Modification de la constitution : Le Balai citoyen annonce deux meeting-concerts pour dire « Non au référendum »

mardi 3 juin 2014 à 04h16min

Ce 2 juin 2014 marque le 23e anniversaire de l’adoption de la constitution du Burkina. C’est cette date symbolique que le mouvement « Balai Citoyen » a choisi pour tenir une conférence de presse sur ses luttes à venir. A l’occasion, les leaders du mouvement, Sams’K La Jah, Smokey ont annoncé l’organisation d’une conférence publique sur « les résistances populaires face au tripatouillage constitutionnel » ainsi que la tenue de deux meeting-concerts à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou. Ces actions visent à dissuader Blaise Compaoré et ses partisans d’organiser un référendum pour modifier la loi fondamentale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Modification de la constitution : Le Balai citoyen annonce deux meeting-concerts pour dire « Non au référendum »

Le « Balai citoyen » annonce les couleurs, 48h après le meeting géant organisé par le CFOP au stade du 4 Aout. Ce 02 juin, le Centre de presse Norbert Zongo accueille une conférence publique sur le thème : « les résistances populaires face au tripatouillage constitutionnel en Afrique place et rôle des mouvements citoyens ». Pour animer cette conférence, les organisateurs ont fait appel au professeur Laurent Bado, l’économiste panafricaniste Dr Ra-Sablga Ouédraogo, Maître Guy Hervé Kam, porte-parole du « Balai Citoyen » et, Thiat du collectif « Y en a marre » du Sénégal.

Les meeting-concerts constituent les axes 2 et 3 de la lutte anti-référendum. Le premier est prévu pour se tenir le 06 juin à la place Tiéfo Amoro de Bobo-Dioulasso. Le second aura lieu à la place de la Révolution (ndlr, Place de la Nation) de Ouagadougou le 08 juin. A travers ces deux meeting-concerts, le « Balai citoyen » entend mobiliser le maximum de jeunes et faire le maximum de bruit. Objectif : mettre davantage la pression sur le camp d’en face en vue de le dissuader de toute tentative d’organisation de référendum. Sams’K Le Jah et Smokey ont tenu à préciser le concept « Non au référendum » qui signifie, à leur entendement, « pas de référendum » et non voter « non » en cas de référendum.

Le « Balai citoyen » a également le lancement dans les jours à venir d’une campagne « un citoyen, un balai, une carte d’électeur ». Ce, en prélude aux élections présidentielles de 2015. Mais, d’ores et déjà, ils invitent les jeunes burkinabè, à se faire enrôler massivement. Car, c’est le seul document qui leur permet de décider véritablement de la personne qu’ils souhaitent voir à la tête de leur Etat.

A l’occasion de cette conférence de presse, le mouvement « Balai citoyen » s’est exprimé sur la mort du juge constitutionnel Salifou Nébié dans des conditions suspectes. Les Cibals disent regretter que le chef de l’Etat ne se soit pas encore exprimé sur la question.

Cette conférence de presse a connu la présence du groupe Keurgui, membre du mouvement « Y en a marre » du Sénégal.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés