Soirée caritative : près de 2 millions de francs CFA récoltés pour les femmes porteuses des séquelles de l’excision

mardi 1er juillet 2014 à 13h07min

Afin de prendre en charge les femmes porteuses des séquelles de l’excision, le Conseil national contre la pratique de l’excision (CNLPE) a organisé, le vendredi 27 juin dernier à Ouagadougou, une soirée caritative au cours de laquelle, plus de 2 millions FCFA ont été récoltés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Soirée caritative : près de 2 millions de francs CFA récoltés pour les femmes porteuses des séquelles de l’excision

Malgré les sensibilisations et les actions de répression, l’excision a la peau dure au Burkina Faso. Chaque année, de jeunes filles continuent de subir cette pratique d’un autre temps et nocive pour leur santé. En effet, les chiffres révèlent qu’en 2010, 76% des femmes de 15 à 49 ans et 13% des filles de 0-14 étaient victimes de l’excision qui malheureusement laisse des séquelles chez la victime.

Pour tirer la sonnette d’alarme sur la persistance de ces pratiques et prendre en charge les femmes porteuses des séquelles, le CNLPE, en collaboration avec le Ministère de l’Action sociale et la solidarité nationale, a organisé une soirée gala afin de collecter des dons. « Nous voulons, avec l’argent collecté au cours de cette soirée, contribuer à prendre en charge les femmes victimes des séquelles de l’excision », a indiqué la secrétaire permanente du CNLPE.

L’excision engendre entre autres maux les fistules et d’autres complications. Les opérations de réparation sont assurées par des spécialistes dont le Pr Akotionga. Au fil des années, les services du CNLPE sont progressivement sollicités. Ainsi en 2010, 85 femmes ont été prises en charge. En 2011, elles étaient 225 à bénéficier de l’appui du Conseil. Les chiffres indiquent également une augmentation en 2012 et 2013 avec respectivement 272 et 300 femmes.

Pour l’occasion, la marraine de la soirée, Chantal Compaoré, représentée par le Ministre de l’Action sociale et de la solidarité nationale, Alain Zoubga, a lancé un appel à la population afin qu’elle donne sa contribution. « Je lance un appel à toutes les bonnes volontés à contribuer à secourir ces femmes et ces filles qui ont été victimes d’une tradition néfaste », a indiqué la première dame.

Les souscriptions recueillies au cours de la soirée s’élèvent à 2 millions de francs CFA. Mais elles se poursuivent et sont recevables au siège du Conseil national de lutte contre la pratique de l’excision ou au Ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale situé à l’Immeuble Baonghin.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés