Région du Nord : Le Tournoi Managa Wenden pour promouvoir le sport féminin et la cohésion sociale

mercredi 21 mai 2014 à 00h36min

La première édition du tournoi Managa Wenden pour la cohésion sociale a connu son apothéose le 17 mai 2014 à Ouahigouya. A l’occasion, la cité de Naaba Kango a vécu une effervescence particulière. Cette compétition réservée exclusivement aux filles et femmes de la région du Nord se donne pour objectif de promouvoir le sport féminin et principalement le sport de main. Elle est organisée par une native du Yatenga, Somkinda Traoré, la directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale, par ailleurs ancienne volleyeuse et ancienne pratiquante du Karaté Do.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Région du Nord : Le Tournoi Managa Wenden pour promouvoir le sport féminin et la cohésion sociale

Course cycliste féminine, finales des sports de main (Volleyball et Handball) ont marqué le clou de cette manifestation. Avec des vélos de fortune, les cyclistes d’une matinée ont pris d’assaut la Place de la Nation de Ouahigouya. C’est à 8h que le top de départ fut donné par le gouverneur de la région du Nord, Khali Bara. Elles étaient plusieurs dizaines de concurrentes à se lancer. En plus de la ville de Ouahigouya, elles sont venues de communes environnantes. Au final, c’est l’élève de Terminale D, Risnata Sana qui franchit en premier et en solitaire la ligne d’arrivée. Elle était accompagnée tout au long du trajet par le champion national, Rasmané Ouédraogo. Cette élève de 23 ans n’est pas à sa première victoire dans une course organisée dans sa ville natale. « Ce n’est pas ma première fois de remporter les courses cyclistes comme ça. Quand j’arrive à participer, s’il n’y a pas de problème de vélo seulement, je rentre en première position », confie-t-elle. Et, pour y arriver, elle se prépare en conséquence. « Chaque deux semaines, je pédale Ouahigouya-Gourcy en aller-retour », précise-t-elle.

Ainsi, Risnata Sana est repartie avec 25000f CFA, un seau d’eau, un grand plat, trois pagnes, un pot de pommade et divers autres prix spéciaux. Zalissa Savadogo de Tangaye, classée 2e gagne 5000f CFA de moins que la première. La troisième, Aguéra Bagaya du secteur n°4 de Ouahigouya, s’en tire avec 15 000f, un plat, un seau, trois pagnes et un pot de pommade. Toutes les participantes sont reparties avec des pagnes et des pots de pommade.

Le Lycée Yamwaya s’impose en volleyball et l’AS-Leaders en Handball

Dans l’après-midi, place au sport de main. Et c’est le plateau Omnisport du lycée Yamwaya, bondé de monde qui a abrité les finales. En première partie, les volleyeuses du Yamwaya ont battu celles du lycée Yadéga par 2 sets à 0. L’équipe championne, en plus du trophée, gagne un ballon, un jeu de maillots et la somme de 50 000f. Le lycée Yadéga, finaliste, se console avec 40 000f, un jeu de maillots et un ballon.

En handball, c’est l’AS-Leaders qui, à l’issue d’un match très disputé, s’est imposé face au Handball club de Ouahigouya. Ces différentes équipes repartent avec les mêmes récompenses que les volleyeuses. Tout comme les vainqueurs en basketball, dont la finale s’est joué quelques jours plus tôt et c’est le lycée provincial de Gourcy qui détient le trophée.

La jeunesse, levier du développement

Avec le tournoi Managa Wenden, Somkinda Traoré s’inscrit dans le sillage de ses devanciers dans la promotion du sport dans la région du Nord. Ainsi, elle démontre son attachement à l’épanouissement de la jeunesse burkinabè à travers le sport. La promotrice du tournoi a pratiqué le volleyball et le Karaté Do à l’école et dans les clubs civils de Ouagadougou. « La jeunesse, c’est l’insouciance, la joie de vivre et c’est incontestablement le levier de notre développement de demain. C’est pourquoi en tant que fille de la région, je m’associe aux autres pour lui indiquer le bon chemin en lui permettant d’avoir un esprit sain dans un corps sain. Toute chose qui lui permet de participer activement au développement socio-économique de la région », confie-t-elle.

« Le sport féminin regorge de talents cachés et le tournoi Managa Wenden pour la cohésion sociale se veut une tribune d’expression pour la jeune fille, qui du reste, peut faire du sport un gagne-pain. Mon vœu le plus ardent auprès de la jeunesse, c’est de lui rappeler la culture de la solidarité, de la paix, de l’unité et de la cohésion sociale. Ce sont des valeurs que nous devons sans cesse entretenir », souligne-t-elle. Elle n’a pas manqué de saluer la forte mobilisation de la population. Elle lui a demandé surtout de l’aider « à faire grandir ce nouveau-né dans le paysage sportif de la région du Nord ».

Sous le signe de la cohésion sociale

« Aujourd’hui, nous avons besoin d’une cohésion sociale au Burkina Faso et particulièrement dans la région du Nord. Pour le développement du Burkina, il nous la paix, il nous faut une éducation civique assez soutenue pour qu’on puisse obtenir une cohésion sociale », C’est ainsi que Somkinda Traoré justifie le choix de placer ce tournoi sous la cohésion sociale.

Le tournoi Managa Wenden se veut également un cadre propice d’expression en matière de talents locaux. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître au regard de la mobilisation. Et la promotrice du tournoi, Somkinda Traoré, donne rendez-vous pour la prochaine édition.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés