ITIE : Pour une transparence des recettes des sociétés minières au Burkina

mercredi 18 juin 2014 à 04h08min

Le secrétariat permanent de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives au Burkina Faso (ITIE - Burkina Faso) a organisé ce 17 juin un séminaire de formation sur les techniques de remplissage des formulaires de collectes des paiements de recettes provenant des sociétés minières.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
ITIE : Pour une transparence des recettes des sociétés minières au Burkina

Depuis le 27 février 2013, le Burkina Faso a obtenu le statut de pays conforme à l’ITIE. Il doit ainsi répondre aux exigences du processus de l’ITIE parmi lesquelles la production et la publication des rapports de paiement significatifs des industries minières. Cette formation devrait permettre aux différents acteurs chargés de remplir les formulaires de déclaration, que sont les sociétés minières, les transitaires et les régis de l’Etat, de pouvoir le faire non seulement sans erreur, mais aussi en respectant les délais. Le respect des délais de remplissage s’avère être un aspect non négligeable dans la mesure où la publication du rapport budgétaire 2012, dénommé rapport de conciliation et qui sera le quatrième rapport, doit être rendu public au plus tard le 31 décembre de cette année. L’élaboration du rapport, qui se fait à la suite de collecte de données et qui doit être annuelle, a pour but de déterminer la contribution du secteur extractif à l’économie nationale et au budget de l’Etat et d’en informer la population afin de répondre à la norme recherchée par l’ITIE et à laquelle le Burkina a adhéré depuis 2008.

La norme de l’ITIE

Le principe fondamental de l’ITIE est que les trois parties prenantes du secteur minier, à savoir le gouvernement, la société civile et les sociétés extractives, puissent travailler ensemble dans le but de promouvoir la bonne gouvernance dans les pays riches en ressources minières. Ce principe, qui vise à renforcer la participation et la confiance de l’ensemble des composantes et la capacité de bonne gestion, devrait permettre « aux sociétés civiles de mieux suivre et de demander des comptes, de réduire les conflits sociaux, de consolider la croissance économique, de favoriser une bonne redistribution des ressources financières générées par les mines », soutient Sidiki Guiré, chargé des rapports et du renforcement des capacités du secrétariat permanent de l’ITIE.

Contenu de la formation

La formation porte sur les instructions pour la préparation des formulaires de déclaration. A ce propos, des informations sont données sur : d’une part, la transmission des formulaires, les sociétés et entités extractives et les administrations publiques faisant parties de la conciliation de 2012, les flux de revenus retenus, le formulaire de déclaration pour les entreprises et les administrations, la base de déclaration qui comporte les montants payés et reçus, les crédits d’impôt et les taxe dues. Ou encore les remboursements de crédit, les attestations et certification, le détail des paiements et des contributions, les copies des reçus et des quittances de paiement, la monnaie du formulaire. Et d’autre part les formulaires sur les détails de paiements sociaux, de transferts, d’exportations, de participation de l’Etat dans les sociétés minières, la structure de capital des sociétés, entre autres.

Martiale ZONGO (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 juin 2014 à 07:40, par JAMES KENNY
    En réponse à : ITIE : Pour une transparence des recettes des sociétés minières au Burkina

    Transparence dans l’industrie extractive, c’est bien beau. Mais commencer d’abord par nous dire qui reçoit les impôts payés par les sociétés minières ? Parce que à ma connaissance les impôts et taxes issue du secteur miniers sont versé directement à l’intendance de la présidence du Faso. Elle est ou l’orthodoxie de la gestion ?. J’affirme aussi que les sociétés minières sont exonérés de TVA pourquoi ? Enfin, à quoi bon souscrire à une initiative de transparence sur papier lorsque le frère du président (François Compaoré encore lui) détient des part dans la majorité des mines du BURKINA ? j’en veux pour preuve la société minière Bissa Gold dans la province du Bam, même les bus qui transportent les travailleurs sont à François Compaoré. Alors ITIE ou pas y a aucune transparence.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin 2014 à 08:48, par Arnaud Desire BADO
    En réponse à : ITIE : Pour une transparence des recettes des sociétés minières au Burkina

    ITIE : Pour une transparence des recettes des sociétés minières au Burkina,une chose louable mais que cette structure soit reellement independante,reellement tripartite et non corruptible,que des rapports annuels soient publies et accesibles a tous les burkinabes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin 2014 à 10:20, par JAMES KENNY
    En réponse à : ITIE : Pour une transparence des recettes des sociétés minières au Burkina

    ITIE ? du vent et rien et d’autre, un jolie bout de papier signé pour faire jolie aux yeux de la communauté internationale et s’acheter une virginité. Le secteur minier de notre pays est aussi glauque que l’enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2014 à 07:29, par eric Nadembega
    En réponse à : ITIE : Pour une transparence des recettes des sociétés minières au Burkina

    Slt a mon avis je pense que la société civile (la localité ou les mines sont installés) notamment taparko,ou la localité ne bénéficie de rien et les travailleurs sont laissés. A eux même. Qui vivent dans des conditions très difficile dans le village de taparko. La localité n est développé même pas l électricité, c est pénible.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés