Lutte contre le chômage au Burkina : bientôt 46 800 emplois pour les jeunes

lundi 23 juin 2014 à 02h58min

Sous le patronage du Premier ministre Beyon Luc-Adolphe Tiao, le Ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi en partenariat avec la Banque Mondiale, a procédé au lancement, le vendredi 20 juin 2014, du Projet Emplois des Jeunes et Développement des Compétences (PEJDC). D’un montant de 25 milliards de Francs CFA, ce projet qui s’étend sur 5 ans générera 46 800 emplois.

Lutte contre le chômage au Burkina : bientôt  46 800 emplois pour les jeunes

Ils étaient nombreux les ministres et autres autorités politiques, les représentants de structures gouvernementales et d’associations venues assister à l’évènement.

Pour le Ministre de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, Basga Emile Dialla, prenant la parole au nom du Premier ministre, ce projet a été initié surtout au vu de la situation préoccupante de l’emploi des jeunes au Burkina Faso qui, affirme-t-il, « mérite une attention particulière au regard de son rôle dans le processus de développement socio-économique et de préservation de la cohésion sociale ». Le Dr Basga Emile Dialla a par ailleurs insisté sur l’urgence de renforcer les opportunités d’emploi en faveur des jeunes, et l’engagement du Gouvernement à soutenir et accompagner ces derniers.

En rappel, c’est le 18 juillet 2013, que le Gouvernement a signé un accord de financement avec l’Association de la Banque Mondiale Afrique pour la mise en œuvre de ce Projet Emplois des Jeunes et Développement des Compétences.

Mme Mercy Tembon, Représentante de la Banque Mondiale au Burkina, relevant le chômage comme étant l’un des plus grands défis de développement du pays, a justifié cette aide par la vocation de l’institution, d’appuyer le Gouvernement dans ses programmes de création des emplois pour les jeunes qui sont l’avenir du pays. Le Premier ministre a, quant à lui, insisté sur la rigueur, l’impartialité et la transparence qui doivent accompagner la mise en exécution du projet afin que les jeunes puissent en profiter.

« Favoriser l’accès des jeunes à des emplois et l’acquisition de compétences professionnelles »

« Favoriser l’accès des jeunes à des emplois et l’acquisition de compétences professionnelles », tel est l’objectif de ce projet. De ce fait, 46 800 jeunes hommes et femmes de 16 à 35 ans, du milieu urbain et rural, peu ou pas scolarisés bénéficieront de l’accès à des emplois et l’acquisition de compétences professionnelles. S’étendant sur une période de 5 ans (2014-2018), ledit projet sera exécuté à travers 3 composantes. Il s’agit notamment de la création immédiate de 31 000 emplois à partir des travaux à haute intensité de main d’œuvre ; du renforcement des compétences de l’employabilité de 15 800 jeunes par la formation professionnelle et l’apprentissage ; et enfin du renforcement des capacités institutionnelles pour améliorer la base de connaissances sur l’emploi et les jeunes.

La question du genre n’a pas été omise. Dans les prévisions du projet, 50% des emplois dans le cadre des travaux à haute intensité de main-d’œuvre et 30% des effectifs à former seront octroyés aux femmes.

S’exprimant au nom des « heureux » du jour, le représentant des jeunes, Mahamadi Tassembédo, a salué l’initiative du Gouvernement et l’aide de la Banque Mondiale qui est de nature « à donner espoir à de milliers de jeunes ». Tout en affirmant l’adhésion de ceux-ci et leur assurance « à œuvrer en tant que bénéficiaires directs pour une réalisation efficiente du Projet », il rassure également que les informations sur le Projet Emploi des Jeunes et Développement des Compétences et les conditions à remplir, seront diffusées auprès du public cible.

Amélie GUE

LeFaso.net

Messages

  • C’est maintenant qu’on s’ ’occupe de l’emploi des jeunes. Trop tard !!!! On va gérer ce domaine.

    • vérité no1,
      "C’est maintenant qu’on s’ ’occupe de l’emploi des jeunes. Trop tard !!!! On va gérer ce domaine"Au lieu De dire on va gere plutot il faut dire on va faire des contre propositions en tant que opposition parlementaire apres 2015.En attendant battons-nous pour sieger au parlement sinon la rue et stade ne se substituent pas a l,assemblee nationale.

  • Ce programme est a salué, car il va sortir des milliers de jeunes des griffes de politicien malhonnêtes qui exploitent leur détresse, à l’image de ce Vébamba qui distribue des bons de permis de conduire et qui affirme qu’il vient tout juste de réalisé que le chômage touche les jeunes. Je prie la banque mondiale d’installer une cellule au Burkina Faso pour suivre l’exécution car on connait notre gouvernement : ils vont se mettre à sélectionner les jeunes CDPiste uniquement ou ceux qui acceptent de se prostituer.

  • Encore des promesses en l’air, des promesses electoralistes qui n’ ont rien de serieux. Quand est-ce que ce regime va prendre les burkinabe, surtout la jeunesse au serieux/ Tiut ca, pour le referendum ? Non. Merci. Le chomage ne saurait etre approche de facon conjncturelle. La jeunesse attend une solution structurelle. Vous avez encore echoue dans la manigance de l’ engeance.

    • Monsieur Calao, excuse moi mais il ya quelque chose qui cloche au niveau de votre petite cervelle. Aucune action ne plus être posée dans ce pays à cause de toi ton ’’ référendum’’ ? Come on now ! un peu de maturité !

  • Monsieur le premier ministre nous les conducteurs de tricycles avions demande une formation pour le permis de conduire en vain nous nous sentons dellaisses .

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés