Fondation Lucie Kaboré : une journée de soin pour les veuves et les orphelins

lundi 23 juin 2014 à 02h59min

Dans le cadre de la célébration de ses quarante ans et en prélude à la troisième journée internationale de la veuve qui est commémorée le 23 juin de chaque année, la fondation Lucie Kaboré pour la promotion de la veuve et de l’orphelin a organisé ce 22 juin une journée de soin au Centre Médical Lucie Kaboré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fondation Lucie Kaboré : une journée de soin pour les veuves et les orphelins

Ce sont près de 600 000 femmes venues de différentes régions du Burkina, selon Madame Marie-Josèph Saré de l’Amical Burkinabè des Infirmières et coordonnatrice de la journée, qui ont bénéficié des prestations de soin. Au programme il y a eu le dépistage du col de l’utérus et du VIH, une sensibilisation sur l’hygiène buccodentaire, une prise de poids et de tension. L’objectif de cette prestation est d’une part de prévenir les différentes pathologies et de donner aux femmes les voies et les moyens pour assurer leur bien-être physique, et d’autre part de permettre aux femmes de connaitre leur état de santé en vue d’une prise en charge et d’un suivi. Les femmes ont ensuite partagé un repas communautaire. Elles participeront à la commémoration de la journée internationale de la veuve et de l’orphelin le 23 juin au centre culturel Jean-Pierre Guingané.

Elles ont par ailleurs exprimé leur gratitude à l’endroit de la fondatrice pour l’opportunité qui leur est offerte de se construire dignement dans une société qui aurait tendance à reléguer la veuve et l’orphelin au second plan. Pour Marie-Joseph Saré, c’est principalement cette vision de la société à l’égard de la veuve qui a motivé le combat de Lucie Kaboré-Traoré. Car, devenue veuve très tôt, elle s’est rendu compte, en son temps, qu’on ne pouvait pas s’épanouir quand on est veuve. Et quand une veuve est épanouie, les gens ne sont pas contents. Elle a alors bravé tout cela pour venir en aide aux autres veuves et aux orphelins.

Le combat de Lucie Kaboré-Traoré

Cette journée entre dans le cadre de l’effort de Lucie Kaboré-Traoré, fondatrice de l’Association des Veuves et Orphelins du Burkina créée en 1974 et qui, depuis 2009 a été transformée en fondation, la Fondation Lucie Kaboré. En effet, la fondation œuvre pour l’éducation et la santé des veuves mais aussi des orphelins d’où cette journée de soin et pour renforcer les capacités des veuves à travers des projets de sécurité économique et alimentaire entre autres. L’objectif étant de venir en aide aux veuves et aux orphelins en assurant, autant que possible, leur protection sociale dans le but d’aboutir à leur épanouissement.

Ainsi, en plus du Centre Médical Lucie Kaboré qui a été ouvert en 2012, la fondation est composée d’autres structures parmi lesquelles, une école de formation « la main fine sainte Bernadette », une école maternelle (l’Alouette), une crèche et halte-garderie, un projet agro-pastoral.

Martiale ZONGO (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés