Meeting de Le Faso Autrement : Visiter les 45 provinces avant 2015

mardi 24 juin 2014 à 23h17min

Dans le cadre de ses activités et conformément à la feuille de route du parti, Le Faso Autrement était le 22 juin dernier en meeting dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou, quartier Kossoghin, secteur 38. Avec les militants et sympathisants, il était question de réaffirmer la position du parti sur le débat en cours sur la modification de l’article 37, d’inviter à l’enrôlement et de préparer activement la présidentielle de 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Meeting de Le Faso Autrement : Visiter les 45 provinces avant 2015

« Le Faso Autrement. Rien n’arrête une idée arrivée à son heure », c’est le message dont la banderole d’accueil était porteuse à notre arrivée sur le site. A l’animation, la troupe musicale traditionnelle Naaba Yadega de Kossoghin. Comme il est de coutume dans ce genre de manifestations, les tentes dressées n’étaient pas en nombre suffisant pour offrir leur confort à tous. Certains assis à même le sol, d’autres débout et bravant tous le soleil, le plus important était, aux dires de certains, d’être présent pour écouter les responsables du parti qui proposent à ses militants et à toute la population burkinabé dans son ensemble un autre Faso. « 25 à 30 milliards pour un pays comme le Burkina Faso, qui a plein de problèmes et des problèmes les plus élémentaires comme les soins de santé, l’école des enfants, se nourrir trois fois par jour,…tout ça ce sont des préoccupations que le gouvernement devrait prendre en main. D’ailleurs, l’illustration de ce que j’ai dit réside dans le fait que le gouvernement était obligé il y a de cela trois mois de prendre des mesures sociales. Cela veut dire que le peuple burkinabé est en train de souffrir et ne peut pas continuer à souffrir. C’est pour cela qu’il aspire au changement, qu’il aspire à l’alternance. Et nous Le Faso Autrement, nous travaillons à ce que le changement et l’alternance soient possibles en 2015 » a plaidé Ablassé Ouédraogo, Président de Le Faso Autrement.

« 20 à 30 milliards dans l’intérêt d’un seul individu »

20 à 30 milliards de francs CFA, c’est le budget prévisionnel annoncé pour l’organisation du référendum. Un référendum que certains accusent de vouloir autoriser la modification de l’article 37 pour accorder un nouveau bail au président Compaoré au terme de son second mandat. Ablassé Ouédraogo s’en est offusqué au cours de cette revue des troupes comme il a appelé ce meeting : « 20 à 30 milliards dans l’intérêt d’un seul individu, Blaise Compaoré, au moment où vous manquez du minimum vital est- ce normal ? », a- t- il lancé à la foule. Le « NON » était quasi unanime. Les tee- shirts aux couleurs du parti n’en défendaient pas moins la cause. « Oui, le changement est possible », pouvait- on lire ça et là en effet.

Des piques à profusion

« Ce président-là !…Il faut qu’il parte ! Et il partira ! », ce refrain que vous connaissez certainement a rythmé les différents séquences du meeting. Juste le refrain pour servir d’interlude, ou le titre en entier pour servir d’intermède. Oui ! l’artiste Samsk le Jah et sa troupe étaient présents à cette rencontre par la magie de la technologie. Et ses slogans ont comme donné du punch à certains. Les représentants de jeunes, des femmes, des anciens ; des partis amis comme le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) représenté par son coordonnateur de l’arrondissement 9,…tous ou presque ont pu disposer à un moment ou à un autre du micro pour livrer leurs messages. Des messages de soutien et de bénédiction pour la plupart. Et Ablassé Ouédraogo d’appeler à la mobilisation pour l’enrôlement biométrique pour commencer.« Si nous voulons enraciner la démocratie, il faudrait que nos compatriotes comprennent que la décision est dans leur main. Et pour participer à la décision, il leur faut posseder une carte d’électeur. C’est pour cela que nous lançons un appel à tous les compatriotes qui n’ont pas encore leurs cartes d’électeurs, qui ont 18 ans ou qui auront 18 ans le 31 décembre 2015 d’aller se faire enrôler. C’est le minimum pour un citoyen normal que de posseder la carte d’électeur. », a- t- il lancé. « Allez-vous faire enrôler de sorte à disposer de votre carte d’électeur. Car le vrai combat c’est en 2015 », a complété Aminata Yaméogo, membre du bureau national de Le Faso Autrement.

Des bureaux d’enrôlement désespérément vides

Le président du parti qui dit avoir visité deux bureaux d’enrôlement du secteur et avoir constaté qu’il n’ y a eu que 38 personnes enrôlées sur près d’une semaines d’opération s’en est pris au passage à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Une commission qu’il accuse d’avoir entrepris assez tardivement la démarche d’impliquer les différents corps constitués dans la mobilisation pour l’enrôlement biométrique, et cela en complément des actions des politiques. « Ça risque d’être le médecin après la mort », ajoute-t-il avant de poursuivre : « Ce que nous retenons et nous allons avoir l’oeil ouvert dessus, comme le code électoral exige la mise à jour du fichier électoral tous les ans, nous veillerons à ce que pour l’année 2015, la CENI prenne toutes les dispositions pour de meilleurs résultats. »
En attendant après ce meeting, le parti Le Faso Autrement compte mettre le cap sur Solenzo et Nouna. L’objectif aux dires de son président étant de couvrir toutes les 45 provinces du pays avant la fin de l’année 2014, afin que l’année 2015 soit consacrée à la campagne électorale et à l’élection présidentielle.

Samuel Somda

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés