Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

lundi 21 juillet 2014 à 20h30min

Du 18 au 19 juillet dernier, le Front Républicain, un regroupement de « cinquante partis politiques de l’opposition et de la majorité » était en caravane dans les communes et capitales communales de la région du Sud- Ouest. Cette caravane qui intervient après le grand meeting de Bobo Dioulasso était placé sous le thème « Paix et démocratie ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

Quatre (04) cars d’une compagnie de transport de la place ont été mobilisés pour la circonstance devant le siège du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), sis Avenue Kwamé N’Krumah. Un pour les responsables des partis dont Me Hermann Yaméogo de l’UNDD, Assimi Kouanda et Alain Yoda du CDP, Ram Ouédraogo des Verts du Burkina. Deux autres pour les autres représentants des partis politiques alliés, et un dernier- un mini car- pour les journalistes. Diemdioda Dicko lui a préféré sa voiture 4X4 pour la caravane.

Il est 6 h 12 mn quand le convoi s’est mis en branle. Un véhicule de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS)- avec ses occupants- devant pour ouvrir la caravane, et un autre de la Gendarmerie derrière pour la fermer.

« Les cars- là sont vraiment nickel ! »(Entendez « Nouveaux »), s’exclame un confrère. Et un autre de répondre, « Ils ont mis les grands moyens », avant de poursuivre : « Seulement c’est la clim qui va nous tuer ». 17°, c’est la température à l’intérieur du car au moment où nous passions l’échangeur route de Bobo Dioulasso. Direction le Sud- Ouest. Avec les deux mots à répéter à souhait : Paix et Démocratie.

« Il n’y a pas de développement sans paix »

10h 26 mn, nous sommes dans la commune de Oronkua, sous une fine pluie. Assimi Kouanda, Hermann Yaméogo, Ram Ouédraogo, Alain Yoda et les autres descendent de leur car. A l’accueil, Jean Claude Kamboulé, le secrétaire provincial du CDP, le Député CDP Bonoudaba Dabiré, le Maire de la commune et bien d’autres responsables politiques locaux. Ils échangent brièvement avec la population sortie attendre au bord de la route. Après le « Merci pour l’honneur fait à la porte d’entrée de la région » du Maire, c’est Ram Ouédraogo qui insiste : « Il n’y a pas de développement sans paix », revenant sur l’impérieux dialogue que les fils du Burkina Faso devraient avoir entre eux. Avant de remettre une enveloppe au Maire avec ces mots : « C’est juste symbolique. Ce n’est pas grand-chose. C’est pour acheter un peu d’eau. Mais comme ici on ne parle pas d’eau…. ».

Un peu de rire dans l’assistance. Et les caravaniers prennent congés pour poursuivre leur long périple. La présence ici aura duré moins d’un quart d’heure. Tout s’est passé au pied des cars.

Quand la délégation arrive dans la capitale provinciale Dano quelques minutes plus tard, c’est pour aller directement rencontrer la communauté musulmane. Ici, c’est Diemdioda Dicko qui passe au rôle. « Nous sommes venus vous saluer et demander vos bénédictions. Priez pour la paix au Burkina Faso » lâche t- il. Après la petite séance de bénédictions, il tend une enveloppe à l’imam, « Pour le sucre, comme c’est la période de carême ». Sa majesté Naonfa II, chef de Dano est la deuxième personnalité à recevoir les caravaniers. Celui qui dit être un « soutien indéfectible » à Blaise Compaoré a fait don d’un mouton à la délégation. Laquelle délégation s’est retrouvée juste après dans la salle de délibération de la Mairie où l’attendaient les militants et sympathisants.

Comme à toutes les étapes où il y a eu ce genre de rencontre en salle, le même schéma a été adopté : Exposé des objectifs de la caravane suivi des questions et réponses. Pour le choix de la caravane, les organisateurs diront : « Au lieu de tenir des meetings, nous avons choisi d’aller de maison à maison ». Et ce mémoire en défense de Me Hermann Yaméogo qui n’exclut pas la négociation dans le contexte de crise actuelle : « La mise en place du Sénat, c’est dans la constitution ; la modification de l’article 37, prérogative reconnue au chef de l’Etat, c’est dans la constitution. Si vous êtes démocrates, si vous estimez que le peuple est au- dessus de tout le monde, mettons notre problème entre les mains du peuple. Mettons- nous ensemble pour que ce qui arrive ailleurs n’arrive pas dans notre pays ». Tout en appelant les militants à se tenir prêts.

Dissin sous une fine pluie

De passage à Dissin, la pluie qui avait augmenté d’intensité a eu probablement raison de la détermination des militants. Seuls quelques téméraires étaient encore là pour échanger brièvement avec la délégation. Cap sur Ouessa commune. Fin de la pluie quand nous arrivions. Comme par miracle. Et là, la mobilisation était beaucoup plus grande. Un premier vrai bain de foule pour les caravaniers. Ici comme à Hamelé, le « Nous sommes venus parce que dans notre pays les gens ne s’entendent pas » a encore retenti. Et Rodrigue Poda, Président de l’ASDD et par ailleurs natif de la région d’appeler ses frères et soeurs à « Laisser tomber la fierté dagara pour s’engager dans ce noble combat pour la paix et la démocratie au Burkina Faso ».

Le référendum, si le dialogue n’aboutit pas

Dans la capitale provinciale Diébougou, c’est le Député Naba Dabiré du CDP qui était à la manoeuvre. Dans la salle archi-comble d’une structure de la place, El Hadj Assimi Kouanda a rappelé : « Si la discussion n’aboutit pas, il y a l’autre voie qui existe : le référendum. C’est de vous donner la parole sur les questions qui divisent ». Assimi qui a longuement été applaudi au cours de cette étape de Diébougou. Et à la question « pourquoi le chef de l’Etat ne se prononce toujours pas sur sa candidature ? » d’un militant, Hermann Yaméogo répond : « Il faut rester patient et laisser les choses suivre leur cours normal. Il est en train de réfléchir ». A cette autre question « Allez- vous présenter des candidats à la présidentielle de 2015 ? » Ram Ouédraogo : « La préoccupation des partis au sein du Front Républicain n’est pas qui ou quel parti va présenter une candidature. Tu peux être candidat, et s’il n’y a pas la paix ? Voyez la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, Kaddhafi qui est mort comme un… ».

Brève escale de 05 mn à Tiankoura où la pluie venait de reprendre, une vingtaine de minutes plus tard à Bouroum Bouroum mais là il n’y avait personne et donc la décision est prise de continuer sans descendre des cars. Continuer à Gaoua où la délégation est arrivée peu avant 19 h. Pour passer la nuit.

Au- delà du Oui ! Oui !

08h45 ce dimanche 19 juillet 2014, le cortège est encore en mouvement. Gbomblora a eu droit à une escale rapide avant de passer le témoin à Batié. Batié où la délégation a été conduite à la maison des jeunes avec fort renfort de klaxons. « Merci…Merci…Merci pour votre mobilisation recto verso avec intercalaire » lance El Hadj Assimi Kouanda face à l’assistance. « Oui au référendum ! Oui à la mise en place du Sénat ! et Oui à Blaise Compaoré ! » étaient les trois slogans les plus applaudis ici. Aussi applaudis ont été les intervenants de la localité qui ont posé certaines doléances à la délégation. Comme : « Si en 2015 nous n’avons pas de route, pas d’eau, pas d’électricité, nous ne voterons pas. » Ou encore « Sans antenne parabolique on ne peut pas suivre la télévision de chez nous. Pourtant les images du Ghana et de la Côte d’Ivoire sont claires. On a l’impression qu’on n’est pas des Burkinabè. » Assimi Kouanda répondra que les choses sont en bonne voie avant d’ajouter à Gaoua peu après que « l’ambulance qui a été demandée par Batié sera remise la semaine prochaine » et le bitume Gaoua- Batié envisagé pour 2015 au plus tard.

De retour à Gaoua justement, dernière étape de cette caravane, la mobilisation était des grands jours. La grande salle de l’ENEP pleine à craquer, il ne pouvait pas y avoir meilleure tribune pour les défenseurs du Dialogue et de la Démocratie au Burkina Faso. Et c’est à Gaoua que l’appel du Front Républicain a été lancé à la classe politique et aux forces vives de la Nation. Un appel au dialogue et à la préservation des acquis républicains (Lire : http://www.lefaso.net/spip.php?article60147&rubrique2 )

Samuel Somda

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juillet 2014 à 18:13, par vérité no1
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Je suis d’accord avec celui-là qui a préféré voyager avec sa propre voiture et cela montre que entre eux la confiance ne règne pas. Quant au maire qui a reçu l’enveloppe lui même, c’est vraiment honteux.Je pensais qu’il existe une commission chargée de la gestion financière ! Comment un responsable peut-il bondir sur une enveloppe et en live ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 18:20, par Konan
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    merci à ASSIMI KOUANDA,hermane yaméogo pour cette mobilisation car rien ne vaut la confiance du peuple, vous avez montrer aux yeux du monde entier que votre lutte c’est de préserver la paix au burkina et non de la troublée.ce qui me plait dans ce combat c’est d’avoire montrer à la population que seul la consultation peuple burkinabé sera la solution.VIVE tous ceux qui accompagnent le président blaise compaoré dans ces initiatives

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 18:43, par youssiè
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Soyons sérieux et honnêtes. De quelles paix et démocratie parle t on ? c’est vraiment malhonnêtes de la part des gens qui se disent responsables . quelle est la moyenne d’âge de ces messieurs ? laisser la place à d’autres générations ; Pourquoi être aussi égoïstes, malhonnêtes et méchants. mais je n’en voudrais pas à ces messieurs mais à ceux qui les écoutent et se laissent manipulés. regardez le sud ouest avec toutes ses potentialités. Elle est délaissée à elle même. Ses filles et fils ne s’intéressent qu’à leurs tubes digestifs et ne peuvent jamais taire leurs querelles internes et voir l’intérêt général de la région. quelle honte ? Dans toute la région il n’y a pas de terminale C.
    Mes sœurs et frères du sud ouest, changer votre carquois d’épaule, il n’est pas trop tard. La jeunesse doit prendre son destin en main et se départir des ainés si elle veut réussir. le gain facile est bon mais pas une garantie. ne suivez pas ces grands frères égoïstes qui vous manipulent pour sauvegarder leurs propres

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 19:01, par KPOLOKO
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Je suis de Diebougou et quand je vois ces images si j’enlève les 70x4=280 personnes venus des cars, les représentants locaux de l’administration etc il ne me reste plus qu’à conclure qu’n termes de mobilisations ce n’était pas du tout gagné dans la salle située au secteur 5 de Diébougou.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 19:02, par Vidi
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Pourquoi gaspiller tant d’argent pour des projets voués à l’échec. Je ne rêve même pas que l’article 37 sera modifié.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 19:04, par horizon
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Avant même la fin de ces tournées, des choses pourraient se préciser, car notre cri monte jusqu’à Toi Dieu de bonté. Jette un regard miséricordieux sur nous et viens à notre aide, nous t’emprions.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 19:15, par GBA SEBLA !
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    "Si la discussion n’aboutit pas, il y a le référendum" ! Ah bon ??! Ça fait des mois que ce même Assimi Kouanda nous assène que le référendum est inévitable, imminent même, et maintenant, parce que Blaise ne (se) décide toujours pas, Kouanda et ses coéquipiers nous parlent aujourd’hui de discussion ! On va discuter de quoi, puisque vous avez mis la charrue avant les boeufs ?? Mais toute cette manigance c’est pour nous dire à la fin "vous voyez, l’opposition refuse la discussion, DONC allons au référendum !", une discussion qu’ils ont rendue impossible depuis le début, et qu’ils sont en train d’utiliser comme prétexte pour JUSTIFIER le référendum, tout le monde étant sûr qu’il n’y aura pas de discussion... Je suis fier que les parents de DISSIN ne soient pas sortis (merci la pluie, c’est un signe !) pour écouter des gens qui ont décidé de se promener dans des véhicules luxueux, et qui surtout n’ont rien à dire ! Chers frères de DANO, gardez vos moutons plutôt pour le "mwan lizèr" comme on dit à DISSIN !!

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2014 à 21:58, par simple
      En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

      Peux t on me rappeler la dernière rencontre sur des pourparlers concernant l’article 37 et autres ? je vous rappelle si j’ai bien lu l’interview du président dans jeune Afrique, j’ai cru comprendre que les politiciens se parlaient par stade interposé. Donc de quel discussion parle le front républicain ?
      Ne mentez pas sur notre président. Justifier le budget qu’on vous a remis pour les activités du "front" et revenez s’il vous plait attendre comme nous la date du referendum. Essayez de donner seulement une date et vous verrez comment les gens vont réagir. Même notre PF vous dira ça suffit comme ça.

      Il faut travailler au Burkina à sauvegarder le peu que nous avons comme acquis depuis 1987. Les vrais perdants sont ceux qui cherchent à protéger leurs propres acquis(Biens privés et autres) au détriment de ce fameux peuple. comment dorment ils le soir après leurs discours ?

      Ayons le courage de désigner et montrer pendant qu’il est temps aux citoyens le joker (Nouveau candidat CDP 2015) très bientôt sinon moi mon président compaoré qui aime son pays ne sera plus chaud très bientôt question de géopolitique, de relations internationales et d’intérêts des États et partenaires au développement.

      Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2014 à 22:25, par YIRMOAGA
      En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

      ça fait trop tout ça ? Si SEM BC veut, comme il a la force, qu’il se déclare président pour toujours, et nous faire l’économie du talonnement de ses mendiants qu’il envoie en pâture ? Là, on sera situé ? Qu’il se décide au lieu de nous fatiguer ? en 1987, il s’était décidé sans les mêmes gueulards ?Cette fois ya wanâaa ? Va-t il opérer de la sorte ? Le peuple l’écoute dèhhh ? sinon que les démocrates occidentaux trouvent la manière de tripatouillage un délit majeur ?

      Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2014 à 22:54, par SOLDIER
      En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

      le CDP veut mettre le Faso à feu et à sang alors soit c est blaise qui part en 2015 soit c est NOUS qui partons du pays

      Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2014 à 23:53, par la verite
      En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

      j esper que last ligne rouge ne sera franchie par le front republicain s ils ne veulent pas rejoindr gbabo a la cpi

      Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 19:46, par faso demain
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    il faut remercier cette délégation pour la visite aux citoyens du sud-ouest
    mais la chose qu’il faut se mettre dans la tête c’est que le dernier mot reviendra toujours au peuple de décider de leur gouverneur.comme les caravaniers le chantais durant leur parcours"paix et démocratie"..il faut tous cultiver la paix pour une démocratie apaisée,

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 20:08, par ouaga 1er
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Malgré la présence de la pluie il n’ont hésiter de descendre de leur véhicules dans les différents localité pour leur expliquer le but de leur présence. en effet ce front vise a promouvoir rien que la paix sur le territoire Burkinabé et pour ça,ils appellent chacun et chacune a avoir un esprit de paix pour un développement durable au Burkina.et surtout merci pour ce dont aux musulmans et aux non musulmans......vive la paix,la démocratie et le développement au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 20:48, par ologbana
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Bonsoir Mr KONAN ! Juste pour vous rappeler qu’en terme de mobilisation, cette caravane du FR à fait un VERITABLE flop et j’espère que ceux à qui elle profite ont la clairvoyance de lire dans les signes du temps. 1ème : La caravane est parti de Ouaga dans au moins quatre (4) cars CSTR d’au moins 70 passagers chacun (70x4=280) sans compter ceux-là qui ont fait ce "pèlerinage" par leur propre moyen. En ce début d’hivernage, rien et rien ne saurait détourner les populations du Sud-ouest de leurs travaux champêtres, même pas les cultes religieux (déjà qu’elles ne connaissent pas d’assistance comme dans d’autres contrées). Alors ne parlons pas de sortir rencontrer des visages qu’elles connaissent, pour certains depuis les années 1980 ; déjà qu’elles ne votent plus CDP ne parlons pas des partis satellites. 2ème : Par rapport aux images qui sont postés sur lefaso.net, retiens ceci mr KONAN. La première photo est en lien avec l’arrivée. A bien observer, on remarque qu’il n’y a qu’une mince épaisseur de quelques papa certainement pas des dagara, lobi ou djan au regard de la sociologie vestimentaire qui découle de cette image. La deuxième image nous montre à souhait que c’est dans un marché qu’elle a été prise. Va savoir qui est venu au marché ..... Les quatrième et cinquième images bien disséquées vous montrent qu’au 7ème rang des participants, ce sont vos co-voituriers venus de Ouaga, nourris, blanchis et "indemnisés" pour avoir été dépaysés. Ils sont venus, ils ont occupés les places, ils se sont dit ce qu’ils savaient tous. La septième image corrobore ce qui a été dit par rapport à l’accueil. Merci de vous chatouiller pour rire mais arrêter de mentir à mon PRESIDENT BLAISE COMPAORE que je respecte et respecterais, à moins que .....
    Webmaster pardon pour une fois, laisse couler !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 22:18, par ologbana
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Bonsoir Mr KONAN ! Juste pour vous rappeler qu’en terme de mobilisation, cette caravane du FR à fait un VERITABLE flop et j’espère que ceux à qui elle profite ont la clairvoyance de lire dans les signes du temps. 1ème : La caravane est parti de Ouaga dans au moins quatre (4) cars CSTR d’au moins 70 passagers chacun (70x4=280) sans compter ceux-là qui ont fait ce "pèlerinage" par leur propre moyen. En ce début d’hivernage, rien et rien ne saurait détourner les populations du Sud-ouest de leurs travaux champêtres, même pas les cultes religieux (déjà qu’elles ne connaissent pas d’assistance comme dans d’autres contrées). Alors ne parlons pas de sortir rencontrer des visages qu’elles connaissent, pour certains depuis les années 1980 ; déjà qu’elles ne votent plus CDP ne parlons pas des partis satellites. 2ème : Par rapport aux images qui sont postés sur lefaso.net, retiens ceci mr KONAN. La première photo est en lien avec l’arrivée. A bien observer, on remarque qu’il n’y a qu’une mince épaisseur de quelques papa certainement pas des dagara, lobi ou djan au regard de la sociologie vestimentaire qui découle de cette image. La deuxième image nous montre à souhait que c’est dans un marché qu’elle a été prise. Va savoir qui est venu au marché ..... Les quatrième et cinquième images bien disséquées vous montrent qu’au 7ème rang des participants, ce sont vos co-voituriers venus de Ouaga, nourris, blanchis et "indemnisés" pour avoir été dépaysés. Ils sont venus, ils ont occupés les places, ils se sont dit ce qu’ils savaient tous. La septième image corrobore ce qui a été dit par rapport à l’accueil. Merci de vous chatouiller pour rire mais arrêter de mentir à mon PRESIDENT BLAISE COMPAORE que je respecte et respecterais, à moins que .....
    Webmaster pardon pour une seconde fois, laisse couler !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2014 à 22:34, par lélu
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    éh sa va jamè change hien du courage en tou ka on vou attend o tornan

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet 2014 à 08:44, par désiré
      En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

      Sil vous plait de quel Jean Claude KAMBOULE s’agit -il ? le militaire qui avait tracé dès les premières heures de la révolution ? C’est lui qui mange aujourd’hui avec les mêmes révolutionnaires qui l’avaient chassé. Oh ! mon DIEU !
      HERMANN encore toi toujours toi tu es né avant la honte ou quoi ? De toutes les façons distribuez vous les sommes mises à la disposition du FR pour justifier votre existence. Mais on est tous au faso on verra bien la fin de ce cinéma

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 08:24, par L’Etalon Enragé
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Si la paix et la cohésion sociales sont menacées au Faso, la vraie raison, ce sont toutes ces manoeuvres et tentatives de vouloir que Blaise Compaoré soit candidat en 2015 alors qu’il a épuisé tous ces mandats ; 2 x 7ans et 2 x 5ans. C’est là le veritable problème. Même si notre constitution ne limitait pas les mandats, comment, après 28 ans au pouvoir sans interruption, qu’on ne puisse pas penser aux autres, même de son propre parti ? Si ce n’est de l’égoïsme pur et dur. Comment un méga parti comme le CDP avec tous ces cadres valeureux, ne puisse pas trouver un candidat valable pour affronter les candidats de l’opposition ? C’est le CDP et ses alliés qui sont responsables de la ménace de la paix et la cohésion sociales au Faso à l’heure actuelle avec leur entêtement à vouloir présenter Blaise Compaoré comme candidat en 2015. Ce n’est pas possible. Le Burkina Faso de 1987 est différent du Burkina Faso de maintenant. La solution est toute simple ; un candidat autre que Blaise Compaoré et le problème est reglé à jamais afin que la quiétude et l’harmonie dans lesquelles nous avions toujours vecu en fils et filles d’une même nation, soient retrouvées. Est ce compliqué ça ?

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet 2014 à 17:33, par Badiboy
      En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

      Mon frère tu n’as que dit que la vérité, rien que la vérité. Il faut être l’idiot des idiot pour soutenir encore une candidature de BC. Dans un parti comme le CDP il n’y a personne qui peut remplacer BC ? C’est vraiment honteux. Nous ne sommes pas du tout contre BC, il a assez fait il a besoin d’un remplaçant ; Ouvrez bien les yeux. Ce n’est pas pour rien jusque là il n’arrive pas à ce décider !Voyez ADO, depuis l’an un de son pouvoir il a déclaré qu’il sera candidat en 2015 voilà un monsieur honnête.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2014 à 14:35, par Pare
      En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

      vraima a quel niveau il ya menance de la paix au faso si ce n’est la candidature de Blaise ? alors sil est homme de paix comme vous le dites,qu’il ne modifi rien,quil ne se presente plus...et il yaura la paix ;oubien ? dailleurs au nom de quoi ou de qui les gendarm et Crs et vehicul et carburan(pas les cars loues) de l’Etat sont utilisés pr ces futilités ? peuvent ils egalema acompagner l’opposition dans ses deplacema ? tchirrr ! (webmaster laisse passer stp)

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 09:13, par laloi
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Mais, Il va partir en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 11:40, par non sens, le fou du village !
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    EN TOUT CAS EVITEZ DE GASPILLER LES BIENS DU PEUPLE POUR FAIRE UN REFERENDUM AFIN DE TROUVER LE CANDIDAT DU CDP.

    JE PROPOSE , DANS LE SOUCI D’ECONOMISER ET POUR REPONDRE AU "DIALOGUE" QUE VOUS FR VOULEZ MAINTENANT, DE COUPLER VOTRE REFERENDUM A LA PRESIDENTIELLE NOTRE DE 2015 !

    paix et tolérance au FASO

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 12:10, par ADIEU !
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Assimi, Yameogo, Ram et consort sont en train de faire leur tournée d’ADIEU, car la fin c’est pour bientôt 2.0.1.5 !! Merci et ADIEU

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 18:35, par moussa 1er
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    quand a moi je suis tout a fait d’accord avec l’initiative du front républicain et je sais que les citoyens de ce pays ne voudrons jamais opter pour une trouble politique sur le territoire.
    sachez que le peuple Burkinabés vous soutient dans la promotion de paix et démocratie dans le pays.
    remerciement a Mr Assami et ses caravaniers qui ont effectuer le déplacement pour le Sud-Ouest

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 19:00, par oumar
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    un front républicain pour soutenir l’homme de la situation,pour le développement continu.et surtout faire comprendre aux habitants de ce pays ce c’est que le référendum,pour toujours maintenir rien que la paix dans notre beau pays qui est le Burkina
    cependant,ces différents parti politique qui ce sont réunir pour la sortir sachez que le peuple vous soutiendrai dans vos actes de maintien de paix et démocratie...vive le Burkina,vive les burkinabés,vive le front républicains

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 19:08, par union
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    merci a Mr Assami pour son mot d’ouverture"il n’y a pas de développement sans paix"cela signifie que notre paix doit demeurer dans la paix et la démocratie.
    et comme dans un paix le dernier mot revient toujours aux peuples alors,il le dit aux population du Sud-Ouest que le référendum prendra place au cas ou le dialogue n’aboutira pas...
    cher population tous ses sorties pour continuer d’instaurer la paix sur le territoire..
    Merci au population du sud pour cette accueille.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 19:14, par amidou
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    continuons de montrer aux peuples ce que c’est que un référendum pour le développement continu de Mr Blaise Compaore.
    ensemble le développement continuera

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 19:25, par porgo
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    ah oui pour le maintien de la paix et le développement nous mettrons tous les moyens a nos cotes pour l’assurer.
    il ne faut pas fermer les yeux et faire semblant de ne pas voir ce que ce passe sur le territoire par l’enfant du peuple(développement durable.
    pour ce faire nous soutenons le front républicain pour l’acte d’aller chez nos parent du sud et les bien les expliquer ce que c’est un référendum et leurs presenter le programme continuel de notre président qui est SEM Blaise Compaore

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2014 à 21:31
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Arreter ces histoires- la. Ya pas de majeste Un ni Deux a Dano, Dissin, Diebpougou ou Gaou. Le peuple du sud- ouest est un peuple libre et libre de tout chef. On mange pas chez kekin. Si je mange chez toi, faut enlever mon plat, comme ca je vais mourir de faim. Sinon je suis libre de moi- meme. Meme chez les mossi qui aiment les histoires de chef chef la, c’est pas tout le monde qui est Majeste. Ca c’est ridicule. Arretez moi ca.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2014 à 10:06, par Light
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Sans la paix il n’ya pas de developpement ,certes. Mais sans la justice et l’equite il nyaura pas de paix .Arretons de nous voiler la face.Commencez a faire justice et partager vos richesses aux pauvres aux veuves et aux orphelins.Il ya un choix a faire. le chemin de la justice et de l’equite est le chemin de la paix et du developpement. Aussi le chemin de l’injustice et de la mechancete est le chemin de la revolte et de la destruction .Choisissez.La paix n’est pas un vain mot. mais un comportement ,dixit Feu. le president Houphouet.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2014 à 00:06, par verite
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    la verite n’a pas besoin de se deplacer dans des cars climatise, de distribuer des envelopes de gauches a droite, bande de corrupteurs vous les aviez parler de l’affaire watta (la femme qui confisque les carte d’electeurs ? vous les aviez parler des causes du deces du juge ?, vous les aviez parler des but de lexpolsion survenu a ouagadougou ?). soyons realiste vous dites que vous etes des leaders du CDP pourkoi ne pa repondre clairement a la question si blaise va encore modifier l’article 37 comme il a l’abitude de le faire ? reflechir a quoi ? 2015 ces pas dans 10ans mes freres ces dans moin de un ans et si jusqu’a present il ne sait ce quil va faire et quil reflechi toujour ces de la que vient tous les probleme. l’equation a la quelle vous tenter de resoudre n’a qu’une seule solution : degager du pouvoir. La paix on ne lachete pas , les envelope ces de l’argent guiro encore ?? je nen veux pas a vos millitan que vous manipuler il ne sont pas au couran des realite car certsin ne peuvent meme pas suivre la television du burkina , le poisson pouri par sa tete et la verite fin par jaillir. que dieu libere le burkina des griffe des malfaiteur , des bandes voyous sans dignite des menteur et assassin de grand chemain , desvoleur et corrupteur.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2014 à 18:00, par yen ya boin
    En réponse à : Dans l’ambiance et les péripéties de la caravane du Front Républicain dans le Sud- Ouest

    Ces temps ci j’ai des songes prophétiques je vois ces messieurs du front républicain en train de pomper dans la cour de la maco bizarrement ils ne tenaient plus le même langage belliqueux qu’on leur connait en plus ils étaient devenus tous taille fine on dirait des mannequins..quand à leur idole l’homme fort il était en plein débat philosophique avec Gbagbo et blé gourdin à la Haye vivement la réalisation de cette prophétie au nom de Jésus...Ameeeennnn

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés