Contrôle de l’action gouvernementale : des députés visitent les centrales de Komsilga et de Pâ

vendredi 20 juin 2014 à 02h05min

La présente intersession parlementaire qui a cours depuis le 3 juin dernier et ce, jusqu’au 23 septembre 2014, n’est pas du tout repos pour les députés de la 5è Législature. C’est du moins, cette période qui occupe les élus membres de la Commission du développement économique et de l’environnement (CODE) dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale. En effet, les membres de ladite Commission – conduits par leur président Amadou Sanon - ont effectué le 17 juin 2014, une visite au niveau de la centrale électrique de Komsilga et de la station de Pâ. Une visite au cours de laquelle les députés ont échangé avec les responsables de la nationale d’électricité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Contrôle de l’action gouvernementale : des députés visitent les centrales de Komsilga et de Pâ

A Komsilga, c’est une centrale bâtie sur 16 hectares que les députés ont visité – à la suite d’une petite vidéo présentant les installations - au pas de course. Une visite guidée par le Chef de la centrale, Gnoumato B. Ouattara qui les a conduits du parc de stockage et de traitement d’eau au local de distribution de l’électricité, en passant par le local de traitement de combustible, l’aéro-réfrigérant, la salle de machines, la salle de commande.

Il s’agit d’une centrale disposant de machines dont la durée minimale d’opérationnalité est de 25 ans. C’est du moins, ce qu’a confié le Chef de la centrale. Et ce sont ces machines qui consomment 500 m3 d’eau par mois - des radiateurs amoindrissant les besoins en eau – et 400 000 litres de combustible par jour, pour mettre 90 MW à la disposition des consommateurs de la ville de Ouagadougou.

Aussitôt après cette visite, place fut faite aux échanges entre les élus nationaux et les responsables de la centrale. Des échanges qui ont permis d’en savoir entre autres, sur les contraintes auxquelles la centrale est confrontée. Il est en effet ressorti de ces échanges que la centrale de Komsilga – comme les autres centrales de la SONABEL – est confrontée à des difficultés d’approvisionnement en pièces de rechange et en combustible. Il est à noter aussi, que le site est peu sécurisé. En tout cas, les députés ont émis le souhait de voir ce site mieux sécurisé – que par une guérite abritant deux ou trois policiers - en ce qu’il est non seulement un investissement très important à coût de plusieurs milliards, mais aussi et surtout parce que c’est un site très stratégique.

Le même besoin de sécurisation est aussi celui de la station de Pâ où il n’y a qu’un vigile muni d’un bâton. Ladite station assure l’interconnexion entre Bobo et Ouaga. En effet, elle centralise la production thermique de la ville de Sya et celle provenant de l’interconnexion avec la Côte-d’Ivoire, pour ensuite desservir la ville de Ouagadougou. Autant dire que l’alimentation en courant d’une bonne partie de la capitale burkinabè dépend de l’opérationnalité de cette station. Là, il y a certes, des installations opérationnelles, mais c’est un site en pleine construction que les députés ont visité ce 17 juin 2014. Et le lendemain 18 juin, ce sont les sites de Kodéni et de Bobo II qui ont accueilli les membres de la CODE toujours animés par le souci ardent d’être suffisamment imprégnés de ce qui est fait et de ce qui est en train d’être fait pour juguler les problèmes récurrents d’électricité dans notre pays.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 juin 2014 à 09:42, par DAO
    En réponse à : Contrôle de l’action gouvernementale : des députés visitent les centrales de Komsilga et de Pâ

    On retiendra que c’est depuis l’arrivée de Soungalo OUATTARA qu’on voit de plus en plus nos honorables députés sur le terrain afin de contrôler l’action gouvernementale.

    Demandez à ces députés de vous parler du budget gestion 2014 qu’eux mêmes ont adopté par vote, il n y aura pas plus d’1% qui de réussite. Ils votent les lois sans savoir leur implication. C’est très triste. On nous dira oui on ne peut pas empêcher un citoyen d’occuper un poste électif. On occupe un poste électif parce qu’on peut servir à quelque chose.

    En déhors de lever la main pour voter plus de 95% de nos députés ne servent pas à grnade chose à l’assemblée. Ce n’est pas de leur faute, ils n’ont pas mes capacités requises.

    Je suis de ceux qui pensent qu’il faut exiger un niveau minimal pour être député. Le vote des lois est un travail technique. Mais quand la politique prend le dessus on est obligé d’abroger des lois (TDC). On n’a jamais appris qu’un député du parti au pouvoir a refusé de voter contre une loi à l’AN. Une véritable caisse de resonnance cette assemblée nationale. S’il faut encore créer un SENAT je dis que c’est une institution de trop. Revoyons la composition de notre assemblée nationale cela pourrait nous aider à corriger les faiblesses. mais pour ça il faut de la volonté politique et l’ampour du pays.

  • Le 20 juin 2014 à 10:48, par Dounon
    En réponse à : Contrôle de l’action gouvernementale : des députés visitent les centrales de Komsilga et de Pâ

    Dites nous si la centrale de Komsilga est en marche ou pas. Car le PM nous faisait savoir que la troisième phase devrait être fonctionnelle en mi main. Si c’est le cas Dieu merci si non quelles sont les causes du retard. On a assez vu ce PM au pied du parlé beaucoup mais sans action.Ce matin j’ai fait un tour sur le chantier de l’Hôtel administratif de Ouagadougou mais il n’y avait même 10 ouvriers sur le chantier.

  • Le 20 juin 2014 à 15:42
    En réponse à : Contrôle de l’action gouvernementale : des députés visitent les centrales de Komsilga et de Pâ

    Vous aimez bien Soungalo mais ...il y a des archives a l’A.N. visitez les....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés