Enseignement supérieur : L’USTA célèbre ses premiers médecins

mardi 1er juillet 2014 à 01h59min

L’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA) de Saaba a ouvert ses portes en octobre 2004. Depuis 2004, plusieurs diplômés ont été formés dans différents domaines- Droit, sciences économiques et technologie notamment-. Une première pour cette université catholique burkinabè : la formation de bout en bout de médecins dont la sortie de la toute première promotion est intervenue le samedi 28 juin 2014. C’était en présence du Président du Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : L’USTA célèbre ses premiers médecins

La commune « urbaine rurale » de Saaba, comme a ironisé le maître de cérémonie, avait tout pour être fière. Elle dont la population a fait une haie d’honneur sur la plupart des grands axes, certains beaucoup plus par curiosité de voir le Chef de l’Etat que pour accueillir les visiteurs d’un jour.

Lorsque le Président du Faso, Blaise Compaoré arrive sur le site de l’USTA à Saaba sur le coup de 10h, toutes les dispositions avaient déjà été prises- y compris les agents de sécurité, ces empêcheurs de tourner en rond des journalistes. A peine descendu de sa Hummer noire aux vitres fumées- sans immatriculation naturellement ; c’est sur le tapis rouge que le Ditanyè lui est servi par la Garde nationale. A tout seigneur tout honneur. Il est ensuite accueilli par les hommes d’Eglise qui l’installent à la tribune officielle.

24 lauréats issus de 5 pays africains

Des lauréats qui entrent en file indienne avec à leur tête le doyen de la faculté de médecine le Professeur Moumouni Ramdé Ouiminga, à la file aussi les membres du jury avec le président du jury le Professeur Robert Guiguemdé pour ouvrir la marche, le Ditanyé par toute l’assistance debout- avec un chœur à couper le souffle comme préparé pour la circonstance,…le cérémonial était bien rythmé. Avec juste raison ?

Comme l’a souligné un des intervenants, c’est la première fois que le Président du Faso faisait le déplacement de l’USTA. Tout aussi nouveau est la fin d’études des médecins entièrement formés par cette Université.. L’un dans l’autre, l’événement n’a pas de passé. Et il fallait s’y employer pour célébrer ces nouveaux médecins.

« En la présence des Maîtres de cette Ecole et des chers condisciples, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la médecine. … ». Cette phrase que les initiés ont tout de suite reconnue est la toute première du serment d’Hippocrate soumis à chaque médecin avant exercice. Ce serment de six (06) phrases au total a été fait et en chœur par les 24 lauréats qui ont pris pour nom de baptême, Promotion Pr Moumouni Ramdé Ouiminga. 24 lauréats dont 14 garçons et 10 filles. 13 sont burkinabé et les 11 autres ressortissants du Bénin, du Cameroun, du Tchad et du Togo. Ils ont tous reçu leurs diplômes des mains du Président du Faso himself, les vives félicitations et une photo souvenir en sus.

A tous, son Eminence Cardinal Philippe Ouédraogo n’a pas manqué de rappeler certaines valeurs de l’Eglise. Des valeurs qui encouragent entre autres le respect de la vie, l’assistance aux indigents et condamnent l’avortement.

Pr Ouiminga, la star

Le doyen de la faculté de médecine de l’USTA (il en est le fondateur) est celui- là même qui, quarante ans auparavant, a fondé la faculté de médecine de l’actuelle Université de Ouagadougou. Très apprécié des étudiants- en témoigne le bruit qui accompagnait chaque évocation de son nom, le mérite du Professeur Ouiminga a aussi été reconnu par la Nation qui l’a fait Commandeur de l’ordre des palmes académiques. Le Doyen de la faculté de médecine le Professeur Père Jacques Simporé lui a été fait Officier de l’ordre des palmes académiques.

Avec 149 étudiants à son ouverture en 2004, cette université privée confessionnelle catholique compte de nos jours près de 2000 étudiants (toutes confessions religieuses confondues), originaires de 11 pays d’Afrique dont 55% de filles. Les tout premiers diplômés en sciences juridiques et politiques, en science économique et de gestion et en métiers du tertiaire de l’USTA (les trois autres filières) ont été mis sur le marché en juin 2012. La cérémonie de ce jour coïncide avec les 10 ans de l’USTA. L’USTA qui a en projet l’ouverture d’un centre hospitalo- universitaire propre à elle, l’ouverture d’un centre d’expérimentation pour les filières sciences et technologies, et l’ouverture d’autres facultés.

Samuel Somda

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés