Situation nationale : André-Eugène ILBOUDO lance un appel au secours à des personnalités du monde.

mardi 10 juin 2014 à 19h58min

Dans cette lettre ouverte adressée à cinq personnalités du monde (ancien chef d’Etat ou ancien responsable d’institution internationale), André-Eugène ILBOUDO leur demande de se constituer en médiateur entre les différentes composantes antagonistes de la classe politique burkinabè.

Situation nationale : André-Eugène ILBOUDO lance un appel au secours à des personnalités du monde.

Lettre ouverte par ordre de préférence à :
1) Koffi ANAN,
2) Alpha Omar Konaré, ,
3) TABO Mbéki, ,
4) Abdou Diouf, ,
5) Bill Clinton.

Je viens très respectueusement vous demander, à chacun d’entre vous, de bien vouloir accepter ma demande de vous constituer Médiateur entre la classe politique au Burkina (entre pouvoir et opposition).

Je vous le demande au nom, non seulement, de mon petit fils à naître mais aussi et surtout, au nom de 1 263 enfants dont j’ai la charge.
Espérant que vous entendrez mon appel au secours et que vous ne tarderez pas, je vous prie, Excellences Messieurs, de croire à mon éternelle reconnaissance.

André-Eugène ILBOUDO
Village de Karkuidighin
Département de Saponé
Burkina Faso
Afrique de l’Ouest

N.B. Je prie toute personne de bonne volonté qui connaitrait l’adresse de l’un d’eux de bien vouloir faire suivre car ne connaissant pas leur adresse, j’ai écrit simplement leur nom sur l’enveloppe et j’ai posté.

Merci beaucoup.

Messages

  • J’ai eu un petit sourire face a cette demarche. Mais sait t-on jamais ?

    • Sourire pourquoi un frère dévoile tes intentions car on est loin de te comprendre.Moi particulièrement je veut que tu m’éclaircisse un peu si tu n’y trouve pas d’inconvénient.

    • Il faut interdire ces genres de sortie hasardeuses dans nos presses,c’est un message qui n’est pas digne d’être diffusé.Certes que ce qui est fait est fait mais il faudra travailler dans l’avenir de sorte a éviter ces genres de choses qui pourront avoir une influence négative sur la société,ce qui n’est pas du tout intéressant.

    • ON S’EN FOU DU POUVOIR ET DE L’OPPOSITION. La seule chose qui importe, c’est que le peuple Burkinabé puisse s’exprimer et donner son avis. C’EST TOUT.

    • Justin, tu as fait un progres. D’abord anti- opposition primaire, tu commences a etre "neutre". Conmtinue. Avant que le peuple se leve pur retirer sa chose du voleur en 2015, tu te seras reconcilie avec le peuple. Sinon, ca ne va pas etre bien pour toi. Il faut aller dans le sens de l’ histoire. Faut suivre, hein

  • Voici le contact de Kofi ANNAN :
    Kofi Annan Kofi Annan Foundation P.O. Box 157 1211 Geneva 20. Suisse
    Bonne chance !

    • Mon cher ami n’embrouille pas les gens ici,c’est quelle genre de contacte ça ?J’espère bien que tu n’est pas sérieux,comme tu as le contacte autant lui transmettre le message en même temps.On vous connait vous autres là.

    • Ignorance quand tu nous tiens ! c’est ça le problème des burkinabé, toujours à tirer sur tout ce qui bouge sans jamais rien comprendre.
      Pourtant il suffit d’aller sur internet pour voir que c’est l’adresse postale de la Fondation Kofi Annan à Genève en Suisse.
      Il faut changer un jour ! tchr !!!

  • André-Eugène ILBOUDO laisse tomber les pmpiers etrangers ,au Burkina ya pas feu ,ya possibilite d,un depart de feu a cause de la "canicule 37"Comme ton village n,est pas loin de la capitale nos braves pompiers et forces de securite peuvent bien maitriser le feu au cas ou.Cordialement

  • Mais attendez, la situation dans notre bayiri-là est si compliquée jusqu´à ce que les vieux/parents ne pensent maintenant qu´à sauvez la vie des enfants ?

  • Tout ceux ci n’ont nullement besoin de se constituer en médiateur pour le Burkina car on en a pas besoin au Burkina.Si y’a crise c’est nous qui allions nous débrouiller pour la résoudre,le Burkina nous appartient a tous et il appartient a chacun de nous de œuvrer pour la bonne marche des chose dans notre cher patrie le pays des hommes intègres.

  • A vrai dire ça me honte de constater qu’a chaque fois qu’on est en période de crise on fait appel a la communauté internationale,qu’est ce qui nous empêche a nous de résoudre nos crises ?est ce parce qu’on a pas le moyen de le faire ou parce qu’il s’agi d’une manque de volonté ?Pour ma part je suis convaincu que c’est une manque de volonté des personnes qui sont sensé nous porter main forte.L’Afrique en a marre de tout ça et il faut que ça cesse maintenant si on veut tendre vers un développement durable.

  • Appel a ces personnages pour en faire quoi ?Mais vraiment les gens même sont bizarres quoi,toujours porteurs de message qui sali l’image de l’Afrique.Dans ce cas comment voulez vous que l’Afrique soit autonome si les choses par lesquelles on est sensé commencer nous échappe ou du moins est rejeter ?C’est déplorable tout ça et il faut que l’on prenne conscience de la gravité de l’erreur.

  • Doyen, bonjour
    Je vais transmettre ta lettre à Alpha omar Konaré dès qu’il rentre de l’Egypte où il est envoyé comme médiateur par l’Union Africaine.
    Le combat se mène sur plusieurs fronts pour que Blaise et sa bande comprennent qu’ils ne peuvent pas continuer à prendre notre pays en otage tout juste pour la conservation des délices du pouvoir.
    Comment des dirigeants qui ne peuvent même pas doter tout un pays de kit médical pour une autopsie sont prêts à 20 milliards pour l’organisation d’un référendum pour tuer la démocratie : jamais le Burkina n’a connu des dirigeants aussi irresponsables et inconscients.

  • Monsieur Ilboudo voyez par vous même que ce n’est pas intéressant tout ça,si vous en tant que nos aînés doivent agir de la sorte je ne vois pas comment la génération future pourra s’auto-servir.

  • Merci mon frere. J’adhere a votre Appel. Pour Bill Clinton, je me charge. On vient de se quitter au telephone juste avant que je ne Lise votre message. Il bipera encore d’ici demain. Je lui ferai part. Mon bonjour a tous ceux de Karkuidighin, localite que je visiterai cette annee. Je ferai tout pour vous rencontrer.

  • Vous plaisantez, Monsieur ! Y a quel problème au Burkina ? Aucun ! Que valent les velléités d’un assoiffé de pouvoir comparées aux gros problèmes et dossiers que ces personnalités internationales ont sur leurs épaules ? C’est Clinton qui va se préoccuper d’un petit truc de trucage de constitution ?

    Non, mon Oncle ! Il n’ y a pas de problème au Burkina. Et même s’il y en a, la solution sera trouvée à la maison. On n’a pas besoin pour un petit truc comme ça, d’ameuter le monde entier.

    Il faut que l’Africain apprenne à s’assumer, et non incessamment à lever toujours les mains pour implorer secours.

    Il n’y a pas de problème au Burkina, parce que la Constitution est claire, et elle sera respectée. Un point, un trait. Merci d’en prendre note.

  • Je ne suis pas d’accord avec vous M ILBOUDO, pour une fois. Certes les personnalités sollicitées sont d’une grande respectabilité. Personnalités d’autant plus respectables que vous les priez de croire à votre « éternelle reconnaissance » sans qu’elles n’aient agréé votre demande, une requête dont l’expression m’étonne, parce que venant de vous. Parce que justement vous constituez une ressource « propre », c’est-à-dire non polluée par des comportements et caquètements politiciens qui grèvent ainsi la disponibilité de burkinabè « saints » d’honneur et de dignité, et capables de conduire une lutte. Des hommes « saints » dont la rareté se fait de plus ne plus marquante. Et la lutte au Burkina, a pour épicentre une simple observance de la loi. Avez-vous oublié ce que vous professiez en 1996, lors d’une formation en plaidoyer dont j’étais un jeune auditeur ? Le bon objectif et les bons alliés qu’il faut, le tout dans la sincérité et la vérité. Dans la situation qui vous renvoie à une requête auprès des personnalités que vous ciblez, le bon objectif concerne le respect de la loi constitutionnelle, et les alliés, ce sont vos pairs, ces dignes et courageux intellectuels capables d’expliquer pacifiquement et intelligiblement là où se trouvent la vérité et la sincérité, la voie pour y parvenir, une voie nécessairement pavée du respect de la loi. Ne pas modifier l’Article 37 est si si simple et respectueux de la loi que vos obligés risquent de vous renvoyer à ce simple rappel de lutter pour la légalité. Pourquoi ne pas mettre en commun et à contribution vos talents sincères et non intéressés ainsi que ceux d’autres burkinabè comme vous, existant même si rares, pour trouver les voies endogènes d’un éclairage des masses, dont la vision objective de la politique ferait perdre à tous ces politiciens leur arme favorite que sont le dol la menace, le mensonge et l’égoïsme ?

    • Bonjour Monsieur KANZIM,
      Je réagis très rarement sur le Forum même si ma fonction de médiateur de Lefaso.net me commande de lire au maximum les post. Comme vous semblez me connaitre je répondrai à vous, mais pas à ceux qui ne pourront même pas terminer ce post et surtout à ceux qui ne peuvent même pas lire une bonne phrase et ne peuvent pas faire un effort de réflexion. Dans mon village natal, quand une bagarre est annoncée quelle soit réelle ou virtuelle, on fait appel à un "Wemba" (un pacificateur). Aujourd’hui, toute personne qui aime le BF ne peut pas dire qu’il n’existe pas "des germes de bagarre". La preuve par quatre est que la totalité des messages postés sur les fora au BF contiennent des paroles discourtoises, pour être positif. Même dire bonjour à son voisin est devenu "bagarrogène". Bien sûr qu’en faisant appel à des personnalités connues (et par ordre de préférence à nos voisins) je fais appel à ce qu’il y a de plus précieux dans notre culture."Ton voisin est ton meilleur protecteur". Je ne parle pas au hasard. Et je laisse, avec beaucoup de peine, les personnes sans culture, et souvent qui squattent un ordinateur des autres pour écrire n’importe quoi, leur manque d’ouverture, leur intolérance. Tous ceux qui poussent au crime, à la bagarre, n’ont sans doute jamais participé à une bagarre rangée en rase campagne, comme nous le faisons dans les années 70, où l’on s’affrontait avec de gros bâtons et des gourdins en se perçant les têtes et en se fracassant souvent les bras. A la fin de la bagarre, ce n’est pas celui qui se croit toujours le plus fort qui gagne. En tout état de cause, j’ai écrit avec un brin d’humour, mais le fond de ma pensée est que la situation mérite que les burkinabè s’asseyent et se parle. Si un jour l’EFO doit jouer contre l’équipe communale de Saponé, il faudrait nécessairement un arbitre, NEUTRE, en principe. Voici le sens de ma démarche.
      Monsieur KANZIN, pour terminer, dans le plaidoyer dont vous évoquiez mes formations, dans une médiation, il faut que le médiateur soit accepté par les deux parties en qui ils renouvellent leur confiance et disent dès le départ qu’ils accepteront ses conclusions. Or il me semble que les personnalités dont je fais appel ont une aura qui peut imposer aux deux parties. Ils sont des dignes fils de l’Afrique et apparemment fait l’unanimité, et pour ceux qui savent reconnaitre la valeur des autres. (Et ici je fais un clin d’oeil à ceux qui se disent "Africains", mais disent de laisser les Burkinabè entre eux). Sur les 5, seul le dernier est non Africain. Mais nous sommes aussi citoyens du Monde. En quoi donc faire appel à un témoin de mariage, à un voisin, pour concilier des positions est condamnable ? Vraiment, si l’on ne prend garde, l’on peut désespérer de l’hommerie !

    • Monsieur KANSIM, vous vous trompez, comment pouvez-vous, à la lecture de cet appel ne pas comprendre les pensées du Grand-frère ? vous allez jusqu’à lui prêter des propos qu’il n’a pas tenus ? les objectifs de non révision de l’article 37, il n’en a pas fait cas ; vous en parlez parce que vous avez déjà vos idées arrêtées sur l’article 37. Sachez que celui qui révise l’article 37 ne viole pas la loi, de même que celui qui laisse l’article 37 en l’Etat ne viole pas la loi. Par-contre, celui qui pense que je lui ai mandaté pour sortir dans la rue et crier en mon nom "non au référendum", celui-là foule au pied mes droits civiques à savoir mon droit de dire "oui" ou "non" sur les questions d’importance majeure ; celui-là est un brigand, un hors-la-loi. Il a droit à un bulletin de vote et moi j’ai droit à un bulletin de vote, qu’il me laisse mon droit de m’exprimer.

    • Désolé mais l’article 37 n’est pas d’importance majeure pour la majorité souffrante burkinabè.Dites plutôt qu’il est d’intérêt majeur pour une minorité de crapules qui assassinent et il y a rien,qui volent pillent nos ressources et il y a rien etc....!Voilà la triste réalité,raison pour laquelle vous considérez le déverrouillage de l’article 37,quelque chose de capital pour votre propre survie mais cette fois-ci,votre brigandage n’aura pas lieu car il n’y aura ni référendum,ni modification de l’article 37 sous Blaise Compaoré.Il partira et il partira bel et bien de gré ou de force en novembre 2015.

    • Monsieur Ilboudo, vous êtes très loin de donner des leçons à qui que ce soit, vous qui traumatisez les élèves au sein de l’école que vous avez fondé. Vous passez votre temps à insulter leurs parents (selon vous, ils sont irresponsables, alcooliques etc). J’ai une cousine qui fréquete votre école et qui été témoin de vos propos mal placés. Changez pendant qu’il est temps. Sinon....

    • Si c’est vrai ce que vous dite, Monsieur ILBOUDO a raison car votre réaxion est celui d’un alcoolik et d’un iresponsable. vraiment vous ne valez rien et ce n’est pas étonnant que votre enfant soit comme vous osi.

  • Que l’on prennent les gens au sérieux ce monsieur se prend pour qui en fin de compte ?Qui est-il donc pour écrire ces genres de lettre ;je comprend maintenant ce ami qui me disait que le pays est pourri.Où ira donc le Burkina,notre cher patrie avec ces genres de choses ;il faut bien que l’on mesure la portée de notre message avant de l’a diffuser.

  • Ca pourrait faire rire mais en verite, a-t- on besoin de mediation ? Grand- frere Eugene, ca aurait ete plus juste si vous demandiez a ces grands de prevaloir sur le President Blaise Compaore. Ces grands democrates (Tabo M’ Beki est - il aussi un modele ? L’ anciennete dans les postes respectifs est- elle critere suffisant pour avoir une autorite morale a meme de peser dans le debat ?)sont aussi des constitutionnalistes. Comment ils pourront faire l’ intermediaire entre des violeurs de constitution et ceux qui veulent qu’ on la respecte ? Evitez le schema de l’ ancien President JBO. Il n’ y a rien a negocier dans notre constitution. J ’ ose croire que votre appel est sincere mais il n’ y a rien a negocier car dans une negociation chacun y perdra quelque chose.

    LaConstitution-Reine

  • Monsieur Eugène Ilboudo, il est temps pour vous de chercher à prendre votre retraite car à travers cette lettre vous démontrer au grand jour que vous n’arrivez plus à lire les réalités du pays. Nous sommes en période de pré campagne et chaque état major politique y va de sa stratégie. Quand aux Etats Unis, les républicains et les démocrates se télescopent, est ce qu’il font appel à Eugène ou au cardinal Philippe Ouédraogo ? Bien sûr que non. Au Burkina Faso, nous avons une constitution qui dit que l’article 37 portant sur la limitation de mandats présidentiels est révisable. En cas de désaccord profond sur l’application de cet article le peuple peut être mis à contribution pour dire si oui ou non il faut limiter le nombre de mandats. 1)Sur le plan juridique et constitutionnel, rien ne s’oppose à sa révision.2) Mais sur le plan des états d’âme, moral, "social", et des stratégies politiques cet article peut être révisé ou pas.Entre les deux fondements lequel remporte ? La loi ou les états d’âmes ? Par ailleurs de nombreux citadins marcheurs et griots reggaemen ne connaissent pas que en campagne, notre souci c’est la paix, la stabilité pour pouvoir exploiter nos champs. Nos préoccupations sont loin de tout ce que ces agitateurs citadins défendent. Dieu merci, nous avons de plus en plus des écoles, des collèges par Commune,des universités par région, des routes bitumées, des forages et barrages d’eau, des dispensaires et des tracteurs agricoles. Il y a la liberté au Burkina. Nous ne voulons pas changer juste pour changer ! La démocratie occidentale à l’aveuglette ne passera pas.Que chacun ait sa carte d’électeur lui permettant de se prononcer au référendum et aux élections présidentielles. Voix du peuple, voix de Dieu. Le peuple est le seul vrai médiateur.

    • Vs êtes un vers du caicedra. Vs ne pouvez pas savoir que ya autres arbres dont les feuilles sont délicieuse. Vs êtes 175 ème sur 177 pays mais vs ne voulez pas changer. Bandes de rapaces votre fin a sonner.

    • tu mens mon frère ! lis bien la constitution. elle ne dit pas ces genres de sottises !

    • Vous faîtes rire Sidnaba avec vos routes et universites ! avez vous fait un tour dans nos universités du faso ? connaissez vous l’Universite Cheik Anta Diop de Dakar ? avez vous fait un tour à Koumassi au Ghana ? Vous parlez de liberté au Faso ! Eh bien dites le à la famille de Norbert Zongo, du Juge Nébié ; de David Ouedraogo ; de Guillaume sessouma, je m’essoufle en citant tous ces noms, et vous comprendrez qu’il est temps pour le Burkina de changer de GOuvernance et de Gouvernants !

  • MR, VOTRE ECRIT ME POSE UN PROBLEME :
    - VOUS RENVOYEZ TOUT LE MONDE, DOS A DOS, DONC VOUS CONSIDEREZ QU’ON DOIT NEGOCIER NOTRE RESPECT.
    - VOUS FAITES CROIRE QU’IL YA UN PROBLEME ENTRE L’OPPOSITION ET LE POUVOIR.
    EN FAIT LE PROBLEME EST ENTRE LE PEUPLE ET SON FUTUR EX DICTATEUR QUI RESISTE AU CHANGEMENT
    MAIS JE VAIS VOUS DIRE :
    - LE PEUPLE BURKINABE N’A PAS BESOIN DE DEFENSEUR ET L’OPPOSITION EST JUSTE OPPORTUNE ET PEUT ETRE OPPORTUNISTE, ALORS ON LES SUIT POUR L’INSTANT, MAIS CE QU’ON VEUT VRAIMENT C’EST UNE REVOLUTION DU RESPECT DE NOS LIBERTES ET DE NOTRE DIGNITE.
    - MEME SI L’OPPOSITION DECIDE D’ACCORDER AU PF DE JOUER AVEC LA CONSTITUTION(CE QUI NE RISQUE PAS D’ARRIVER), LE PEUPLE TRANCHERA TOUJOURS POUR TOUJOURS(PAS DE POUVOIR A VIE).
    CONCLUSION :
    FAITES CE QUE VOUS FAITES NOUS NE NOUS LAISSERONS PLUS JAMAIS DUPER, NI PAR BC, NI PAR LE MPP ,NI PAR CFOP NI PAR AUCUN AUTRE .PAS DE CHANGEMENT CONSTITUTIONNEL MAINTENANT, PAS DE LENGA DE DEUX ANS ,ELECTION EN 2015 ET CHANGEMENT CONSTITUTIONNEL EN 2016 POUR VEROUILLER L’ARTICLE 37.
    AVEZ VOUS DEJA VU UN CONCOURS POUR DEVENIR PRESIDENT OU CONSEILLER A LA PRESIDENCE ?....YEN A MARRE ...YEN A MARRE....YEN A MARRE...

  • Je pense que quand on veut se faire voir, on ne doit pas choisir de parler de chose dont on ne connaît pas. La crise n’a pas atteint ce niveau et Blaise va partir de lui-même en riant

  • André-Eugène, cette fois-ci je ne vous suis pas. Si vous pouvez me dire où se situe la ’’crise’’ qui appelle à une telle "médiation", alors je pourrai vous aider avec les adresses de ces personnalités. Mais pour l’instant, je ne vois qu’un assoiffé de pouvoir qui refuse de respecter la constitution en cherchant à la faire modifier au gré de ses lubies.Mais pour une fois, le Peuple, vigilant comme un CDR, se dresse contre lui. Donc pas de crise. S’il vous plait, revoyez votre copie.

  • Je ne comprends rien de cette démarche, y’a quel problème au Faso ? BC est le seul sur 16 millions de Burkinabès à avoir des problèmes avec l’article 37 de notre constitution. On ne lui demande qu’une chose, pour une fois de sa vie qu’il respecte la parole donnée aux sages et a l’ensemble des filles et fils de ce pays.

  • Malgré les qualités de ces 5 personnalités,nous les récusons pour la simple raison qu’il n’y a pas crise au Burkina Faso.Il ne faut pas que les gens cherchent à créer des crises virtuelles pour permettre à un boulanger qui plus est un sanguinaire notoirement connu de se croire incontournable.Je vous suggère donc de lui adresser directement votre courrier et lui dire qu’il est temps qu’il apprenne afin à respecter le peuple burkinabè en respectant sa constitution.Qu’il dégage en novembre 2015 sinon nous,intègres fils de ce pays irons le chercher et ça risque de faire mal.Non au référendum,non à la modification de l’article 37.La patrie ou la mort,nous vaincrons !

    • Vous avez une vision manichéenne. Il y a vous les bons et tous ceux qui pensent comme vous (les propres). Les autres sont des salauds. Vous voyez, si vous avez fait de la peinture, même dans le noir, il y a du blanc. Et Manu Dibango a dit que chacun des deux couleurs permet à l’autre de se révéler. Personnellement je ne dis ou n’écris ce que je ne peux pas dire en public. Alors, vous, et tous ceux qui ont l’injure facile mais se cachent pour insulter les autres, si vous, vous êtes le fils du cordon du pantalon de votre géniteur, levez-vous, allez à Koysam et dite au PF, toutes les insultes que vous avez proférées, "face to face". Il n’aura pas besoin d’un seul garde de corps pour vous écrabouiller. Il faut en tout, respecter la dignité humaine, quelque soit ce qui nous oppose. Mais ce comportement, c’est pour les grands hommes. Dans ma culture, si l’on terrasse quelqu’un on se lève et on le laisse. On ne le frappe quand il est couché. Même dans l’adversité, il y a des règles. Mais je parle à ceux qui peuvent réfléchir sans œillères !

    • BONJOUR CHER AINE.
      IL PARAIT OPPORTUN QUE MR ILBOUDO APPELLE AU SECOURS POUR LE PAYS.iL EST BIEN DANS SON ROLE.MAIS SEULEMENT MR ILBOUDO A OUBLIE DE DONNER UNE LECON DE MORALE A CES POLITICIENS QUI VEULENT ACCAPARER LE POUVOIR DURANT TOUTE LEUR VIE.QUE CE SOIT L’OPPOSITION OU LE POUVOIR IL FAUT DIRE A CES GENS CA SUFFIT/

      POUR LE POUVOIR VOULOIR REVISER L’ARTICLE EST TOUT SIMPLEMENT IN-DE-CENT CAR AUCUNE PERSONNE NE PEUT ETRE PERMANENMENT AU POUVOIR DURANT TOUTE SA VIE.JE CROIS SAVOIR QUE MR EUGENE EST AGE DE PLUS LA CINQUANTAINE ET EST NE DANS UN VILLAGE DU BURKINA.QUAND DANS UN VILLAGE LES VIEUX DISENT DE NE PAS FAIRE QUELQUE CHOSE ET QU4ON S’ENTETE , ON DIT GENERALEMENT DE LAISSER LA PERSONNE ? IL VERRA LA CONSEQUENCE. LE COLLEGE DES SAGES DONT MR ILBOUDO POUVAIT FAIRE PARTIE AVAIT RECOMMANDE A BLAISE COMPAORE DE LIMITER LE NOMBRE DE MANDATS PENDANT LA CRISE DE 1998.IL AVAIT ACCEPTER ET AUJOURD4HUI IL SE REBIFFE DONC IL PEUT ETRE CONSIDERE COMME QUELQU’UN QUI N’A PAS DE PAROLE.MEME SI LES PERSONNALITES QUE VOUS AVEZ CITE VENAIENT A INTERVENIR ET ABOUTISSAIENT A DES ACCORDS , BLAISE POURRA ENCORE ET ENCORE MANQUE A SA PAROLE ET C’EST CA QUI EST DOMMAGE.

      DE L’OPPOSITION JE DIRAIS QUE CE SONT LES MEMES PERSONNES QUI ONT PARTICIPE A LA MAL GOUVERNANCE QUI SE DECOUVRENT AUJOURD’HUI COMME DES OPPOSANTS A LEUR ANCIEN CAMARADE.IL FAUT FAIRE EXTREMEMENT ATTENTION A CES GENS CAR ILS VEULENT SEULEMENT PROTEGER CE QU’ILS ONT EU A VOLER AU PEUPLE DU BURKINA FASO. POUR TERMINER JE DIRAIS QUE MR ILBOUDO FAIT BIEN DE LANCER CET APPEL MAIS SEULEMENT IL FAUT DIRE LA VERITE A CETTE CLASSE POLITIQUE BURKINABE CAR VOUS ETES UN SAGE ET EN MILIEU MOSSI ON DIT QUE LE SAGE PREFERE DIRE LA VERITE ET DORMIR LE VENTRE VIDE QUE DE VOULOIR ARRONDIR POUR FAIRE PLAISIR A TOUT LE MONDE.

      MERCI

    • Mr Ilboudo, ne perdez pas du temps a repondre aux excites du net. Votre initiative est louable et tres sage et mieux c’est un acte patriotique. Quelqu’un qui n’a pas eu cette initiative doit simplement se taire ou vous feleliciter.
      En ce qui me concerne je voudrais juste vous remercier et vous demander de vous assurer que ce message parvienne effectivement aux destinataires ; et qu’il ne soit pas seulement un article de Lefaso.net. Car les personalites que vous interpellez n’iront pas le lire la ou il est publie actuellement. Pour ce faire, ma suggestion (elle ne vous engage pas) est que vous ecriviez la meme lettre dans un style un peu plus ’administratif’ sans alterer la substance ; en vous presentant a eux, en presentant le probleme, et en insistant sur le fait que leur mediation serait souhaitable.
      Iln’est pas exclu que au moins une des personailtes citees vous reponde directement.
      La letter devra atterir leur addresse personnelle et sera lu par leur secretariat et lemessage sera transmis.

      Le probleme de notre pays est tellement serieux, que toutes les bonnes innitiatives sont a saluer et a encourager.

      Merci encore.

  • C’est pour faire rire !

  • Mr. Ilboudo, moi je constate tout simplement que vous ne motivez pas votre demande de médiation. On ne vous comprend pas et on ne sait pas exactement ce que vous voulez. On dirait que vous ne vous prenez pas au sérieux pour un problème que vous qualifiez de si sérieux. Qu’est ce qui oppose le pouvoir à l’opposition ? Qu’est-ce que vous personnellement vous avez essayé en tant que personne ressource au Burkina Faso qui n’a pas marché au point de faire appel à des étrangers ? Peut-être que banalement vous avez la solution. En plus votre adresse n’est pas une bonne adresse. Aucun des 5 ne peut vous joindre même s’il le voulait.

    • Bien vu. Je pense que monsieur ILBOUDO est LEADER NEGATIF pour ces enfants. nous devrons travailler à les former d’avantage. Et dieu merci que vous m’aviez pas tenu. A vous lire , j’ai vraiment honte.
      D’abord Votre attitude ressemble parfaitement à ce que Feu NORBERT ZONGO appelle les gens qui se cherchent (INDIFFÉRENCE). Pas de problème, c’est pas mon enfant, c’est pas mon fils, c’est pas mon frère ou pas ma sœur..............C’est à dire dans l’ensemble être indifférent à la douleur des autres.C’est qui nous mette dans cette situation que je qualifie d’inventée de toute pièces par ces gens du CDP.

      Maintenant que vous voyez que les violences risquent de venir vous déloger dans votre maison vous crier communauté international.
      Ou était cette communauté quand NORBERT ZONGO mourait sur la route ? Ou était ces leaders quand Le JUDE NEBIE se faisait enterrer sous des coups de lances ?

      En toute sincérité vous n’êtes pas honnête.Et je conclus en disant que toutes les personnes âgées ne sont pas vraiment des bibliothèques comme le pensait HAMPATE BAH (certains auront VÉCU d’après SÉNÈQUE). Vous aimer trop la vie pour accepter mourir vite c’est pourquoi vous faites appel à des pseudo sapeur pompier pour venir nous piller.
      L’armé française en CENTRAFRIQUE ou au mali a t-il empêcher le massacre ?
      Enfin si vous pensez être utile , monsieur ILBOUDO,lancer votre vibrant appel à tous vos promotionnaires(Qui vous connaissent mieux que quiconque), pour sortir manifester à K0SSYMA et donner votre lettre au PRÉSIDENT lui demandant d’accepter dialoguer avec ces frères.S’il ne vous reçois pas accepter au moins vous sacrifier pour que vos enfant vivent désormais sous le respect de nos lois fondamentales (Y compris la CONSTITUTION) ;

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés