Circonscription d’Education de Base de Goughin I : 72 heures pour magnifier l’éducation à travers sport et culture

vendredi 30 mai 2014 à 00h11min

Goughin, commune située à plus de 160 km de Ouaga, a vibré du 22 au 24 mai 2014 au rythme de l’OSEP/Culture. Durant trois jours, plusieurs activités sportives et culturelles ont mis en compétition les différentes écoles de la Circonscription d’Education de Base de Goughin I. C’est par une finale de football qui opposait Dapelgo à Wobzounghin, qu’autorités administratives, parrain, élèves et habitants de la commune se sont retrouvés pour clore ces 72 heures.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Circonscription d’Education de Base de Goughin I : 72 heures pour magnifier l’éducation à travers sport et culture

Bien avant, les différentes écoles s’étaient retrouvées en compétition en culture et d’autres activités sportives. Déjà le vendredi, les compétitions ont démarré avec l’athlétisme. La discipline était composée du saut en longueur, de la course vitesse, de la course relai et du cyclisme. Dakonssin s’illustrera le mieux en vitesse et course relais et l’école Sampaongho en longueur.

En culture, chaque école était appelée à faire montre de son savoir-faire dans plusieurs disciplines. Goughin A convaincra plus le jury en danse moderne et sketch. En danse traditionnelle, c’est Dapelgo qui repartira avec le premier prix. En conte, récital, playback, les gagnants viendront respectivement de Yarkanré, Pissi-zaocé et Douamtenga.

Et de 2 pour l’école Dapelgo

Autre jour, autres disciplines. La deuxième journée, samedi, débutera avec l’épreuve de cyclisme qui sera remporté par Zougrana Sébastien (Ecole Dimistenga).

S’en suivra par la suite un Dassandaga, réjouissance populaire jusqu’à l’heure du match. C’est à la suite d’un défilé des différentes écoles, des discours du Chef de la circonscription d’éducation de base, du parrain et du maire que débutera la finale. Une finale qui verra le sacre pour la deuxième année consécutive de Dapelgo. Après une domination totale durant tout le match et se créant les plus grosses occasions du match, le score restera cependant vierge jusqu’à la fin du temps réglementaire. Les attaquants de Dapelgo s’ils ne manquent pas souvent l’immanquable, se retrouvent parfois face à un gardien de Wobzoughin « efficace » malgré sa petite taille. Même un penalty obtenu à la 10ème minute n’a pas changé la donne. C’est finalement à la suite d’une longue séance de tirs au but que Dapelgo s’imposera par 9 tirs réussis contre 8 chez l’équipe adverse.

Pour les prix, l’équipe championne Dapelgo, a reçu 55 000F (dont 35 000F de donations) ajouté à 1 jeu de maillot, 1ballon et un trophée. La deuxième Wobzoughin , repart elle avec 37 500F(dont 22 500F de donations, plus 1 jeu de maillot et 1ballon . La troisième Gounghin B et la quatrième Dimistenga ont également reçu des prix d’encouragement.

Chose louable, l’esprit fairplay a régné entre les deux équipes et l’assertion « le sport unit les peuples » semblait bien illustrée.

« Un esprit sain dans un corps sain sur un socle culturel bien ancré »

Dans son discours, peu avant le match, dernière activité des 72 heures, M. Francis Bassono, Chef de la circonscription d’éducation de base n’a pas manqué de signifier le défis que constitue l’éducation. Au-delà de leur caractère ludique, ces activités participeraient ainsi, à la socialisation et à l’éveil des jeunes enfants au regard des valeurs sociales et vertus individuelles qu’elles cultivent en eux. « Un esprit sain dans un corps sain sur un socle culturel bien ancré, levier de tout développent humain durable » ajoutera-t-il.

Un remerciement particulier a été adressé à Monsieur Hamidou SANHOUIDI, Contrôleur de Douanes, natif de la région et parrain de cette édition. « Un acte louable » selon le Chef de la circonscription d’éducation de base pour qui, « investir dans l’enfant c’est préserver l’avenir ». De ce fait, depuis l’édition de 2009, les organisateurs d’OSEP/Culture sont accompagnés par les filles et fils de la commune de Gounghin. Une attestation de reconnaissance a donc été offerte à tous les parrains (au nombre de six) et à deux autres personnalités dont Madame Béatrice DAMIBA, Présidente du Conseil Supérieur de la Communication, en guise de remerciements pour leur engagement dans l’éducation des enfants de Goughin. En plus de cela, ils ont été élevés au rang d’Ambassadeurs de bonne volonté pour la promotion des activités culturelles et sportives dans la commune de Gounghin.

Rendez-vous a été pris pour l’année pour la continuité de la promotion de ces activités qui permettent aux élèves de s’exprimer autrement et de révéler en eux des talents insoupçonnés.

Amélie GUE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés