Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

lundi 28 juillet 2014 à 22h59min

Ils sont désormais loin, ces jours de privation. A l’instar de millions de musulmans du monde entier, ceux du Burkina célèbrent ce lundi 28 juillet, la fête du ramadan ou Aïr Al-Fitr. Dans la capitale, c’est le grand imam de la mosquée de Ouagadougou, Aboubacar Kassoum Sana, qui a dirigé la prière à la Place de la nation. Comme cela est de coutume, ces dernières années, le célébrant après avoir rendu grâce à Dieu pour ses grâces reçues au cours de ce mois, a prôné la paix au Burkina en interpellant les hommes politiques sur leur responsabilité, et en les exhortant à éviter le pire au peuple burkinabè.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Aïd Al-Fitr à Ouagadougou :

Pendant un mois, ils n’ont pas mangé, n’ont pas bu, se sont abstenus de rapports sexuels de l’aube au coucher du soleil, conformément aux prescriptions des écritures. Ce dimanche, 28 juillet 2014, la place de la nation était le lieu de convergence de dizaines de milliers de musulmans pour la prière de l’Aïd al-fitr.

Le grand imam de la mosquée de Ouagadougou a dirigé cette prière. Il a rendu grâce à Dieu pour avoir permis à chacun d’accomplir ce mois béni dans la santé et le bonheur et de voir ce jour de joie. C’est la fête, synonyme de réjouissances et le grand imam n’a pas manqué d’appeler les musulmans à manger, à boire, mais en ayant toujours à l’esprit Dieu. « Dieu ne regarde pas vos beaux habits mais la pureté de vos cœurs, de vos actes, puisse-t-il purifier nos cœurs « a-t-il poursuivi.

Comme chaque année, les différentes communautés religieuses sont venues assister « leurs frères musulmans ». L’évêque auxiliaire, Léopold Médard Ouédraogo, a représenté le cardinal Philippe Ouédraogo au nom de tous les chrétiens catholiques. « Nous sommes venus souhaiter la bonne fête à nos frères musulmans qui pendant un mois ont mis Dieu devant. Nous demandons à Dieu d’exaucer les vœux de tout un chacun. Puisse Dieu nous aider à toujours vivre dans la paix et l’entente, parque nous sommes tous pareils, et c’est sur Dieu que nous comptons tous. Catholiques, protestants, adeptes de la religion traditionnelle, musulmans, nous prions tous le même Dieu. Ensemble en le priant, nous sommes sûrs, d’être exaucés et vivre dans la justice et dans la paix », a dit l’évêque auxiliaire ».

La paix, encore et toujours

Actualité oblige, le célébrant a présenté ses condoléances au nom de toute la communauté musulmanes aux familles des disparus du crash d’Air Algérie.

Sujet incontournable ces dernières années à l’occasion de toute fête, la paix au Burkina. Cette année encore la tradition a été respectée. Pendant de longues minutes Aboukabar Kassoum Sana a appelé les dirigeants, les hommes politiques à tout faire pour éviter le pire au Burkina Faso. En les suppliant, il leur a demandé de prendre exemple sur certains pays déchirés par les génocides ou des guerres.

Morceau choisi : « Nous demandons aux partis politiques d’avoir la crainte de Dieu. Ayez la crainte de vos ancêtres, de vos pères et travailler à ce qu’on ait la paix. Dans beaucoup de pays, il y a eu des troubles. Vous avez voyagé et vous avez certainement vu le musée où sont entreposés les crânes des victimes du génocide au Rwanda. C’est à la télé que nous avons vu mais le président du Faso, le président de l’assemblée nationale, ainsi que les ministres ont visité ce musée et ont vu. Faites l’effort pour que les crânes des populations de ce pays ne soient pas exposés un jour pour que les gens viennent regarder. Au nom du respect pour le pays, du respect pour les chefs coutumiers, nous ne voulons pas vivre cette situation s’il vous plaît. Nous ne voulons pas montrer au monde ces images dans notre pays », a plaidé le grand imam.

Il a par ailleurs pris l’exemple de certains pays voisins qui connaissent ou ont connu des situations de guerre avec pour résultats des vieux, vieilles, enfants et femmes tués ou dépouillés, pour dire que cela devrait interpeller les autorités nationales de tout faire pour préserver la paix et la stabilité au pays des « hommes intègres », « Si le pays est en paix, c’est grâce à vous, s’il est détruit, c’est aussi à cause de vous et soyez sûrs qu’en retour, Dieu vous le rendra », a conclu Aboubakar Kassoum Sana après avoir proféré des paroles de bénédictions sur les fidèles musulmans, le Burkina, et souhaité que Dieu rende l’islam plus fort.

Tiga Cheick Sawadogo
Photos : Bonaventure Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 juillet 2014 à 15:51, par Indjaba
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    A ce niveau donné du débat national , contribuer à la paix c’est aussi prendre la parole de façon claire sur l’article 37 et le SENAT. Bonne fêtes aux musulmans.

    Répondre à ce message

    • Le 29 juillet 2014 à 10:11
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Aïd Al-Fitr à Ouagadougou :"Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina",prévient l’imam Sana.Eh bien.....sans être sadique,le Rwanda a eu son lot de malheurs mais 20 ans après,il est 10 fois mieux que le Burkina de Blaise Compaoré et pourtant il ne dispose pas de ressources minières.Partant de ce constat basique et très amer,il ne me déplairait pas si un jour nous les vrais et dignes fils de ce pays arrivions à lui faire subir une opération chirurgicale sans morphine afin de sélectionner les bons grains de l’ivraie tellement ce pays est pourri,gangrené,cancérisé par une bande de criminels depuis un quart de siècle.

      Répondre à ce message

    • Le 30 juillet 2014 à 20:29, par LeFILS
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Je suis d’avis avec toi INDJABA (si tu me permets de te tutoyer) ; cependant en tant que guide, la sagesse voudrait que l’imam se limite à cela. Un proverbe mossi ne dit-il pas que " la parole se dit avec des coques et ceux qui sont intelligents la décortique " : autrement dit, on parle en parabole et (seuls) ceux qui sont intelligents arrivent à faire le discernement. Puisse le Seigneur des hommes protège le Burkina et ces enfants et tous ceux qui y habitent. A bon entendeur, salut !

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 15:59, par vérité no1
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Bonne fête à tous les musulmans du monde entier, particulièrement à El Hadj Yanogo. Je félicite le grand Iman pour ce message à l’endroit de nos dirigeants. Qui parle de dirigeants, parle du CDP. Heyiiii Assimi ! Vous aviez été à la prière je suppose ! Heyiiii ! Bon d’accord ! Toute paix au Burkina depend de la modification où non de l’article 37. On a jamais vu un peuple reculé devant un clan où devant des opportunistes arnaqueurs, voleurs, sanguinaires, menteurs, enceinteurs de femmes d’autrui et j’en passe !

    Répondre à ce message

    • Le 29 juillet 2014 à 00:08, par Le Burkina d’Abord
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Si le Burkina sombre dans la violence, le seul et unique responsable c’est Blaise Compaoré !! Les Assini et autres Yoda peuvent aller se faire voir, car nous ne les avons jamais votés !! Par conséquent, ils ne représentent rien à nos yeux et ne sont nullement responsables. Toutes leurs gesticulations sont en fait des gesticulations de Blaise. Si jamais Blaise ose modifier la constitution pour un règne à vie soi-disant qu’il est le plus intelligent des Burkinabé il nous trouvera sur sa route ! Je ne suis pas violent de nature mais pour la dignité et l’honneur du Burkina aucun sacrifice n’est de trop !! Respectons la Constitution sans subterfuges, sans fourberie, sans malice, sans faut-fuyant et autres manœuvres immorales !!
      L’Imam a parlé et toute personne intelligente a compris. J’étais à prière à l’Université et le sermon était plus que profond !! L’Iman a appelé à la conscience et au sens des responsabilités de nos dirigeants et des politiques qui servent des "demi-vérités" à leur peuple !!

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 16:06, par sidketa
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Imam, puisse le Tout Miséricordieux exaucer vos voeux. Il n’y a pas message plus clair que ce que l’Imam a envoyé à classe politique et tout particulièrement à ce qui préside actuellement à la destinée du Burkina. "si le pays est en paix, c’est à cause de vous, s’il est détruit, c’est à cause de vous". Mon Président, ne détruisez pas ce que vous avez construit. Les personnes avisées soutiennent que GBAGBO a été influencé par son entourage. Cet entourage a pris le large, l’a abandonné et jeter en pâture aux FN. Ces choses n’arrivent pas qu’aux autres. C’est toujours l’entourage qui persuade les dirigeants à entreprendre certaines choses, c’est toujours l’entourage qui sera le premier à aller faire du tourisme dans d’autres cieux lorsque le pouvoir bascule.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 16:51, par relwind
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    merci pour l’interpellation.quand il y a un différend nécessairement un camp a raison.celui qui met en danger la paix l’imam c’est celui qui se prend pour un messie, celui sans qui le pays n’existerait pas accompagné en cela par courtisans et obligés.dites à blaise que soit il a travaillé dur pendant 28 ans et par consequent doit se reposer ou il n’a pas fait grand-chose et là aussi doit prendre la porte.que les nations ont une mémoire donc que le consensus politique sur la limitation des mandats après le drame de Sapouy ne saurait être remis en cause enfin qu’un pays aussi pauvre endetté et mal loti a mieux à faire que de perdre du temps et des milliards pour "son referendum".

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 16:56
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    C’est bien beau de reprendre les refrains immuables de ces Fossoyeurs de la République nommé pompeusement Front Républicain avec ses meetings,ses caravanes de paix financés à coût de milliards pour divertir afin de faire avaliser leur hold up.Donc appelons un chat,un chat.Si il y a problème dans ce pays,les seuls responsables seront Blaise Compaoré et ses Fossoyeurs de la République.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 17:03, par paul galager
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Voilà un réveil tardif mais j ai été ému par sa la lucidité d imam de ouaga enfin ils ont compris que le pays cour a risque je félicite il ne jamais trop tard pour bien faire bonne fête au musulmans

    Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2014 à 20:17, par nabayouga
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Malheureusement il y a beaucoup de gens qui ne craignent pas Dieu . Regardez autour d’eux ; pleins de cadavres , pleins d’assassinats , pleins de vols caractérisent leur pouvoir . A cela s’ajoute une volonté de s’éterniser au pouvoir , comme si le pouvoir au BF est familial et monarchique .

      Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2014 à 20:38, par vérité no1
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Rien n’est tard pourvu que les gourous du CDP prennent note et je crois qu’ils vont se ressaisir en rejoignant le peuple !

      Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2014 à 22:54, par Cami
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Bonne fete a tous et à toutes,

      Ca ne changera rien ces mots et cette peur que vous jetter sur le peuple. Nous au CDP, rien ne viendra modifier nos objectifs, à savoir reconduire Blaise Compaoré en 2020. Je dis bien 2020 car pour nous 2015 c’est deja du passé. Que le meilleur gagne de préference par la voie des urnes et accesoirement PAR TOUS LES MOYENS.

      Vive le CDP,
      Vive son Excellence Blaise Compaoré
      Veve les alliés du CDP,
      Vive le peuple burkinabé
      En avant pour d’autres victoire. Merci camarades

      Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2014 à 01:16, par vérité no1
        En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

        Cami, combien de minutes te prends-tu pour parcourir la distance Colma-Sarfalao ? Puisque tu ne veux pas reculer devant le peuple, alors j’ai commandé du vegebom pour une éventuelle courbature et traumatisme musculaire !!!!!

        Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2014 à 01:25, par vérité no1
        En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

        Cami, je crois que Ablassé a raison, vous êtes devenu fou et surtout toi Cami, seul un gourdin peut te guérir.

        Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2014 à 03:36, par RLeB
        En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

        Si tu prends tes inepties pour des réalités alors a toi d’en découdre. Le burkinabé que vous avez méfait il y a trois décennies est aujourd’hui élevé a une puissance que vous ignorez. Les moyens de communication de nos jours sont accessibles au commun du burkinabé.Vos cauchemars sont de l’ordre de vos forfaitures. Dans la vie tout ce paye ici bas. Alors souffrez que l’on vous dise que la vérité triomphera malgré vos moyens.

        Je suis de ceux qui pense que vous êtes convaincu que vos mentors sont arrives aux affaires pauvres comme des rats d’église, alors détrompez vous (CA SUFFIT).

        Imaginez des voleurs d’urnes de votre espèce en referendum ; même cette méthode soyez certain que ca ne passera pas parce car lorsque l’on connait son voleur, on bâtit inévitablement une stratégie pour le prendre la main dans le sac.

        Le Terminus reste le Terminus et sans aucun lengha.....

        Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2014 à 09:20, par Tiim
        En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

        Mon cher Cami,je me demande si vous avez-vous relu vos propos avant de poster ce message. Si c’est le cas, puisse Dieu vous venir en aide. Je m’arrête là car c’est trop vous donner de la valeur en commentant vos propos...
        Soyez en paix, seuls les imbéciles ne changent pas.

        Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2014 à 13:17, par Le vigilent
        En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

        Cami, Tu reprends le refrain de Simone Gbagbo, de Ble Goude et autres courtisans et rêveurs qui ont voulu déifier Laurent Gbagbo de la Cote d’Ivoire. C’est vous autres les sans foi ni loi et "Tontons Macoutes version CDP" qui menacez la paix au Burkina qui soutenez que le respect de la Constitution passe obligatoirement par sa modification pour le pouvoir a vie de votre champion. Pour vous, "laisser la Constitution en l’etat, c’est refuser de l’appliquer et c’est être antidémocrate". Quel paradoxe ? Il faut être d’une malhonnêteté inqualifiable ou avoir un quotient intellectuel proche du zéro absolu pour tenir un tel raisonnement. Respectez la Constitution dans sa version originale et la paix sera préservée au Burkina Faso. Dis-toi que la grande majorité des membres et sympathisants conscients du CDP sont contre la modification de l’article 37 et contre le pouvoir a vie de Blaise Compaoré. Tu es bien placé pour savoir pourquoi. En fait, ils en souffrent mais n’osent pas se prononcer. Ils ont peur de se retrouver du jour au lendemain a Dagnoin ou quelque part ailleurs mais a quelques mètres sous terre. Voila la triste réalité de votre conception de la paix. Fais ton examen de conscience et repentis-toi pendant qu’il est encore temps.

        Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2014 à 18:38, par Freeman
        En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

        Cami, vous avez assez bombé le torse. Fixez la date de votre Référendum et qu’on en finisse ; une bonne fois pour toute. Ok ?

        Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 17:18, par Xxxxx>>>>>
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Bonne fête de l’Aïd El Fitr à tous nos frères musulmans. Pour ce qui est des craintes de voir dans notre pays les images choquants vus dans les autres pays, je ne pense pas que ce sera le cas et pourquoi ? Entre ces politiques qui s’entre-déchirent "uniquement pour des postes, des richesses somme toutes provisoires car relevant de ce qui est et restera terrestre" et le "grand" peuple qui chaque jour invoque Allah le Tout-Puissant pour avoir simplement la pitance quotidienne, il y a un grand fossé. Je me rappelle quand le Vendredi dernier j’ai participé au Doua d’un jeune frère de quartier, les Imams qui ont dirigé l’évènement ont relevé la présence de Musulmans, de Chrétiens, de Traditionnels qui sont tous venus communier et prier pour la paix de l’Âme du Jeune Ismaël. Ceci est assez explicite pour que tout le monde comprenne qu’on est ensemble et on le restera, n’en déplaise les politiques "vaniteux" et "égoïstes" qui ne pensent à eux, rien qu’à eux. Au Burkina, dans une même famille, on retrouve Robert, Gomlallé, Ibrahim et Nathanël, tous du même père ou de la même mère qui mangent dans le même plat et boivent dans la même calebasse sans que rien ne se passe. Je pense que le peuple burkinabé est assez mature pour comprendre le jeu de ces personnes qui n’ont d’yeux que pour eux mêmes. Le peuple burkinabé ne tombera pas dans leur piège "irréfléchi". Le Burkina Faso ne sera pas le Rwanda. Qu’Allah exauce les prières de mes frères musulmans au sortir de ce mois de jeûne béni et bien entendu, celles de tout notre peuple. BONNE FETE DE RAMADAN A TOUS.

    Répondre à ce message

    • Le 31 juillet 2014 à 13:37
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Xxxxx>>>>>, Je vois que tue es un homme de paix comme l’écrasante majorité des burkinabè. Reconnais également qu’il existe au Burkina des monstres prêts a mettre le feu a notre pays pour sauvegarder leurs intérêts et leurs biens mal acquis. Ils sont assez fortunes pour payer les services de mercenaires et autres bandits de grand chemins pour troubler la paix au Burkina au grand dam des hommes honnêtes.
      Tu semble avoir compris dans le message de l’Imam la crainte d’un conflit interreligieux. Ce n’est pas de ca qu’il s’agit, car comme tu le dis toi même, la religion n’a jamais divisé les burkinabè et aucun signe d’un éventuel conflit de ce genre n’est perceptible. Lors des débats sur le SENAT, des individus en manque de publicité et courtisans des hommes du pouvoir ont voulu opposer les musulmans aux autres burkinabè mais ont été obliges de se la fermer face a la réplique cinglante venue des véritables croyants musulmans.
      Que Dieu renforce le dialogue interreligieux qui est une des grandes richesses de notre pays !

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 17:31, par Tinginbiiga
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Bien dit grand IMAM ! Bonne fête à vous et à toutes la communauté musulmane ! Que Dieu écoute et exhausse vos prières !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 17:37, par Clin
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    M. Sana, Bonne fin de Ramadan,

    Permet moi cependant de te dire que les autres pays ou il ya eu la guerre avec des morts ne sont pas des pays sans réligions. Dans ces pays, il yavait et il ya toujours des musulamans, des chretiens, des animistes, et autres.
    Alors je te dis que le Burkina n’est pas un pays plus beni que les autres. Ce qui doit arriverer arrivera si nous le voulons. Inutile de commencer à se lamenter. Vos bénédictions et autres prêches ainsi que ceux des catholique et autres ne changerons rien. Arretez donc vos chansons et laissez les nurkinabè détruire le pays et le mettre a feu et à sang si telle est notre volonté.
    Des gens ont dit que ca va chauffer si Blaise veut se representer. A partir de là et vu que Blaise aussi veut se represnter, alors que l’on en finisse une bonne fois pour toute.
    Mes propos vont choquer mais c’est comme ca. celui qui ecrasera l’autre et qui survivra pourra dicter sa loi et peut etre etablir un nouvel ordre au Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2014 à 20:50, par my rule
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Encore preservons la paix . Moi je pense que c’est lundi 28 juillet au lieu de dimanche. merci

      Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2014 à 21:32, par Derrida Deux
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Je ne sais pas si un camp pourra ecraser l’autre mais en attendant, Blaise ne sera plus le president de ce pays apres 2015. Il faut qu’ on commence a se respecter dans ce pays en respectant les regles qui etaient arretees. S’ il y a la guerre, c’est que Blaise a voulu outrepasser ses droits et il ne sera pas dans le droit mais dans la force. Pourquoi voudriez- vous donc qu’ on ne lui resiste pas ?

      Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2014 à 22:12, par wendgoudo
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Merci clin mais pour moi pourquoi prendre des exemples sur des pays qui ont eu seulement à faire la guerre, il y a des pays aussi proche ou les présidents ont cédés le fauteuil sans encombre comme le Benin, le Mali et le Ghana….. N’est-il pas écrit quelque part dans vos livres saints que voir et ne rien dire c’est cautionner. En qualité d’homme des Dieu votre devoir c’est bien sur prier pour la paix mais aussi c’est trancher afin de guider vos fidèles sur le droit chemin. Voilà pourquoi vous devriez prendre souvent position pour une partie comme vous avez choisi entre Dieu et le diable.

      Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2014 à 14:27, par Le vigilent
        En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

        Wengoudo, Je pense sincèrement qu’il ne faut pas demander a l’Iman de prendre position pour un camp. Tout ce qu’il pouvait faire, c’est d’attirer l’attention de tous sur la gravite de la situation et sur leur responsabilité historique dans la préservation de la paix dans notre pays. Il a pris l’exemple des pays qui ont connu la guerre pour choquer et interpeler fortement les uns et les autres. C’est son choix et nous nous devons de le respecter car il a laisse la porte ouverte pour d’autres contributions qui pourraient renforcer son plaidoyer pour une paix véritable et durable dans notre pays.

        Répondre à ce message

        • Le 29 juillet 2014 à 19:48, par wendgoudo
          En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

          Le vigilent Avec tout le respect que je vous dois, je reitere que Mr L’Imam doit trancher, quand il y a d’un cote la verite et de l’autre le mensonge. c’est la peur de la verite que ceux qui ont peur du chatiment du prince de Kosyam appelle a preserver la paix. Sinon moi loin de cautionner notre opposition sait que toutes les guerres naissent des pouvoirs a vie ? que vous le voulez ou pas Moi Wendgoudo ne garenti pas le depart ou non de Blaise en 2015 ; mais je peux vous garantir la guerre si toutes fois Blaise mourrait au pouvoir

          Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2014 à 22:50, par hunt
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      les jeunes libyens ont réfléchi comme toi ; rien que hier seulement et le résultat nous le connaissons tous. s’ils avaient à réécrire ces mêmes pages pour leur histoire, ils ne procèderaient pas de la sorte.

      ceux qui veulent en finir avec le feront seul parce qu’ils n’auront pas adversaire pour leur jeu macabre.

      personnellement je préfère encore la monarchie à l’anarchie.

      Répondre à ce message

    • Le 29 juillet 2014 à 06:35, par Xxxxx>>>>>
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Ah Monsieur/Madame CLIN ! Avez-vous pris un peu de "kiro-kiro" (liqueur frelaté) ou un excès de Hachiss pour tenir de tel langage ? Si çà venait à péter, je suis sûr que vous serez le premier à détaler. Mais pour aller où car partout où vous irez avec de telles idées, vous mettrez le feu partout. Non non. Soyez plus réaliste et plus humain car au finish, vous ne pourrez plus vous offrir du kiro-kiro ou du hachiss. Le chanteur congolais a dit, je cite : "si bomb-là tombé, tout le monde est cadavré", fin de citation. Chers frères et chères soeurs, n’écoutons pas de telles personnes qui apparemment ne semblent plus rien attendre de la VIE. Elles sont sans "espoir". Même les politiciens véreux, égoïstes et vaniteux n’écouteront pas Mr/Mme CLIN car si au sortir de tout cela on se retrouvait dans son hypothèse, même eux ne seront plus là pour diriger et n’auront personne à diriger, voler et tromper. Tout le monde sera "cadavré"

      Répondre à ce message

    • Le 29 juillet 2014 à 12:40
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Clin excusez moi mais vous avez un problème. Je me rabaisse à vous répondre mais vous n’êtes ni ange ni prophète.Sachez que le silence vaut mieux que certaines paroles.Si votre vie vous emmerde, vous avez la possibilité d’en finir.

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 17:41, par yaneza
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Bien parler cher imam ; j’ espere que les politiciens de tout accabit prendront ce message au serieux§

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 18:20, par Djibson
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Bien dit Imam. Je suis de votre avis et je joint ma voix à la votre pour dire à ces hommes politiques que Dieu les rendra au centuple ce qui feront à ce pays.S’il y a la Paix, c’est en leur honneur et s’il y a la guerre, l’histoire leur jugera. Qu’ils transcendent leurs intérêts individuels et égoistes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 18:27
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Vous avez raison de prôner la paix mais, allez jusqu’au bout de votre raisonnement au lieu de tourner autour du pot avec l’épineuse question de l’article 37 qui est en train de plomber le pays vers la plus grave crise de son histoire depuis l’indépendance par la faute d’une seule personne, entourée de quelques va t’en guerre ; prêt à tout pour rester au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 19:00, par Le Democrate
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Merci El Hadj Sana. C’est ainsi qu’on reconnait un vrai Yarga, par son franc-parle. J’espere que le message est bien recu a Kosyam.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 19:35, par bogandjoa
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Imam, la paix dans ce pays ou la guerre dépendra de ce que blaise compaoré dira a ses compatriotes : je partirai en 2015 ou je ne partirai pas.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 19:44, par TOUTE CHOSE A UNE FIN
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    C’est bien dit. Ne caresser plus aux poils ces intellectuels politiciens malhonnêtes. Cracher crument la vérité appuyée d’exemples à ces hypocrites. Espérons qu’ils changeront. J’espère que le fameux Assimi était à la prière et il a bien entendu ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 22:13, par Karfala
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Ce message est ambigu car il ne s’adresse à personne même les policiers sont interpelés . Ayez peur de Dieu et dites la vérité à qui de droit et Il (Dieu) vous le rendra au centuple. Le pays prendra feu à cause de l’égoïsme, la méchanceté des uns et le tube digestif des autres.

    Répondre à ce message

    • Le 29 juillet 2014 à 01:21, par Ki Aikon pour Franchir le Rubicon ?
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Beaucoup de nos hommes religieux sont en partie coupables de l’attitude de Blaise. Lws religieux ne peuvent pas manger dans la main d’ un laic et dire toujours la verite que Dieu veut qu’ ils diesent. Quel est ce ponce- pilatisme- la encore ? Honnetement, voulez - vous dire que les responsabiites sont partagees entre l’ opposition qui ne demande que la constitution soit appliquee et que surtout Blaise s’ arrete apres son 4 eme mandat alors que la constitution ne recommande deja que deux ? Entre nous, qui est en train d’ exagerer ? Qui joue a l’ enfant gate ici qui menace de tout casser si on ne lui donne pas ce qu’ il veut ? Dt au lieu de chercher a le raisonner, vous faites un discours de charlatan qui convient a tout le monde et a personne a la fois. Comme le charlatan qui te dit que dans ton voisinage, il y a une femme teint courte un peut noir grande de taille grosse et un peu mince qui est tres gentille mais est mechante. ... Arreter les charlataneries et dites la verite, toute la verite a Blaise. Ce pays- la n’ est pas sa propirete privee et il partira apres 2015.

      Répondre à ce message

    • Le 29 juillet 2014 à 12:12, par Freedomfighter
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Merci Karfala. Personne ne se sentira interpelé dans ce message. S’il ya guerre vous l’auriez vous aussi provoqué par votre silence complice, votre équilibrisme et votre peur de la vérité. Il ne suffit pas de dite "on veut la paix" pour l’ontenir. Il faut s’attaquer aux causes.

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 22:48, par explosifs criminel
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Très cher imam, cest bien mais pas suffisant : dites la vérité à blaise et ses ayants droits de ne pas toucher à la constitution. Trop facile à dire non ? Vous serez comptable des consequences de leur follie meurtrière

    Répondre à ce message

    • Le 29 juillet 2014 à 12:43, par Djallakouna
      En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

      Dans le calme de ma chambre, je me suis mis à réfléchir sur l’homme et ses hommeries, créature divine et lui-même divin car créé à l’image de Dieu. Très vite, la sentence est tombée, implacable ! J’en suis arrivé à la conclusion que le caractère divin de l’homme n’en est pas un. Sinon comment comprendre que son bonheur vienne de ce que son prochain souffre ou disparaisse. Le gain de l’argent peut-il à lui seul expliquer l’apparition d’une race d’hommes avides de pouvoir et des choses matérielles de ce bas monde. Homme qui es-tu pour ôter la vie de ton prochain ? Homme qui est-tu pour empêcher que ton prochain vive et ait une vie décente ? Dieu a créé l’humanité avec suffisamment d’espace pour que chacun puisse avoir sa place pour y vivre, mais il faut qu’il y ait des hommes pour refuser à d’autres hommes le droit de vivre, d’avoir un lopin de terre en s’accaparant de façon frauduleuse les richesses nationales (patrimoine commun de la nation) et tout l’espace vital pour eux seuls. De quel droit ? Il faut qu’il y ait des hommes pour casser d’autres hommes dans leur élan de prospérité parce que, disent-ils, ils refusent de faire allégeance ! Nous oublions que nous sommes poussière et nous retournerons poussière. L’exemple de notre finitude qui peut être tragique ou dans le confort douillet d’un lit est le crash que nous avons vécu ces jours-ci en territoire malien ou les corps ont été réduits en poussière comme pour nous rappeler notre origine ! Ces derniers temps, le peuple assiste à des représentations théâtrales dignes d’adolescents mais aux frais coûtants et dans lesquelles la pauvreté des messages se dispute la médiocrité des mises en scène. Le peuple a envie d’être servi à la hauteur de son intelligence. Oh égoïsme, voici le monstre contre lequel les marchands d’armes et autres instruments de destruction devaient se liguer et combattre et l’humanité s’en porterait mieux !

      Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 04:58
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Dites la verites pour une voix a votre champion pour qu’il le sache au moins.Assumez vos responsabilites cher Iman

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 05:51, par KateSan
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Et votre position sur le tripatouillage de la constitution afin de réaliser les voeux d’un seul homme ?! Dites au pouvoir au quart séculaire de ne pas toucher à l’article 37, vous verrez que vos prières seront exhaucées. Vous chercher Dieu loin, alors qu’il est à côté de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 07:48, par guiso
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    La fete c’était lundi 28, pas dimanche !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 08:15, par VERITE
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    bne fête a tout les musulman,je voulais tirer l’intention de la cellule communication de la communauté musulmane que tous les organes de presse font le même boulot donc ils n’ont qu’a cessez de faire cette discrimination en donnant le prix d’essence à d’autre et laissant les uns.en ce jour de partage ayons le bon sens.QUE LE TOUT PUISSANT NOUS PARDONNE

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 08:37, par un indignes
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    L’iman Sana merci pour prise Dr conscience mais dans la maison ça sent mauvais tjrs mauvais car les corrompus au gros ventres visage bouffus et laids adeptes de satan sont juste derrière vous la quantité de sucre donné cette année n’a telle pas suffit ?En parlant de génocide je pense que celui des peuls du Burkina a déjà commence mais tout monde fait comme si de rien était rien 20 morts dans un crash deuil national 20 commerçants mort deuil national 20 peuls assassinés brulés certains égorgés devant des agents de sécurité a Gaoua par des burkinabé pas de deuils 20 orpailleurs meurt par éboulement ballets ministériel puis rien.Iman une vie vaut-telle mieux qu’une autre n’ignore pas mort injustes qui priaient derrière vous Dieu est témoin et vois nos cœurs et nos pensée

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 09:15, par HEHE !!!
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Bonne fête de Ramadan à toutes et à tous !

    Ayant participé à la prière dans un autre lieu que OUAGA et à lire ce qui est écrit (traduction de l’IMAN) ici , je constate que c’est le même message de Paix afin de sauver le FASO, qui a été lancé par tous nos Musulmans. Que Dieu exhausse ces vœux de paix.

    Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 09:46, par un indignes
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    L’argent a ronger la substance grise et raison des burkinabé en majorité comme la rouille ronge et détruit le fer le retour a l’intégrité est impossible là pourriture s’est installé DS les cœurs même nos leaders sont touchés

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 10:32, par Elco
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Salam aleykoum Imam !Les musulmans du monde entier forment une et une seule communauté unie et fraternelle ;par conséquent je vous invite dans vos dou’a à prier pour les frères et soeurs palestiniens qui sont victimes de la barbarie d’israêl et de ces alliés occidentaux !qu’ALLAH protège la palestine et le reste du monde musulman et qu’IL detruise Israêl com IL a detruit des cités avant elle ;amine !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 11:59, par ElMagnifico
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Bonne fête de ramadan à toutes nos sœurs et à tous nos frères musulmans ! Qu’Allah vous comble de ses immenses Grâces !
    Merci au Grand Imam pour ses paroles de sage !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 19:01, par Freeman
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    Je suis de ceux qui croient que nous sommes arrivés à un stade où il faut se dire les choses de façon crue au lieu de nous balancer la paix en épouvantail à chaque fois. Nous avons une Constitution qui nous a permis jusque là d’avoir une certaine paix. Maintenant, pourquoi des gens veulent changer cette Constitution ? Et curieusement ce sont ceux-là même qui parle plus de paix.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 19:36, par McDouglass
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    bonne fête de ramadan a tous les fidèles musulman.en tout l’iman a bien fait son semon.aujourd’hui tout le monde veut la paix,ce ne sont que des paroles qu’est qu’on fait concrètement pour promouvoir la paix avec beaucoup de dossiers criminels dans les casiers ? rappellons nous des mots du président Houphouet,la paix n’est pas un mot mais un comportement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2014 à 19:51, par Tché de paris
    En réponse à : Aïd Al-Fitr à Ouagadougou : "Nous ne voulons pas de Rwanda au Burkina", prévient l’imam Sana

    je souhaite une bonne et heureuse fête Aid al fitr Moubarak à tous les musulmans du monde et mes félicitations au grand imam SANA le grand des grands en ayant dire la vérité à nos dirigeants un croyant n’a peur de rien sauf le tout puissant DIEU il faut que nos dirigeants sachent bien que personne ne peut contre la volonté de dieu et qu’ils comprennent que chacun à son temps on ne peut pas faire son temps et le temps des autres laissez la place à d’autres personnes pour que nous puissions faire une évaluation un jour de ceux qui nous ont gouvernés si les nouveaux n’arrivent pas à faire mieux que les anciens alors au prochaine élection ils laisseront la place aux autres c’est ça la démocratie merci imam SANA et encore merci mille fois.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés