Enseignement supérieur : Timbila Sawadogo, premier Docteur « made in Koudougou »

dimanche 15 juin 2014 à 03h44min

Timbila Sawadogo, conseiller pédagogique du secondaire, enseignant-chercheur, est le premier à soutenir une thèse pour l’obtention d’un doctorat à l’Université de Koudougou. Mieux, il a obtenu « une mention très honorable » du jury international. Le jeudi 5 juin 2014, jour de cette soutenance, reste gravé dans les annales du Centre de pédagogie universitaire de Koudougou (CPU).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : Timbila Sawadogo, premier Docteur « made in Koudougou »

Le tout premier docteur a choisi de mener la recherche scientifique sur La « Transition secondaire-supérieur : cause d’échec en mathématiques dans les filières scientifiques de l’Université de Ouagadougou ». Timbila SAWADOGO a convaincu le jury international avec comme présidente Pr Nadine Bednarz de l’Université du Québec au Canada. Elle avait à ses côtés Pr Alain Kouzniak de l’Université de Paris Diderot en France. Le Dr Kalifa Traoré est le directeur de mémoire. Les membres critiques sont Dr Vallean T. Félix et Dr Jean Claude BAYALA. Selon Timbila Sawadogo, inscrit dans les Sciences de l’éducation au Centre de pédagogie universitaire, la transition enseignement secondaire/enseignement supérieur dans l’enseignement des mathématiques est source d’échec chez les étudiants de la première année de l’UO.

« Nous avons constaté un échec chez les étudiants de première année de l’UO. Cet échec est saillant en mathématiques et cela nous a interpellé », a laissé entendre le doctorant. L’étude s’est donné pour objectif de rechercher les causes d’échec en mathématiques dans la transition secondaire/supérieur dans les filières scientifiques de l’UO. « Nous sommes parti de l’interrogation selon laquelle : comment des élèves qui sont bons dans les lycées aux BAC, C, D et E échouent beaucoup dans les filières scientifiques de l’UO », a-t-il souligné ?

Les causes de l’échec

Les causes retenues sont : les représentations et croyances des acteurs, la rupture dans les méthodes et programmes d’enseignement et les exigences en formalisme, en démonstration. Les investigations auprès des enseignants et apprenants ont permis de constater que les enseignements secondaires et supérieurs semblent fonctionner en vase clos créant ainsi des difficultés d’adaptation des apprenants. En dépit de la forte rupture il a été ressorti d’autres causes connexes de démotivation. Il s’agit de l’environnement de travail défavorable, des mauvais comportements de certains enseignants, des mauvaises notes obtenues aux examens et la vision parfois péjorative du mathématicien par la société.
A la suite de la présentation M. Sawadogo a été déclaré docteur avec la mention « très honorable ». Premier fruit du Centre de pédagogie universitaire de Koudougou, l’événement a été salué par l’ensemble du corps académique. Le Pr Georges Sawadogo, président de l’UK a « félicité le tout nouveau, le premier docteur made in Koudougou ». L’UK est en train, selon lui, de se normaliser tout en montrant qu’on peut y suivre « des formations importantes et de haut niveau. Des laboratoires sont en cours de réalisation de même qu’une école doctorale ». Outre Timbila Sawadogo, 33 doctorants sont en cours au CPU pour pouvoir soutenir un jour leur thèse.

Simon Céphas BAMOUNI

Pour Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés