Grève des agents de la justice : Les observations des responsables syndicats au Garde des sceaux

mardi 27 mai 2014 à 02h31min

Dans la lettre ci-après adressée au ministre de la Justice, Garde de sceaux, le secrétaire général du Syndicat National des Agents
de la Justice (SYNAJ) et le secrétaire général du Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB) font cas de réquisitions opérées pendant leur mouvement de grève.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Syndicat National des Agents de la Justice (SYNAJ)

Syndicat des Greffiers du Burkina
(SGB)

Ouagadougou, le 23 mai 2014

Les secrétaires généraux

A

Monsieur le Ministre, garde des Sceaux

Objet : observations sur les réquisitions

Monsieur le Ministre,

Les militants du Syndicat National des Agents de la Justice (SYNAJ) et du Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB) ont, à l’appel de leurs structures syndicales, observé un mot d’ordre de grève sur toute l’étendue du territoire national pour exiger la prise des décrets d’application de la loi n°054-2012/AN, portant statut du personnel du corps des Greffiers. C’est dans ce contexte, que nous venons par la présente vous faire part de notre préoccupation quant à la situation qui prévaut en ce moment au sein du département dont vous avez la charge.

En effet, nous avons constaté que vos services ont pris des réquisitions à l’endroit de certains de nos camarades pour essayer d’enrayer notre mouvement de grève. Si la réquisition est un droit pour l’Administration, son usage doit être fait selon les formes et conditions prescrites par les textes subséquents en la matière.

Nous avons constaté, avec regret, que des réquisitions ont même été adressées au Secrétaire général et au Secrétaire général adjoint du Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB), dans le but certainement inavoué de saper notre lutte. Ces deux personnes, faut-il le rappeler, sont les deux (02) principaux dirigeants dudit syndicat. Nous avons pu également observer qu’un greffier en chef, bénéficiant régulièrement d’une décision accordant droit de jouissance de son congé administratif, a vu cet acte rapporté dans le seul but de lui notifier une réquisition prise postérieurement.

Au demeurant, nous estimons que les trésors d’énergie déployés par les services techniques du ministère en vue de réquisitionner des greffiers, auraient plutôt dû être mis à profit pour satisfaire notre principal point de revendication, à savoir l’adoption pure et simple des décrets d’application de la loi n°054-2012/AN portant statut du personnel du corps des greffiers en souffrance depuis bientôt deux (02) années civiles. Devons-nous croire que votre département pense faire baisser la fièvre en brisant le thermomètre ?

C’est donc l’occasion pour nous de signaler que ces réquisitions n’entameront point notre détermination à poursuivre la lutte pour la satisfaction diligente de nos revendications.

Dans l’attente d’un règlement rapide et définitif de cette question, qui n’a que trop duré, nous vous prions, monsieur le Ministre, d’agréer l’expression de notre constante disponibilité.

Pour le SYNAJ

Adama NIKIEMA

Pour le SGB

Délwindé Paul TAPSOBA

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés