Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

mercredi 6 août 2014 à 22h10min

Le samedi 02 août 2014, un incident déplorable a opposé des policiers du Commissariat central de Police de Réo, province du Sanguié, région du Centre-Ouest, à Monsieur Abdoulaye BADO, à l’issue du match comptant pour la finale de la coupe du Maire de Réo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

A la suite de cet incident, la Direction Générale de la Police Nationale, tout en présentant ses regrets aux populations du Sanguié et à Monsieur BADO, voudrait remercier toutes les autorités politiques, administratives, coutumières et les personnes ressources de Réo pour leur implication franche et totale qui a permis un règlement diligent du problème.

Par ailleurs, la Direction Générale de la Police Nationale informe l’opinion publique qu’une mission de l’Inspection Générale des Services de Police (IGSP) a été, dès le lundi 04 août 2014, dépêchée à Réo pour une enquête administrative sur les circonstances de la survenue de l’incident en vue des mesures appropriées à prendre.

La Police Nationale rappelle que sa mission principale est d’œuvrer, avec les autres forces de Défense et de Sécurité, à la protection des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national et qu’elle ne pourrait atteindre ce but qu’à travers une vie harmonieuse et une collaboration franche avec les populations.

Ouagadougou, le 06 août 2014

La Division de la Communication et des Relations Publiques
de la Direction Générale de la Police Nationale

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 août 2014 à 21:17, par lewang
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Si on a pu chasser un ministre à cause de comportement indigne, ce ne sont pas des polociers zélés qui devront échappés si toute fois l’enquete revele qu’ils n’ont pas été republicains. Que ca fasse juriste prudence pour les autres brebis du coprs. Bon vent à la police

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 21:26, par vérité no1
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    On demande une sanction envers les policiers, c’est inadmissible de frapper quelqu’un devant sa femme. Nous savons tous que la femme est émotionnelle et peut facilement piquer une crise. Plus jamais ça !

    Répondre à ce message

    • Le 6 août 2014 à 23:04, par Nota Bene
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Si tu apprend à bien te comporter devant ta femme tu ne seras battu devant elle. Sinon on te corrige correctement et elle va s’en servir pour se moquer de toi à chaque fois que tu aura la volonté de porter la main sur elle.

      Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 01:55
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Très bien dit

        Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 08:43, par justice
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Mr nota bene on parle ici d’une injustice de la part des policiers pas un comportement vis a vis de Mr BADO à sa femme donc je pence que toi tu dois être hors sujet revois un peu tes dires et surtout un peu de retenu, du respect pour Mr BADO qui est victime.
        Merci

        Répondre à ce message

        • Le 8 août 2014 à 00:10, par Nota Bene
          En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

          Je ne t’ai jamais dis que la police a raison de frapper le Monsieur. J’ai simplement ait remarquer que celui qui ne veut pas être battu devant sa femme, se comporte en responsable devant cette dernière. Sinon, on te bastonne correctement comme il se doit. Est ce la première fois que cela arrive ? C’est parce que cette fois ci c’est la police qui est sensé trancher ces litiges qui en est l’auteur qui pose problème.

          Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 08:43, par Maxime
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Il faut que l’affaire aille en justice et on verra si tu diras que les policiers avaient raison de le corriger devant sa femme et ses enfants ! Est-ce parce que ton voisin jette les ordure devant ta porte que tu peux le tuer ! La justice est la voie pour régler les litiges entre citoyens et le droit passe avant tout là ! Je rappelle qu’il s’agit de policiers et non de citoyens lambda !

        Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 09:13, par LANALYSTE
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Nota Bene.
        Pas malin de ta part.
        Car il y a bien des instances où se plaindre. Ces policiers pouvant poser plaintes contre monsieur Bado.
        Sont-ils sûr que si ils n’avaient pas surpris le gars ils pouvaient le tabasser comme cela.

        Ce ne sont pas les plus forts physiquement qui sont policiers.

        Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 09:50, par tenga kossa mè
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Mdrrr @nota bene tu es mauvais(e) hein mais c’est vrai en tout cas quand on te chicote devant ta femme c’est mieux de vous séparer en même temps parce que tu n’auras plus aucune autorité sur elle et pire elle se foutra bien de toi à chaque fois et si tu ne fais pas attention tes enfants aussi risquent d’emboiter les pas de leur maman en ce moment mieux vaut déménager et les laisser sinon le reste de ta vie sera frustrations et aigreurs

        Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 11:23, par tenga
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Mr NOTA BENE sachez que personne n’a le monopole de la violence, nous sommes tous potentiellement violent et si la population ne vous (policiers) reconnait plus commes representants des lois et force publique l’affrontement sera sanglant : vos enfants, mères, soeurs, amis, parent seront victimes de la violence que vous aurez engendré. regardez en Centrafrique,au Soudan etc...ya plus de force de l’ordre seulement des milices constituées de civils qui massacre à tour de bras. TRAVAILLONS A PRESERVER NOTRE PAIX A TRAVERS UN COMPORTEMENT RESPONSABLE.

        Répondre à ce message

        • Le 8 août 2014 à 00:18, par Nota Bene
          En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

          je ne tranche pas en faveur d’un camp ou un autre mais je sais simplement que celui qui ne veut pas être battu devant sa femme se comporte en responsable devant cette dernière. Sinon on te tabasse correctement comme il se doit et la force supérieure l’emportera. Cette force n’est pas forcement de la police.

          Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 15:18, par hatim460@yahoo.fr
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Tu fais pitié, Nota Bene. Quelles petitesse d’esprit. quand on a rien à dire, la sagesse commande de se taire. Comment tu peux trouver cette bavure policière, amusante. aaaah !!

        Répondre à ce message

        • Le 8 août 2014 à 00:20, par Nota Bene
          En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

          Malheureusement les grands esprits ne sont pas toujours si ouverts pour comprendre certains post comme le mien. Donc il l’interprète à tord et de travers.

          Répondre à ce message

        • Le 8 août 2014 à 11:38, par le pauvre82
          En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

          je souhaite a tout ceux qui pensent qu’il faut traduire ce policier a la justice que leur frere gagne le concour de la police et se retrouve dans cette situation, sous la colere certain acte sont involontaire et ceux qui pense qu’on doit porter l’affaire en justice n’ont qu’a se taire Bado n’est un enfant. je pense qu’il des gens qui sont nes pour respirer et non pour reflechir, soyons raisonable

          Répondre à ce message

      • Le 8 août 2014 à 08:13
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Quel rapport ? C’est scandaleux votre analyse

        Répondre à ce message

      • Le 8 août 2014 à 08:53, par CHRIS
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Bjr,
        Vous avez une vision vraiment stupide de la vie ; rien ne justifie un tel acharnement sur un Homme. même si Mr BADO avait commis un crime, il devrait répondre devant la justice et non recevoir un tel comportement de la part de ceux chargés de nous protéger. Hier c’était à Koudougou et dans bien d’autres localités que des agents des forces de l’ordre ont des réactions désordonnées, alors qu’ont ces sinistres individus pour avoir de tels agissements ?Quantà vous , hier c’était Mr Bado, demain ce sera votre tour ou le mien ; mal se conduire devant sa femme ou loin d’elle ne justifie nullement de telles attitudes. Devant certaines situations tragiques il faut avoir une réflexion intelligente et non tenir des idioties, mais rassurez vous je m’adresse là à ceux qui ont un cerveau et non aux imbéciles.
        LA PROPHETIE EST EN MARCHE

        Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 17:51, par sayouba
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Celui qui peu porter la main sur un homme devant sa femme et ses enfants n’a pas peur de Dieu.
      Que Dieu le rende au centuple.

      Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 21:27, par Indjaba
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    La démarche de la direction est louable. On peut clore l’affaire après quelques remontrances aux jeunes flics indélicats. Je crois que ça doit être des jeunes qui ont dû prendre des cannettes de trop à la cérémonie du maire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 21:38, par MAX
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Dans une de mes interventions passees, je me demandais pourquoi la police est le seul corps a commettre des bavures qui le poussent les populations a le defier. Que ses premiers responsables fassent une intropection et reajustent la manie
    re de servir les populations. A peine une semaine apres Hounde, des situations encore a Reo...
    Revoyez votre copie !

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 21:49, par Jamanatigui
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    C’est la mise au point là comme ça ? Peut être que je n’ai comprend pas bien le sens de la mise au point. Je m’attendais à narration des circonstances de l’incident, à une confirmation ou infirmation mais hélas, c’est juste communiqué nous disant qu’une enquête a été diligentée comme il se devait. Espérons que les conclusions de cette enquête administrative seront rendues publiques.

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 21:53, par carton rouge
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Tchrrrrrr, oú est le lien entre le titre et le contenu de l’article. Si c’est ça le journalisme, moi j’aurais été un journaliste émérite

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 21:54, par eddykadro
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Déplorable et même révoltant. La formation à l’école de police doit être repensée.

    Répondre à ce message

    • Le 6 août 2014 à 23:01, par Nota Bene
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Ils ne sont pas les seuls agents formés à l’école de la police donc ne lions pas tout à la formation. Combien de policiers ormes exercent correctement leurs boulots ? D’ailleurs la formation à l’école ne te donne pas tous les cas de figures que tu va croiser dans ta vie professionnelle mais justement les rudiments.

      Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 22:15, par RECRUTEMENT MASSIF
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    La police aura toujours des problème à son sein parceque le recrutement est mal fait et il n’y a pas une bonne hiérarchisation dans le corps. Des jeunes qui viennent d’arriver sont mis au déssus des anciens et c’est eux qui vont foutre ce corps en air. Voici la gendarmerie on respecte les anciens sur tous les plans ; un jeune qui vient de sortir de l’école ne peux pas avoir un salaire que son ainé qui a 10 ans de service alors qu’à la Police c’est ce qui se passe actuellement. Les meme jeunes vont foutre aussi ce corps jadis respecté

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 22:46, par TINTIN
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Heureusement que les élèves sont à vacances,sinon on pouvait encore mettre le pays à feu et à sang comme suite à la mort de l’élève Zongo à Koudougou.Je ne comprends vraiment pas pourquoi chaque fois il faut que les crises soient du fait de la police.Peut être faudrait il revoir la formation de ces policiers qui doivent savoir qu’on ne se rends pas justice ;après on nous parlera d’incivisme alors que ces policiers sont cencés donner le bon exemple en matiere de civisme.
    Vivement que les enquetes aboutissent et que les policiers fautifs soient purement et simplement radiés des rangs de la NOBLE POLICE NATIONALE.Cela devrait se faire avant la rentrée prochaine en octobre sinon les eleves auront un plat d’entrée pour commencée l’année scolaire.

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 02:30, par John
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Justement il faut attendre les résultats de l’enquête avant de prendre partie contre les policiers. Dans les démocraties du Nord que nous copions, il est inadmissible de s’en prendre à un policier ou à un commissariat. Mais ils ne sont pas au dessus de la loi et le citoyen peut porter plainte contre un policier s’il estime avoir des raisons de le faire. Le procureur peut également ouvrir une enquête dans certaines circonstances.

      Bref ! pour donner l’exemple au Canada, les policiers sont très respectés. Même si tout le monde ne les aime pas, personne n’ose s’en prendre à un policier. Côté corruption impossible car : 1) il est très bien payé et tu vas lui proposer combien ? 2) Il sait que la sanction est très sévère si on le prend. Résultat = quasi-absence de corruption dans la police.

      À mon avis, l’État a fait un grand pas en commençant à revaloriser la rémunération des policiers. Peut-être qu’au niveau de la formation, il y a quelques améliorations à apporter également. Il faut également des procédures rigoureuses de sanction contre les agents indélicats. Mais, entre nous, il faut que la population comprenne qu’un citoyen doit du respect au policier qui donne sa poitrine pour le protège lui et ses biens. C’est la règle de base partout dans le monde où règne le civisme. Tu ne peux pas tenir des propos injurieux à un policier, à plus forte raison vouloir t’attaquer physiquement à lui ou à son lieu de travail.

      Répondre à ce message

      • Le 10 août 2014 à 14:37
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Toi John, tu es hors sujet et tu es un ignorantus. La corruption est partout. Meme les policiers canadiens sont autant corrompus que nos polociers. Seulement, ici, au Canada, ils ne prennent pas 500f dans leur paume. Tu connais les drug dealers qui sont toujours pris mais jamais en prison ? Si on respecte nos policiers au canada ici, c’est parce que eux aussi ils respectent les gens. mais chez nous, c’est les restangolos de la colonisation ou l’ homme de treillis etait un tortionnaire. Tu vas a la police ou a la gendarmerie, on te traite comme si c’est pas ton impot qui etait utilise pour les payer. Regarde. Moi j’ etais en stage terrain a Dano dans le Ioba parce que je suis environnementaliste. Je suis alle dans un vilage derriere Oronkua. A mon retour a Dano, une grosse pluie commence a tomber. J’ etait a 300 metres de la gendarmerie de Dano. Pour ne pas etre mouille, je rentre dans le poste de gendarmerie et le gendarme de garde ce jour- la, c’etait un certain MDL du nom de Remen. Il etait avec la fille du prefet a l’ epoque un certain Keita. Mais, il m’ a refoule comme un malpropre et il a dit que je peux pas rester la- bas , que c’est un poste de gendarmerie- la. Mais la fille de Keita, elle, elle n’ etait pas au meme poste de gendarmerie ? Donc je suis sorti et la pluie m’ a bien battu jusque chez mon tuteur. J’ ai attrape le rhume. Avec ca, vous croyez que je vais respecter la gendarmerie ? NOn. Je fais tout pour ne pas tomber dans la faute mais je n’ ai aucun respect pour la gendarmerie et la police a cause d’ individus comme Remen. Si le gendarme Remen lit- ca, il n’a ca savoir que c’ est un rancune. A cause de lui, je ne fais meme pas confiance a son corps. C’est dommage. Vous etes les ambaassadeurs de votre corps. Il faut le savoir.

        Répondre à ce message

  • Le 6 août 2014 à 23:52, par La melbitude
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Deplorabl.ceux ki disent de ne pas se donner justice soi mème le font.domage

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 08:23, par fox
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Ou est passée madame la ministre Julie Prudence NIGNAN ? C’est ça l’INCIVISME et il faut le combattre madame...Oui il faut le combattre.

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 08:50, par ben chico amaviska
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Depuis que moi j’ai assisté a l’interpellation d’un Monsieur qui refusait de repondre a une convocation delivrée par un commissaire de police,j’ai une autre appreciation de nos policiers.je ne crois pas a aucune information avant les conclusions des enqueteurs.les policiers ont certe deconné mais j’imagine le comportement de ce monsieur en compagnie de son epouse et encore a voiture...hum.le comportement de certains citoyens quand ils sont devant les policiers reflette un zèle indescriptible rendant le policier non professionel.il n’ya pas une ecole où l’on apprend a supporter les injures,les moqueries et tout sorte de denigrement.je pense que si quelqu’un ne s’oppose pas a un agent investit du pouvoir public,pourquoi cet agent lui ferait-il un abus.il y avait combien qui ont derapé avec leur vehicule ce jour et pourquoi c’est sur Mr
      Bado que les policiers se sont acharnés ?soyons humble et respectueux envers tous ceux que nous avons devant nous et aussi les policiers et nous verrons qu’ils nous rendrons la pareille.Aussi je souhaiterai que chacun de nous visite les polices nationales de nos voisins vous verez comment ils travaillent et on aura une autre vision de notre police.bjr a tous Dieu le père tout puissant nous guide

      Répondre à ce message

      • Le 7 août 2014 à 17:28, par Contribution
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Bonjour M. Ben Chico ! de mon point de vue vous déplcez le problème. Ce n’est pas parceque M. Bado aurait déconné que la police doit le frapper ! Quelque soit les injures et les dénigrement" les policiers devaient garder leur sans froid. On a même pas besoin de formation pour supporter celà. Même s’il avait heurté le commissariat, on le juge et on le condamne. Ce que vous dites revient dire quant on m’injurie ou on me dénigre j’ai le plein droit de ...

        Répondre à ce message

      • Le 10 août 2014 à 14:43
        En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

        Tu racontes du n’ importe quoi. Moi je suis enseignant. J’ ai appris a supporter les foutaises de vos morpions que n’ importe qui ne peut pas supporter. C’est a cause de ca il y a formation dans les ecoles, non ? Tu penses que les infirmiers ou les docteurs sont nes pour regarder le sang et les intestins des malades ? C’est pourquoi ilssont prepares pour ca wet ca fait d’eux des professionnels. Tu crois que le soldat est ne pour supporter le regard d’ un cerveau eclate sur le champ de bataille ? Mais iles t preprare a ca plus ou moins lors de sa formation. Quelque soit ce que tu dis evant un juge, le juge peut utiliser ca contre toi pour corser ta peine. Ces policiers sont des tortionnaires qui avaient une petite dent contre Bado. Ils devaient meme etre jaloux de la voiture du mogo. Moi je serais meme d’ accord s’ ils l’ avaient arreter menotte sur place. Mais aller lui tendre un guet apens, c’est quoi ca encore ? Pweut- etre que s’ il n’ etait pas avec sa femme et ses enfants, ils allaient le tuer laisser sur la route et dire que c’ est accident comme c’est la mode au Bourreau- Fso.

        Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 09:51, par mâtaanfoun
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Dans cette affaire je voulais dire un mot à la Direction chargée de la communication de la Police Nationale de revoir sa manière de faire.personnellement je pense que ce serait mieux de faire une conférence de presse pour éclairer les autre policiers et l’opinion nationale sur cette affaire que de se contenter d’un simple communiqué de presse demandant pardon à X ou Y et chercher à sanctionné X ou Y.Prenez l’exemple chez vos cousins PANDORES qui en pareil circonstance ont toujours fait une conférence de presse pour situer l’opinion nationale et gérer le problème à l’interne.que j’adore ces flics pour leur manière de faire.Mais à l’opinion publique je dirai ceci"N’ga poun pié tii nounvoung mâ katiégue piè tii noung nâ"ce qui veut dire "si tu dis quelque chose au chien sur son envie de trop croquer l’os il faudra dire à l’os aussi de cesser de sentir"je vous remercie chers policiers et du courage pour votre noble mission pas si facile

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 09:07, par Minnayi
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    De quelle mise au point est-il question ici ? On parle de mise au point lorsqu’une rumeur ou l’opinion se fait une idée fausse ou approximative d’une situation et que les responsables du service en charge de cette situation, après information, rétablissent la véracité ou la vérité des faits ou relatent tout simplement ce qui s’est passé.

    Et en l’espèce, je pense que la police n’a pas agit comme il se doit car le minimum aurait été de prendre des mesures conservatoires en suspendant les policiers auteurs de cet acte barbare en attendant la fin de l’enquête administrative comme cela a été annoncé. Cette suspension aurait été justifiée d’autant plus que quelque soit l’acte posé par M. BADO, ils ne peuvent agir de la sorte.

    Répondre à ce message

    • Le 9 août 2014 à 23:35
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      Minayi, c’est quelle patie tu comprends pas ? Apres tout cer que vous avez dit, quand la police Divine, pardon, quand la police Nationale parle, elle a parle. Kouman kan la folo. C’est le mitre de la parole. Elle a toujours raison.Quand meme elle resonne, elle a raison. Reo, 1996 deux villageois tues, 2005, 4 employes arraissonnes, ligotes et masscres comme des des gangsters. C’est alle ou ? C’est ca aussi le Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 09:29, par AKiema
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    De cette histoire je pense qu’il faudra retenir au moins 2 choses :
    1. que l’état prenne ses responsabilités c’est à dire qu’à chaque fois que des policiers commettent ce genre de crimes il faudra les radier par qu’ils salissent la réputation de la police
    2. Revoir la formation et le niveau des policier. Je pense que la formation est insuffisante et le niveau des agents bas ; c’est qu’il explique ces problèmes à répétition

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 09:43, par TIONON BI
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    C’est ce que vous appelez une mise au point ?
    TRISTE

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 09:53
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Pour des hommes de loi, c’est raté. Rappel : des policiers ont tué à Balpouré, il n’y arien eu en dépit des différents rapports. Des policiers ont tué et volé à Piela, il n’y a rien eu comme sanction, en dépit des différentes interventions pour demander justice. Chaque année, les rapports RENLAC font état de la corruption dans ce corps. Jamais la direction ou le ministère ne s’est prononcé pour démentir ou proposer des solutions face à cette situation. Y a t il une direction à la police ? Y a t il un ministère en charge de cette institution ? Y a t il des compétences techniques et morales pour diriger ? Bref, il y a des efforts à faire.

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 18:58
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      c’est la résultante d’une trentaine d’années de mal gouvernance. Dites nous, c’est dans quel pays civilisé, bien gouverné avec des institutions fortes peut on se permettre de telles bavures ? Malheureusement au Burkina, c’est la logique du "on te fait et puis il n’y a rien". C’est pour cela on assiste à une tendance des populations à se rendre justice. Malgré cette situation, Blaise trouve qu’il faut des hommes forts pour mettre des institution fortes en place. Alors mon prési, seriez vous l’homme fort du burkina ? Surement pas ! puisque nous n’avons pas d’institutions fortes après un quart de siècle au pouvoir.

      Répondre à ce message

    • Le 7 août 2014 à 22:32, par RESPECT
      En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

      MR anonyme de 09h45mn.veux-tu que l’état recrute ces policiers avec quel niveau ?penses-tu que tu es mieu forme ?dis-nous de quel corps tu appartiens je donnerai ses défaillances.oubien tu es encore etudiant ?alors vas-y tu seras recrute qu’importe ton niveau.je pense qu’il faut eviter de toujours condamner les actes des policiers sans remettre en cause le comportement de nos frères et soeurs burkinabe face a ces policers en exercice de leurs missions(zèle ,défiance,rebelion, ....).Respectons les les bavures s’atténuerons.paix au faso.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 20:06, par Metchan
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Voyez un geste politique dans tout cela. Combien de bavures policières il y a eu sans qu’aucune autorité ne publie quelque communiqué que ce soit ? La vérité c’est que la direction de la police se moque complètement des bavures policières mais comme il faut justifier la tenue d’un référendum, tout est mis en place pour qu’on ait une impression de "justice" et de "responsabilité". Maintenant, on voudrait savoir ce qui est advenu dans les autres cas passés...y a-t-il vraiment eu enquête ? Qu’en est-il ressortit ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 22:24, par La Cour
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    C’est ça vous appelez une mise au point ? Et c’est signé de qui Svp ?
    Dans tous les cas, je pense que c’est le niveau de nos policiers qui pose problème . Je vous donne un exemple qui j’ai vécu personnellement. Un matin, je suis contrôlé et le policier de me dire que je suis en infraction car l’attestation de visite technique (CCVA) de mon véhicule était périmé. Lorsque je lui fit remarquer que c’est minuit le même jour et non pas le matin que l’attestation se périmé, notre cher agent m’intima de la fermer sinon j’allais aggraver mon cas. Il a fallut l’intervention de son collègue pour le calmer et le convaincre que mon CCVA était encore invalide jusqu’à minuit.

    Dans ces conditions, comment on peut ne pas mettre en cause le niveau d’un tel agent ? Je ne suis pas pour une radiation, mais il faut quand-même que ces policiers et leur chef ressentent leur erreur dans leurs grades !

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2014 à 23:10, par yamame
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Messieurs vous n’avez entendu qu’un seul son de cloche et vous condamnez. De grâce prenez la peine et le temps d’écouter la version de la ploice avant de tirer conclusion.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 07:40, par bush
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Nota bene est un simple PAUVRE TYPE

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 08:12, par Francois de Paule
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    Abdoulaye, il faut porter plainte contre la Police. Ne te laisses pas du tout apprivoiser par leurs cris d’orfraie ;il faut qu’on nous dise dans quelle école ils ont été formés. En plus, nous avons marre de toujours assister sans réagir aux frasques de la Police Nationale. C’est comme si ils ignoraient ce qui se passe de facon récurrente entre les populations de Reo et la Police ? Combien de fois le commissariat de Police a-t-il été mis à sac là-bas ?Dans cette affaire, je soupconne moi une tentative d’assassinat. Il faut faire la lumière. Donc une plainte est nécessaire. Que Dieu sauve le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 09:10
    En réponse à : Incidents de Réo : La mise au point de la Police nationale

    vous avez toujours du bon vocabulaire pour tromper et endormir les esprits. Revoyez surtout la formation morale du cote de la police. C’est tout !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés