Enseignement secondaire : le Centre d’études, de recherches et de formation islamiques construit un lycée

lundi 23 juin 2014 à 02h59min

Ce samedi 21 juin 2014, a eu lieu au siège du CERFI (centre d’études, de recherches et de formation islamiques) le lancement officiel de la construction du lycée du CERFI. La cérémonie a été parrainée par le professeur Moussa Quattara, Ministre des enseignements secondaire et supérieur. La construction de ce joyau R+3 est un appui que le CERFI apporte à l’enseignement secondaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement secondaire : le Centre d’études, de recherches et de formation islamiques construit un lycée

« L’érection d’un édifice dédié à la transmission de la connaissance représente pour le CERFI et bien évidemment pour tout musulman, un acte hautement symbolique et une œuvre de portée inestimable pour la société, la nation et l’humanité » a indiqué d’entrée Moussa Nombo, président du CERFI. Dans cette dynamique et après un quart de siècle d’existence, de promotion des valeurs islamiques, le CERFI a opté de « semer les graines d’espérance et de miséricorde d’où le lancement de la construction du lycée du siège ».

La construction du lycée répond également à l’ambition du CERFI d’apporter une contribution positive au développement social, culturel et économique du pays, édifier un lycée de référence à travers un enseignement secondaire général avec des valeurs morales et éthiques, enfin avoir un lycée en outre couplé à l’institut musulman d’enseignement et d’éducation (IM2E).

Le lycée s’appellera « Lycée de l’espérance ». Et c’est un bâtiment R+3 qui va abriter cet établissement. Il comportera au total seize classes, deux blocs administratifs, deux laboratoires, deux salles de bibliothèque, deux salles de réunion, deux blocs de toilette et des aires d’ablutions. La direction sera assurée par une administration type classique et pilotée par un conseil d’administration. Le projet nécessite une somme de 676 123 120 francs et est financé par le CERFI et ses sympathisants à travers la coentreprise.

La contribution des personnes de bonne volonté est la bienvenue. Le parrain a donné sa contribution, qui est d’une valeur de 1 000 000 francs. En rappel, le CERFI a été créé en 1989 et commémore ses 25 ans cette année. Le bilan à entendre le président du CERFI est positif car il a atteint un de ses objectifs majeurs qui est la construction d’un espace spirituel à travers les treize régions du Burkina. « L’augmentation rapide des effectifs dans nos établissements d’enseignement secondaire dans la ville de Ouagadougou constitue une réelle préoccupation et l’initiative du CERFI est citoyenne et je tiens à la saluer à sa juste valeur. Je réitère l’appel des responsables du CERFI à l’endroit de leurs membres, des musulmans de façon générale et à tout burkinabé de se mobiliser pour relever le défi contre l’ignorance et je reste disponible à vous accompagner » a souligné le parrain.

Rosine Kaboré (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés