Ministère de la promotion de la femme et du genre : Lever les équivoques sur le guichet spécial « Financement de l’entreprenariat féminin »

lundi 2 juin 2014 à 13h16min

La salle de spectacle du palais de la jeunesse Jean Pierre Guingané a accueilli ce samedi 31 mai 2014 à Ouagadougou, la rencontre d’information et d’échanges sur le Guichet spécial « Appui à la promotion de l’entreprenariat féminin » organisé par le Ministère de la promotion de la femme et du genre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de la promotion de la femme et du genre : Lever les équivoques sur le guichet spécial « Financement de l’entreprenariat féminin »

Le palais de la jeunesse Jean Pierre Guingané a changé de décor en ce samedi 31 mai 2014. Il était bondé de femmes et de jeunes filles, tous âges confondus dont l’impatience prédisait l’importance du sujet à l’ordre du jour. En effet, le Ministère de la promotion de le femme et du genre avait convoqué les femmes et les jeunes fille afin de les informer, recadrer et harmoniser le niveau de compréhension des bénéficiaires et de l’opinion publique en vue d’éviter la désinformation autour du guichet spécial « Financement de l’entreprenariat féminin ». Nathalie Sandwidi, Secrétaire Générale du Ministère de la Promotion de la Femme et du Genre, présidente de la présente rencontre explique : « Cette rencontre est une continuité dans la communication sur le Guichet spécial. Nous avons rencontré les structures associatives la semaine dernière. C’est dans cette lancée que nous avons convié les jeunes filles aujourd’hui pour porter à leur attention les informations nécessaires sur les conditions d’accès au financement dédiés à ces deux guichets. Il y a de la mauvaise information qui circule.
De plus en plus il ressort que c’est un fond qu’on distribue gratuitement. Ce qui fait qu’il y a beaucoup d’affluence au niveau des guichets pour le retrait des formulaires d’information. C’est des crédits qui seront mis à la disposition des femmes pour qu’elles puissent mener des activités rémunératrices et qu’elles puissent rembourser dans les délais ».

Adopté en Conseil des Ministres du 24 mars dernier, le Guichet spécial de « Financement de l’entreprenariat féminin » est doté d’une ligne de crédit d’un montant de cinq (5) milliards de francs CFA et d’un fonds de garantie de prêts bancaires de cinq (5) cent millions de francs CFA. En plus de ces financements, les femmes auront accès aussi au Guichet informel du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat.


Les participantes à la rencontre n’ont pas hésité à exprimer leurs attentes vis-à-vis du financement. Pour Aimée Ilboudo, Responsable du Mouvement des jeunes filles de Sala Compaoré : « Cette initiative est la bienvenue pour nous les jeunes filles. Car elle nous permettra de réaliser nos projets longtemps muris. Et nos attentes surtout c’est de voir l’effectivité de ces financements comme prévu. Mon projet principal consiste à la création d’un centre d’accueil des jeunes filles démunies et des filles mères. Afin de les permettre d’apprendre les métiers tels la couture, la coiffure, le tissage, etc. ». Mais, à la question de savoir le coût total de son projet ainsi que le financement souhaité, Mlle A. Ilboudo est restée discrète.

Balguissa Sawadogo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés