GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

mardi 10 juin 2014 à 00h09min

Pour espionner son partenaire, plus besoin de recourir à un détective privé. Des logiciels espions permettent désormais de placer son conjoint sous surveillance et sur écoute. GPS, applis, mouchards - à placer dans un téléphone ou sur un ordinateur -… Le choix est vaste et à portée de clic. Décryptage d’une pratique inquiétante, souvent addictive, et surtout, illégale, avec Marie José de Aguiar, gestalt thérapeute.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, il devient très facile d’espionner son conjoint. Est-ce que cela participe d’une banalisation de la surveillance ?

Marie José de Aguiar : Nous vivons dans une société qui favorise l’intrusion, notamment par le biais des nouvelles technologies. Les portables sont devenus l’objet de terreur des couples : qui n’est pas tenté de regarder quand ça sonne ? C’est vrai que c’est tentant ! Notre société est aussi très individualiste et parfois borderline. Les gens vivent de plus en plus dans l’idée qu’ils sont tous puissants. Qu’il n’y a pas de limites. Ou qu’il faut les repousser, tout en contrôlant les autres. Ces logiciels espions sont une illustration de ce sentiment et donnent le frisson : on ne décide plus de ce qu’on a envie de montrer, de donner à l’autre. Le jardin secret n’existe plus.

Pourquoi certains en viennent-ils à espionner leur conjoint ? Que traduit un tel besoin ?

Marie José de Aguiar : Cela va toucher des profils de personnalités très spécifiques. Notamment des personnes jalouses, inquiètes ou à tendance paranoïaque. Des personnes qui n’ont pas confiance en elles et qui pensent qu’elles ne sont pas assez belles, intelligentes et que leur partenaire ira forcément voir ailleurs. Ou d’autres pour qui le monde est mauvais et rempli de tentations. Ces logiciels sont de bons partenaires pour nourrir ces scénarios de danger. En fouillant, en espionnant, ces personnes vont avoir l’impression de contrôler leur conjoint, la situation. Et pour peu qu’elles découvrent quelque chose, même infime, elles vont se dire que tout est possible et continuer. Le fait que ces logiciels soient si faciles d’accès ouvre un champ de possibles terrible, même au sein de couples qui se portent bien. Ils renforcent nos fragilités narcissiques, amoureuses, et notre paranoïa – et qui n’est pas un peu parano parfois, inquiet ou en perte de confiance avec lui-même ?

Certains logiciels permettent, en plus de la surveillance, de contrôler le portable ou l’ordinateur cible. On peut par exemple effacer des messages avant même que la personne ne les ait lus…

Marie José de Aguiar : Ce genre d’outils est vraiment dangereux. Cela veut dire que l’on peut être la proie de l’autre. Cela va faire le jeu d’une population qui veut tout maîtriser, contrôler, dominer, notamment les pervers narcissiques.

Certains installent ces logiciels après une infidélité - soupçonnée ou avérée -, dans le but, disent-ils, de « restaurer la confiance ». Qu’en penser ?

Marie José de Aguiar : Le problème, c’est que la parole ne fait plus foi. Or, l’amour est basé sur trois piliers : la confiance, l’intégrité, le respect. En plus, je pense que cela ne réparera rien du tout. Au contraire, cela va amplifier la paranoïa, l’inquiétude. Au moindre soupçon. Et un outil reste un outil : une phrase, sortie de son contexte, peut être complètement déformée. Il faut vraiment lutter contre ce genre de dispositifs. Le mieux, ce serait d’avoir des espaces pour dire son inquiétude. Soit à l’autre, soit dans un cadre thérapeutique. Pour pouvoir dire « je suis tellement inquiet(e) ou en perte de confiance avec moi-même que je suis obligé(e) d’utiliser des outils d’espionnage ». S’il y a eu une perte de confiance aussi terrible, il est bon de s’interroger aussi sur ce qui se passe dans le couple. Et sur l’histoire de chacun. De même, la personne qui a été surveillée peut se demander comment elle a pu nourrir cette inquiétude. Et de quoi le couple aurait besoin pour reconstruire une relation basée sur la confiance…

Certaines personnes acceptent d’être surveillées « par amour », « pour avoir la paix »… Est-ce que se laisser contrôler est une preuve d’amour ?

Marie José de Aguiar : Non. Etre aimé, c’est être accepté comme on est, avec nos ombres et nos lumières. De même qu’aimer, c’est accepter l’autre tel qu’il est. Nier des parts de soi, c’est de la soumission, phénomène qui touche davantage les femmes d’ailleurs. Accepter « pour être tranquille », c’est plus un renoncement qu’une acceptation. Surtout qu’une telle surveillance va fortement entraver la relation.

Nombreux sont ceux à avoir déjà consulté la boîte mail, le portable, le compte Facebook de leur partenaire, ou à s’être emparé de ses codes d’accès… Où se situe la barrière de l’inacceptable ?

Marie José de Aguiar : Il y a des degrés. Mais l’intrusion commence dès que l’on s’empare de quelque chose que l’autre ne nous a pas donné. Cela commence lorsque l’on ferme sa porte : l’autre n’a pas à entrer. Ce qui ne veut pas dire qu’on est en train de lui cacher quelque chose. C’est personnel, c’est tout. C’est à nous de décider ce qu’on montre, ou pas. Après, il y a une différence entre dire « je serais tenté de mettre un mouchard car je suis inquiet » et en placer un, à l’insu de l’autre, pour l’observer. C’est un passage à l’acte. Un abus, un viol de la vie privée. C’est grave. Sauf s’il s’agit d’un jeu dans le couple, c’est inacceptable.

Certains décident de se lancer dans le « contre espionnage » : quand ils découvrent qu’ils sont espionnés, ils ne disent rien et distillent de fausses informations pour « piéger » l’autre ou espionnent l’espion…

Marie José de Aguiar : Je ne pense pas que l’on puisse encore parler de relation d’amour dans un tel contexte. Ce sont des relations pathologiques, dangereuses, basées sur la surenchère. Là encore, il serait bon d’aller regarder ce qui est en train de se passer et surtout, ce qui se rejoue dans ces histoires-là. Est-ce qu’elles parlent d’enfants qui ont été abusés, soumis, ou dont l’intimité n’a pas été respectée suffisamment par exemple ?

Pourquoi notre jardin secret est-il si important ?

Marie José de Aguiar : Le secret n’est pas uniquement inquiétant. Il nourrit la relation. C’est bon de savoir que l’autre est autonome, de se sentir libre avec lui. Cela nourrit le désir, aussi. Cela crée une part de mystère. Dans le couple, le secret est une notion à réhabiliter.

Propos recueillis par Margaux Rambert
http://www.psychologies.com/


Ce que dit la loi

Il est illégal d’utiliser un logiciel espion pour surveiller son ou sa partenaire à son insu. En effet, l’article 226-15 du Code pénal annonce que « le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir (…) des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter (…) des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie des télécommunications ou de procéder à l’installation d’appareils conçus pour réaliser de telles interceptions.

http://www.psychologies.com/

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 juin 2014 à 22:29, par téléphone portable
    En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

    Madame, je vais vous dire quelque chose. Il y a quatre ans de cela, j’avais de façon fortuite, surpris une nuit mon épouse, en entrant dans notre chambre, en conversation avec quelqu’un au téléphone. Quand elle m’a vu, je remarquai tout de suite qu’elle était mal à l’aise, gênée. Alors, naturellement, je lui demandai à qui elle parlait. Elle me cita plusieurs noms de ses amies. Du coup je compris qu’il y avait problème, d’autant plus qu’elle venait de rentrer de chez ses copines. Je lui intimai l’ordre de me remettre son téléphone. Elle refusa et s’activait à effacer le numéro appelé. Énervé, j’arrachai ledit téléphone de ses mains que je fracassai contre le mur,le ramassai, et vis qu’il fonctionnait toujours. Je l’empochai, jusqu’au lendemain où je me rendis en ville. Y étant, je reçus un message de son ex-copain qui lui faisait le reproche de l’avoir bipé tard car, dit-il, il sentait qu’elle n’était pas à l’aise à un moment donné dans ses paroles. De retour à la maison, je chauffai madame à blanc verbalement ; elle reconnut les faits avant de pleurer amèrement tout en regrettant. Mais depuis, j’ai perdu confiance en elle et je ne manquais plus d’occasion pour la contrôler. Tout récemment, pour raison de service, elle s’est rendu à son poste de travail. J’ai profité la mettre à l’épreuve en utilisant un numéro inconnu d’elle que j’avais nouvellement pris.Et me suis passé pour son ex dont je connais bien le nom et la profession. Je lui envoyai un sms en signant du nom de son ex. Croyant que c’était son ex, elle répondit en disant de la laisser tranquille, que elle, elle avance. J’ai insisté encore en me faisant passer toujours pour son ex mais elle resta ferme en disant qu’elle n’a pas son temps et qu’elle ne va plus lui répondre. Tout heureux, je lui envoyai un sms en la félicitant et en signant de mon nom. Elle ne s’en revint pas. Depuis là j’ai eu encore confiance en elle. Pour pouvoir me situer, il a fallu que je m’introduise frauduleusement dans son cœur pour voir si elle ne voyait plus son ex qu’elle avait aimé dans le passé selon ses propres déclarations. Au regard de mon histoire, c’est pour dire que il est bon de surveiller son conjoint. C’est même une preuve d’amour. Il ne peut y avoir de vie privée dans une vie privée, exception faite des moments où le conjoint est au WC ou est entrain de gérer ses menstrues.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 04:48, par Mike
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      Et tu crois que ta technique a bien fonctionné ainsi ???? Et tu es fier de toi comme cela ???? tu ne connais rien de la femme. Tu n’aurais pas dû commencer. C’est même maintenant qu’elle va te tromper tout en prenant ses précautions.

      Répondre à ce message

      • Le 10 juin 2014 à 06:29, par Ghost
        En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

        Vraiment, il sous estime l’intelligence de la femme quand il s’agit de faire des bêtises.......

        Répondre à ce message

      • Le 10 juin 2014 à 14:50, par le téléphone portable
        En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

        Mike, le spécialiste en femme, sais-tu qu’en matière d’amour même le faux est aussi intéressant que le vrai ? Le faux amour utilise exactement pour s’exprimer, les mêmes choses qu’utilise le vrai amour. Donc, forcement il y a du bon dans le faux. En conséquence, que ma femme me trompe réellement et que je ne le sache jamais ou qu’elle me soit vraiment fidèle, peu importe, je suis libéré et heureux depuis cette date. L’essentiel est de faire semblant d’être fidèle. Et ça, c’est pas difficile. Il ne faut pas laisser transparaître des indices d’infidélité, car c’est ça qui fait souffrir et rend paranoïque.

        Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 06:24, par Ghost
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      Il n’ya pas trente six solutions possibles pour vivre en harmonie avec une femme. Soit tu deviens illogique comme elle, soit tu ne cherche pas à la comprendre car si la femme était un être sensé c’est sûr que le créateur en aurait une.....

      Répondre à ce message

      • Le 10 juin 2014 à 08:37, par rayimsomde
        En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

        Tu n’as encore rien vu cher frère et tu as du pain sur la planche. Aujourd’hui aucun homme ne ment mieux qu’une femme. Tiens toi bien, en plus, elle le fait avec art. Les larmes de crocodiles tu n’en sais rien de ça. Stp garde toi de trop mettre ta femme à l’aise, sinon elle finira par te tromper. Quand tu n’as rien à lui donner elle justifiera son infidélité par ton incapacité à la rendre heureuse. Cherchons donc le juste milieu. Nous n’avons pas intérêt à placer une confiance aveugle à une femme, car c’est à notre risque et péril. Je veux juste dire qu’il faut jouer à son jeu, adopter la tactique du chat mort. Car le jour où tu apprendras que ta femme te trompe et que tu ne t y attendais pas tu peux péter les plombs et peut être même commettre l’irréparable. Ne l’oublie jamais cher frère l’habit ne fait pas le moine.

        Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 09:54
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      mon cher ami !!! je suis une femme et moi je vais te dire aussi kelke chose : mon copain qui me supsonait de voir toujours mon ex a aussi pri un nouveau numero pour se faire passé pour ce dernier ; Quand jai vu le message, jai apelé mon ex ki di ke ce nes pas lui, jai compri ke cetai mon copain et jai jouer le jeux il etai content.apres je lui ai fais savoir de me faire confiance car il ne pura jamais me controler.en realité je ne voyais pas mon ex mais on copain etai trop trop jaloux et avait peur de ce dernier

      Répondre à ce message

      • Le 10 juin 2014 à 14:26, par Ex-copain
        En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

        Ma chère, tu vois toujours ton ex pour qui tu en pinces toujours. Sinon pourquoi garder toujours son numéro ? Et en plus, ce n’est jamais totalement fini entre un homme et une femme qui se sont aimés à un moment de leur vie. Même si tu connais le numéro de ton ex par cœur, tu n’avais pas à l’appeler pour vérifier. Il te suffisait d’appeler le numéro inconnu en question et dans la conversation, tu te serais rendu compte qu’il s’agissait de ton copain. En agissant comme tu l’as fait, tu ne fais qu’aggraver la peine de ton copain que tu crois aimer, qui va savoir maintenant que tu as toujours le numéro de ton ex et que tu l’appelles toujours. Aussi, ton ex peut revenir à la charge en se disant que tu l’aimes encore. Et tu vas te retrouver encore un jour sous sa poitrine, puisque comme l’adage le dit,"qui a bu, boira".

        Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 11:00
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      Holalaaaaa mon cher ami ne crois pas que ton test a marché !!! il a lamentablement échoué !!!! quand tu as envoyé le message au nom de son ex, elle a pris le soin d’appeler d’abord son ex pour voir si c’est lui qui a envoyé le sms ! il lui a dit non et madame a su que c’est mari qui est en train d’exprimer sa souffrance !! Mon cher c’est pas la peine aimes ta femme et fais toi aveugle !!! sinon tu vas beaucoup souffrir !!

      Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 12:24, par Rony
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      Mon type, tu ne connais pas encore la perfidie de certaines femmes. Certaines ont une puce téléphonie spéciale pour leurs affaires louches. Cette puce est fonctionnelle seulement quand elle est hors de la maison ! (au bureau surtout) et ça reste bien caché dans son tiroir. Le mari cocu n’ira pas chercher jusque làbas n’est-ce pas ? Affaire de portable et facebook est venu pour créer la discorde seulement ! (ou du moins, mettre à nu ce que nous pensons bien cacher)

      Répondre à ce message

      • Le 10 juin 2014 à 15:07, par FANTASY
        En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

        On fait même l’amour à la femme au téléphone. Que ça soit par sms ou par appel vocal. Puisque tout se passe dans la tête. Moi j’en ai déjà fait en tout cas et C’est du bon. Mais c’est pas avec femme de quelqu’un. C’est ma maîtresse, freshnie. Qu’on se comprenne. Moi je veux pas d’une femme de seconde main.

        Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 14:37
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      pendant que tu sautes au plafond en croyant que ta femme est redevenue sérieuse,c’est là qu’elle te cocufie. les femmes aiment des gens comme toi. cocu va

      Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2014 à 08:59, par Dieu seul sait
    En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

    La femme a toujours sa technique pour tromper son mari et même si tu l’a surveille ça ne changera pas grande chose. Même ton ex copine qui se marie continu a t’appeler comme si de rien était.Les femmes sont vraiment incroyables.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 16:31, par SANS RANCUNE
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      Quelque soit la technicité de femme en matière d’infidélité, seule la méthode traditionnelle est efficace si toute fois il ya eu mariage. Je ne parle pas de mariage moderne c’est a dire à la mairie. C’est pas çà .Cette méthode est vraiment efficace. Malheur aux femmes mariées infidèles. Le méthode tradi ne les pardonne pas. SANS RANCUNE

      Répondre à ce message

    • Le 10 juin 2014 à 18:34, par espoir
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      Nous accusons trop nos mamans. Si un ex ne harcèle pas son ex copine elle ne donne pas l’occasion. Tant que le mariage sera comme un deal (elle ou il fait mon affaire financièrement) ne réclamons pas les fondamentaux du foyer. Que l’homme qui n’a jamais triche, jette le premier la pierre sur nos mamans. Si c’est bon pour vous c’est bon pour elle oci.

      Répondre à ce message

    • Le 13 juin 2014 à 16:43
      En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

      Après l’amour, ce n’est pas la guère ni la fin du monde, mon très chèr ami Dieu seul sait. Pourquoi ne t’appellerait elle pas ?

      Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2014 à 16:40, par Ornella la Fidèle
    En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

    Je meurs de rires,

    Si ma compréhension est bonne, je me rend compte que les hommes ont vraiment peur d’être trompés !
    Alors, chers amis, copains et époux, restés nous fidèles car nous aussi ne le supportons pas au même titre que vous.
    Si celle que vous aviez choisie et qui vous a acceptée par amour vous trahie, posez vous deux questions : Es ce moi qui lui ai tracé la voie d’infidélité et elle a emboité le pas ou es ce qu’elle l’était avant ? J’ose espérer que personne ne portera son choix sur une infidèle née ????
    Suivez mon regard...

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin 2014 à 13:24, par ZAS
    En réponse à : GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple

    Si je commence à espionner ma femme, c’est que je cherche une raison pour la mettre dehors. Simple

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés