CDP Houet : Korotimi Bangaré dans le collimateur des femmes du secteur 21

vendredi 13 juin 2014 à 00h15min

La mairie de la commune de Bobo-Dioulasso a connu une ambiance particulière ce jeudi 12 juin 2014. En lieu et place des affaires courantes, le maire Salia Sanou a porté une tunique de médiateur entre différentes fractions de la section Houet du Congrès pour la démocratie et le progrès, visiblement en guerre ouverte.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CDP Houet : Korotimi Bangaré dans le collimateur des femmes du secteur 21

La paix des braves entre les clans rivaux de la section Houet du Congrès pour la démocratie et le progrès est en train de voler en éclat. Contraints à la solidarité depuis la création du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le CDP Houet a renoué avec ses vieux démons. A la mairie de la commune de Bobo-Dioulasso, des femmes leaders d’association du secteur 21 ont ouvert les hostilités. Contre la responsabilisation de Korotimi Bangaré à la tête des femmes du CDP dans la province du Houet, ces militantes du parti majoritaire ont investi la mairie pour réclamer sa tête. Se présentant comme étant des leaders d’association du secteur 21 (fief de Korotimi Bangaré), ces femmes ont réclamé le départ de la deuxième adjointe au maire Salia Sanou à la tête des femmes du CDP Houet.

Faute de quoi, elles menacent purement et simplement de boycotter toutes les activités du parti dans ce secteur. Pour Sèta Ouattara, Korotimi Bangaré est trop outrancière et trop belliciste pour gérer les femmes du Houet. L’acte des frondeuses a été inscrit dans le lot des combats politiques par Korotimi Bangaré. Tout en admettant les « coups politiques », Korotimi Bangaré a déploré les injures publiques et les actes de défiance à son encontre.

Des hommes emboîtent le pas des femmes

En attente du maire, les femmes du secteur 21 ont été rejointes par des hommes. Eux aussi sont venus voir Salia Sanou pour qu’il intervienne dans le choix du délégué de leur secteur. Démissionnaire, Soumana Diassa, l’ex-délégué aurait été remplacé par Sibiri Barro sans aucune concertation de la base. Au nom de la base, Amadou Dao et ses hommes ont désavoué le choix de Sibiri Barro. Et comme dans les heures sombres du CDP Houet, les muscles ont réapparu. Des loubards ont fait le pieds-de-grue à la mairie. Pour protéger leurs champions au cas où… Après des heures d’attente, de menaces et d’injures, toutes les parties ont été reçues par Salia Sanou, le secrétaire général du CDP Houet. En bon médiateur, le « caïd de Bobo » a fermé ses portes à la presse.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés