Clinique Lorentia de Bobo : Tien a sa miraculée

mardi 10 juin 2014 à 19h45min

Une semaine après sa naissance, la miraculée de Tien (localité située à 75 kilomètre de Bobo) n’avait pas encore de nom. Née d’un phénomène naturel rare, Miss Salogo de Lorentia « pseudonyme » demeurera une « miraculée » pour son entourage. Pour ses parents, elle est un don de Dieu et du Dr Ernest Da, gynécologue, fondateur de la clinique Lorentia à Bobo. Il faut dire que le gynécologue a été pour beaucoup dans l’issue heureuse de la grossesse gémellaire par superfoetation dont la mère du nouveau-né était porteuse. Pour les novices, une grossesse piquée au cours d’une autre grossesse

Clinique Lorentia de Bobo : Tien a sa miraculée

Vendredi 29 mai 2014. Il est 9 h 50 mn à la Clinique Lorentia de Bobo-Dioulasso. Un centre médical privé de la deuxième ville du Burkina, célèbre pour les prouesses de son fondateur, le Dr Ernest Da. Dans la salle d’accueil de la clinique, l’affluence n’était pas encore au rendez-vous. On y retrouvait seulement deux femmes qui s’affairaient sur des mystères de la vie. Veuve, dame Ouedraogo (une des deux femmes) explique à son ami un fait qui a devancé la disparition subite de son défunt mari (décédé sans être malade quelques heures après son mouton). Bref, les femmes s’encouragent et se donnent des conseils. 10 minutes plus tard, un homme et deux autres femmes font leur entrée dans la salle. Dans les bras de l’une d’elles, un bébé. A l’image des nouveaux nés, l’enfant est un ange. Couvé par sa maman, il dormait encore. A 10 h 5 mn, le Dr Da sort de son bureau. Avec lui, un couple visiblement satisfait du diagnostic de leur consultation. Un coup d’œil dans la salle et une salutation particulière à la mère du bébé témoigne de la complicité qui existe entre le Dr et cette patiente pas comme les autres.

Quelques mois auparavant, l’horizon était obscur

Habitants de Tien, Idrissa Salogo et Adjara Ouedraogo (les parents du bébé) vont découvrir la complexité de leur grossesse dans un CSPS de Solenzo le 26 novembre 2013. Dans l’incapacité de donner une réponse adéquate au mal de la patiente, ce CSPS va transférer le couple à Bobo-Dioulasso. Plus précisément dans le Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) du secteur 22. Malheureusement pour le couple, ce centre public se déclare également incompétent pour son cas. Conscients des difficultés du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS), le personnel du CMA suggère à la famille de se rendre à la Clinique Lorentia, du gynécologue Ernest G. Da. Le 27 novembre 2013, une échographie de la clinique Lorentia révèle une double grossesse. Respectivement de 13 semaines et de 24 semaines. Coup dure pour la famille, l’échographie a également révélé la mort du fœtus de 24 semaines.

Une césarienne pour entamer l’épopée

Face à un cas scientifique rare, la clinique Laurentia va exonérer la famille Ouedraogo des frais de son intervention. Ainsi, Dr Da et son équipe optent pour une césarienne. Pour l’équipe médicale, l’opération consistait à extraire le fœtus mort sans pour autant mettre en danger l’évolution de celui qui était en bonne voie. Pour des raisons scientifiques, des universitaires de l’hôpital Souro Sanou vont être associés à l’opération. Notamment un chirurgien et un gynécologue. L’opération est un succès à la fin. Le fœtus mort va être extrait de l’utérus sans trop grande difficulté. La deuxième grossesse n’étant plus en danger, le Dr et son équipe suivent patiemment la patiente. Entre-temps, ce cas fait parler de lui lors des Journées des sciences de la santé de Bobo-Dioulasso. Les scientifiques se passionnent pour le sujet et demandent à être informé quant à l’issue de la grossesse. Depuis le dimanche 23 mai 2014, c’est chose faite. La grossesse a connu un dénouement heureux, un enfant de sexe féminin en est sorti.

Comment est-ce que c’est arrivé ?

Pour le commun des mortels, il est difficile d’appréhender la survenue d’une grossesse 27 semaines après une première. Mais pour le Dr Da, ce phénomène, bien que rare existe et peut être expliqué « Il faut dire qu’embryologiquement, chaque embryon vient avec deux utérus. Mais avec l’évolution, les deux se fusionnent pour former un seul utérus avec deux trompes. C’est comme les glandes mammaires. On pense que chez cette femme, il y a eu un mauvais développement d’un des utérus. Il y a eu une fusion imparfaite puisque la cloison est restée. Cette femme avait donc deux utérus dont un qui n’avait pas de col et l’autre qui avait un col qui continuait avec le vagin. Les deux premières grossesses de la dame ont eu lieu dans l’utérus qui communiquait avec le vagin ce qui explique qu’elle n’avait pas eu de problème. Mais, il s’est trouvé que la troisième grossesse s’est implantée dans l’utérus qui n’a pas de col et qui ne communique pas avec le vagin. La grossesse s’est tout de même développé jusqu’à 27 semaines avant de s’arrêter (mourir). On ne sait pas combien de temps cette mort fœtale a dû rester dans l’abdomen de la mère. Toujours est-il que s’il y a eu une autre grossesse qui est survenue 5 à 6 mois après, ça veut dire que la mémoire hormonale de la première grossesse n’existait plus chez cette femme (le placenta étant mort). D’où le rétablissement du cycle menstruel. Et qui dit cycle, dit ovulation et règle. Et tant que ces deux éléments sont là, il peut y avoir grossesse avec une vie conjugale. Voilà plus ou moins l’explication que je peux dire quant à l’existence de cette superfoatation. »

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Messages

  • FELICITATION A CE GYNECOLOGUE KI A PREFERE LA VIE A LARGENT.LE BURKINA A BESOIN DES GENS COMME VS.DIEU VS BENISSE

  • Mais une autre question sans réponse demeure quand meme.Un uterus sans col donc pas de communication avec le vagin ,comment est-ce possible qu il y ait eu fécondation ? Par où sont passés les spermatozoïdes pour y rencontrer l´ ovule ayant entrainé la premiere grossesse dont le foetus est mort 27 semaines après ?

    • slt je ne suis pas gynécologue mais biologiste, je pense que la réponse à ta question est simple ; les deux utérus comminuquent avec les mêmes ovaires. Ainsi après l’ovulation, l’ovule peut descendre dans l’un ou l’autre des deux utérus. voici l’explication de la présence de ce bébé dans le "mauvais" utérus

  • Felicitations aux parents.Fier de vous de vous docteur.

  • Merci Dr DA pour ce travail magnifique et sans frais pour ce couple qui visiblement ne pouvait supporter les frais lies a cette intervention.Dieu vous le rendra au centuple

  • J’ai reçu des enseignements de cet homme. J’ai retenu trois chose : la compétence, la passion et un profond désir de partager ses connaissances !!! Quant on a été son élève, on ne peut qu’en être fier !!!!

  • J’ai reçu des enseignements de cet homme. J’ai retenu trois choses : la compétence, la passion pour son travail et un profond désir de partager ses connaissances !!! Quant on a été son élève, on ne peut qu’en être fier !!!!

  • Bravo à l’équipe médical ; Dieu bénisse le bébé.

  • Bravo Doc , je vous respecte vous au moins vous faites honneur

    • De la publicité gratuite pour lui ;je connais cette clinique et je sais pour avoir été leur cliente eeeeeeee patiente , l’argent n’interresse que ce monsieur

    • Voila le premier esclave utile. A partir d’aujourd’hui, tu seras baptisé avec un nom de la région des cascades. Choisi le nom qui te conviendra.

    • Docteur merci pour votre sage contribution au dénouement de ce phénomène rare et complexe. qu’Allah récompense vos bienfaits.amina ! le CMA du 22 service public n’a pu rien faire, faute de, soit insuffisance ou manque de personnel qualifiés soit du matériels adéquats. nos dirigeants au pouvoir bientôt 28 ans prétendent que le Burkina Faso n’ a pas assez de ressources pour offrir des infrastructures et des services de qualité en matière de santé, d’éducation,de la formation universitaire et professionnelle à tous les Burkinabè. ils (le gouvernement, la classe dirigeante) disposent cependant des moyens (ressources nécessaires)pour mettent en place une deuxième chambre le sénat siège des retraités politiques du CDP qui pourra coûté jusqu’à six milliards par an au budget de l’État. Aussi, organiser un référendum qui pourra coûter au moins plusieurs centaines de millions de nos francs.que la communauté internationale qui nous a imposé la démocratie et ses règles de jeu en 1990 vienne au secours de notre pays.

    • merci au dr DAH. Vous êtes compétent et généreux. Merci également à toute l’équipe.C’est comme ça que je vois le BF, un pays d’excellence et où on a "pitié" de son prochain
      Vous faites la fierté du BF

    • bravo a toute l’équipe,longue vie a ce nouveau née,merci au seigneur pour avoir guidé les premier a reconnaitre qu’ils ne pouvaient rien faire pour cette grossesse pas comme les autre. merci pour leur professionnalisme.

    • Où sont les professeurs avec leur cravate ridicule ? Dr Da vous êtes le meilleur. Je vous souhaite bonne chance frère !!!!

    • Félicitation à docteur et à son équipe. Tu as aidé il y’a quelques mois mon enfant à voir le jour et j’ai sincèrement apprécié le service. Que dieu bénit cette fillette.

    • Tu es aigri. Ce médecin n’est pas un chercheur de nom. Il veut juste partager des infos d’ordre scientifique avec le reste de la population et les amener à consulter toujours les centres de santé. Imaginez ce qui serait arrivé à cette dame si son entourage l’avait confié aux charlatans ou autres guérisseurs qui pensent pouvoir tout soigner.
      Arrêtez la médisance ; ce praticien m’a enseigné à Ouahigouya où il a laissé de très bonnes impressions de ses soins. Grâce à lui, et au cours d’une journée de consultations dans son bureau au CHR de Ouahigouya, j’ai découverts ce qu’était un utérus borgne ( c’est juste un utérus qui n’abouche pas au vagin, donc sans col). Bravo Dr, continuez de mouiller le maillot, et surtout garder le cap d’humanisation de la médecine privée. Votre ancien élève de Ouahigouya !

    • Mon ami, même si tu n’aimes pas le lièvre, mais reconnais au moins qu’il cours vite.
      Et toi, si tu préfère ta bouche qu’à ta santé, tu ne peux que tenir de tels propos. Aigris

  • Félicitations à Docteur DA

  • J’espère que Alain Édouard Traoré révisera ses idées sur les compétences des médecins burkinabé

  • dieu benisse le doc

  • Bravo Docteur et son équipe.
    ma première fille est née dans sa clinique sans problème.
    Son suivi est parfait. il était disponible à tout moment même tard dans la nuit.
    je n’ai pas regretté la recommandation d’un collègue.
    Bravo !!!

  • Bravo à docteur DA et félicitations au parent.

  • Felicitations Docteur pour l’excellent travail technique avec votre equipe et surtout merci pour l’exoneration des frais accordes a la famille qui visiblement n’avait pas les moyens necessaires. Au dela de la recherche des resultats techniques et scientifiques positifs obtenus, ce sont egalement des soutiens du genre a encourager. Encore felicitations.

  • Félicitation docteur, et merci pour gratuité des frais

    • Félicitation Dr DAH. Comme on le dit le bien fait n’est jamais perdu. Dieu vous le rendra tôt au tard. Qu’Allah bénisse le bébé.

  • Tu es le meilleur docteur et bravo à toute l’équipe

    • Y avait il un probleme a nous dire le nom des autres spécialiste qui ont collaboré. Cela ne diminue en rien les merites du doct dah.

    • Avec toutes ces preuves, Alain Édouard TRAORE peut aller maintenant se pendre !

    • Félicitations au Dr Da,honte au Ministère de la santé à travers l’incapacité du CMA et du CHUSSS à intervenir dans cette situation. Cela prouve encore combien le système de santé est malade et mal gérer au Burkina Faso. Avec tous ces millions reçu pour l’amélioration du bien-être des populations rien ne semble être fait.Que Dieu sauve le Faso dans les mains de ces vautours.

  • Merci Mr le docteur de mettre vos compétences au service de la nation,vous etes un bon citoyen,il y a toujours des gens dignes dans ce pays.Félicitation

  • C’est une nouvelle très heureuse.
    Félicitations et courage aux parents du nouveau-né et félicitations spéciales au docteur Da et à toute l’équipe médicale qui a soigné cette dame.

    Mais, j’ai remarqué des incohérences dans l’article. Je les signale car la rigueur doit être observée dans toutes les informations relayées par la presse.

    Vous dites d’abord : "une échographie de la clinique Lorentia révèle une double grossesse. Respectivement de 13 semaines et de 24 semaines. Coup dure pour la famille, l’échographie a également révélé la mort du fœtus de 24 semaines".
    L’écart entre 24 semaines et 13 semaines est 11 semaines. Donc 11 semaines après la première grossesse, une seconde grossesse a débuté. Si la première grossesse est à sa 24è semaine alors la deuxième grossesse qui a commencé 11 semaines après la première est à sa 13è semaine (2411=13).

    Plus loin, vous écrivez "Pour le commun des mortels, il est difficile d’appréhender la survenue d’une grossesse 27 semaines après une première".
    Si la seconde grossesse est survenue 27 semaines après la première, alors on a respectivement 13 semaines pour la seconde grossesse et 40 semaines (13 + 27 = 40 semaines) pour la première grossesse.

    J’avoue que je ne comprends pas pourquoi vous dites que la seconde grossesse s’est développé 27 semaines après la première. Cela n’est pas possible car la deuxième grossesse a démarré 11 semaines après la première et l’échographie a montré que la première grossesse était à 24 semaines.

    Merci de vérifier et corriger vos informations.

    Pour finir, il est révoltant et inadmissible de constater que nos centres de santé publics ne fonctionnent pas correctement. Et le personnel de ces centres publics se trouve contraint d’envoyer des patients vers des structures privées pour une prise en charge correcte. Le docteur Da travaille-t-il également à l’hôpital public ? Ou bien, travaille-t-il uniquement dans sa clinique ?

    • Mon amis, tu as fait une bonne remarque d’accord mais je t’invite à relire tes propres propos et tu verras le nombre fautes et d’incohérence. Ici l’objectif certainement était de porter l’information à bon nombre de personne dans une version simplifiée, donc réalisée par un communicateur naïf du domaine. A lire l’article, j’imagine que le travail n’a pas été faits sur la base base d’une calculatrice du téléphone portable comme l’as fait pour prétendre apporter des correction. N’embrouille pas les gens.

    • Vos remarque sont fondées. Il y a certainement des choses à revoir dans les calculs. Tout compte fait, c’est un exploit pour cette clinique. Mais le coup de pub a bien marché aussi. En effet, la césarienne est devenue une opération si banale qui peut être pratiquée par n’importe quel chirurgien aujourd’hui. Aussi, elle ne coute pas plus de 11 000 F CFA dans les centres publics de santé. Le mérite de cette équipe est la prise en charge correcte de la patiente par l’extraction du fœtus mort et le suivi de l’évolution du second jusqu’à la naissance (Là aussi, on ne sait pas si c’est par césarienne). C’est un choix scientifique judicieux qui tranche avec le paranormal. Cette situation a révélé un cas atypique de grossesse (2 utérus pouvant conduire à double grossesse), sujet intéressant sur le plan scientifique.

  • Des témoignages relatant la compétence et la générosité de Dr Da de la clinique Lorentia sont édifiants, ce clinicien sauve l’honneur des autres qui ont une calculatrice à la place de leur conscience professionnelle ;toutes mes congratulations mon Dr !!!

    • Ce sont des personnes comme Dr DA que l’Etat doit beaucoup encourager au lieu de jeter l’argent dans des choses vaines. Cet acte montre combien le Burkina dispose de compétences.
      Que Dieu continue à vous aider

  • Bravo à l’équipe médicale de la clinique Lorentia de BOBO

  • sauf que le 29 mai c’etait jeudi !!! c’étailt le jour de mon anniverssaire !!!! félicitaion au couple et bravo au Dr

  • Grand bravo docteur,courage et bonne continuite dans ce vous.soyez toujours aussi humain

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés