Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

lundi 23 juin 2014 à 03h00min

A l’issue de la visite des centrales électriques de la Société nationale burkinabè d’électricité (Sonabel) qu’ils ont effectuée du 12 au 18 juin 2014 à Komsilga, Pâ, Kodéni et Bobo II, des députés apprécient dans ce micro-trottoir, la qualité des installations ainsi que les services vendus par la nationale d’électricité. Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

Kassoum Traoré :

Depuis un certain temps, la SONABEL rencontre des difficultés d’offre ; ça veut dire qu’il y a un déficit entre l’offre et la demande. Des projets ont été sollicités pour combler justement ce déficit.

En tant que parlementaires qui contrôlent l’action du gouvernement, nous nous sommes rendus au niveau des sites SONABEL pour voir de façon concrète ce qui est fait pour régler cette question d’énergie électrique.

L’appréciation que je peux faire à l’issue de cette visite, c’est qu’il y a un grand effort qui est fait pour que les ouvrages soient réalisés dans les délais en vue de répondre à la demande d’électricité.

Je suis très optimiste quant à la résolution définitive des problèmes de délestage. Mais cela doit se faire concomitamment avec les autres pays de la sous-région. Cette question ne peut être définitivement réglée qu’à travers une harmonisation des schémas directeurs avec un regard très engagé des Etats pour qu’effectivement les différents schémas qui seront arrêtés puissent être réalisés conformément au planning qui aura été arrêté.

La première interconnexion, malgré les efforts qui ont été faits, rencontre toujours quelques difficultés de fourniture. Cela est dû au fait qu’il y a un décalage assez important entre ce qui était prévu en Côte-d’Ivoire avec les ouvrages qui sont disponibles. Tant que ces questions ne sont pas réglées, on va toujours se retrouver dans ces problèmes de délestage.

Pour ce qui est des problèmes d’approvisionnement de la SONABEL, il y a deux niveaux qu’il faut régler. En premier lieu, c’est au niveau de la SONABEL elle-même. Il faut suffisamment de capacité de stockage pour permettre d’avoir un stockage de sécurité, en ce qui concerne les combustibles.

Au niveau de la SONABHY, il faut que des efforts soient faits, parce que les deux sont des sociétés d’Etat. Le niveau de collaboration entre elles doit être tel que le problème d’approvisionnement ne se pose pas. Et s’il y a des problèmes entre les deux structures, je crois que l’Etat, qui fait toute la politique nationale, doit avoir un regard très rapproché pour que de telles situations de stockage et d’approvisionnement ne se posent pas.

Malakilo Diasso :

Depuis hier (17 juin 2014), nous avons été très édifiés par les efforts faits par la SONABEL et l’Etat d’une manière générale. La question énergétique constitue la base du développement. Sans énergie, aucun développement n’est possible. Nous avons constaté qu’il y a une anticipation ; ce n’est pas assez, mais beaucoup d’efforts ont été faits.

A Komsilga, nous avons vu une centrale très moderne qui fournit 90 MW ; ce n’est pas peu. De même, à Pâ, à Kodéni et à Bobo II, nous avons vu des réalisations qui nous ont convaincus que des efforts sont faits. Ces efforts méritent d’être vus et sus par les populations. .

Le courant que nous consommons, n’est pas payé à juste prix. La SONABEL n’arrive donc pas à appliquer la véracité des prix. Et cela a été relevé au titre des contraintes majeures de la SONABEL.

Je pense que nous allons pouvoir convaincre les consommateurs qu’il y a des efforts à faire de leur côté aussi. Nous devons penser à payer le courant un peu plus cher.

Le gouvernement sera sans doute interpellé sur certaines questions que je vais me garder d’évoquer pour le moment. Actuellement, il y a une plate-forme de discussion entre la SONABEL et l’Etat. Il faudrait que cette convention puisse sortir le plus rapidement possible, pour que la SONABEL puisse jouer davantage son rôle. Il faut reconnaître que c’est l’une des meilleures sociétés dans notre sous-région aussi bien techniquement que financièrement. Et cela a évidemment un prix que l’Etat paye. Mais, nous allons interpeller le gouvernement par rapport au contrat-plan qui est en cours de finalisation.

Parimani Sabdano :

Nous retenons que la SONABEL, contrairement à ce que les gens pensent, fait de gros efforts pour que le Burkina Faso puisse être desservi en énergie électrique.

Nous avons vu au niveau de Komsilga, de Pâ et de Bobo II, qu’ils sont en train de faire de nouvelles installations qui seront en mesure de satisfaire la demande du Burkina Faso.

La SONABEL a émis des contraintes. Parmi ces contraintes, on peut citer le problème de combustible. Il y a aussi le problème du prix de l’électricité qui n’est pas de nature à faire en sorte que la SONABEL puisse arriver à ses ambitions. Il y a également le problème de personnel et celui de l’importation de l’énergie. Ce sont des contraintes qui sont importantes. Nous avons pris l’engagement au niveau de la Commission (CODE) d’être le porte-parole de la SONABEL auprès de l’Assemblée et du gouvernement pour qu’ensemble, nous puissions trouver les solutions qui vont améliorer les services de la SONABEL au profit des populations du Burkina, qu’elles soient en ville ou en campagne. Dans ce sens, nous avons convenu d’interpeller le gouvernement afin qu’il puisse prendre des mesures qui soient de nature à sortir la SONABEL de ce cercle vicieux de délestage et de desserte du Burkina Faso en énergie électrique.

Propos recueillis par Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2014 à 18:13, par vérité no1
    En réponse à : Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

    On devrait aussi interviewer les députés de l’opposition pour que nous ayons une appréciation fiable du service de la SONABEL. Mon Samo, la prochaine fois je vous renvoie à Tougan.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2014 à 19:59, par SAM
    En réponse à : Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

    J’espère qu’au dela de la centrale les responsables de la sonabel ont aussi posé les problèmes de rupture de matériels nécessaire à l’exécution des branchements payés par des clients depuis plus de 3 à 4 mois ? Et également le fait que les agents de la sonabel manquent cruellement de tenues de travail et de matériel de sécurité élémentaire depuis plus de 3 ans ?
    Ah, oui. Ce sont des problèmes qu’on devrait au moins évoquer avec les honorables députés, eux qui sont à l’origines des lois qui contraignent la sonabel à passer obligatoirement par le système des marchés pubiques même pour acquérir une vis ou un écrou. Et puis ce qui fait mal c’est qu’en passant par le système des marchés publiques ce sont des multinationales étrangères qui sont toujours adjudicataires. Tenez, par exemple le cas des tenues de travail ; c’est une entreprise marocaines qui a été choisie et elle n’arrive même pas à livrer les dites tenues depuis plus de 3 ans (environs 2 x 800 tenues) ; comme si il n’existait pas de tailleurs au Burkina. Et puis ça chante tous les jours emploi des jeunes, emploi des jeunes... Or quand il y a emploi on préfère l’attribuer à des étrangers, sous prétexte que marchés publiques oblige. Il faut s’émanciper un peu. Est-ce qu’avant c’était comme ça ? Mais ça marchait ou pas ? Coudre une simple chemise et pantalon en coton ou en tergal, tous les tailleurs de quartiers savent le faire.

    Répondre à ce message

    • Le 23 juin 2014 à 14:04, par Le cri du cœur !
      En réponse à : Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

      Mr Diasso représentez vous vraiment le peuple en temps que député ou avez vous oublié les réalités du Faso ??? Payer l’électricité plus cher !! Mais monsieur, nos efforts nous les fessons depuis en endurant la chaleur ou la coupure de nos programmes ou de notre activité lors des délestages sans broncher !Mais en temps que le presque pays le plus pauvre du monde nous payons le kilowattheure le plus cher de cette planète... Même les pays les plus riches se sont détournés de la production d’électricité avec les énergies fossiles, et vu le prix du baril de pétrole ces temps ci on comprend pourquoi. Certes, nous ne sommes peu être pas au niveau de la production nucléaire mais chaque peuple s’adapte à son contexte, si ceux qui sont riches peuvent se payer le nucléaire, nous nous pouvons tester le solaire au moins, personne ne le fera pour nous. Alors Mr le député, Non ! Nous ne pouvons pas payer plus cher ce kwh, déjà inabordable, c’est au ministère concerné et surtout aux cadres de la Sonabel, qui je l’espère ont la compétence requise, de trouver la solution la plus adaptée à notre contexte et non de contenter les importateurs prives d’hydrocarbures de notre pays ! C’est un cri de cœur, en bon entendeur...

      Répondre à ce message

    • Le 23 juin 2014 à 14:06, par Le cri du cœur !
      En réponse à : Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

      Mr Diasso représentez vous vraiment le peuple en temps que député ou avez vous oublié les réalités du Faso ??? Payer l’électricité plus cher !! Mais monsieur, nos efforts nous les fesons depuis en endurant la chaleur ou la coupure de nos programmes ou encore de notre activité lors des délestages sans broncher !Mais en temps que le presque pays le plus pauvre du monde nous payons le kilowattheure le plus cher de cette planète... Même les pays les plus riches se sont détournés de la production d’électricité avec les énergies fossiles, et vu le prix du baril de pétrole ces temps ci on comprend pourquoi. Certes, nous ne sommes peu être pas au niveau de la production nucléaire mais chaque peuple s’adapte à son contexte, si ceux qui sont riches peuvent se payer le nucléaire, nous nous pouvons tester le solaire au moins, personne ne le fera pour nous. Alors Mr le député, Non ! Nous ne pouvons pas payer plus cher ce kwh, déjà inabordable, c’est au ministère concerné et surtout aux cadres de la Sonabel, qui je l’espère ont la compétence requise, de trouver la solution la plus adaptée à notre contexte et non de contenter les importateurs prives d’hydrocarbures de notre pays ! C’est un cri de cœur, en bon entendeur...

      Répondre à ce message

    • Le 23 juin 2014 à 16:48, par Le Baobab
      En réponse à : Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

      Oui Mr SAM,je suis tout à fait d’accord avec toi mais il faudra aussi ajouter que la SONABEL et l’Etat doivent également pencher sur l’amelioration de la competence de nos techniciens en leur fornissant de très bonnes formations.les gros groupes lorsqu’ils sont achetés et installés à coups de milliards,la maintenance reste compliquée si bien que l’objectif visé en matière de puissance installée n’est jamais atteint à cause à des amortissemnts précoses.
      Il faudra que la SONABEL forme des ingenieurs praticiens sur le terrain pour pallier un peu à ces blancs qui viennent chaque fois pour un petit reglage nous depouiller de nos maigres sous qui pouvaient servir à autre chose.

      Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2014 à 13:52, par jipe
    En réponse à : Centrales électriques de la Sonabel : des députés apprécient les installations

    Parmi les solutions à développer pour assurer une autonomie en énergie électrique, l’on ne parle pas des énergies renouvelables, et notamment du photovoltaïque. Quelle est la volonté du gouvernement en la matière et le rôle dévolu à la SONABEL ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés