Mois de la famille et de l’enfant : La 2è édition, du 3 au 26 juin 2014

samedi 31 mai 2014 à 00h32min

A quelques jours du lancement de la deuxième édition du Mois de la famille et de l’enfant sous le thème central « Les élus locaux au centre de l’action pour la promotion de l’éducation, l’intégration sociale et l’abandon des mutilations génitales féminines », le ministre de l’action sociale et de la Solidarité national, Alain Zoubga, entouré de ses collaborateurs, a animé un point de presse ce vendredi 30 mai 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mois de la famille et de l’enfant : La 2è édition,  du 3 au 26 juin 2014

Après une première édition « qui a connu du succès auprès des populations », le ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale (MASSN) annonce être fin prêt pour organiser une deuxième édition du Mois de la famille et de l’enfant. Un Mois dont l’organisation est assise sur le souci de minimiser les coûts de célébration de plusieurs Journées commémoratives. En effet, le Mois de la famille et de l’enfant regroupe la célébration de la Journée internationale des familles (le 15 mai), celle de la Journée nationale de lutte contre la pratique de l’excision (le 18 mai), et celle de la Journée de l’enfant africain (le 16 juin).

Et à travers cette deuxième édition, le ministère en charge de l’Action sociale entend « interpeller les élus locaux, afin qu’ils comprennent qu’ils sont au centre des actions à prendre en faveur des enfants et des familles vulnérables et s’engagent davantage dans la lutte contre les fléaux qui minent nos familles ». C’est du moins, ce qui ressort de la déclaration liminaire du ministère, prononcée par le Secrétaire général, Adjima Gbangou. Dans ce sens, plusieurs activités sont prévues :
-  des activités sportives littéraires et culturelles en faveur des enfants ;
-  des activités de plaidoyer auprès des élus locaux, des leaders coutumiers et religieux ;
-  une soirée caritative pour la levée de fonds destinés à la réparation des séquelles des femmes victimes de l’excision ;
-  des permanences de conseils social et juridique ;
-  des conférences publiques et des rencontres intergénérationnelles (anciens/ jeunes) dans les 13 chefs-lieux de régions.

Pour ce faire, un budget prévisionnel de 124 884 890 FCFA est en constitution. Il s’agit, selon le ministre Alain Zoubga, d’un budget réaliste qui tienne compte des capacités réunies et de son département et de ses partenaires. Toutefois, les bonnes volontés sont encore vivement attendues.

Et c’est à Manga qu’interviendra, le 3 juin prochain, le lancement officiel de cette édition. Quant à la clôture, est prévue pour intervenir à Dédougou le 26 juin 2014. A en croire le ministre Alain Zoubga, la patronne de l’événement, Chantal Compaoré, ainsi que les parrains à savoir Pascal Kararero du PNUD, les ministres Arsène Bognessan Yé et Jérôme Bougouma, Henriette Kaboré de BTM, Sannem Naaba de Bilbalgo, ont tous exprimé leur accord.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés