivisme, etc. Une plantation d’arbres par les jeunes et les autorités, ont clos cette journée de la JIJ qui devrait se poursuivre avec d’autres activités comme le camp vacances éducatif au profit de 100 jeunes au village de Nièsséga dans la commune de Gourcy (Zondoma).

B. P. NIKIEMA

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés