La Famille Camillienne s’agrandit au Burkina Faso

lundi 26 mai 2014 à 17h03min

Dans le cadre de la célébration des quatre cents ans de l’entrée au ciel de saint Camille de Lellis, la paroisse saint Camille à Ouagadougou, au nom de tous les camilliens du Burkina Faso, a rendu grâce à Dieu ce dimanche 25 mai 2014, pour le témoignage de vie des martyrs de la congrégation, ces « martyrs de la charité » comme ils les appellent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La Famille Camillienne s’agrandit au Burkina Faso

Selon le Père Paul OUEDRAOGO, provincial, « cette eucharistie est dite en l’honneur de tous les camilliens morts de contagion, de violence, d’exténuement, dans l’application du 4ème vœu qui engage le camillien à servir les malades même au péril de sa vie ». En effet, bien des camilliens de par le monde sont morts contaminés par la peste, sur le champ de bataille en assistance aux blessés. Et le Père Paul de citer un exemple plus actuel, celui de l’assassinat le 13 octobre 2001 du Père Celestino GIOVAMBBATISTA dans les locaux de la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, alors qu’il était en plein service auprès des détenus.

Au cours de la même célébration eucharistique, l’assemblée a été témoin de l’engagement de onze nouveaux membres laïcs de la famille camillienne. Par cet engagement, ils se rendent disponibles comme membres de la famille camillienne, au service des souffrants dans l’esprit du Christ. Un service qu’ils rendaient déjà, mais qu’ils veulent désormais officiel à travers la bénédiction, la réception de la croix rouge et la profession de leur appartenance à la Famille camillienne.

Avec cet acte officiel, les nouveaux membres qui s’engagent à servir les malades et les souffrants selon l’exemple de saint Camille, appartiennent à une grande association propre à l’institut des Camilliens et qui est approuvée par la congrégation pour les instituts de Vie Consacrée et les sociétés de Vie Apostolique.

L’association qui compte environ 150 membres au Burkina, dont 37 engagés officiels désormais, regroupe des chrétiens appelés à remplir certaines conditions. Selon le Père BADO, il faut avoir reçu le sacrement de baptême et être pratiquant, connaitre et se familiariser avec la vie et la spiritualité de Saint Camille de Lellis, visiter régulièrement les personnes malades, handicapées ou âgées, surtout les plus pauvres et les plus isolées. Il faut en outre participer activement aux rencontres, aux formations et aux récollections proposées par la Famille Camillienne, partager les idéaux des Religieux Camilliens dans leurs œuvres caritatives.

Initiée au Burkina Faso par le Père Edgar YAMEOGO, la Famille Camillienne laïque du Burkina Faso, qui prépare ses membres pendant deux ans, permet ainsi à des laïcs, de vivre leur engagement baptismal à travers le témoignage de l’amour de Dieu pour les malades et les souffrants et rêve de voir croitre le nombre de ses adhérents. Nul doute que la prière de Saint Camille de Lellis et de celle de la longue liste de ses frères martyrs, touchera le cœur de plus d’uns au Burkina, et les engagera à assurer la présence du Christ auprès de ceux de nos frères qui traversent la saison de la maladie.

Abbé Joseph KINDA
CE Burkina-Niger

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés