Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

dimanche 13 juillet 2014 à 21h56min

Ce sont les vacances ! Partout les établissements se livrent, de façon sobre ou festive, aux traditionnelles cérémonies de clôture de fin d’année scolaire 2013-2014. L’école primaire de Mousséo, village situé dans la commune rurale de Didyr dans le Sanguié, n’a pas dérogé à la règle. C’est donc ce vendredi 11 juillet 2014 qu’elle a célébré, en présence d’une population enthousiaste, l’excellence en décernant des prix aux élèves les plus méritants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

Après celle de l’année dernière où le travail bien fait avait prévalu, la présente année scolaire 2013-2014 s’est voulue une continuité à l’école primaire de Mousséo. Grâce au soutien indéfectible des ressortissants du village vivant à Ouagadougou, l’école a renoué avec la célébration de l’excellence ce vendredi 11 juillet 2014. Des autorités coutumières jusqu’aux enseignants et ressortissants de la localité en passant par les responsables d’éducation de la région du Centre-ouest et de la commune rurale de Didyr , personne ne voulait se faire conter l’évènement marquant la fin de neuf (9) mois de dur labeur.

Une moisson à la hauteur des attentes

52 ans après sa création, l’école primaire de Mousséo est un pôle d’excellence dans la commune rurale de Didyr. Et ce n’est pas son directeur M. Marius Bamouni qui dira le contraire. A en croire ce dernier, l’école a su être aux premières loges au vu des résultats engrangés. En effet, avec un effectif total de 412 élèves, l’école a enregistré un taux de passage de 90 à 100% dans les classes intermédiaires et un taux de réussite de 83,01% au Certificat d’études primaires (CEP). Ainsi, l’on comprend aisément le sentiment de joie et de fierté qui animait M. Bayama Paul Bazié, représentant des ressortissants du village dans la capitale burkinabé. Pour cet homme qui a été élève de la première promotion en 1962, le devoir de mémoire et de solidarité envers l’école doit animer chaque habitant.

Des prix conséquents pour plus d’efficacité

La cérémonie de clôture, comme à l’accoutumée, a été principalement destinée aux élèves qui se sont illustrés par leur travail tout au long de l’année scolaire. Ainsi, les 5 premiers élèves de chaque classe ont reçu chacun un lot de fournitures comprenant des cahiers, un trousseau-académie, des stylos, et une boîte de craie. Dans les rangs des lauréats, il faut noter une forte présence de filles qui rivalisent avec les garçons. Des prix spéciaux ont également été décernés aux meilleurs élèves du côté des garçons et de celui des filles au CEP 2014. Bazié Bayama Bernard et Bado Lydie, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, se sont distingués parmi les 45 admis et remportent chacun une bicyclette. Les enseignants n’ont pas été oubliés pour le travail abattu au quotidien, puisqu’ils ont reçu aussi des cadeaux d’encouragement.

Un nouveau CEG pour le village

Pour M. Marius Bamouni, les résultats obtenus cette année sont certes satisfaisants, mais ils ne doivent pas occulter les insuffisances rencontrées. Des défis restent à relever tels que le faible taux de scolarisation et le rendement relativement insuffisant des filles. Un appel a donc été lancé par les officiels pour un changement de mentalités au sein d’une population pour que plus de filles soient inscrites à l’école. En attendant, le village entier se réjouit de la construction du nouveau CEG du village qui devrait ouvrir ses portes à compter du mois octobre. Pour sûr, les élèves de Mousséo et des villages environnants sont les plus heureux car ils ne seront plus obligés de parcourir en moyenne 13 Km pour suivre les cours dans l’établissement le plus proche.
Par ailleurs, en marge de la cérémonie de clôture, Bayama Paul BAZIE a remis deux ballons de football à l’équipe du village qui compte participer à la coupe du maire de Didyr.

Herman Frédéric BASSOLE (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juillet 2014 à 21:57, par Un Ancien de L’ecole de Mousseo
    En réponse à : Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

    Felicitation au Laureats ! Je garde de bons souvenir de cette ecole qui a contribue a faire de moi ce que je suis aujourd’hui. je compte lui temoigner de ma reconnaissance un jour. Pourvu que j’ai longue vie.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2014 à 05:15, par OH
    En réponse à : Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

    Felicitations aux acteurs de l’enseignement a Mousseo et bravo aux organisateurs de cette ceremonie. Que ce bel exemple soit suivi par d’autres. J’ose esperer que cette initiative ne constitue pas un "Investissement politico politicien"

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2014 à 08:56, par Solébi
    En réponse à : Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

    Félicitations à tous les acteurs de l’éducation de ce village. Etant un pur produit de cette école, je m’engage avec mes autres frères à faire à soutenir ce village et cette école. DIEU bénisse cette vaillante population et ces enseignants dévoués.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2014 à 09:00, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

    - Félicitation à l’école de Mousséo ! Moi j’admire ce petit village que je connais bien. Si tu veux aller à Mousséo, tu quittes Ouaga et tu fonces à Didyr en passant par Réo. Une fois à Didyr, tu va vers l’Est, tu passes devant le domicile du Préfet, tu traverses le village de Yamadio, tu fonces à Ladiana, tu va tout droit en laissant la route de Barla à ta droite, et tu vas directement à Mousséo. En y rentrant, il y a un gros baobab ! J’aime ce village. Dans mes voyages en son temps, si j’avais faim, j’achetais du pain banco ’’tab ne noon’’ juste à l’entrée derrière les premières concessions. OUI ! Mousséo mérite un CEG car celà servirait pour les enfants des villages environnants comme Doudoulcy, Barla, Ladiana, Mata, et même Imouga !!!

    NB : À Mousséo dans le temps, il y avait un très grand lutteur champion du Burkina. Il a même gagné des championnats dans la sous-région en terrassant des lutteurs négériens, sénégalais, etc. Je ne sais même pas ce qu’il est devenu de nos jours. Le Burkina est ainsi ! Quand tu as le vent en poupe, tous les encadreurs sportifs sont avec toi. Quand ton temps finit, ils courrent comme des oisieaux manges-mil vers d’autres. Le Burkina abandonne ses anciennes gloires ! Voyez le cas de ce lutteur qui a sauvé l’honneur du Burkina plusieurs fois ! Même pas un petit reportage sur lui, ce qu’il est aujourd’hui ! Même pas une petite invitation du Prefet de Didyr pour participer aux premières loges lors de la fête nationale. Et pourtant il a plusieurs médailles ce lutteur de Mousséo !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 14 juillet 2014 à 10:35, par ElMagnifico
      En réponse à : Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

      Bon vent à l’école de Mousséo ! Bonnes vacances à tous !
      Kôrô Yamyélé, ce qui est admirable chez toi c’est cette présence d’esprit que tu as de toujours guider l’autre par une indication claire et précise des lieux que tu connais ! Comment se perdre avec de tels repères ? Impossible. Kôrô Yamyélé est vraiment une boussole en déplacement ! Quant aux lutteurs que tu évoques tu ne cites pas de nom à tel enseigne que te répondre serait de la prestidigitation. Mais permet-moi d’évoquer un lutteur comme Moussiane Athanase. Lui au moins a été intégré à la police et il se bat bien. Mais Kôrô Yamyélé laisse-moi te dire aussi que certains héros du Faso méritent leur sort ! Actifs et au sommet de leur art ils ont été auréolés de tout : gloire, argent, dons divers, etc. Mais l’inconscience et analphabétisme aidant certains sont devenus misérables, non-présentables et vivent de mendicité voire de mensonges à tel enseigne qu’ils ne sont pas un exemple à exhiber voire à suivre d’où le silence coupable sur leurs haut-faits ! Peut-être qu’un jour lorsque viendra le temps de gloire des aveugles, des lépreux, des orphelins et des veuves on se rappellera d’eux !

      Mais à qui la faute ? Je ne saurai le dire. Seulement, dans ce Burkina Faso version Ting Tang, si tu te fais tige de mil les ânes se rassasient de toi !

      Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2014 à 09:59, par Clara Champagne Québec, Canada
    En réponse à : Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

    Étant une enseignante à la retraite, tout ce qui touche à l’éducation m’intéresse principalement au Burkina. Investir dans "ses forces vives", ces jeunes en mal de connaissances, ne voilà-t-il pas le meilleur placement pour un pays ? Quand les chefs de gouvernement l’auront compris, un grand pas aura été fait "pour ensemencer les siècles."

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2014 à 10:54, par Danton
    En réponse à : Ecole primaire de Mousséo : Enseignants et élèves récompensés pour leurs efforts

    Mousséo est le village de la mère de mon père. Mon grand-Oncle Nékilboué (Paix à son âme) était un grand homme connu de tout le village et de tradition, personne dans leur famille ne pouvait être mis à terre dans l’arène de lutte. Belle initiative, Mr "NASSARO".

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés