Santé : Le CSPS de la Croix rouge burkinabè réhabilité

mercredi 18 juin 2014 à 04h08min

La Croix rouge burkinabè vient de réhabiliter son unité sanitaire sise au secteur 22 (ex secteur 13) de Ouagadougou. Ce, grâce au soutien financier de la France, de la Principauté de Monaco et de la Croix rouge monégasque pour un montant estimé à plus de 78 millions de francs CFA. L’infrastructure dont l’inauguration a eu lieu le 17 juin 2014 comprend un dispensaire, un dépôt pharmaceutique et un laboratoire d’analyses médicales.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé : Le CSPS de la Croix rouge burkinabè réhabilité

L’unité sanitaire de la Croix rouge burkinabè a été construite en 1985. Objectif : contribuer à l’amélioration de l’offre de soins de santé primaire aux populations vulnérables environnantes. Ce centre de santé fut pendant longtemps l’un des plus fréquentés de la zone. Mais, au fil du temps et compte tenu des nouveaux besoins des populations dont la Croix rouge ne pouvait plus offrir, le nombre de patients a considérablement baissé, passant de 800 consultations entre 1990 et 2007 à 450 de 2007 à 2013. De ce fait, la rénovation de cette unité sanitaire devrait redresser la courbe des consultations et autres prestations offertes. Car, elle tient compte des nouveaux besoins des patients. « Nous nous réjouissons aujourd’hui de la réhabilitation, de l’agrandissement et surtout de l’équipement de ce centre médical. Ça ne peut que renforcer l’accès des soins de santé aux populations de la ville de Ouagadougou et permettre de décongestionner les centres sanitaires dans cette zone », soutient le ministre de la santé, Léné Sebgo, président de la cérémonie.

L’offre sanitaire aux plus démunis s’accroit

Restaurer la dignité humaine en favorisant l’accès au service de santé des populations les plus vulnérables, prévenir et alléger les souffrances des hommes sans distinction, en tout temps et en tout lieu, constituent des engagements nobles. C’est pourquoi, les différents partenaires n’ont pas hésité à apporter leur appui pour la réalisation de ce projet. La contribution de la France est estimée à 36 millions de francs CFA. « La France comme Monaco se sont intéressés très vite à ce projet parce qu’il était centré sur une offre de soins aux plus démunis au cœur de Ouagadougou. Aussi, mettait-il l’accent sur la santé maternelle et infantile. Un domaine dans lequel la France est très investie », précise Gilles Thibault, l’ambassadeur de France au Burkina.

« Le mouvement de la Croix rouge a pour mission d’alléger les souffrances humaines, de protéger la vie et la santé et de faire respecter la dignité humaine. C’est pourquoi, dans le cadre de la collaboration entre la Croix rouge monégasque et la Croix rouge burkinabè, en 2012, la Croix rouge monégasque, avec l’aide de la principauté de Monaco, a souhaité soutenir la Croix rouge burkinabè dans l’accomplissement de son mandat à travers le financement d’une partie de la réhabilitation de ce centre de santé. Cette réhabilitation permet aujourd’hui de donner une 2e vie à ce CSPS et de réaffirmer le rôle de la Croix rouge en fournissant un point d’accès aux soins pour les personnes vulnérables », soutient Laetitia Vecchierini, venue représenter la représentante pays de la Croix rouge de Monaco.

Plus de 78 millions pour donner une nouvelle vie au CSPS

Le montant de cette réhabilitation est estimé à 78 932 618 f CFA. L’infrastructure comprend quatre sections à savoir :
- le dispensaire composé d’une salle de consultation pour le médecin, deux salles de consultation infirmière, une salle de soins, une salle de pansement ;
- la section santé maternelle et infantile qui dispose d’une salle de consultation prénatale, une salle de planification familiale, une salle de consultation des nourrissons ;
- le laboratoire comprenant deux salles dont une pour le prélèvement et l’autre pour les analyses ;
- le dépôt pharmaceutique doté d’une salle de vente et d’un magasin.

Aussi, des toilettes externes ont été aménagées pour les besoins des patients

Diverses prestations sont offertes par une équipe de 16 agents. Il s’agit, entre autres, de : consultation de médecin et consultation infirmière, de consultation prénatale et post-natale, de la planification familiale, de la consultation pour le nourrisson. Le laboratoire d’analyses, quant à lui, offre des prestations dans le domaine de la parasitologie, l’hématologie, la bactériologie, l’immunologie, la sérologie et la biochimie. Au regard de cette offre, le président de la Croix rouge burkinabè, Denis Bakyono invite les populations environnantes « à ne pas hésiter à recourir aux services de l’unité sanitaire de la Croix rouge pour les différentes visites médicales ».

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés