Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

jeudi 7 août 2014 à 15h38min

En déplacement à Washington dans le cadre du sommet Etats Unis d’Amérique – Afrique, le président du Burkina du Faso Blaise Compaoré a accordé, ce jeudi 7 août 2014, une interview à Radio France Internationale (RFI) dans laquelle il s’est prononcé sur la situation politique nationale encore dominée par la question de referendum, l’article 37, son éventuelle candidature en 2015. Le chef de l’Etat burkinabè a également répondu au président américain Barack Obama qui soutient que l’Afrique n’a besoin d’hommes forts mais d’institutions fortes. Interview.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

RFI : Votre parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), bat campagne pour faire sauter l’article 37 de la Constitution, qui vous empêche de vous représenter en 2015. A ce jour, vous ne vous êtes pas désolidarisé de cette démarche. Est-ce à dire que l’on peut s’attendre à un bulletin de vote Blaise Compaoré, l’an prochain ?

Blaise Compaoré : Je pense que ce qui se passe aujourd’hui au Burkina, c’est vraiment un processus politique qui relève de la démocratie. A savoir que, sur une question d’intérêt national, il y a des divisions sur les appréciations. Ce dont il faut se féliciter, c’est de voir que nous avons des milliers d’hommes, de femmes, dans un stade, qui demandent un référendum. Il y a ceux qui sont contre, mais il n’y a pas de violence. Ce sont des débats politiques tels qu’on en voit un peu partout à travers le monde. Donc, notre rôle c’est de trouver solution à cela. Et, bien sûr, nous n’avons pas exclu le référendum, qui est aussi un instrument pour départager les citoyens.

Vous dites : « Il n’y a pas de violence ». Néanmoins, le débat est très animé et il pourrait générer des débordements. Dans ce cas-là, vous seriez prêt à en assumer la responsabilité ?

Moi, j’assume toutes les responsabilités en tant que dirigeant de ce pays. Mais je sens que le débat a quand même connu une baisse d’intensité. Il n’y a pas de doute que [si] une consultation [était] faite sur cette question, il y aura[it] une confrontation plutôt républicaine que violente.

Le président américain dit : « Lorsque des dirigeants s’éternisent au pouvoir, ils empêchent du sang nouveau de s’exprimer, ils empêchent le renouvellement et le risque c’est qu’à la longue, les gens oeuvrent plus pour durer que pour le bien de leur peuple ». Est-ce que vous êtes sensible à ses arguments ?

Barack Obama nous parle de l’histoire de l’Amérique. Nous, nous avons notre histoire du Burkina. L’histoire de chaque pays africain, c’est différent. Il n’y a pas d’institution forte s’il n’y a pas, bien sûr, d’homme fort. L’Amérique a dû traverser des épreuves. Je vois la ségrégation raciale, je vois l’esclavage… Pour la suppression de ces pratiques, il a fallu des hommes forts. Il n’y a pas, aussi, d’institutions fortes s’il n’y a pas une construction dans la durée.

Je crois qu’on peut écouter, çà et là, les expériences d’Amérique, d’Europe, d’Afrique ou d’Asie… Mais rien ne vaut l’expérience de chaque peuple. Il n’y a pas d’expérience unique à partager pour le monde. Parce qu’il y a des pays où bien sûr ces transitions qu’on souhaite sont allées très vite – tous les cinq ans, tous les dix ans – mais il y a certainement plus de pagaille. Donc, je pense que ce dont les peuples ont besoin aussi, c’est de la stabilité.

Tous ces arguments semblent indiquer que vous allez vous représenter en 2015.

Ce que je veux c’est que le peuple burkinabè soit libre de déterminer qui doit être son dirigeant pour les temps à venir.

Mais vous, est-ce que vous en avez l’envie ? Est-ce que vous êtes tenté ? L’envie vous gagne-t-elle ?

Il faut dire que 2015, ça reste quand même loin. Oui, c’est vrai, pour moi. Parce que, moi, j’ai des chantiers sur lesquels c’est beaucoup plus préoccupant pour moi que de parler de ces élections de 2015.

Au sujet du Mali, les négociations avec les groupes armés au nord avancent à un rythme qui n’est pas très soutenu. Qui est responsable de cette situation, selon vous ?

Il est certain qu’il faut effectivement déplorer ces limites qui ont été données au processus de paix depuis quelques mois. Car lorsqu’il n’y a pas d’action, il n’y a pas d’encadrement d’un processus politique du genre. Il est certain que ça peut aller dans tous les sens. Donc, on peut avoir, dans cette région du nord, entre groupes, à l’intérieur des groupes, des scissions, des factions se créer à nouveau. Cela va rendre encore plus difficile le processus de médiation. Alors notre souhait, c’est qu’à Alger il puisse y avoir très rapidement des résultats qui tiennent compte des acquis de l’accord du 18 juin de Ouagadougou. Je crois que c’est ce qui pourrait permettre effectivement de voir plus clair dans les solutions apportées à cette crise.

Vous parlez d’Alger. On se retrouve désormais avec plusieurs médiateurs. Est-ce que cela ne complique pas la situation ?

Oui, c’est sûr que notre souhait aurait été d’avoir une médiation du début à la fin. Mais cette rupture avec les négociations à Alger nous place dans un autre environnement. Ce qui fait que nous, dans le principe, nous accompagnons ces discussions, parce qu’il se pourrait que ça donne plus vite que prévu les résultats attendus. Mais notre préoccupation est que, s’il n’y a pas de résultats très vite, ça va se déliter dans le nord. Et ça, ça va être plus compliqué.

Cette participation d’Alger donc, vous ne la vivez pas comme un affront ?

Non. Nous pensons que l’Algérie est aussi géographiquement probablement mieux placée que le Burkina, et aussi que les relations entre le nord du Mali et l’Algérie sont beaucoup plus solides qu’entre le nord du Mali et le Burkina, nous pensons que dans le domaine des crises la solution peut venir de partout. Donc il faut exploiter toutes les initiatives pour voir si ça peut faire avancer plus vite la question.

Lefaso.net

Source : rfi.fr

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 août 2014 à 15:58, par Naaba Guesbé
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    En effet, l’histoire de [ton pays], notre pays est jalonnée de crimes économiques, d’assassinat et je ne sais quoi d’autres encore !

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 19:23, par salif
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Touché mon ami !

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 20:01, par Ne sais plus quoi dire
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Des femmes et des hommes, citoyennes et citoyens bâtissent des Nations et des institutions très fortes. Ceux d’entre eux qui accèdent à la tête de ces institutions sont de fait des femmes fortes et des hommes forts. Il est clair qu’Obama ne serait pas l’homme fort capable de convoquer une cinquantaine de chefs d’états à qui il prévient qu’il ne pourra pas leur accorder des entretiens individuels et tous y courent. Si Obama devenait président d’un de ces pays classé après le 170eme suivant l’indice de développement, on ne parlera plus de sa force.
      Dans nos pays qui se disputent les dernières places en matière de développement et candidats permanents à l’aide au développement, un homme fort est généralement un dictateur à l’image de Idi Amin Dada, Bokassa, Mobutu, Eyadema, et j’en passe.
      A propos de l’expérience africaine et plus singulièrement du Burkina Faso : c’est une expérience de Pays Pauvre Très Endété, mendiant, luttant pour apprendre à ses habitants à parler et écrire français. Des hommes jadis intègres ou voulant l’être et qui désormais sont résolument décidés à devenir des moutons et des prostitués. Des individus qui chanteraient volontiers chaque matin des prières à Blaise pour qu’il demeure au pouvoir ! Sans leur homme fort, ils ne sont rien et ne seront rien. Certains ont confessé qu’ils seraient prêts à mourir pour lui. Mensonge et hypocrisie. Comme les prostitués qui feignent de jouir à grands cris pour mieux mériter les pièces que le client leur donnera. Je sais qu’une bonne partie des adeptes du Dieu Blaise Compaoré ont oublié Dieu. Ont-ils aussi oublié qu’ils ont des enfants ou en auront.

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 21:14, par king
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Le président du Faso a raison,l’Afrique a besoins des hommes
      forts pour poser les jalons des institutions fortes.Vraiment si tout
      les présidents africains pouvaient se joindre a lui pour le dire
      haut et fort aux occidentaux se serais encore mieux.
      Bravo au président pour ces mots envers les occidentaux.
      Le peuple africains doit comprendre que nous devons encore gravir
      plusieurs pentes avant d’atteindre leur niveau de démocratie dont ils
      veulent nous imposer.
      Merci au président compaoré

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 21:16, par l’enfant du pays
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      L’Amerique a son histoire, les Etats Unions ont leur histoire, l’Afrique a son histoire et le Burkina a son histoire il n’ya donc pas une seule voie pour arriver à la démocratie.

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 21:33, par Laure
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      A chaque peuple son histoire, sa politique et donc sa démocratie. La democratie convenante aux américains n’est pas celle qui convient aux africains. Les africains ont besoins de se nourrire d’abord avant de parler de democratie. La democratie est un luxe que l’Afrique ne doit se permettre pour l’instant

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 09:06, par Indjaba
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Mr le présent, Hey ! hey ! là vous vous adressez à un citoyen américain de surcroit le premier des américains. Hey ! Ne jouer pas à la Dadis Camara ou au Sanogo ou encore à la Laurent Gbagbo. Ce dernier a fait chanté en RCI : "Embargo, c’est pas Gbagbo donc on s’en gnayayi...gnènin porte quoi, embargo, embargo, c’est arme seulement on n’a pas sinon on a tout en Cote d’Ivoire ici chez nous. Embargo, c’est pas Gbagbo donc on s’en fout...." Gbagbo est où et ces chanteurs sont où ?. Hey ! Sarkozy manque à cette partie du film qui prépare 2015 et c’est dommage car Sarko aime gérer les président qui s’en foutent.

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 09:07, par electron 1er
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Sache que la liberté dont tu use pour écrire du n’importe quoi,parlez n’importe comment dérive de la liberté dont le pays t’accorde,et en aucun cas tu ne pourra faire une de ces choses ailleurs,il ne faut pas rester figé sur ce qui se passe et ce qu’on te dit et ne pas vouloir aller chercher des infos,parcourez un peu le monde et vous verrez ?

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 09:51, par king
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Nous manifestons une fois de plus notre soutien au
      président du Faso pour cette intervention qui permettra au
      occidentaux de savoir que les africain ont aussi leur propre histoire,
      donc si les autre présidents pouvaient faire comme lui l’Afrique serait
      sauvé.Bravo au président du Faso !!!

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 09:57, par renardeau 2fw rusé
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      "Il ne faut avoir aucun regret pour le passé,aucun remord pour le présent et une confiance inébranlable pour l’avenir",c’est ce qui en est pour le président Compaore,je crois que ce type certes il a beaucoup fait mais peu et veut faire encore davantage.Par Sa maîtrise et son expérience il peut encore apporter grand chose.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:07, par vérité no1
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Ah bon, donc il ya une démocratie à l’africaine et une démocratie à l’américaine, non Monsieur le président, la démocratie c’est la démocratie c’est à dire le respect des règles démocratiques. On ne marche pas sur la démocratie comme une route bitumée. 2015 terminus ! FIN DE CITATION !!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 18:40, par KONAN
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      vérité no1 ,ce qui est marrant dans votre histoire c’est le fait que vous utilisez les mots pas à leur place ,le respect d’une règle c’est user d’elle dans son cadre d’usage ,et nous savons tous que notre constitution nous permet de faire recours à un referendum surtout toute question engageant l’intérêt national .Ainsi ne vous pavanez pas dans las mots ,il y aura referendum sans faute

      Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 22:12
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        Vous nous soûlez ! Qui a rédigé ou fait rédiger un texte constitutionnel vous permettant tous les outrages ? Vérité N°1 a parfaitement raison. La science est universelle. Il n’y pas une façon américaine d’utiliser un téléphone portable, une manière américaine de piloter un avion, ou une manière américaine de faire une opération chirurgicale. Encore moins une manière africaine, pas plus que de manière asiatique. La démocratie est universelle, c’est-à-dire la même pour tous les êtres humains. A moins de considérer que la fraude constitue une manière africaine de vivre la démocratie. Prière le dire à votre Grand Chef !

        Répondre à ce message

      • Le 8 août 2014 à 09:17, par VERITY
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        M. KONAN, la tentative de modification de l’article 37 nest pas une question d’interêt national, il ya plutot une question d’interêt personnel, égoiste et criminel. Nous savons tous que votre Blaise est le DIEU des armées,de la justice et de la vie, mais cette fois ci nous l’attendons de pied ferme.Webmaster laisser passer mon message s’il vous plait !

        Répondre à ce message

      • Le 8 août 2014 à 09:31
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        Konan, si tu n’as rien à dire, il vaut mieux te taire au lieu de t’attaquer à d’honnêtes citoyens comme mon frère Vérité N°1 qui réflechissent pour faire avancer la Nation. Il n’y aura pas de référendum au Burkina Faso ! La maman de celui qui peut le faire bn’est même pas encore née ! Par El Hadj YANOGO, e-mail:yanogo60K@gmail.com

        Répondre à ce message

      • Le 8 août 2014 à 15:50, par Bill
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        Je en cela un intérêt personnel et non un intérêt national. Si on tend à "nationaliser" cette question, que l’on nous en donne les preuves. Nous sommes 16 millions d’hommes et de femmes. Nul n’est indispensable. Je pense tous, nous pouvons aspirer à la magistrature suprême. Le Burkina Faso est une république et non un royaume où le chef meure au pouvoir. L’an dernier le Président disait qu’il est burkinabè et dispose a des droit comme tout le monde selon la constitution. Pourquoi ne veut-il pas respecter cette constitution. Ne me dite pas que le referendum entre dans le cadre du respect de cette constitution. Il ne sert à rien d’établir les textes, mais lorsqu’ils ne nous arrangent pas, d’user d’articles pour la contourner. Pour l’amour de tout ce que vous aimez, permettez moi de nommer cela "tripatouillage". Ne vous jouez pas des gens et leur conscience.

        Répondre à ce message

      • Le 8 août 2014 à 21:37
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        Et c’est quoi l’intérêt national pour vous ? Pour ma part ça ne tient pas compte d’un seul homme ni d’un seul parti politique... mais de tout un peuple, de son passé et surtout de son futur.

        Répondre à ce message

      • Le 9 août 2014 à 08:03, par Papa T
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        qu’il y est referendum ou pas cela n’est pas ma préoccupation.
        ce que je déplores dans ce débat est la malhonnetété intellectuelle ou je ne sais quoi que nos hommes politiques veulent faire passer en ne disant pas que le référendum est un moyen démocratique de départager les protagonistes sur un problème donné.
        je pense qu’il faut être honnète et lire le texte dans le fond. le référendum est autorisé quelque que soit le problème tant qu’il concerne la vie de la nation.

        Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 19:34, par FANY
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Le président du Faso est vraiment un homme extraordinaire
      qui a des ambitions politique très positive pour son pays.
      Au regard de la situation nationale,le referendum est le
      meilleur moyen qui permettra aux uns et au autres de se
      prononcer sur la révision de notre constitution.
      Merci au président pour cette initiative.Bon vent au referendum !!!!

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 21:14, par Lumière
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      L’Afrique n’a pas besoin de démocratie en tout cas pas pour l’instant. L’Afrique a d’autres urgences et elle doit se focaliser sur ces urgences au lieu de perdre son temps sur des concepts de democratie

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 15:47, par militant intégre du CDP
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      moi je suis un militant CDP ,franchement il faut mon président accepte de respecter cette transition car dieu et les hommes voient comment mêmes le petit directeurs de la fonction publique(Sg,DAf,DR) pour ne dire que cella:ils sont entrain de se faire des villas de luxes,des voitures de luxes,et mêmes les femmes de luxes.mon président réfléchit bien car il y a trop de laxisme dans le pays.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:08, par demain est bon
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    ce Monsieur aura toujours des mots pour ne pas se laisser intimider par l’occident,pour cela il faut reconnaître sa bravoure de communication devant toutes les presse mondiales.
    nous savons tous que pendant la traite négrière l’Amerique est rester le seul pays qui a accueillir plus d’esclaves venant de l’Afrique. et quand le président en parle ainsi,vraiment ça n’a pas été facile pour les américains de trouver très rapidement une sortie.
    je crois que c’est valable aussi pour les burkinabé qui se poser des tard de question sur la prochaine candidature du président Blaise.mais sachez que pour en finir toute ses question il faut aller au référendum pour ne pouvoir aucun burkinabé en marche de la situation sur le territoire burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:15, par LE VIEUX
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    "...Je pense que ce qui se passe aujourd’hui au Burkina, c’est vraiment un processus politique qui relève de la démocratie. A savoir que, sur une question d’intérêt national..."

    Un "LENGA" au bénéfice de Blaise n’est pas un intérêt national. Mondialement, le Burkina est classé dernier dans l’EDUCATION : c’est ça l’intérêt National. L’année Universitaire n’a ni de début ni de fin au Burkina : c’est ça l’intérêt national...

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:17, par avion dans sac
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    nous sommes tous heureux de la déclaration sur ce point au Etats unis.pour la question de l’article 37 laissons la population décider de leur dirigeant en 2015 et des personnes qui se promènent dans les rues de Ouagadougou pour intimider nos parents en leur disant que le veut sauter les verrou pour se maintenir toujours au pouvoir.................
    un référendum pour trancher entre le peuple burkinabé sur la question de la candidature de Blaise aux élections prochaines.....

    Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 09:13, par le rusé
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Mr le président, le peuple n’est pas divisé. Si vous voulez la preuve, dites dès ce soir à la télé que quelque soit les résultats d’un éventuel referendum, vous ne serez pas candidat en 2015. Vous verrez que vos lieutenants arrêteront de revendiquer la modification de l’article 37 et donc l’organisation d’un referendum. Vous savez très bien que toute l’agitation actuelle du CDP et collaborateurs sur l’article 37 n’a pour but que de vous permettre de vous présenter en 2015. Ne chercher donc pas à nous feinter en donnant l’impression que la question de votre candidature de 2015 est secondaire.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:20, par sihda la sihda
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    aaahhhhhhh qu’est qu’ils veulent entendre de la bouche du président du Faso ?
    si c’est sur la question du référendum qu’ils sachent que sa aura bel et bien lieu pour trancher

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:30, par zamanoma
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Le Président n’a rien dit de nouveau. Nous attendons sa solution magique pour le Burkina Faso. Moi, je ne donne plus mon point de vue sur la vie politique du Burkina Faso. What and see.

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 18:51, par réciproque fausse
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Selon toi oui il n’a rien dit,et puis c’est dur n’est ce pas quand on vous connait rallié a l’opposition qui vous promettent de faire de votre vie un el dorado quand on sait que vous avez passé près de 25 ans au pouvoir sans rien faire c’est quand même rigolo.Tout cela n’est que des velléités,on sait ce qui suit.

      Répondre à ce message

    • Le 10 août 2014 à 14:04, par LaRage-du-Peuple-Monte
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Tu es comme moi. Maintenant, moi j’ attends seule,ment le jour ou on va dire que y a referendum. On a trop parler. On risque d’ etre fatigue avant la danse. Trop parler, c’est maladie. Le President dit que le debat a baisse d’ intensite. Vraiment, a moins qu’ il ne veuille pas comprendre. L’ eau de la lagune est calme en surface. Mais ne mets jamais ton pied hors de la pirogue. La rage du peuple monte quand elle donne l’ impression de baigner dans l’ accalmie.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:32, par chef de classe
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Est ce qu’on a besoin d’aller chez elhadji Toutouya le marabout du quartier pour comprendre qu’on a pas les mêmes histoires,,ce qui se passe au Burkina ne regarde point les occidentaux car chacun de nous a sa surface de vérité,il appartient au peuple et seul au peuple de tracer son propre histoire,Sans rancune c’est la règle du jeu.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:35, par RV
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Belle interview ! Mieux vaut le "LENGA" de 2 ans à un referendum. L’opposition doit être moins radicale car s’il y a referendum, aucun des ténors actuels de l’opposition ne verra encore le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:46, par Spartacus du Burkina
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    "Barack Obama nous parle de l’histoire de l’Amérique. Nous, nous avons notre histoire du Burkina.Donc, je pense que ce dont les peuples ont besoin aussi, c’est de la stabilité".
    Entre ce que Barack Obama te propose que tu rejette, et ce que tu veux imposer au peuple ,lequel présente des gages de stabilité et de paix.Il faut arrêter de prendre les gens pour des idiots.je vois que le PF veut vraiment mourir au pouvoir !!!
    mais c’est dans cette même année là que tu saura que le Burkinabé a changé.
    27 ans de pouvoir avec toujours des élections truquées,des achats de conscience ;c’est ça que vous appelez démocratie ?ou parce que pour vous le peuple est toujours mouton ?
    Dieu sauvera le faso...

    Répondre à ce message

    • Le 9 août 2014 à 10:26, par Wendbiiga
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      En France, les nombres de mandats que pouvaient faire un président n’avaient pas de limite à condition qu’il garantisse la stabilité et le développement du pays. C’est seulement en 2008 que le nombra été limité mais PERSONNE n’a parlé de TRIPATOUILLAGE de constitution. Oubien c’est parceque ici au Burkina cette modification ne vs arrange pas que vous vous plaignez ?

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:47, par Souké
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    M. le président, abdiquez, la nation et le monde entier vous seront reconnaissants. Il faut éviter que le malheur de ces millions de Burkinabé soit de vous avoir eu comme président. Avec ces propos belliqueux et bellicistes tenus par les politiques à travers les médias, on ne peut plus dire que le débat est républicain et qu’il n’y aura pas d’affrontement. permettez que vos bonnes œuvres vous survivent. Qu’une nouvelle classe dirigeante apporte un dynamisme nouveau.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 16:51, par explosifs criminel
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    mr le président, le referendum nest pas une question dinterêt national. les états unis sont bel et bien différents de lafrique. cest pour cela que vous, présidents africains, vous êtes allés vous prosterner devant barack qui est de loin votre petit frêre. la démocration a des règles universelles quil faut respecter. non et non au référendum

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 17:00, par Abdel
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Le président est vraiment décidé. Il affirme que l’alternance engendre la pagaille et que lui il engendre la stabilité. Sincèrement il faut en pleurer. Quel ancien président a provoqué une guerre civile au Burkina ? Lequel de vos opposants actuels menace de destabiliser le pays quand il sera au pouvoir ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 17:02, par MAAM NI FO YA YE LA
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    MERCI POUR LES LOUANGES FAITES PAR LES ETATS UNIS ET PAR L EQUIPE DE OBAMA RECONNAISSANT LES MERITES DE NOTRE CHER PRESIDENT. TOUT LES BURKINABES SONT UNANIMES QU IL A TRAVAILLER MAIS QU IL SACHE PARTIR COMME L ON FAIT LES PROPHETES QUI ETAIENT ENCORE PLUS PROCHE ET ENVOYER DE DIEU. CE QUI ME DECOIT CEST QUE CEST LROS DUNE INTERVIEW QUE NOTRE CHER PRESIDENT S EST PRONONCE ET NOUS SAVONS QUE CE INTERVIEW EST ADRESSE A NOUS AUTRES RESTES AUPAYS. POURQUOI NE PAS DIRE SA PENSEE SUR LE PODIUM OU LA TRIBUNE COMME LE FAISAIT FEU LE PRESIDENT THOMAS SANKARA QUI NE CACHAIT PAS SA PENSEE DANS DES INTERVIEWS MAIS LE DISAIT HAUT ET FORT FACE A SES INTERLOCUTEURS. JE ME DEMANDE SI LINTERVIEW NA PAS ETE FAIT A L AEROPORT AVANT LE DECOLAGE OU DANS UN AUTRE PAYS ????

    Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 14:26, par Bukiinboudou
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Stop, arretez de gemire vous pensez que vos bruilles vos ecris peu faire partir Blaise et ses acolites du pouvoire ? le meme grand F que se un PS, UMP ou le Front vous feront voire les memes couleure puis a leur interest pas vos les negros.
      Alors chers intelectuel si on donne une arme prenez un defandez vous, la prevue je ne vous dirai pas, tu as les muscles c’est bien mais moi j’ai ma calachnikof j’ai pas besoin de luttez une balle et j’attend le suivant.
      Referendum ou pas Blaise restera vote ou pas vote on sans fouche, L’Afrique a besoin des Hommes fort pas des instutitions fortes Ok.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 17:05, par beti
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    SI NOUS N’AVONS PAS LA MEME HISTOIRE ALORS POURQUOI TENDEZ VOUS LA SEBILE A CETTE AMEROQUE ? POUR VOS COMPACTS

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 17:06, par Abdel
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Notre cher président commence à trop se surestimer et cela n’est pas bon. Un peu de modestie car vous êtes mortel.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 17:19
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    décidément Blaise se fout de nous les burkinabé.le CFOP doit commencer à retrousser les manches car la lutte va bientôt commencer.qu’il donne la date du referendum et il verra qui sont les vrais burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 17:29, par Amour divin
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Etre un HOMME FORT pour un pays n’a jamais été pour le bien de cette nation. Goliath fut un homme fort pour la nation d’Israël, on connait son sort, en vous prenant pour un homme fort pour le Burkina Faso, vous venez de rivaliser la place de Dieu et seule la repentance pourrait vous épargner le sort de Goliath qui fut humilié par le petit DAVID. NUL n’est indispensable pour une nation sauf DIEU ! SI vous ne me croyez pas rendez-vous dans quelques jours ! Si malgré tous les conseils que te donnent tu persistes ! DAVID SORTIRA !

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 18:07, par GUENE
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    eh AFRICAIN GROS NEZ ILVEUT SE REPRESENTER EN 2015 .fAIT UN PEU L’HOMME.DESORMAIS TON PAYS S’APPELERA LE ROYAUME DU BURKINA FASO ET LA REPUBLIQUE DU BURKINA FASO.INCONSCIENT.OOOOOOOHHHHHHHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 18:22, par L’INTEGRE
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Mr le président sauf votre respect,le temps passe les hommes naissent grandissent et meurt vous n’ètes pas éternel, ne détruisé pas tout ce que vous avez réaliser sortez par la grande porte pendant qu’il est temps vous ètes un mossi et vous connaissé le coeur et la détermination de ce peuple qui compte qui a fait preuve de bravour pendant la colonisation.Jesus Christ est mort mais le christianisme a survécu le prophète Mohamed est mort mais l’islam a survecu donc président parté seul Dieu est indispensable dans notre vie pas vous ; sans vous le burkina survivra ;

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 18:24, par Tché de paris
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Monsieur le président vous avez beaucoup fait pour ton pays et même pour la sous région mais ne croyez vous pas que vous êtes plus fort que tous les burkinabè pour en savoir laisser la place à quelqu’un d’autre pour que nous puissions en fin de compte faire la comparaison à la fin de son mandat ; est-ce nécessaire après 27 ans de pouvoir insister à changer de constitution de créer un sénat qui n’a pas sa place au burkina un pays très très pauvre avant dernier dans le monde pendant l’hôpital SANOU SOURO manque de matériels la deuxième ville du burkina pas de routes ni d’éclairage même au centre ville un sénat qui va coûter des fortunes tout ça qu’à l’approche de votre fin de mandat alors s’il vous plait laisser la constitution à sa place et partez avec respect et considération il ne faut pas que ça soit le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 18:28, par messager
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    msr blaise compaore on dit en more’ tak toum tak ya wamzako,met toi a la place de tout les burkinabe reflechie bien,regarde le sort de tout les hommes ce croyaient fort,commenceant par mobutou,sadam,moubarak ,ben ali,khadafi,meme loren bagbo.pensse tu etre plus fort que ceux la ? je vous aime bien et je souhaite que vous restez parmie nous avec le respect que vs avez actuelement jusqu’au dernier jour que chaqu’un de nous quitera ce monde ,bon entendeur salu

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 18:49, par Doubis
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Quelqu’un qui est fort ne dit pas lui même qu’il fort c’est les autres qui doivent le dire sachez bien qu’un homme fort c’est celui qui respecte ses paroles et respecte la constitution de son pays et également qui aime son peuple et sa tranquillité.

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 19:58, par Moud
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Chers concitoyens et concitoyennes, je vous l’ai déjà dit, je vous le redis, tout ça, va mal finir.

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 21:29, par YIRMOAGA
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Effectivement SEM BC était moins fort et a réussit à écarter d’une manière ou d’une autre le défunt et ancien AMI PF (T S) et les chefs historiques, individuellement certains hommes politiques et militants clairvoyants, maintenant qu’il est en face d’une situation incertaine où la nation commence à en avoir mare de cette gabegie, SEM BC veut devenir subitement fort pour affronter la légalité ? De la manière qu’il a accédé au pouvoir, il sera mieux de monarchiser au bonheur de ses partisans. Un ROI fort dans un Royaume fort jusqu’à sa descendance. L’AMI RAWlyng a mis en place des institutions fortes au Ghana, malgré sa force et sa popularité,a laissé le GHANA prospère ?

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 00:11, par article 37
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Il est pratiquement impossible de faire sortir par la porte quelqu’un qui est rentré par la fenêtre. A tous ceux qui soutienne le référendum pour lever le verrou de la limitation, je leur dit que même dans notre propres cours il y a des portes et des fenêtres, des murs souvent bas, mais on ne rentre jamais tantôt par le mur, tantôt par la fenêtre ou par la porte.
      Modifier cet article correspond à rentrer par le mur et c’est une violation.

      A Blaise de choisir la porte, le fenêtre ou le mur.

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 00:34, par Rakiisba
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Blaise Compaoré pense que l’homme fort, c’est comme un chef de bande très craint qui sème la terreur et la désolation partout comme lui même a su le faire au Burkina et dans certains pays de la sous-région (Liberia, Sierra Leone, Cote d’Ivoire)par bandits armés interposés. L’homme fort respecte la Constitution et les lois de son pays et veille a leur respect par tous les citoyens sans exception. Blaise Compaoré refuse de respecter l’article 37 de la Constitution et crie sur tous les toits que cette même Constitution autorise sa modification. Depuis son accession au pouvoir, il protège toute un horde d’individus sans foi ni loi. Ces individus sans fois ni loi accaparent toutes les ressources du pays, y compris l’aide publique au développement, les gaspillent dans des dépenses folles et contreproductives. Ils aggravent ainsi la pauvreté de la population dont ils exploitent honteusement la misère et l’ignorance par une corruption électorale institutionnalisée. Quelle méchanceté et quel cynisme !? Dites vous que tout dans ce bas monde a une fin.
      Quand Blaise Compaoré dit de laisser chaque peuple faire son histoire, se rend-il compte qu’il remet en question la légitimité de ses médiations qu’il brandit partout une preuve de ses qualités d’homme fort de la sous-région ?

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 19:09, par making
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    camarade president, en rappel sachez qe ce qi est bon ne dure pas. vous avez peur des tribunaux. assurez vous meme a titre postune vous serez jugé. a defaut, vtre tombe sera permanama profanée. tous ces crimes de sang et economique seront punis. vous aviez etes ministre de la justice. il ya eu les T.P.R vous croyez qe qoi ? on est ou là ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 19:09, par juif
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Yaalgo raoh yahwotola degage

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 19:16, par pasdereferendum
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Mr Blaise Compaoré agit comme un enfant et ce qui est dommage dans cette histoire c’est qu’une partie de la population soutien ce dictateur. Dans tout les cas ce referendum ne va pas changer grand chose puisqu’il sera truqué comme il le font chaque.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 19:26, par Ka
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Le Burkina du président Blaise Compaoré avec ses multiples crimes ne peut pas se comparé aux Etats Unis un pays démocratique protégé par le respect de ses constitutions et de sa justice. Mr. Compaoré oublie l’impunité et les crimes commis sur Norbert Zongo et ses Compagnons, de Henri Zongo, de Jean-Baptiste Lingani, de Clément Oumarou Ouedraogo, de Watamou Lamien, de Yacinte Kafando, de Thomas Sankara. Ne comparons pas un régime sanguinaire à un pays démocratique comme les Etats Unis.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 19:36, par bon DIEU
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    bien parlé BLAISE
    si ceux qui prétendent défendre la démocratie le fasse dans la règle du jeu.
    et puis le sena est il ou pas une institution forte !!!!!
    Vraiment les gens divaguent

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 19:37, par bon DIEU
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    bien parlé BLAISE
    si ceux qui prétendent défendre la démocratie le fasseNT dans la règle du jeu.
    et puis le sena est il ou pas une institution forte !!!!!
    Vraiment les gens divaguent

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 22:03, par Le Pacifique
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Construction dans la durée, consolidation des acquis démocratiques, débats républicains, pacification de l’Afrique, l’Afrique n’a pas de leçon à recevoir des Etats unis... Voilà ce que je retiens de cette intervew.

    Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 14:35, par jm blaiso
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      oui au referendum.ex président de l’assemblé national disait que la révision de l article 37 n’est pas anticonstitutionnel.

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 14:52, par Raboyandé
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      Ce Monsieur la a une trop haute opinion de lui même.l’histoire a montré que les hommes hautains qui se croyant fort et indispensable ont connu les déchéances les plus cuisantes voir la mort.
      C’est une infamie de se venter de la sorte.Aller du balai

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 23:53, par l’écureil
      En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

      il est vrai que les institutions forte sont forgées par de grand homme mais il est aussi vrai que les grand hommes ont une vision un idéale pour leur peuple et marque leur temp par des actes héroïque et noble. pour un peuple que vous aimez tend pour lequel vous avez perdu votre frère votre meilleur ami quel serait pour vous la plus belle preuve laisse au monde en nous montrant que vous avez fait tout cela pour le bonheur du dit peuple qu’au delà de toute considération personnel vous marque l’histoire par le respect de la constitution qui est la loi fondamentale de cette état. pensez vous qu’il n’y a pas d’homme ou de femme capable pour diriger ce pays ? De toute les façons l’histoire tôt ou tard vous rattrapera si ce n’es déjà fait. vous constituez de nos jours le problème et la solution du Burkina Faso, vous tenez la clé qui nous fera franchir la porte d’un nouvelle aire démocratique qui cela sous entend une nouvelle approche économique empreint d’espérance de regain de confiance du peuple de l’intégrité qui caractérisait le Burkinabè et surtout du sens de l’honneur que nous avions, ou tout simplement l’ouverture de la porte qui va nous mener au chaos plus grave dans les abimes. faite en sorte que les valeureux homme et femme Burkinabè qui sont tombés sous votre règne ne soit pas un sacrifice vin

      Répondre à ce message

      • Le 9 août 2014 à 07:44, par YIRMOAGA
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        Effectivement SEM BC était moins fort et se limitait à faire disparaitre les proches gênants dont son ami et frère, les chefs historiques, les ambitieux militants, les juges et journalistes fouineurs, les étudiants et militaires visionnaires etc...? Maintenant qu’il a la nation presqu’entière qui veut s’opposer à ses ambitions , BC veut devenir plus fort dont le PRESI va devenir ROI du MOOGHO pour assouvir son désir ? Il est arrivé par la Force, il va se maintenir par la force ? Où sont ses premiers collaborateurs (sécurité comme idéologue ?) SEM BC n’a rien à foutre ? Lui seul ou rien ? Ceu qui gueulent ojod’hui seront ses victimes de demain ? A chacun son tour pour que BC s’éternise ?

        Répondre à ce message

      • Le 10 août 2014 à 14:18
        En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

        Il n’ y a pas d ; homme fort aussi dans un etat ou les institutions ne sont pas fortes. Vous croyez que LAT n’est pas un homme capable ? Mais combien de conseils de ministres il peut tenir quand le Boss n’ est pas la ? Vous croyez que Ouattara n’est pas un homme fort ? Mais quelles lois il ose initier sans que le Petit- frere lui souffle ce qu’ il faut faire ? Vous croyez que D. Albert Millogo n’est pas fort ? Mis ose- t- il invalider des votes ou on se promene avec les urnes dans des cases ? Il n’ a uq’ a faire on va vopir. S’ il fait, le lendemain, on va le retrouver sur laroute de Bobo- Dedougou, accidente , un peu apres Satiri. C’est ce qui arive dans un etat d’ homme fort, d’ un seul hiomme qui al force du Bougraogo, rien que la force du Bougraogo.

        Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 23:02, par Z.A.F
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    le burkina a besoin effectivement d’hommes forts mais le peuple a besoin du sang nouveau

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 23:06, par L’integre
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Je pense sincerement qu’il faut laisser Blaise suivre son destin. On ne peut pas reveiller quelqu’un qui ne dort pas. Blaise et son frere sont plein de haine a l’idee de penser qu’ils vont se reveiller un matin et ne plus etre capable de donner des ordres et de se sentir "Yaa maam la naaba". Ce que Obama a dit est tres clair. "L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts mais d’institutions fortes." Monsieur le president ! qu’avez vous compris par Hommes forts ? Et puis, vous parlez de l’histoire de l’Amerique qui est differente de celle de l’Afrique. dites plutot que l’histoire des USA est differente de celle du Burkina en matiere de democratie ; en d’autres termes parlez pour vous et non pour toute l’Afrique car en Afrique nous avons des democrates sinceres et humbles dans des pays comme le Senegal, le Mali, le Benin, le Ghana et j’en passe. Ceux la ne veulent pas mourir au pouvoir, ils aiment leur pays et leur peuple. pour revenir a ce que j’ai dis plus haut pour le commun des mortels, quoi que vous faite ce qui est ecrit qui va leur arriver va s’accomplir. Alors, LAISSER BLAISE ACCOMPLIR TRANQUILLEMENT SON DESTIN, car a ce que je vois il tient a perir par les armes comme il regne en ce moment par les armes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 23:46, par Badr@ly
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    "Celui qui n’apprend pas de l’histoire est condamné a la revivre". La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 08:00, par ........
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    En effet, dans l’ensemble, elle est bien plus glorieuse que notre médiocrité. Et au passage, je tiens à vous informer que les USA c’est un pays (même si ça reste un pays-continent), à ne pas comparer avec l’Afrique qui est un continent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 08:01, par OPTIMISTE
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Tout ce qui passe au Burkina est vraiment un processus de democratie.Quand un pelerin de la paix s’exprime c’est sans commentaire.
    VIVE BLAISE COMPAORE

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 08:20, par kaskad
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Nelson MANDELA etait un homme fort,mais il s est range’ apres un mandat pour profiter d’une retraite paisible.Notre president a peur de la retraite ou quoi

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 08:27, par le vrai
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Mr l president ns vou comprenons mai ces fini pr vou.allez y sur mars pr les dclaration ns o faso on vou atten.vou allez conaitre les vrai burkinabe.ki vs a di q yavai des milier d burkinabe o stade ?vou voyé vs etes tres loin d la réalité.mai on va vou reveyé
    Soiyé en sur.l peupl vs atten.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 08:53, par jojo
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Bien dit Mr le Président ! Les USA ont connus bien de crises avant d’avoir cette stabilité politique ! tout se passe comme si ce sont les crises qui ont consolider ce positionnement ! nous sommes (le BF) entrain de traverser certainement une infime partie de nos crises, qui à l’issu, consolidera notre démocratie et nous conférera une stabilité politique ! bravo Prési ! fixe la date de notre référendum rapidement, le peuple dira qui doit diriger ce BF ! Barack et alliés n’ont qu’à gérer leur pays au lieu de s’ingérer dans les affaires des autres, surtout pour créer la zizanie ! on les connait ils divisent les peuples pour venir ensuite les ruiner !!!! mais c’set mal connaitre le Blaiso !!!!!!!! les USA n’ont rien à nous enseigner, et surtout à Blaise !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 08:55
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    monsieur le president, vous pensez que ces ces une anée qui reste que vous allliez pouvoir terminer votre programme !!! j’ai honte si chaque foi vous dite que 2015 n’est pas arrivé !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 09:15
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Notre pf la ne va jamai changer de système
    Il ne parle jamais a son peuple
    C est quand il est a l’extérieur Qu il parle
    A nous de voir !

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 10:14, par Mathias
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Bien Dit , il peut lui meme se souvenir quant Gbagbo disais a Eyadema du Togo, Mathieu Kerekou du Benin et bien d’autre en plus lui meme qui faisais partie de la delegation , que chaque pays a ses instutions qu’il se preocupe de leur propre pays , il est ou aujourd’hui ???? Il n’y a d’institution fort sans des hommes fort bien sure c’est pour cela que le peuple (les hommes) fort du Burkina Faso vont le degerpir du pouvoir a vis pour que ses institution soit fort......

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 11:15, par PRONEUR PAIX
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Mr le Président !Nous voulons dire à propos de la citation de OBAMA ,qui était l’objet de votre interview,que : derrière un homme fort il il y’a bien sûr des hommes forts. et c’est qui est intéressant ! nous ne pensons pas qu’un père ayant construit sa belle villa voudra y vivre et vouloir voir ses enfants partir sous ses yeux,malgré la beauté de cette villa. un bon père devrait souhaiter le contraire,c’est à dire mourir avant ses enfants. Il en est de même pour la gestion du pouvoir de tout pays qui prône la fameuse "démocratie".Nous pensons à ces mots de sagesse en dépit ce qui passe actuellement au Burkina.Beaucoup de méditation !!! Que DIEU continue de préserver la paix de notre chère pays à tous ! AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 12:02, par Kéogré
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Je ne comprends pas pourquoi le président refuse de comprendre qu’il est temps pour lui d’arrêter. Lui même a été témoin de ce qui est arrivé aux présidents : Samuel DOE, Mamadou Tandja, Laurent GBAGBO et autres. Nous ne souhaitons pas qu’il soit humilié comme ces gens. Monsieur le Président, nous savons que vous avez peur, surtout de la justice internationale. Mais je pense que répondre à la CPI est moins humiliant que d’être humilié publiquement par votre propre peuple et aux yeux de tout le monde entier. L’armée n’a rien dit d’abord. Faites gaffe car l’armée ne laissera pas le pays prendre feu.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 15:04, par niet lenga
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Hummmmm c’est dans ces moments qu’on regrette un Bush ou un Sarko....Le Blaiso sait à qui il dit cela. Dieu sauve le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 16:12, par Ratnéré
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Monsieur le PF, éviter de parler ainsi, celui qui t’a interviewé t’a piégé.Quelque soit la grandeur, la sagesse, la puissance d’un homme il ne doit jamais admettre qu’il est fort.Alors, tu l’as dit à beaucoup de milliers de personnes par cette occasion.
    Je parie qu’en ne te représentant pas en 2015, tu feras plus de bien à ton cher pays que le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2014 à 10:15, par Derby Le Sage
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Pourquoi avoir adopté un système politique dont vs semblez ignorer les enjeux ? Ns ns avons besoin d alternance et non d ’hommes forts juste à cause des armes.Qui est dc cet homme fort ds un pays classé presque dernier du monde et où tout est crime et analphabetisme.Si vs etes les seuls hommes forts parce que vs etes au pouvoir c’est que le Burkina a échoué.De simples paroles inutiles ne changeront pas notre condition de vie misérable et pitoyable.Le BURKINA n’est pas une entreprise privée ou familiale.Si VOUS CROYEZ EN DIEU ET AUX FLAMMES DE L ENFER RESPECTEZ LES INSTITUTIONS ET EVITEZ LE CHAOS PR NOTRE CHER FASO,hommes qui confondez DEMOCRATIE et monarchie.Le pouvoir à vie est aboli et il y a assez d intellectuels qui peuvent rehausser le niveau de vie du peuple longtemps asservi et opprimé et meme torturé.Aucun homme ne termine ses projets et le Burkina ne cessera point d exister après les assoifés du pouvoir.Tout dictateur doit savoir que : "L ’arbre qui sera renversé par le vent ne voit pas l’orage qui se prepare au loin". Vos proches vs poussent au suicide juste pr CONSERVER LEURS AVANTAGES.Demandez à Laurent GABGO.Ne vs mesurer pas à plus grand que vs.Et sachez que vs répondrez devant DIEU de tte GOUTTE DE SANG qui sera versée par votre faute. La Patrie ou la MMMOOORRRT NS VAINCROOONS au non de la justice. Vive la Faso

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2014 à 13:55
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    Et l’ histoire de la famille Compaore n’est pas celle des burkinabe non plus.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2014 à 04:32, par bruxeloi
    En réponse à : Blaise Compaoré : « L’histoire des USA n’est pas celle des Africains »

    MOI ,je dirai que notre continent à vraiment besoin d’une institution forte .l’histoire de notre continent a montré que l’Afrique n’a vraiment pas besoin des hommes forts ;parce-que Afrique a eu des hommes forts tel que les Kourouma ,Thomas ,KHadafi.Mais ou sont passé ces hommes forts qu est ce que l’Afrique a fait de ces hommes forts , ?Tu seras parmi les forts si toute foi tu arrives à voter quelqu’un d’autre que toi en 2015 .DU COURAGE une institution forte est mieux qu’un homme fort

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés