Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

lundi 7 juillet 2014 à 11h50min

Décédé le mardi, 1er juillet 2014 à Ouagadougou, à l’âge de 89 ans, Gérard Kango Ouédraogo a eu droit à des hommages bien mérités, à la hauteur de sa grandeur. Depuis l’annonce de la nouvelle, les messages de condoléances et autres gestes de compassion à sa famille, et au Burkina tout entier, ne tarissent pas.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

Autorités administratives, politiques, diplomatiques, militaires et paramilitaires, coutumières et religieuses, parents, amis et connaissances ont rendu un hommage appuyé à illustre homme du Burkina.

Une foule immense à la levée du corps

C’est le samedi, 5 juillet à 14 h, qu’a eu lieu la levée du corps à la morgue de l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Là, une foule immense s’est mobilisée pour conduire l’ancien Premier ministre, ancien président de l’Assemblée nationale de la Haute-Volta, à son domicile sis au quartier Nemnin (Ouagadougou).

Dans la foule, on pouvait remarquer la présence d’hommes de culture, de l’administration, des élèves et étudiants, des personnalités politiques, des hommes de médias etc. Tous attendaient la sortie de la morgue de la dépouille de celui-là même qu’on appelait le « Duc du Yatenga ». Puis, un cortège imposant se forme en direction de sa cour où attendait également une grande foule. « Homme de Convictions, de Paix et de Dialogue, l’ADF-RDA te sera éternellement reconnaissante », pouvait-on lire sur des tee-shirts tout le long du cortège.

Le ballet des personnalités pour le « A Dieu ! »

C’est autour de 14 h 30 que la dépouille mortelle a été accueillie à son domicile. Hommages militaires, témoignages d’artistes et de personnes ressources, rituels, « show » des dozzos (chasseurs traditionnels), remerciements puis, le ballet de passage devant la dépouille mortelle. Ainsi, à la famille succède la hiérarchie militaire avec à sa tête, le Général Nabéré Honoré Traoré, Chef d’Etat-major Général des Armées.

Plus tard dans la soirée, on a assisté au passage des membres du gouvernement, des responsables d’institution et chefs de missions diplomatiques. Chacun est passé pour encourager les membres de la famille et s’incliner devant la dépouille mortelle. Accompagné de son épouse, le Président du Faso, Blaise Comaporé a effectué le déplacement pour rendre un dernier hommage à Gérard Kango Ouédraogo, celui-là même qu’il a qualifié de « grand homme politique ».

23h45, ce fut le « tour » des maires de la commune de Ouagadougou, suivis à 23h55 par les représentants des différents partis politiques. Le passage s’est poursuivi jusqu’à 4 heures.

Né le 19 septembre 1925 à Ouahigouya (capitale de la région du nord) Gérard Kango Ouédraogo, « a eu une vie professionnelle, politique et sociale bien remplie, au service de son pays ».

Oumar L. OUEDRAOGO

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 juillet 2014 à 22:31, par sawaly
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    merci mr oumarou, toute nos condoleance a la famille ouedraogo et a tout les burkinabes, qu`il repose en paix . Mais jusqu`ici on ne sait pas las ou il sera enteree.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juillet 2014 à 23:21, par Garry Souman de Djibass
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Gerard a ete reellement un grand homme. Tous mes respects a ce digne fils du Faso et que sa vie inspire nos politiciens. Sinon ce sera la double perte.Il avait la grace dans sda facon de faire la politique. Le ballet de nos politiciens a ete bien execute. Maintenant. s’ ils ne s’ efforcent pas d ’ imiter ce baobab, ils auront demontre leur hypocrisie.

    Touts mes condoleances a la famille eploree et a la grande famille Yadega qui su nous donner un fils qui etait a cheval sur la dignite et le sens de l’ humanisme.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2014 à 04:29, par Sané
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Toutes mes condoléances à la famille OUEDRAOGO pour la perte de cet homme qui a construit le pays avec sa sueur et ses gros efforts. Que Dieu le reçoive dans son paradis. Amen.
    Je profite pour soulever le problème du CREPA - EAA : Il faut que les autorités suivent ce problème de près, le DG pourrait ....

    C’était certain que le CREPA courait vers la fermeture directe depuis la prise de la direction générale par ce Monsieur Doukoure. Dès son arrivé son plan d’enrichissement n’était pas couvert mais personne n’osait lever le doigt contre, de peur d’être renvoyé. Voici quelques points saillants :
    - centralisation des fonds de toutes les représentations nationales au siège et refinancement sur demande analysée au siège. Aucun bailleurs des représentations nationales n’acceptera cette procédure et l’objectif visé était d’accéder à toutes les ressources financières pour en faire ce qu’on veut et non l’objectif du financement. Pour mettre en place ce détournement refusé par les Représentants clairvoyants, le DG a procédé au remplacement de ces derniers afin d’être libre
    - le renvoi des cadres bien diplômés et expérimentés qui pouvaient réfléchir et aider à trouver les financements mais qui sont inintelligents pour dénoncer à temps les détournements
    - la promotion d’agents sans niveau réel aux postes de représentant dans les pays en remplacement des anciens qui n’ont pas la même vision que ce DG. Les conséquences, ces derniers ne peuvent pas mobiliser les ressources financières et ne sont pas bien vus en réalité par les employés nationaux qui voient venir la fin de leur pain (mais impossible de se prononcer par peur de renvoi)
    - la suppression de la mise à disposition des Représentants nationaux qui étaient payés par les Etats et leur contractualisation par EAA. Cette mesure qui est accompagnée de hausse de salaire nécessite de trouver une source de financement pour plus de 20 Directeurs nationaux (quel bailleur le fera ?)
    - le détournement des fonds pour son aisance personnelle : villa superbe à Ouaga 2000 (plus de 1400 000 F de location/mois, quel bailleur acceptera cette pièce comptable ?), voiture et chauffeur pour son épouse et ses enfants, personnel de maison payés par EAA, scolarisé à plus du million payé par EAA, et bien d’autres avantages familiaux
    - profiter des fonds des projets pour réaliser ses voyages de rêves dans le monde (qui ne veut pas cela, mais quel bailleurs acceptera ces pièces ?)
    - les émoluments personnel (revue du salaire à ...hummm, il est mieux payé que les experts et responsables internationaux des divers bailleurs de fonds et institutions)
    - la gestion calamiteuse du personnel : on renvoi comme on veut si on sent que tu as une capacité d’analyse de la situation ou pour un mot mal placé ou ....
    - bref, ce n’est pas tout je sais que d’autres réagiront pour ajouter quelques lignes de commentaire.
    Question 1 : Le CREPA marchait bien avec ce nom et cette expérience forte reconnue par les bailleurs, pourquoi le rebaptiser et changer son plan stratégique pour enfin peut être l’enterrer ?
    Question 2 : le contrat du DG devant finir en 2014, n’est-ce pas un calcul pour s’enrichir et fermer l’institution en même temps que son mandat ? C’est LA QUE L’ETAT BURKINABE DEVRAIT FAIRE ATTENTION POUR ARRÊTER LE MONSIEUR AVANT QU’IL NE FUIT - de toute façon, il n’y a plus de solution : le trou creusé n’attirera plus de bailleurs dans l’immédiat. Qui va payer cette abîme ? qui remboursera les banques ? qui payera les fournisseurs ? qui enverra l’argent dans les différents pays pour solder les comptes et rembourser les bailleurs ? qui payera les arriérés de salaires des agents dans les 20 pays ? qui payera l’électricité, l’eau etc ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2014 à 08:26, par Bensiri
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Toute mes condoleance a la famille ouedraogo et a tout les burkinabes

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2014 à 09:47, par Anna
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Toutes mes sincères condoléances à la famille. Que son âme repose en paix...

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2014 à 10:31, par Soleil de demain
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Homme politique vrai, homme vrai de paix, tu pars avec les honneurs à la hauteur de tes actes nobles. Tous les hommes politiques du Burkina en ces moments troubles de notre histoire devront prendre avec courage ton exemple : servir son pays avec dignité et sans excès et partir stoïque dans la dignité et couvert des bénédictions et de la reconnaissance de tous. Que la terre du Yatenga et du Burkina que tu as aimée te soit légère. Reposes en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2014 à 11:32
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Recit interessant. Paix a l’ame de l’illustre !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2014 à 21:23, par MOREBALLA
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Paix à l’âme du regretté. Je déplore la médiocrité de la classe politique voltaïque de l’époque de la reconstitution de la Haute Volta, qui n’a rien pu faire pour le recouvrement intégral des frontières avant dislocation (partage). Le Ghana(Gold cost)bien que n’avoir pas bénéficié du partage de la Haute Volta en 1932, en a bénéficié de large territoire de Dakola à Tamallé. La Côte d’Ivoire de Nyangolo à Katiola. Le Mali et le Niger au delà des rives du Fleuve Niger, et même Sikasso appartenait à la Haute Volta avant partage. Mais hélas, ces hommes dits politiques de l’époque se sont contentés de querelles intestines au détriment de combats qui en valaient la peine. Les 3M de Monsieur Ablassé en trouvent leur essence depuis cette époque et ce jusqu’à maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2014 à 17:37, par Diakalia SON
    En réponse à : Feu Gérard Kango Ouédraogo : Des hommages bien mérités !

    Mes condoléances à la famille éplorée que son âme repose en paix.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés