Lutte contre la drogue au Burkina : Le coup de pouce de la coopération française

samedi 19 juillet 2014 à 01h55min

La police nationale a bénéficié du matériel le mercredi 16 juillet dernier de la part de la coopération française. Le matériel roulant et les équipements divers reçus seront affectés à l’unité anti-drogue de la direction générale de la police. C’est le commissaire divisionnaire de police Roger Zango, directeur général de la police nationale qui a officiellement réceptionné le matériel dans l’enceinte de la direction générale de la police.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre la drogue au Burkina : Le coup de pouce de la coopération française

Selon le commissaire divisionnaire Jean pierre Torano, attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France qui a remis le matériel, le Burkina et les pays de la sous-région ouest-africaine sont devenus des pays de transit de la drogue. Il y a beaucoup de saisie de cocaïne et d’autres stupéfiants à l’aéroport de Ouagadougou. Il a noté que la problématique engendrée par le trafic de stupéfiants est transnationale et nécessite des réponses globales, d’où l’implication de la France dans cette lutte au Burkina. Ce geste vient donc pour aider le pays « ami » à renforcer la lutte. Le matériel reçu est composé d’un véhicule, de 10 ordinateurs portables, d’un photocopieur, d’un vidéoprojecteur, cinq lampes torches, trois balances électroniques, 1000 kits de dépistage de stupéfiants et 10 lecteurs USB de carte SIM. 

Il vise à renforcer les capacités opérationnelles des services de la police engagés dans la lutte contre la drogue. La remise de matériel s’inscrit dans le plan d’aide annuel doté de 30. 130.000 F FCFA, des fonds qui proviennent « des avoirs criminels des trafiquants de drogue, saisis par la justice française à l‘occasion des nombreuses prises réalisées par les services de police française en 2013 et sont repartis entre les différents services nationaux français qui participent à la lutte contre la drogue et des pays comme le Burkina » a précisé Jean-Pierre Torano.

Le directeur général de la police, le commissaire divisionnaire Roger Zango a pour sa part traduit sa gratitude à la coopération française qui n’est pas à son premier geste. C’est la troisième fois cette année que la police a bénéficié du soutien de ce partenaire. La direction de la police des frontières avait reçu des moyens roulants en mars. La coopération française a également financé la construction des bureaux du service de la lutte contre la fraude documentaire. Pour toutes ces actions le premier responsable de la police nationale a dit sa reconnaissance tout en assurant du bon usage qui sera fait du matériel reçu. Après avoir réceptionné officiellement le matériel, il l’a aussitôt remis au commissaire Ouédraogo Nènè Amy, directrice de la police judiciaire dont relève l’unité anti-drogue.

La contribution de la France dans la lutte contre la drogue s’élargira par la mise en réseau des acteurs de la sous-région engagés dans cette lutte afin de faciliter les échanges d’informations, mais aussi sur la formation des policiers de l’unité anti-drogue par des experts français.

Tiga Cheick sawadogo

Photos : Bonaventure Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juillet 2014 à 07:50, par Yéri- youblo
    En réponse à : Lutte contre la drogue au Burkina : Le coup de pouce de la coopération française

    La France n’intervient pas en Afrique par ses différentes aides pour les peuples africains mais plutôt pour les intérêts de sa population. Elle protège ses intérêts ( entreprises et personnels ) . Il en est de même pour la lutte contre la drogue . Attaquer le problème en amont et éviter que cette drogue ne se déverse gen Europe où elle provoque des dégâts chez les jeunes . Si nos dirigeants s’occupaient des intérêts de leurs populations , ils récolteront les dividendes et nous ne seront pas dans ses situations d’éternels assistés et des constitutions chanchellentes avec une peur du lendemain.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2014 à 09:35, par rasmasoul
    En réponse à : Lutte contre la drogue au Burkina : Le coup de pouce de la coopération française

    je suis désolé mais on renconrte des vendeurs de drogue qui roulent à ouaga sens inquiétude on ne peut s’empécher de dire qu’ils sont de mèches.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2014 à 14:36, par Alexio
    En réponse à : Lutte contre la drogue au Burkina : Le coup de pouce de la coopération française

    IL st grand temps de legaliser les drogues douces comme lCannabis, le chancre Indien, que beaucoup d etats americains ont statuer.Ce serait un manque a gagner,si l Etat laisse cette juteuse entreprise aux traffiquants de drogues de tous azimuts.Au point de vue fiscal. La premiere etape est l introduction du cannabis dans les bourses des Valeurs. Le Wall Street d apres des operateurs economiques americains.Les pharmacie qui ont la licence de vente sont deja cote dans le Wall Street. La culture est sous controlle de l Etat Americains. L Uruguay,la Hollande sont aussi des pays qui ont ce regime d Etat pout la regularisation pour la consommation du Cannabis.La police epargnera ses maigres ressources a d autres activites policieres.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés