Soutenance de thèse de doctorat : L’abbé Arcadius Sawadogo dissèque le dialogue inter-religieux au Burkina

mercredi 2 juillet 2014 à 19h20min

Le lundi 23 juin dernier, l’abbé Arcadius Sawadogo soutenait, au sein de la faculté en sciences sociales de l’université pontificale grégorienne à Rome sa thèse intitulée : « Communication pour la paix : le processus de dialogue entre chrétiens et musulmans au Burkina Faso. Le cas de l’Union fraternelle des croyants de Dori ». Un travail couronné par la mention « très honorable, avec les félicitations du jury ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Soutenance de thèse de doctorat : L’abbé Arcadius Sawadogo dissèque le dialogue inter-religieux au Burkina

Ce travail a été couronné de remarques positives et enthousiastes du président du jury Joseph Jadhav, du modérateur Johannes Ehrat et du censeur, René Micallef, qui ont souligné l’originalité et le potentiel d’ouverture de ce premier travail en la matière. Le travail a reçu la mention summa cum laude (très honorable avec félicitations du jury).

En effet, rappelons que cette thèse est la première recherche scientifique autour du dialogue interreligieux au Burkina Faso. Elle présente une évaluation des racines, des divers aspects et des conditions de la fraternité entre chrétiens et musulmans, posant un cadre d’analyse objectif apporté par les sciences sociales.

L’approche du sujet est une approche interactionniste, qui prend en compte les relations interpersonnelles dans le processus du dialogue.

Outre l’important travail de documentation et de structuration des données tant historiques, politiques que sociales, permettant d’appréhender le Burkina Faso et plus particulièrement le contexte de Dori comme champs d’analyse, ce sont plutôt les conclusions et les perspectives qui ont attiré l’attention du jury ainsi que du public.

Ce qui émerge de l’analyse de l’abbé Arcadius est l’optimisme et la grande confiance dans les potentialités de dialogue et dans l’opportunité d’une construction d’un « nous-citoyen et fraternel à Dori ». L’espoir néanmoins documenté et argumenté en la capacité du peuple Burkinabé à accomplir ce chemin du dialogue, à poser les bases d’une éthique commune, d’un modèle de citoyenneté à l’écoute et dans l’accueil de l’autre.

L’abbé Arcadius Sawadogo nous donne à voir et à apprécier concrètement le terrain du dialogue, et donne à penser les possibilités futures du développement de l’entente avec méthode et avec une grande foi en l’avenir des hommes qui, se connaissant, dialoguent dans un processus de paix.

Marie-Eve Venturino
Pour Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés