Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. Nelson Mandela» 

Le Premier ministre à Kaya sur les chantiers du 11 décembre 2015

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 26 juin 2014 à 00h42min
 Le Premier ministre à Kaya sur les chantiers du 11 décembre 2015

Les festivités du 11 décembre auront bel et bien lieu à Kaya en 2015. Contrairement à une certaine information qui retirait à la région du Centre Nord l’organisation de cette commémoration de l’indépendance du Burkina Faso. Le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao était le lundi 22 juin dernier dans ladite ville pour toucher du doigt les préparatifs de l’événement. Une visite qui avait aussi l’avantage de dissiper le doute qui subsisterait encore dans l’esprit de certaines populations. Retour sur une visite au pas de course.

La commémoration du 11 décembre 2015 c’est dans plus d’un an mais le Premier ministre et son équipe ont tenu à prendre de l’avance. « Nous tirons les leçons d’année en année. Nous nous sommes rendu compte que lorsque nous démarrons les activités de préparation de la commémoration de la fête de l’indépendance dans l’année N, on arrive toujours en retard… ». Il fallait donc prendre le taureau par les cornes. Un comité d’organisation est déjà sur pied qui travaille à la réalisation des infrastructures. Et c’est cette équipe technique qui a guidé la délégation pour visiter à l’entrée de la ville sur le côté gauche pour ceux qui viennent de Ouagadougou, le site devant abriter la cité des forces vives (deux sites sont proposés mais un seul sera retenu). Un peu devant toujours à gauche et au flanc de la chaîne de montagnes, le site où siègera le pied à terre du Chef de l’Etat. A la sortie Est de la ville, le second site pour la construction de la cité des forces vives…La visite aura eu toutes les allures d’un film de fiction. Aucune infrastructure promise n’est encore sortie de terre- exception faite du R+2 en finition de l’hôtel administratif. Du moins, selon un membre de l’équipe technique (Nous y reviendrons). Donnant à des représentations mentales à chaque évocation, souvent au détail près, des travaux à réaliser sur le site. Pour l’essentiel, nous dira t- on, il s’agissait de visiter les sites que proposent les premiers responsables de la région pour abriter les infrastructures et travaux.

La galère des journalistes convoyés

Avec les plus de cinquante (50) voitures et mini cars qui composaient le cortège, il était par moment difficile à certains - dont les journalistes convoyés dans un mini car ministériel pas vraiment performant- d’arriver à temps pour voir le site et noter les informations qui vont avec. Nous en sommes. Quand la tête de convoi ne rebroussait pas chemin au moment où nous arrivions, nous avions l’extrême malheur d’être semé chemin faisant. Et plus d’une fois nous avons eu recours au bouche à oreille pour retrouver les autres. Nous avons donc peu vu et peu entendu. C’était pour la parenthèse. Avec Justin Yaméogo, le Directeur Régional de l’habitat nous avons noté qu’en termes de travaux et d’infrastructures il s’agira de la cité des forces vives sur environ 40 hectares pour 400 à 500 parcelles, du pied- à- terre du Chef de l’Etat sur 10 hectares, de la place de la nation sur 02 hectares, de la salle polyvalente avec centre artisanal contigu sur 6,5 hectares, du rond-point du 11 décembre sur l’axe du défilé et de l’hôtel administratif a 3 niveaux en finition. « Cette fois- ci, je suis très heureux de constater que dans la région du Centre Nord, à six mois de la fin de l’année N-1, les choses peuvent déjà démarrer. Nous sommes rassurés. Il faut maintenant dialoguer avec les populations concernées pour que ces sites soient effectivement affectés aux différents projets et aux différentes infrastructures qui sont prévus. Je prévois déjà que nous allons prendre vraiment de l’avance à Kaya ».

L’engagement des forces vives de la région

De consensus, il en a été question au cours de la rencontre avec les forces vives qui a suivi la visite. Dans la salle de réunion de l’Association pour le Développement de la Région de Kaya où s’est tenue cette rencontre, le Premier ministre a recommandé dans l’ordre : l’entente sur les décisions qui seront prises, la cohésion au sein de la population du Centre Nord et le respect du principe d’hospitalité. Trois facteurs importants à son avis pour la réussite de la commémoration. « Cette fête doit être l’affaire de toutes et de tous », a- il dit. Entre demande de précision et doléances, jusqu’aux plus décalées parfois, les différents protagonistes se sont accordés sur l’essentiel. Et c’est le maire de la commune de Kaya, M. Bélemviré qui aura ce mot de fin : « Kaya est psychologiquement, moralement et physiquement prêt pour accueillir la fête du 11 décembre en 2015 ».

Samuel Somda

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 juin 2014 à 16:13, par Noyesman En réponse à : Le Premier ministre à Kaya sur les chantiers du 11 décembre 2015

    Big up Monsieur le premier ministre ! Veuillez à la bonne exécution des travaux pour le 11 décembre 2015 à Kaya. Mon souhait est que le député Salam Dermé puisse y assister sans arme bien sûr mais en fair play aux côtés de la nouvelle équipe dirigeante du Burkina Faso. Évidemment, après 2015 il va falloir revoir aussi l’exclusivité de l’attribution des marchés de construction du 11 décembre à certaines entreprises.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2014 à 18:40, par sogotere En réponse à : Le Premier ministre à Kaya sur les chantiers du 11 décembre 2015

    11 décembre 2014 à dedougou ça fait Pitié ! Y a KO ! Les forces sont en marge. C’est l’état qui fait sa chose avec un piètre gouverneur acquis à la cause des richissimes de la zone pour préparer ses vieux jour. C’est triste pour les dignes héritiers de ouezzin Coulibaly, nazi boni, Joseph kit zéro etc. Réveillez Vous !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2014 à 22:13 En réponse à : Le Premier ministre à Kaya sur les chantiers du 11 décembre 2015

    plus de 50 bolides pour aller faire du m’as tu vu. en tout état de cause,vous n’allez pas assister à cette fête l’an prochain car votre terminus est programmé et aura effectivement lieu en novembre 2015

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2014 à 07:23, par jeuni En réponse à : Le Premier ministre à Kaya sur les chantiers du 11 décembre 2015

    a un moment ou l’espace se fait de plus en plus rare dans nos communes on aliene 10 ha pour le pied a terre presidentiel. un bati qui ne servira a rien, un espace qui sera desole. c’est irreflechi pour ma part. que kaya se leve sinon apres vous me donnerez raison.

    Répondre à ce message

    • Le 26 juin 2014 à 13:52, par peacemaker En réponse à : Le Premier ministre à Kaya sur les chantiers du 11 décembre 2015

      Vraiment on n’a même pas feter 2014 et nous voila en 2015. Décidement les gouvernement et principalement le CDP commence a perdre la tête.
      Tout ça pour obtenir l’adhésion de la population pour le referendum. Vous avez tiré à terre car les carottes sont cuites. C’est du gachi avec 50 vehicules et 10ha juste pour ..... Vivement on veut le changement

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Hausse du prix du carburant : L’UPC appelle à la suspension de la mesure
Gayéri : les écoles fermées suite à des menaces de mort
Kidnapping à Ouagadougou : Les ravisseurs exigent 300 000 F CFA
Syndicat national des agents des finances (SYNAFI) : Un nouveau bureau pour aller au charbon
Gestion des zones humides : Le Burkina veut passer à l’action
Mariage d’enfants : Save the Children veut éradiquer le phénomène dans la Boucle du Mouhoun
Réconciliation nationale au Burkina : « Nous sommes sur la bonne voie » (Léandre Bassolé, président du HCRUN)
Journée nationale du soja : Pour un renforcement de la filière au Burkina
Conseil régional pour l’enfance du Sud-Ouest : Des recommandations pour mieux protéger les enfants
Suspension du maire de Gourcy : "Le MATD a suivi les procédures en vigueur", Idrissa Kouanda, Directeur général des Collectivités territoriales
Ministère de la santé : L’Observatoire national des ressources humaines en santé en cours de redynamisation
Lutte anti-tabac au Burkina : Sous la houlette de l’ACONTA, des organisations font bloc derrière le ministère du commerce !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés