Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

mercredi 2 juillet 2014 à 01h14min

A compter de cette année 2014, le recrutement pour le concours d’entrée au PMK (Prytanée Militaire du Kadiogo) se fera par région. Telle est la décision majeure à laquelle est parvenu le comité de réflexion que préside le Colonel- Major Wenceslas Winkoun HIEN. Après une tournée d’information dans les treize (13) régions du Burkina, l’équipe en charge de cette réforme a rencontré les hommes de média. C’était ce mardi 1er juillet 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

100% au BEPC, 100% au BAC A4, 100% au BAC C, 22 admis au BAC D sur un total de 23 candidats présentés (le 23e étant au second tour),.le Prytanée Militaire du Kadiogo a de quoi être fier cette année. Seul bémol, sur les cinq (05) dernières années, 272 des 325 admis au PMK sont issus de la région du Centre. Soit plus de 80% des admis. Contre 18 admis pour les Hauts Bassins, et entre 00 et 08 pour les autres régions. Pour le Commandant du Prytanée Militaire du Kadiogo, le Colonel Vinta Somé, « il est apparu que le maintien du concours dans sa formule actuelle (sic) menacerait gravement les prochains équilibres régionaux et sociaux au sein de la couche supérieure de l’armée. Chose qui serait en parfait déphasage avec le caractère national des Forces Armées, tel qu’appliqué et rigoureusement respecté par ailleurs dans le processus de levée des contingents normaux ». Il fallait donc œuvrer à rétablir cet équilibre. C’est alors qu’un comité de réflexion a été mis en place par la hiérarchie militaire et les autorités de l’éducation autour des quatre préoccupations majeures que sont le respect de la politique de décentralisation, l’équité et l’égalité entre les candidats, le raffermissement des liens Armée- Nation, et la réduction des coûts d’organisation du concours. Le comité que préside le Colonel- Major Wenceslas Winkoun Hien a rendu ses conclusions et les décisions qui en sont issues applicables dès cette année.

Une formule qui tienne compte de la diversité régionale

D’entrée de jeu, le Commandant du PMK nous dira sans détour, « La régionalisation n’a aucune connotation ethnique ! » Autrement dit, l’élève de l’ethnie Turka qui se retrouvera à Fada Ngourma s’il remplit les conditions de scolarité (le certificat de scolarité de la région faisant foi) et de moyenne, peut être présenté pour le compte de cette région. Tant mieux s’il en est originaire.

La grande trouvaille de ce comité : Le système de quota. Un système de quota est désormais fixé par région (au prorata du nombre de candidats à l’examen du CEPE et de l’entrée en 6è de la session 2014 et ce sur la base des statistiques du MENA). Ce quota va de 12 places dont 4 filles et 8 garçons pour la région du Centre, à 2 pour le sahel (1 garçon, 1 fille).Un autre quota « Pupilles Nation » a été défini pour faire face à certains cas sociaux activant le devoir d’assistance de l’Etat. « Discriminatoire certes, mais justifié et toujours au mérite », nous précisera le Colonel Somé qui s’est appesanti sur le cas de certains citoyens morts en mission commandée et dont les enfants doivent être assistés.
Pour le reste du mécanisme dès cette année même, nous avons noté les principaux axes suivants :
- A l’issue des examens scolaires, la liste de tous les candidats ayant atteint la moyenne plancher fixée par le PMK sera dressée par région dans le lot l’on retiendra ceux qui ont déposé des dossiers pour prendre part au concours d’entrée au PMK. Des plus méritants aux moins méritants mais toujours dans la marge de la moyenne plancher, et selon le nombre de candidatures autorisées pour la région
-  ces admissibles prendront part, avec les autres candidats des autres régions, au concours d’entrée au PMK. Chacun pour le compte du quota retenu pour sa région
-  comme par la mécanique du tamis, les admissions seront alors proclamées au mérite et par région à concurrence du quota retenu pour chaque région
-  un dernier dispositif existe pour le repêchage en cas de défaillance. Une liste d’attente nationale hautement hiérarchisée, servira à remplacer les candidats ou les régions défaillantes.

Le concours d’entrée au PMK désormais en juillet

Pour le Président du Comité de réflexion, par ailleurs ancien commandant du PMK, cette nouvelle formule réduira considérablement les coûts de l’organisation de ce concours. De 6 000 candidatures environ comme il a été donné de constater il y a peu, cette nouvelle formule ne retiendra que moins de 3 000 désormais. De même a- t- il ajouté, les concours d’entrée au PMK qui étaient organisés au mois de mai le seront désormais en juillet. Ce qui laissera le temps à tous les élèves de prendre connaissance de tous leurs programmes scolaires, et leur donner beaucoup plus de temps pour se préparer au concours d’entrée au PMK.

Pour cette première année expérimentale, les dossiers du concours d’entrée au PMK sont reçus du 30 juin au 11 juillet 2014, et les épreuves prévues pour être administrées le 20 juillet 2014. Et pour toute la période transitoire qui va durer 3 ans, la pièce pour attester de l’appartenance à la région sera le certificat de scolarité de l’année en cours. Après quoi ne sera accepté que le certificat de scolarité des trois dernières années.

Samuel Somda

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er juillet 2014 à 18:03, par Ton Patron Hema
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    En tant que specialiste de l’ enseignement, je respecte cette decision de decentralisation qui n’a rien a voir avec l’ ethnicisation. Nous ne voulons ni d’ officiers lobi, ni d’ officiers mossi, ni d’ officiers bobo, etc. Nous voulons des officiers burkinabe. Le concept des "pupilles de la nation" est aussi justifie. Nous sommes tous des hommes. Le PMK a la chance d’ avoir un officier tres intelligent, modeste et humble. Ceux qui ont cotoye ce garcon ou ceux qui ont frequente le PMK de 1977 a 1984 ne me diront pas le contraire. J’ etais derriere lui de deux ans et je le connias parfaitement. Meme si j’ ai quitte l’armee pour la vie civile, je respecte cet officieer de valeur efface mais convaincu du sens du devoir et de la patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 18:19
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Messieurs nous n’avons pas encore les attestations de CEP ou les diplômes de CEP. On fait comment pour les dépôts sans ce document.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 18:45, par Pacco
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Une bonne réforme. Cela permettra une certtaine émulation. Restez fermes et éviter les entrées par coup de piston.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 19:24, par Treilli maron
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Félicitations aux membres du Comité de réflexion pour l’analyse profonde de la situation ainsi qu’à la hiérarchie militaire pour toute la clairvoyance dont elle fait preuve. Toutefois, j’ai une petite inquiétude concernant les fonctionnaires qui peuvent être affectés à tout moment. Supposons qu’un fonctionnaire a son fils qui fait le CE2 ou le CM1 dans une région et il est affecté dans une autre région avec son fils. Comment pourra t’il avoir un certificat de scolarité de trois dans cette région où il est nouvellement affecté afin de donner la chance à son enfant ? Merci de réfléchir à cette éventualité et surtout veillez à ce que les certificats soient délivrés par des commissions et non des Directeurs d’établissements histoire de garantir la transparence à la base.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juillet 2014 à 10:28, par yas
      En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

      oui bien vu.mais ils ont trouvé la solution a ca aussi.l’affectation d’un fonctionnaire s’accompagne toujours d’un papier.dc avec cette decision admistrative le parent d’eleve le rajoute au bulletion de l’enfant pour expliquer pourquoi il n’a que 2 ans ou un an d’inscription dans la region.

      Répondre à ce message

      • Le 2 juillet 2014 à 17:05, par Azali Mobali Kitoko
        En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

        Tout ça c’est devenu trop compliqué. parlant d’équilibre régional, je viens à me demander si on a procédé à la répartition ethnique des 80% des admis issus de de la seule région du Centre. A mon avis, il serait fort étonnant que ce ne soit que des originaires de cette région. L’inquiétude, c’est que pour cet établissement qui se veut également un centre d’excellence ne sombre dans la médiocrité en tentant forcément de donner les mêmes chances à tout le monde. Mais enfin, dans tous les cas, bonne chance à cette nouvelle expérience si cela peut contribuer à sauver le pays !

        Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 19:31
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Chapeau mon colonel.Cependant,permettez-moi de faire qlqs obs.Quota/region obeit a l,arithmetique Certes ,mais la bonne intentions qui sou-tend cette philosophie a savoir une armee + ou - a l’image de la composition sociologique du pays reste tres difficile a appliquer et ceci pour plusieurs raisons : 1- Dans un pays ou le lieu de residence n,est pas soumis au controle de la marie,ce qui complique le critere d,appartenance regionale Par lieu de residence.Pendant que nous y sommes pourquoi ne pas profiter introduire l,immatriculation des residents obligatoire aupres des mairies ? Sinon le Seul fait d,etre scolarise dans la region pendant 3 ans va s,averer fragile parce que contournable car certains corps de la fonction publique ne sont pas regionalisable % d,ou les parents sont tjrs en mutation.2- si x hasard le sahel se fait piquer sur son quota 1/1 x un resident de passage et non un resident permanent pour plus de 3 sessions consecutives vite on indexera l,envahisseur.A mon avis il convient d,introduire le critere quinquenal de residence attesteex les service de la mairie et x les attestations de scolarite.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 19:35, par FGH
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Bravo ! Il fallait le faire...la Nation entière s’en souviendra et, je l’espère, vous le revaudra un jour

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 19:41, par FGH
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Bravo ! Il fallait le faire...la Nation entière s’en souviendra et, je l’espère vous le revaudra un jour

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 20:52, par relwind
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    les équilibres au niveau de la couche superieure ? depuis 2007 le concours de L’AMGN est ouvert et tous ceux qui achèvent leurs études au PMK ne souhaitent pas devenir militaires. un équilibre regional #ethnique apporte quoi de plus ? Rien.
    pour les pupilles c’est bien, pour le reste plus de problèmes que de solutions.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juillet 2014 à 19:04, par Ton Patron Hema
      En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

      Cette reforme concerne l’ entree au PMK. Le PMK, a noter, n’ est pas l’ instance qui s’ occupe de l’ apres PMK des enfants de troupe. N’ ignorez pas qu’ on n’ a pas forcement besoin d’ etre officier pour servir la nation. Mais reconnaissant que le PMK est une ecole d’ elite qui forme bien le futur citoyen, pourquoi cela serait juste la chasse gardee de fait des enfants des villes comme Ouaga et Bobo ? Dans ces villes qui abritent aussi le plus grand nombre de fonctionnaires ainsi que les meilleures infrastructures scolaires, il faut dire que tous les enfants du Burkina qui prennent par a la course du PMK ne commencent pas sur la meme ligne de depart. Pendant que certains enfants ont une longueur d’ avance evidente(notamment les enfants de Ouaga qui commencent la course avec 100 metres d’ avance, suivie des enfants de Bobo 60 metres d’ avance, et bouclant la boucle avec les enfants de Falangoutou et assimiles qui commencent la course les pieds enterres a 6 pieds sous terre, ou est la meritocratie dont on parle tant ? Les enfants de paysans qui ont pu entrer au PMK, il faut simplement dire que ce sont des cas exceptionnels, un peu comme des monstres, quoi. Il faut meme dire qu’ on les y a laisses entrer pour donner la fausse illusion que le systeme est vraiment base sur le merite et que ca marche pour tout le monde.C’ est quel merite quand tu dois parcourir 10 km aller- retour par jour et sans repas a midi et on te demande de competir avec d’ autres enfants dont les parents comprennent le systeme, comment preparer leurs enfants a entrer certains etablissements huppes et qui prennent meme des repetiteurs a la maison ? Mes esclaves Colonel Hien et Some, vous me faites honneur. Je vous ai bien encadres et je suis fier de cette reforme democratique. De meme, ce systeme n’ etant pas destine a heurter les enfants des grandes villes, il faudrait regarder le chiffre de la population scolaire par region et donner le quota par region au prorata de la population en classe de CM2. Je vous rappelle Esclave Vinta et Esclave Wenceslas, il n’ y a jamais un systeme juste juste. Il y a seulement et surtout un systeme qui se justifie au dela des interets individuels. C’ est ca l neutralite des mesures. Sinon, on n’ aura jamais la cle des mesures parfaites. Merci de tenter cette innovation. D’ ailleurs, pourquoi depuis longtemps pwersonne n’ a pense a cela ? C’ est tout votre merite. Tenez bon le coup car tout le monde n’ aime pas la democratisation des possibilites sociales.Si ca passe, je vous offre un canari de da gnou so koub. Il parait que vous vous lechez les babines devant un canari bien formatte, oops, bien fermente, de dolo.
      Mais si on vous met des batons dans les roues, je vous donne deux bidons de 4 litres de Banji. La plus belle femme n’ offre que ce qu’ elle a. Moi mon fort, c’ estde faire saigner les arbres. C’est ecolo, ou en tout cas plus ecolo que vos dan gnoub son koub ou vous brulez le mil et le n bois et puis ca prend 5 jours pour preparer.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 21:06, par pks
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Voici une stratégie qui permet de prendre en compte les enfants des pauvres.espérons que cela soit pris au sérieux.que le tout puissant aide les décideurs à lutter contre les fraudes

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2014 à 21:11, par WOBODO
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    je m’inscrit en faux par rapport à certains passages de votre article . Dans la région du centre le mode de sélection ne s’est pas fait sur la base de l’ensemble de la région mais sur la base de la circonscription d’enseignement .
    Le procédé à mon avis pêche du côté de la transparence : pas de note des supposés candidats , et que dire de cette fameuse moyenne planchée dont la révélation semble être un tabous .
    Et puis, économie pour économie , il fallait tout simple supprimer le concours du PMK et prélever vos admis sur la base des résultats du CEPE .

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 07:51, par FASOPANGA
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Merci de m’éclairer. Après le test par région y’aura t-il un classement globale pour choisir les meilleurs ou bien on va attribuer un quota par région ? J’esper qu’on va faire un classement globale et choisir le meilleur !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 08:42
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    n’importe quoi. il n’y a que dans les institutions politiques (assemblée, gouvernement) que cette histoire de quota a un sens. il s’agit ici de m&rite, qu’est ce que le régionalisme vient faire dans ça. j’imagine que le Fonction publique va aussi procéder par des quota pour les concours directs et professionnels ? n’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 10:23, par Vigilant
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Encore un truc des lobis. Vous pensez vraiment que les gens ne vous observent pas. Faites beaucoup attention pour ne pas provoquer la colere des masses.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 10:30, par Dany
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    felicitation à la direction du PMK ! pour cette innovation justifiée qui n’est que reparation. Ainsi tous les service de l’état surtout les concours de la fonction public doivent venir à cette trouvaille !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 10:42, par yamsoba
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Quant est -il pour les burkinabé scolarisés à l’extérieur ???

    Répondre à ce message

    • Le 2 juillet 2014 à 19:01, par Gbaa - Zieh
      En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

      Je suis sur qu’ on trouvera la formule pour eux. Qu’ on les mette dans la capitale sur la base du fait qu’ ils sont peut- etre au moins a mettre sur le meme pied d’ egalite. Ce n’est pas vrai a cent pour cent mais le Burkina etant le dernier pays en matiere de scolarisation, si vous etes dans d’ autres pays, c’ est que vos enfanmts sont theoriquement mieux lotis que les eleves des campagnes au Burkina. N’ oubliez pas l’ esprit d’ une telle reforme. C’est pour atteindre l’ equite ou du moins minimiser les transmissions de privileges a l’ interieur des memes generations, des memes classes sociales et des memes villes.

      Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 10:57, par Hibiscus
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Pour assurer la transparence du processus, les listes des candidats admissibles doivent être publiées et accessibles au public.

    D’autre part, qu’en est-il de la "liste du commandement" ? N’existera-t-elle plus ?

    Merci pour le travail travail abattu et la volonté de bien faire.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 17:07, par Kooro yam
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Moi, je n’applaudirai pas ces gens, ce sont tous de faux types qui ne faut que pacer leurs enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 20:14, par Obou
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Bonsoir,
    Tres bonne reforme. Cependant je voudrais savoir que vont deviennir les enfants de burkinabe de l’exterieur. Ya til un mecanisme les concernant ou sont ils exlus d’office.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2014 à 21:38, par Opa Lanation
    En réponse à : Concours d’entrée au PMK : Désormais des candidatures par région

    Salut, mon type. C’est du propre. Il faut que tous les enfants du CM2 du Burkina puissent rever PMK de la meme facon. A l’ arrivee, on veut les meilleurs. On ne veut pas de d’ officiers arrives sur inscription. De grace, nous souhaitons que les enfants qui y entrent ne soient pas des inscrits sur "titre". A part bien sur les enfants pupilles de la nation et les deux ou trois places pour le president de du Faso. C’est quand meme lui le chef des armees. Meme si on ne veut pas de pouvoir a vie dans notre cher Faso. Au pas, la nation, rien que la nation. Il faut apporter toute ta contribution au PMK qui a fait de toi ce que tu es. C’est le meilleur hommage que tu peux payer. Il y a des gens qui ont vite oublie d’ ou ils viennent. Ce n’est pas ton cas. Ce qui est bien pour Ouaga est bien pour Bobo, est bien pour Fada, est bien pour Gaoua, est bien pour Dedougou, est bien pourr Ouahigouya, est bien pour Koudougou, est bien pour Tenkodogo, est bien pour Kaya, est bien pour Dori, est bien pour Banfora(je n’ ai cite que les 11 departements ) de l’ epoque. Ce qui est bien pour le fils de paysan est aussi bien pour le fils de fonctionnaire, ce qui est bien pour le fils du riche est aussi bien pour le fils du pauvre. C’est ainsi qu’ on construit une nation. Car demain, on ne sait pas quel officier va liberer mon pays de l’ envahisseur. Donc on veut le meilleur des meilleurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés