Proclamation des résultats du BEPC à Ouaga : Dans la joie ou la déception des admis et recalés

jeudi 12 juin 2014 à 01h42min

A Ouagadougou, les candidats du BEPC (Brevet d’Etudes du Premier Cycle) n’ont pas été bien nombreux à jubiler en cette matinée du mercredi 11 juin 2014. Ainsi, alors que les admis rejoignent allègrement leur domicile, certains restent figés pendant que d’autres réfléchissent déjà à un programme d’étude pour affronter de nouveau les épreuves du second tour.

Proclamation des résultats du BEPC à Ouaga : Dans la joie ou la déception  des admis et recalés

Aux éclats de rire des uns retentissent les pleurs de beaucoup d’autres candidats du BEPC 2014 dans différents centres de composition de la capitale. Les pourcentages affichent des résultats qui, même s’ils ne peuvent pas être qualifiés de médiocres, sont loin de satisfaire. Le jury n°82 de l’Ecole Notre Dame de l’Espérance est à un pourcentage de réussite de 21, 20% avec 122 candidats admissibles pour le second tour sur 349 candidats ayant pris part aux épreuves. Pour Sœur Elise Nikiéma, ce pourcentage est néanmoins en hausse par rapport à l’année dernière.

Le jury n°74 du Lycée municipal de Tampouy affiche pour ce qui le concerne un taux de réussite de 34% sur 349 candidats inscrits. Pour Monsieur Compaoré, président de ce jury, ce résultat n’est pas catastrophique. Pourtant, comme le relève Sœur Nikiéma, « à écouter les candidats et les professeurs, les sujets étaient quand même abordables », de sorte que certains candidats sont surpris de n’être que des admissibles.

Quoiqu’il en soit, ces résultats devraient susciter des interrogations aussi bien chez les autorités que chez les parents d’élèves ainsi qu’à l’ensemble des acteurs de l’éducation, sur les problématiques de l’enseignement, afin de rehausser le niveau de l’éducation scolaire, aussi bien à l’école primaire que dans les établissements secondaires et supérieurs du Burkina.

En attendant, les admis se délectent de leur réussite à l’image de mademoiselle Aminata Ouedraogo, élève du Lycée Privé les Cracks qui exprime sa joie tout en remerciant Dieu de lui avoir donné le BEPC cette année. Elle invite par ailleurs ses camarades qui doivent encore composer « de ne pas baisser les bras, de persévérer et de continuer à travailler ». La composition du second tour aura lieu le vendredi 13 juin avec les épreuves de mathématiques et de français.

Martiale ZONGO

Lefaso.net

Messages

  • Cher journaliste, vous avez visité 2 centres d’examen selon votre article. Pensez vous que cela est suffisant pour tirer des conclusions sur tout le pays ?

    • Ca cest vrai will.mieux vaudrait avoir dautres information afin de pouvoir rellement conclure

    • cher homonyme tu vas pas faire pardon. donc tu voulais qu’il visite tous les centres de ouagadougou (avec cette chaleur...) lol. bon courage aux journalistes et aux éléves

    • Felicitations aux admis et du courage pour les admissibles et les ajournés.
      Ce sont là, les résultats à chaud au niveau de deux centres. Attendons la synthèse pour le niveau national.

    • Félicitations aux admis et du courage aux admissibles et aux ajournés. Ce sont là les résultats à chaud de 2 centres de la capitale. Attendant la synthèse pour le niveau national.

    • Tu peux aller toi même visiter les autres non ?

  • Regardez le niveau intellectuel de ceux qui nous gouvernent, même docteurs, et vous comprendrez.

  • Peut- on rendre un service aux candidats, respecter les sacrifices des parents et des professeurs en ne publiant plus les soit- disant betisiers de nos enfants ? Respectons leurs efforts et ne tournons personne en bourrique. Si c’est pour dire que nos enfants d’aujourd’hui sont plus ignares que nous a notre temps, c’est que nous sommes peut- etre encore plus ignares puisque la pomme ne tombe jamais bien loin de son arbre.

    Tonnerre

  • LA tendance est nationale : autour de 15% en moyenne. Dans certain jury, le pourcentage est de 9%. A qui la faute !

  • De nos jours avec l’inconscience des jeunes alliée à leur paresse font que des élèves qui ont échoué dès le premier tour vont annoncer à leurs parents qu’ils sont au second tour !Ils se perdent dans la nature le jour des épreuves du second tour pour ensuite aller leur échec alors que cela était déjà fait dès le premier tour !Comme le disait MR A.E.Ilboudo on reçoit de nos jour en 6ème des élèves qui ne savent pas écrire leur propre nom !!!Comment faire pour que ces élèves puissent avoir le BEPC au bout de 4ans ?

  • De nos jours avec l’inconscience des jeunes alliée à leur paresse font que des élèves qui ont échoué dès le premier tour vont annoncer à leurs parents qu’ils sont au second tour !Ils se perdent dans la nature le jour des épreuves du second tour pour ensuite aller leur échec alors que cela était déjà fait dès le premier tour !Comme le disait MR A.E.Ilboudo on reçoit de nos jour en 6ème des élèves qui ne savent pas écrire leur propre nom !!!Comment faire pour que ces élèves puissent avoir le BEPC au bout de 4ans ?

  • Le gournement ne fourni ps deffort, ls eleves bosses b1 leurs lecon la correction netait ps bon, ls professeurs corriger mal très mal, chers camarade reveillons ns, le ministre moussa ouattara doit demissionner ? Il ne fait rien a par fouffe notre argent, depuis qu ’il est ministre le taux des examen ne fait que chute,,,

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés