Journée internationale des réfugiés : Goudebo abritera les festivités

jeudi 19 juin 2014 à 01h39min

En prélude à la journée mondiale des réfugiés, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(HCR) en collaboration avec le comité national pour les réfugiés (CONAREF) a organisé, ce mercredi 18 juin 2014 au siège de l’institution à Ouagadougou une conférence de presse. L’objectif de la rencontre : informer l’opinion publique de la tenue de la 14è édition de la journée mondiale des réfugiés qui sera célébrée au Burkina le 20 juin 2014 sur le site de Goudebo à Dori.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée internationale des réfugiés : Goudebo abritera les festivités

Un refugié est une personne qui en raison de son appartenance politique, religieuse craint pour sa vie et quitte son pays ou sa région pour chercher refuge ailleurs. Le Burkina Faso accueille un nombre important de réfugiés, qui viennent essentiellement de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale (Mali, Burundi, Congo, Tchad, de la Centrafrique l’Erythrée…). Ce mercredi 18 juin 2014, a eu lieu une conférence de presse en vue de la préparation de la journée mondiale des refugiés. C’est la représentante du HCR, Hukortie Gogo et le coordonnateur du CONAREF, Mamadou Sangaré qui ont animé la conférence. Cette journée se tiendra le 20 juin 2014 à Goudebo dans la région du Sahel et le Ministre de l’action sociale, Docteur Alain ZOUBGA présidera la cérémonie.

La journée des réfugiés qui est à sa 14è édition, est une occasion pour le HCR d’interpeller la communauté internationale sur l’impact des guerres sur les populations et l’urgence de faire régner la paix dans le monde. Le thème retenu : « une seule famille déchirée par la guerre, c’est déjà trop » est adressé à tous et, est une invite à conjuguer les efforts pour qu’advienne la paix. C’est également une occasion de sensibiliser les pays pour que cessent les crises. Le dernier enrôlement a permis de recenser 33791 réfugiés maliens vivant dans notre territoire ainsi que 147 d’autres nationalités.

Le HCR est en effet, une organisation des Nations-Unies qui s’occupe des réfugiés et a pour mandat la protection des réfugiés. Il travaille dans notre pays, en collaboration avec le CONAREF, une institution gouvernementale chargé d’appliquer les conventions signées au niveau international et apporte également une assistance juridique et matérielle aux réfugiés. Les deux structures se chargent de donner l’asile au réfugié arrivant sur le territoire burkinabè, lui offrir à manger, lui donner une identité etc. Elles collaborent aussi avec d’autres structures non- gouvernementales qui les appuis sur le plan sanitaire, éducatif, l’eau etc. Comme toute structure les difficultés n’en manquent pas. La crise financière que traversent les pays du Nord fait que l’organisation peine dans l’exécution de ses projets d’aide aux réfugiés. La multiplicité des crises dans le monde joue aussi. Les financements sont orientés vers d’autres pays et du coup les Maliens vivant au Burkina sont oubliés.

Rosine S. KABORE (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés